Aujourd’hui, nous allons voir 10 conseils pour améliorer ta prononciation en français !

Je te rappelle qu’il existe un excellent cours de prononciation sur français avec pierre :
mon cours “Prononciation Facile” !

Améliore ta Prononciation en Français
Fiche Récapitulative

1) Mon pack Prononciation Facile :-)

2) Écoute avant de lire le mot !

3) Écoute puis répète

4) Enregistre-toi et écoute

5) Transcription phonétique et dictionnaire

Voici le lien dont je parle dans la vidéo :  https://easypronunciation.com/fr/french-phonetic-transcription-converter

6) La lettre E

7) Donne la priorité au plus important

8) Ne t’obsède pas avec les dessins explicatifs

9) Parle fort et articule

10) Fais attention à l’accent tonique et à l’intonation

 

Si tu ne veux plus faire d’erreurs de prononciation en français, je te conseille MON COURS “PRONONCIATION FACILE” ! Il est extrêmement efficace ! :-)

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

Améliore ta Prononciation en Français
Transcription de la vidéo

– Bonjour, aujourd’hui, nous allons voir 10 conseils pour améliorer ta prononciation en français. Allez, c’est parti !
Bon alors, mon premier conseil, vous allez penser que je fais de la publicité pour mes produits mais bon, qu’est-ce que vous voulez, moi c’est un très bon conseil que je peux vous donner donc c’est, si vous pouvez, eh bien procurez-vous mon pack, mon cours : “PRONONCIATION FACILE”.
Voilà, c’est dit mais c’est vrai quoi, il y a… moi, j’ai donné le meilleur de moi-même dans ce pack au niveau de toute la prononciation, j’ai vu tous les problèmes avec des super exercices et tout, donc voilà ! C’est mon premier conseil, si vous pouvez, eh bien voilà, je vous conseille de vous procurer ce pack !
Allez, conseil numéro 2. Donc, pour la prononciation en français, quelque chose de très important si vous pouvez, eh bien essayez de toujours écouter le mot, entendre le mot, d’accord ? Avant de le voir écrit, à l’écrit. Alors, pourquoi ? C’est parce que, eh bien l’écrit, ça perturbe énormément. Je le vois très clairement avec mes élèves quand en classe, ils lisent un texte, leur prononciation est toujours pire ! Alors prenons un exemple, vous connaissez tous l’auteur, l’écrivain le prix Nobel : “Albert Camus”, bon.
Alors par exemple, en Espagne ou en Amérique du sud, ils ont tendance à dire : “Albert Camousse”, bon. Donc évidemment c’est parce que des gens l’ont vu écrit, et donc ils ont traduit un petit peu avec la prononciation de leur langue. Mais, imaginons que personne ne l’ait vu écrit et si tout le monde avait entendu dès le début : “Albert Camus”. Eh bien tout le monde aurait dit “Camus” ou à peu près “Camou”, “Ceumu”, mais pas “Camousse”. D’accord ? Donc, voilà. Donc si vous pouvez, d’abord écouter avant de voir comment s’écrit le mot parce que c’est très trompeur en français.
Alors conseil numéro 3, eh bien un exercice qui est assez évident, c’est tout simplement, bien, vous écoutez, je sais pas, ça peut être une vidéo, un fichier audio ce que vous voulez, vous l’écoutez, vous prenez une phrase et vous essayez de la répéter, d’accord ?
Bon, c’est un exercice tout simple mais, c’est clair que si vous voulez améliorer votre prononciation, eh bien c’est très efficace ! Donc, sans le voir écrit, juste l’écouter, et vous essayez de répéter exactement pareil, d’accord ?
Alors conseil numéro 4, une fois que vous avez fait cet exercice vous pouvez aussi vous enregistrer. Alors ça, c’est extrêmement efficace parce que, on est souvent très étonné donc vraiment, faites-le mais faites-le au moins une fois je vous assure ! Vous vous enregistrez et vous vous écoutez.
