Savoir/Connaitre – Fiche Récapitulative

1) SAVOIR

SAVOIR s’utilise pour une capacité apprise : Je sais nager.

Après le verbe SAVOIR, on utilise un verbe (ou une proposition verbale) : Il sait jouer aux échecs. Tu sais que je pars demain ?

Après le verbe SAVOIR, on utilise par moment un nom, quand il s’agit d’une chose apprise de mémoire (on dit “apprise par coeur”) :
Tu sais ta leçon ? Tu sais ta poésie par coeur ? Tu sais mon nº de téléphone ?  (On peut aussi utiliser CONNAITRE dans ces cas !)

On dit aussi :

Il sait/connait beaucoup de choses.  Il sait/connait tout.
Dans ce deux cas,  avec SAVOIR, on a la sensation qu’il est au courant de choses importantes, de secrets, alors qu’avec CONNAITRE, on a plus la sensation qu’il s’est instruit.

Je ne sais/connais rien de leur vie.
Ici,  les deux phrases ont plus ou moins le même sens.

2) CONNAITRE

On utilise CONNAITRE avec un nom : je connais cette chanson ! (= je l’ai déjà entendue).

REMARQUE

. On ne peut jamais dire : *je connais QUE…

Grammaire Française. Exercice (Savoir/connaitre)

Complète les trous en conjuguant le verbe savoir ou connaitre au présent de l’indicatif.

1. Vous ………….. l’histoire de Robinson ?

2. Tu …………..que Jean et Anne vont divorcer ?

3. Le professeur …………..une règle de grammaire très pratique.

4. Son frère ne …………..pas nager.

5. Elle m’a parlé d’un chanteur belge très grand et très mince, toi, tu le …………..?

6. Oui, je ………….., Rémi me l’a dit hier à la soirée.

7. Nous ne …………..pas cette langue. Où est-ce qu’on la parle ?

8. Nous …………..que tu …………..que Michel …………..tout à propos de notre relation !

9. Généralement, les gens qui …………..peu parlent beaucoup et les gens qui …………..beaucoup parlent peu. (Jean-Jacques Rousseau, Émile)

10. Qui se ………….., …………..aussi les autres ; car chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition. (Montaigne, Essais)

 

Grammaire Française. Correction

1. Vous connaissez l’histoire de Robinson ?

2. Tu sais que Jean et Anne vont divorcer ?

3. Le professeur connait une règle de grammaire très pratique.

4. Son frère ne sait pas nager.

5. Elle m’a parlé d’un chanteur belge très grand et très mince, toi, tu le connais ?

6. Oui, je sais, Rémi me l’a dit hier à la soirée.

7. Nous ne connaissons pas cette langue. Où est-ce qu’on la parle ?

8. Nous savons que tu sais que Michel sait* tout à propos de notre relation !

9. Généralement, les gens qui savent peu parlent beaucoup et les gens qui savent beaucoup parlent peu. (Jean-Jacques Rousseau, Émile)

10. Qui se connait, connait aussi les autres ; car chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition. (Montaigne, Essais)

* Dans ce cas SAVOIR est préférable car TOUT remplace plutôt des ACTIONS indéfinies. Mais dans une phrase comme “Je connais tout sur Balzac : sa vie, son oeuvre, son histoire… ” CONNAÎTRE est alors préférable ;-)

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

Transcription

Bonjour. Comment ça va ? Et encore une fois bienvenue sur Français avec Pierre, pour apprendre le français.

Alors aujourd’hui nous allons voir une erreur très fréquente, que vous commettez très souvent, mais avant tout je voulais parler du t-shirt. La dernière fois, je vous ai signalé que j’avais mis ce t-shirt, et il y a des personnes qui ont aimé ce t-shirt. Et donc ce que je vous propose, pour vous remercier, et ça sera très bien, ça sera l’occasion de vous remercier, de vous faire un cadeau… je vous propose… toutes les personnes qui aiment bien ce t-shirt, eh bien vous me le mettez dans les commentaires de Facebook ou Youtube. Tous ceux qui veulent recevoir ce t-shirt, vous me le mettez. Après, je vais tirer au sort, je vais choisir une personne au hasard, je vous le promets, et, à cette personne-là, je lui demanderai son adresse, sa taille (la taille pour le t-shirt), et je vais lui faire le même t-shirt. J’irai acheter un t-shirt, je mettrai ça dessus, et je lui envoie le t-shirt. La seule chose que je demande à cette personne, c’est qu’elle nous fasse une photo, avec elle, avec le t-shirt mis, et qu’elle nous l’envoie, et je la mettrai sur Facebook. D’accord ? On fait comme ça ? Voilà, je prendrai le temps de l’envoyer dans un paquet, tout ça ; et c’est aussi une manière pour moi de vous remercier, parce que vous êtes vraiment très nombreux à me suivre. Donc vraiment c’est super.

