Pourquoi parfois, on met la préposition À devant les personnes et d’autres fois, on ne met pas la préposition À ? Pourquoi dit-on :  “Je téléphone à Paul” et pas “J’appelle à Paul” ? Et doit-on dire : je l’appelle, je lui appelle, je le appelle ? On vous dit tout dans cette vidéo ! :-)
Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook ; j’y poste une petite astuce de FLE tous les jours ainsi que sur Instagram !
Merci aussi pour votre soutien indispensable : les “like” ou pouces vers le haut, partages, commentaires et abonnements sur la chaine YouTube :-)
Vous serez peut-être intéressés aussi par LE TEST DE NIVEAU ou L’ACADÉMIE pour parler avec d’autres personnes en français ;-)

Fiche Récapitulative

Les verbes ayant comme complément des personnes et la préposition À

En français, ce n’est pas parce qu’un verbe à comme complément une personne qu’on doit systématiquement mettre la préposition À :
Je téléphone À Marie MAIS J’appelle Marie !

En fait, cela dépend plus du verbe que du complément !

Retiens bien ces 6 verbes qui ont comme complément une personne et qui s’accompagnent de la préposition À :
TÉLÉPHONER À, PARLER À, RESSEMBLER À, ÉCRIRE À, MENTIR À, RÉPONDRE À.
Exemples : Je réponds à mes parents. Je parle à Jacques. etc.

Les pronoms personnels compléments

Attention, s’il y a la préposition À le pronom personnel qui remplace le complément, change :
Je parle à Jean –> Je lui parle. (pronom personnel compl. objet indirect)
Je regarde Jean- –> Je le regarde. (pronom personnel compl. objet direct)

Pour plus d’explications sur les pronoms personnels, regarde cet article !

Avec deux compléments

Dans le cas où le verbe a deux compléments, si le second est une personne, il est toujours introduit par la préposition À :
Tu offres un cadeau à Paul. –> Tu lui offres un cadeau.
Elle donne un bain au bébé. –> Elle lui donne un bain.
Julie prête de l’argent à ses frères. –> Elle leur prête de l’argent.

Attention !

Pour certains verbes, on ne peut pas remplacer le complément par un pronom personnel COI ! On doit laisser la préposition À et mettre un pronom tonique :
Je pense à Jean. –> je pense À lui.
je m’adresse aux professeurs. –> Je m’adresse À eux.
Il s’intéresse à cette fille –> Il s’intéresse À elle.

Remarque

Si le complément est un objet et qu’il est introduit par la préposition À, on utilisera le pronom Y :
Je pense à cette histoire. –> J’Y pense souvent !
Pour plus de détails, voir l’article sur le pronom Y

Exercice

Complète avec la préposition À si nécessaire puis avec les pronoms le, la, lui, les, leur ou l’.

1. Il ressemble terriblement ….. son frère. Il ….. ressemble comme deux gouttes d’eau !
2. J’appelle souvent …… ma mère. En effet, je ….. appelle trois fois par semaine !
3. Tu ne parles jamais ….. ton frère. Tu devrais ….. parler plus souvent.
4. Je regarde ….. ma femme et je me dis que je ….. aime très fort !
5. Il ne faut pas mentir ….. ses parents. Il ne faut jamais ….. mentir !
6. Vous racontez des histoires ….. votre professeur. Vous ….. racontez de belles histoires !
7. Hélène habille ….. ses enfants. Elle les habille tous les jours !
8. René prête un livre ….. son frère. Il ….. prête souvent des livres.
9. Émile téléphone ….. Juliette. Il ….. téléphone tous les mardis.
10. Nous détestons ….. Bruno. Tout le monde ….. déteste !