Bon au début, c’est un peu… ça peut être un peu décourageant mais il faut pas vous décourager, c’est pas grave ! C’est normal, au début on est souvent un petit peu surpris parce qu’on pensait qu’on parlait mieux, que, on avait une meilleure prononciation mais c’est pas grave , au contraire, ça doit vous faire progresser et vous allez vous rendre compte eh bien, de vos défauts et vous allez très vite vous améliorer.
Alors conseil numéro 5, eh bien utilise la transcription phonétique ou bien un dictionnaire sur internet qui te permet d’entendre le mot ou la phrase. Donc effectivement, la transcription phonétique, souvent, j’essaie de ne pas trop trop abusé avec cet outil parce qu’il y a des gens qui n’aiment pas du tout, qui sont allergiques, qui ne connaissent pas mais c’est vrai que c’est quand même un outil très pratique et si vous pouviez un petit peu connaitre les sons de transcription phonétique, c’est quand même très pratique, d’accord ?
Donc je vais vous laisser le lien d’un site internet qui vous permet d’écrire une phrase en français et puis vous avez la transcription phonétique qui sort automatiquement. Donc souvent, vous avez aussi la transcription phonétique dans des dictionnaires et puis, si vous ne voulez pas utiliser la transcription phonétique, vous pouvez tout simplement mettre le mot ou la phrase dans par exemple “Google Translate” et vous pouvez, eh bien l’écouter.
Allez, conseil numéro 6 ! Dans cette vidéo je ne veux pas insister sur chaque détail, on ne va pas voir la liaison, le [ə], comment on fait le [y] etc. C’est pas le but de cette vidéo, je veux donner des conseils généraux. Mais on va voir juste un cas, c’est la lettre “E”. La lettre “E” ou le son [ə] en français, c’est vraiment la “pierre angulaire” de la prononciation du français.
Donc vraiment, si tu pouvais contrôler au moins à peu près la lettre “E” que ce soit le son qui est possible donc [ə] ou bien des fois c’est muet ou bien des fois c’est le son [e] ou [ε] suivant l’accent, d’accord ? Donc les problèmes d’accent qu’il peut y avoir sur la lettre “E”. Quand est-ce que on doit la prononcer, quand est-ce qu’on ne doit pas la prononcer, vraiment, bon je ne vais pas faire un cours ici mais, si tu peux travailler cette lettre “E”, les accents aussi qui vont dessus etc. C’est peut-être la chose la plus importante, d’accord ? Au niveau des sons.
Alors, conseil numéro 7, donnez la priorité à ce qu’il y a de plus important et je rajouterais même, ce qu’il y a de plus important et qui demande le moins d’effort possible, d’accord ? Donc ça, c’est l’idéal ! Alors, prenons un exemple. Il y a souvent des élèves qui me disent : “Pierre, c’est quoi la différence avec le son [e] et le son [ε] ?” Ils me disent : “Oui, j’ai eu une prof de français avant, elle insistait beaucoup sur ça, il fallait bien faire [e], [ε], [e], [ε].”
Alors, ça dépend du niveau des élèves bien sûr mais, pour les débutants en première ou même en deuxième année, eh bien la différence entre [e] et [ε], c’est vraiment pas fondamental. Par contre, c’est extrêmement important de faire la différence entre donc [ə] et [e] et [ε], d’accord ? Alors pourquoi ? Parce que même les Français, très souvent, ne font pas bien la différence. Par exemple, quand on dit le mot : “LAIT”. Bon, normalement c’est [lε], c’est ouvert. Je peux vous dire que, suivant les régions de France, il y a très souvent… on a tendance à fermer ce E et faire : “le [le]”. Donc c’est incorrect, ça devrait être théoriquement : “le [lε]” mais je vous jure que les Français ne s’en rendent même pas compte, d’accord ? Par contre, si vous dites : “le [lə]”, alors là c’est catastrophique, personne ne va vous comprendre. Un autre exemple, ce serait par exemple le son R, enfin le son [Rə], le son [Ra], le son qui est fait avec la lettre “R”.