Allez, maintenant on commence.

OK, donc tu es motivé, hein ? Comme toujours ? Super motivé ? Mais oui, tu fais bien d’apprendre le français. C’est une excellente idée.

Donc, savoir ou connaître. À chaque fois, vous vous trompez entre le verbe savoir et connaître. Pourtant c’est pas très difficile.

Aujourd’hui, on va commencer une série où je vais parler d’erreurs fréquentes, des erreurs que vraiment vous commettez très souvent, et je vais essayer de les corriger, OK ? au fur et à mesure.

Donc, savoir ou connaître : quand est-ce qu’il faut utiliser un verbe ou un autre ?

Tout d’abord, juste une petite parenthèse. Tu vois qu’il y a un accent circonflexe sur le verbe connaître à l’infinitif. Avec la nouvelle orthographe maintenant (il y a eu une réforme il y a pas très longtemps), ce n’est pas obligatoire de mettre cet accent. Moi, dans cette vidéo, je vais garder l’accent. D’accord ? Mais ce n’est pas obligatoire de mettre cet accent circonflexe.

Bien. Alors pour commencer, on va faire une petite révision, puisque la dernière vidéo que j’ai faite, justement c’était le présent de l’indicatif, les verbes du troisième groupe. Ces deux verbes appartiennent au troisième groupe, et nous allons les conjuguer rapidement au présent de l’indicatif. Allez, on y va.

Savoir, donc au présent : je savais, tu savais, il savait… He he… Tu es sûr que tu es bien réveillé, hein ? Tu es attentif ? Oui ? Alors tu as remarqué que j’ai fait une erreur ? Bien. C’était fait exprès pour voir si tu étais attentif. Donc non, au présent de l’indicatif, savoir c’est : je sais, tu sais, il sait, nous savons, vous savez, ils savent. D’accord ? Bien. C’est le troisième groupe, il fait partie de la famille du sous-groupe du verbe par exemple voir ou valoir.

Voyons le verbe connaître, avec son accent circonflexe : je connais, tu connais, il connaît (et là apparaît à nouveau l’accent circonflexe), nous connaissons, vous connaissez, ils connaissent. Bien.

Toi, tu connais cela très bien déjà, donc on va continuer et on va voir la règle fondamentale. Savoir + verbe. Connaître + nom. D’accord ? Tu vois le professeur qui te le dit. C’est la règle générale ; après, on va voir qu’il y a des petites subtilités. Alors voyons cela, on va le mettre en pratique avec des exemples.

Savoir + verbe : après le verbe savoir, on doit mettre un verbe. Par exemple : Tu sais parler français. D’accord ? Je ne peux pas dire : Tu connais parler français. Non. Tu sais parler français.

Nous savons que tu aimes les frites. Bon, alors d’accord, là il n’y a pas un verbe tout de suite, il y a un « que » avant, une conjonction. Mais ce que je veux dire par le mot verbe, c’est que ça peut être un verbe à l’infinitif, un verbe conjugué, et il peut y avoir aussi une proposition verbale. D’accord ? Il faut pas être figé. OK ? Nous savons que tu aimes les frites : je considère ça comme un verbe, une proposition verbale. OK ?

Il peut y avoir même un mot interrogatif qui introduit une proposition verbale. Par exemple : Tu sais comment fonctionne cette application ? D’accord ? C’est pas vraiment un verbe, mais c’est toute une… si tu veux, une proposition, une phrase verbale. D’accord ? Bon. Donc voilà ce que j’appelle verbe pour simplifier.

Et il peut y aussi n’y avoir rien après. Par exemple on va te dire : Ah, tu sais que Charlotte est partie ce week-end ? – Ah oui, oui, je sais. Parce que, en fait, ça suppose : Je sais que Charlotte est partie ce week-end. On peut dire juste : Je sais. D’accord ? Bien.

Voyons le verbe connaître. J’ai mis connaître + nom. Alors par exemple : Tu connais ce professeur ? Alors évidemment, « ce » c’est un déterminant, mais c’est un déterminant qui va aller devant le nom. Ce que je veux dire, c’est un groupe nominal justement, un groupe nominal. Alors qu’après « savoir » il faut un groupe verbal, là il faut un groupe nominal. Donc : ce professeur. D’accord ? Hein, tu comprends.

Il connaît un restaurant très bon ! Là aussi, il y a un article évidemment, hein. Donc : Il connaît un restaurant très bon !

Hé, écoute ça ! Tu connais ? Alors là aussi, il n’y a rien après « connaître », mais ça suppose ce que c’est : Tu connais cette chanson ? J’écoute quelque chose au casque et je dis : Tiens, écoute ! Tu connais ? Tu connais cette chanson ? Tu connais ce chanteur ? D’accord ?

Allez, on va maintenant voir des contre-exemples, c’est-à-dire ce qu’il ne faut pas que tu fasses.

Par exemple dire : Tu sais une bonne méthode de français ? Non ! Il faut dire : Tu connais une bonne méthode de français ? D’accord ? Bien.

Tu connais que Jean est parti en Suède ? Tut-tut-tut. Tu sais que Jean est parti en Suède ?

Tu sais la recette des crêpes ? Tu connais la recette des crêpes ? D’accord ? Bon, je pense que tu as compris. Si tu ne connais pas la recette des crêpes, je te conseille de regarder ma vidéo dans laquelle je fais in situ, sur le moment, en direct, des crêpes. Peut-être que tu la connais, même certainement ?

Bien, donc voilà. Peut-être que tu penses : Ouais c’est facile… Oui… Mais je t’assure que tu te trompes. Je vous assure que vous vous trompez. Je vois cette erreur tout le temps dans vos messages, sur Facebook, dans le groupe privé ou sur la page Facebook, sur YouTube, dans les commentaires dans le blog… Je vois toujours cette erreur.

C’est pas très difficile. Donc je crois qu’il faut essayer de faire un petit effort, parce que si tu corriges cette erreur ça va vraiment… ça va être… ça donne un plus. Parce que c’est vraiment une erreur… oui, c’est moche. D’accord ? OK.

Donc maintenant, comme toujours, je te propose un exercice sur le blog. Je te laisse le lien sur la vidéo, sous la vidéo. Sur la vidéo, tu te trouveras le lien. D’accord ? Alors ça aussi, il y a des gens qui me disent : Mais Pierre, il est où l’exercice ? Il faut cliquer quand même ! D’accord ? Je veux bien vous aider, mais il faut quand même cliquer. D’accord ? Donc je te dis, c’est sur la vidéo, il y a peut-être un lien, il est peut-être aussi au-dessus si tu es sur Facebook, au-dessous si tu es sur Youtube. Mais il faut cliquer. D’accord ? Bon.

Allez, je te rappelle aussi que tu as mon cours gratuit. C’est gratuit, entièrement gratuit. Pareil, je te laisse le lien sur/sous la vidéo ou au-dessus. Et tu as aussi mes cours plus complets, d’accord ? Tous mes cours, soit pour écrire, soit pour parler, soit la grammaire… Je te laisse le lien aussi.

N’oublie pas de t’abonner à la page Facebook, de me suivre sur Facebook, de t’abonner à la chaîne YouTube.

Et puis si tu as aimé la vidéo, tu sais ce que tu peux faire aussi.

N’oubliez pas pour le t-shirt aussi. Si vous aimez le t-shirt, je vous promets… J’en enverrai qu’un, parce que souvent il faut l’envoyer au Brésil… vous êtes au Brésil, il y en a d’autres qui sont au Japon… C’est génial, mais bon… j’en enverrai qu’un. Vous me mettez : Je veux le t-shirt, Pierre. Je vous enverrai un message, vous me direz la taille et l’adresse, et je vous envoie ça. Mais vous devrez envoyez une photo !

Allez, on se voit dans la prochaine vidéo. Salut !