Correction

1. Il ressemble terriblement à son frère. Il lui ressemble comme deux gouttes d’eau !
2. J’appelle souvent ma mère. En effet, je l‘appelle trois fois par semaine !
3. Tu ne parles jamais à ton frère. Tu devrais lui parler plus souvent.
4. Je regarde ma femme et je me dis que je l‘aime très fort !
5. Il ne faut pas mentir à ses parents. Il ne faut jamais leur mentir !
6. Vous racontez des histoires à votre professeur. Vous lui racontez de belles histoires !
7. Hélène habille ses enfants. Elle les habille tous les jours !
8. René prête un livre à son frère. Il lui prête souvent des livres.
9. Émile téléphone à Juliette. Il lui téléphone tous les mardis.
10. Nous détestons Bruno. Tout le monde le déteste !

 

Transcription de la vidéo

– Eh, Pierre, tu dis je téléphone à Michel ?
– Oui. Je téléphone à Michel, oui, pourquoi ?
– Mais alors, comment ça se fait quand on dit, j’appelle Michel, tu ne dis pas, j’appelle à Michel ?
– Non. J’appelle Michel.
– Comment ça se fait ?
– Ben … Bon, ben on va voir ça dans une vidéo !
– D’accord !
– Bonjour ! Bienvenue sur Français avec Pierre.
– Alors, aujourd’hui on va voir des verbes qui ont comme complément une personne, et qui des fois prennent la préposition à ou pas, on voir un peu ça.
– Oui. Exactement, exactement. Et en fait, bon ben, c’est une question, encore une fois, qu’on me pose très souvent en classe ! Et c’est normal, parce que, ben, c’est vrai, il y a des verbes qui se construisent avec à et d’autres non.
Par exemple, je téléphone à Marie, et après on va dire j’appelle Marie. Bon. Donc voilà, on va se centrer sur ces verbes qui ont comme complément une personne, hein, physique, et qui des fois utilisent à et des fois non. Alors en plus, ça a une conséquence très importante au niveau du pronom, parce qu’on va dire, je lui téléphone
– Ah oui !
– mais on va dire, je l’appelle.
– Oui c’est vrai !
– Donc c’est important.
– D’accord, mais alors on arrive à la question cruciale, comment on peut savoir quand est-ce qu’il faut mettre à, ou pas ?
– Ben, oui c’est vrai que c’est la question cruciale, mais je suis désolé encore une fois, je ne vais pas pouvoir donner une règle de grammaire !
– Oh !
– Et non, mais parce qu’en fait, ben c’est comme ça ! En français, ça dépend en fait beaucoup plus du verbe que du complément ! Donc, même si le complément est une personne, ça ne veut pas dire que systématiquement il va y avoir la préposition à !
– Donc en fait, il faut les connaitre, en gros, les verbes ?
– Oui ! Il faut les connaitre, mais regarde, si tu y réfléchis bien,
– Oui.
– Eh bien, on se rend compte que dans la majorité des cas, il n’y a pas besoin de mettre une préposition à.
– Ah oui, par exemple, j’aime mes parents.
– Ben voilà, tu ne dis pas j’aime à mes parents, tu dis j’aime mes parents. Ou alors, par exemple, je ne sais pas, je déteste Paul !
– Je regarde Rémi.
– Oui, je regarde Rémi, je gronde les enfants !
– Mais donc, en gros, en général, il y a, la plupart des verbes c’est sans préposition mais c’est quoi les verbes où il faut mettre une préposition alors ?
– Bon. Alors en fait, moi je vous conseille de retenir une petite liste et on va la donner tout de suite.
– Alors, le premier, téléphoner à, comme on a dit tout à l’heure.
– Voilà. Téléphoner à Paul. Je téléphone à Paul.
– Il y a parler à.
– Oui ! Parler. Par exemple, je parle à mon frère.
– Ressembler à !
– Oui. Il ressemble à ses parents.
– Écrire à.
– Oui. Il écrit à sa tante.
– Mentir à.
– Oui. Il ment à son ami.
– Ou répondre à.
– Oui. Il répond au professeur.
– Donc, ceux-là, c’est les principaux ?