Bon, c’est sûr, c’est mieux de faire le “R” français correctement mais c’est pas un son qui est dramatique si vous le faites mal, c’est-à-dire les Espagnols par exemple, ils vont avoir tendance à le faire : ….. un peu comme ça. Les Anglais : ….. un peu comme ça. Eh bien, c’est pas très grave pour le début. Donc, c’est plus important par exemple d’essayer de bien faire le son [y] et de le différencier avec le son [u] par exemple. Donc voilà, c’est important de comprendre les choses les plus importantes, au début au moins, pour qu’on vous comprenne bien. Et après, petit à petit, peaufiner pour vous améliorer.
Alors conseil numéro 8, ne t’obsède pas avec les dessins ou les conseils qui te disent : “Mets la langue là, les lèvres comme ça !” les trucs comme ça, bon, des fois c’est très bien, des fois ça marche, c’est utile. Mais, très souvent, en tout cas moi je trouve et j’ai de l’expérience, je trouve que souvent, ce genre d’explications, eh bien ça ne fonctionne pas toujours. Si ça fonctionne, tant mieux ! Mais, si tu vois que ça ne te sert pas beaucoup, “laisse tomber”, c’est-à-dire ne t’en occupe pas.
C’est beaucoup mieux d’avoir des astuces et c’est ça que j’utilise notamment dans mon pack. Bon, exemple. Vous n’arrivez pas à faire le son [y] de la lettre “U”, vous avez tendance à faire par exemple [u] ou [ɻ]. Eh bien, moi ce que j’explique à mes élèves et ça fonctionne très très bien, c’est : “Ok, donc tu n’arrives pas à faire [y], eh bien regarde, tu vas faire le son [u], en général le son [u] il existe dans toutes les langues.
Donc tu fais le son [u], vous voyez que on a les lèvres comme ça, et en même temps, tu vas essayer en gardant la même position de ta bouche, surtout des lèvres, tu vas essayer de faire un [i], d’accord ? Du coup, là, on est obligé de faire [u] et en même temps un [i], ça fait [y] et on se rapproche vraiment, c’est très proche du son [y], c’est presque un [y] parfait. Moi je trouve que ce genre de conseils, c’est beaucoup plus pratique et ça marche beaucoup mieux. Un autre conseil, c’est par exemple pour faire le R en français, eh bien vous pouvez expliquer que vous faites comme des gargarismes et c’est ici que ça tremble, c’est ici que ça se forme comme quand on fait des gargarismes. Alors c’est un peu exagéré mais ce sont des astuces qui fonctionnent très bien !
Alors conseil numéro 9, et ça c’est un conseil que je donne notamment dans tous mes cours pour réussir les examens, l’expression orale des examens comme le DELF, le DALF, le TCF etc… C’est, s’il te plait, parle fort et AR-TI-CULE ! Combien d’élèves pendant un examen, un examen, le pire ! Mais même pendant les cours, je les interroge, je dis : “Alors vas-y, explique-moi !” On entend rien ! Il articule pas ! Donc ça je sais, vous êtes timides et je comprends mais, c’est petit à petit, ça se travaille.
Mais au moins, essayez de regarder, d’articuler et de parler fort ! Il ne faut pas avoir peur ! Vous devez vous “jeter à l’eau” comme on dit, c’est pas grave, on est là pour se tromper surtout dans vos cours de français, si vous êtes inscrits à une académie, à une école eh bien, c’est pas grave ! Si on se lance, on se lance ! Il vaut mieux parler fort, qu’on vous entende et si vous faites des erreurs, on peut vous corriger. Et surtout : bien AR-TI-CU-LER !
Allez, conseil numéro 10 pour finir, eh bien faites aussi attention à l’accent tonique et à l’intonation. Alors effectivement, souvent les gens, quand ils pensent à la prononciation, eh bien ils pensent toujours aux sons. À savoir-faire le [y], savoir faire le [Ra], savoir faire le [ə]. Oui ok, c’est important. Mais il n’y a pas que ça ! Et si vous avez une bonne intonation, que vous faites attention à l’accent tonique, ça aide énormément aussi, c’est très important ! Alors en plus en français, eh bien l’accent tonique, c’est pas très compliqué parce que c’est toujours à la fin des mots ou à la fin des phrases ou des parties de phrases.
Bon on va prendre un exemple. Donc par exemple, si je dis : “MERCREDI”. Vous voyez, c’est toujours sur le “DI”. “LES VACANCES”, “Demain je pars en vacances”. Vous voyez, c’est toujours à la fin. “Je pars en vacances mercredi”. Vous voyez, c’est toujours à la fin. Si vous comparez avec l’anglais, c’est beaucoup plus compliqué parce que, l’anglais, l’accent tonique n’est pas toujours à fin des mots et il faut savoir où il est, et ça fait une difficulté supplémentaire qui n’existe pas dans la langue française. Par exemple, je ne sais pas, je ne peux pas dire : “computer”, non ! Je dois dire : “computer”, d’accord ? Je ne peux pas dire : “holiday”, je dois dire : “holiday”.
Alors ensuite, l’intonation. L’intonation, c’est quelque chose de pas très compliqué et qui va vraiment donner un plus à votre prononciation. Bon, alors par exemple, si je veux dire une phrase interrogative, je vais pas dire : “Est-ce que tu vas à l’école”, non. “Est-ce que tu vas à l’école ?”, d’accord ? Bon, alors je ne vais pas expliquer toutes les variations “phrase interrogative”, “exclamative” et tout ça mais, exagérez, exagérez votre intonation. “Est-ce que tu vas à l’école ?”
D’ailleurs, il peut y avoir plusieurs intonations possible : “Est-ce que tu vas à l’école ?” Mais vous voyez, ce qui est important, c’est qu’il y ait une musique. Il y a du rythme, ça varie et ça, c’est extrêmement important ! J’ai beaucoup d’élèves qui prononcent bien les sons mais c’est tout plat et c’est vraiment dommage !
Alors prenons un dernier exemple pour finir. Par exemple, si je dis : “Hier soir, Jacques n’arrivait pas à dormir. Il ne pouvait pas s’empêcher de penser aux crimes qu’il avait commis.” Vous voyez comme je mets du ton, de l’intonation ! Alors, si je dis la même phrase avec : “Hier soir, Jacques ne pouvait pas à dormir. Il n’arrêtait pas de penser aux crimes qu’il avait commis et donc, il a…” C’est pas pareil, vous comprenez ?
Donc voilà, ce que je veux vous dire, c’est qu’il n’y a pas que le son chaque son, de savoir bien faire chaque son, le le R, le O, le U, etc. Non ! Il y a tout un ensemble de choses et les autres choses sont des fois beaucoup plus facile finalement, mais donnent un plus énorme donc, pensez-y !
Aller, une dernière remarque pour finir, eh bien vous savez que maintenant, sur vos téléphones portables, vos smartphones, vous avez un reconnaisseur vocal. Donc vous pouvez le mettre en français, vous pouvez aussi mettre le “Google Translate” et vous essayez de dire une phrase en français et si le reconnaisseur vocal a bien reconnu votre phrase, si il marque la bonne phrase, ça veut dire que vous êtes sur le bon chemin.
Voilà, donc on a terminé avec cette vidéo, j’espère que ces conseils vous seront utiles. Je vous laisse bien entendu le lien de mon pack : “PRONONCIATION FACILE” et je vous laisse aussi le lien de l’article sur le blog où je vais mettre une fiche qui récapitule tout ça, vous avez aussi le podcast bien sûr et la transcription.
Donc n’oubliez pas les pouces vers le haut si vous avez aimé la vidéo, n’oubliez pas de vous abonner, n’oubliez pas aussi que on a une page Facebook, Instagram etc. Je vous embrasse très fort et à dimanche prochain, au revoir !

Si tu as aimé cette vidéo de conseils sur la prononciation en français, je te conseille aussi cette vidéo : Arrête de Commettre ces 5 Erreurs en Français (3)