– Oui, ceux-là, c’est les principaux ! S’il y en a d’autres importants, si j’en ai oublié un, je le mets dans le blog, d’accord, dans l’article du blog.
– Donc, dans tous ces cas, si on doit remplacer par un pronom,
– Ouais
– on met le pronom indirect.
– Bien sûr !
– Je lui écris.
– Je lui écris. Oui. Ou alors je lui réponds, bien sûr ! Donc c’est là qu’il faut faire attention. Bon, de toute manière, pour les histoires des pronoms, hein, compléments, les pronoms personnels et tout ça, j’ai fait une vidéo qui résume tout ça, je vous laisse le lien, normalement il devrait apparaitre là-haut, d’accord ?
– Sur ma tête !
– Oui, c’est une vidéo un peu ancienne, mais vraiment c’est bien, c’est un bon résumé.
– Attends, mais regarde cette phrase, donner un livre à quelqu’un. Je donne, je lui donne un livre.
– Oui, et là, c’est le verbe donner tu vas me dire, d’accord. Alors ça, c’est un peu différent. Dans ce cas, dans cette phrase, on voit qu’il y a deux compléments. Donner un livre, un objet, à une personne.
– Oui.
– Alors, dans ces cas-là, c’est vrai qu’il y a toujours la préposition à devant la personne. Mais tu vois qu’il y a besoin de deux compléments.
– Oui.
– Donner quelque chose à quelqu’un.
– D’accord.
– Regarde, par exemple je peux dire aussi, j’offre un cadeau à Michel, je lui offre un cadeau.
– Oui, ou alors donner un bain à quelqu’un. Je lui donne un bain.
– Oui. Donner un bain aux enfants.
– Ou je prête de l’argent à mon ami. Je lui prête.
– Oui, je lui prête de l’argent. Oui, oui. Bon, ben je crois qu’on a terminé non ?
– Euh oui. Non ! Pas tout à fait, pas tout à fait ! Regarde, j’ai une phrase, quand on dit, je pense à Jean.
– Ouais.
– On ne dit pas je lui pense, on dit je pense à lui.
– Alors, c’est vrai, il faut faire attention avec certains verbes, quand on en remplace avec un pronom, eh bien, on doit mettre la préposition, et après, le pronom. Par exemple, je pense à une personne, je ne peux pas dire je lui pense, on doit dire je pense à elle ou je pense à lui.
– Oui. Oui, il y a d’autres cas, par exemple, je m’adresse à mon professeur. Je m’adresse à lui et pas je lui adresse.
– Et non. Exactement, je m’adresse à lui. Bon, ben je crois que cette fois-ci, on a vraiment fini non ?
– Non, non, attends, attends, regarde, par exemple, qu’est-ce qui se passe quand le complément n’est pas une personne ? Par exemple, je m’intéresse à la philosophie.
– C’est cela, c’est cela
– C’est cela, oui, oui, oui.
– Bon, écoute, comme le complément n’est pas une personne, ça n’a rien avoir, parce que dans ce cas-là, on va remplacer par un autre pronom, qui est généralement le pronom “y”, le pronom adverbial
– Ah oui, je m’y intéresse
– Et ouais. Donc dans ce cas-là, je vous renvoie à une vidéo que j’ai faite sur le pronom “y”, d’accord ?
– Bon, voilà, cette fois-ci j’ai fini, hein, de poser des questions. Donc comme toujours tu vas nous faire une petite fiche, hein, résumant tout ça, un petit exercice, hein, sur le blog.
– Mais oui, pas de problèmes, promis ! Bon, ben, n’oubliez pas les pouces bleus, les abonnements, la cloche, tout ça, et puis si vous voulez avoir encore plus de choses pour apprendre le français, n’oubliez pas que vous pouvez nous suivre sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter, etc.
Et puis, ben, on se retrouve dans une prochaine vidéo !
– Au revoir !
– Au revoir ! À bientôt !
– Ben dis donc, toi, pour un professeur tu ne dois pas être une élève facile, hein, en cours
– Ben quoi ? Non pourquoi ?
– Toutes les questions que tu poses !
– C’est normal !
– Pauvre professeur !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !