Sous la vidéo, retrouve la transcription ! Tu peux aussi télécharger le podcast :-)

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

Transcription

Bonjour, comment allez-vous ? Bienvenue sur Français avec Pierre encore une fois. Alors, aujourd’hui, je voudrais voir une expression avec vous. Alors, j’ai choisi une expression commune hein, j’essaye toujours… bon, peut-être la dernière fois j’ai fait « d’une pierre deux coups » qui est peut-être une expression qu’on n’utilise pas tous les jours, qui est plus un proverbe. Mais généralement, ce que je voudrais faire quand… quand on voit des expressions, je voudrais prendre des expressions qui vraiment sont utilisées très, très souvent dans le langage commun, pour que ce soit vraiment utile pour toi. D’accord ? Si tu apprends des expressions, c’est mieux d’apprendre vraiment des expressions qu’on utilise, pas des proverbes qu’utilise ma grand-mère quoi. D’accord ? Si tu veux. Donc voilà, donc par exemple une expression qu’on utilise beaucoup qu’on va voir aujourd’hui, c’est l’expression « avoir du piston ». Bon, alors, le piston, c’est quoi ? Bon, avoir donc du piston, on va voir qu’il y a différentes variantes hein, mais euh… on va commencer par cette variante « avoir du piston ». Alors, un piston, c’est quoi ? Un piston, bah c’est… tu sais, dans le moteur des voitures, il y a une partie qui tchut tchut tchut… qui bouge comme ça. Bon bah ça, ça s’appelle un piston. Bon alors que signifie « avoir du piston » ? Bah ça signifie par exemple dans un travail, si vous avez du piston, c’est que vous avez eu par exemple un poste de travail important ou bien grâce à un ami ou de la famille, enfin quelqu’un vous a aidés et vous a aidé à parvenir à obtenir ce poste plus facilement si vous voulez. D’accord ? C’est de l’aide, euh… de l’aide un petit peu différente que par rapport au chemin normal que les autres personnes vont suivre. OK ? Donc un genre de raccourci. Alors, je vous ai dit qu’on va voir différentes variantes et après je vais vous donner des exemples dans un dialogue. Mais, il y a différentes variantes. Donc on peut dire « avoir du piston », donc par exemple : « Ah, t’as vu le poste de travail qu’a obtenu Jean ? Maintenant il est sous-directeur » ; « Ah ouais, mais il… certainement qu’il a eu du piston, il a eu du piston ». Bon, donc on utilise souvent comme ça « il a eu du piston », avec le partitif « du piston ». Mais, on utilise aussi très souvent… on dit « il a été pistonné », d’accord ? Donc dans ce cas-là, on utilise la forme passive « il a été pistonné par quelqu’un », d’accord ? Alors, on pourrait dire par exemple : « Ah, t’as vu le… t’as vu le… t’as vu le poste de travail qu’il a obtenu ? ». Il dit : « Oui, bah évidemment, il a été pistonné ! Il connaît le directeur, c’est un ami du directeur, c’est un ami du directeur donc il a été pistonné, c’est évident ! ». D’accord ? Les gens qui sont un peu envieux comme ça. Bon, pistonner, donc être pistonné. On peut aussi l’utiliser tout simplement comme un adjectif. Par exemple : « pff… celui-là, il est pistonné, c’est sûr, il est pistonné ». OK ? Donc voilà, donc on peut dire « avoir du piston », « être pistonné », « être pistonné par quelqu’un », très utilisé. Ou alors « être un pistonné » : « voilà, c’est un pistonné lui ». OK ? Donc voilà, c’est une expression vraiment très utilisée dans le monde du travail. Alors, je vais faire un petit dialogue on va dire avec les trois façons. Donc, je vais reprendre le thème du travail. Ça peut être dans un autre contexte que le travail hein, mais généralement c’est dans le travail hein.
– Tu as vu, David, il est passé Directeur marketing dans l’entreprise ?
– Oui, mais évidemment, c’est un pistonné ! Tout le monde le sait !
– Ah bon ! C’est vrai ? Mais pourquoi ?
– Mais parce que, il connaît un ami, un très bon ami du directeur.
– Ah oui, alors il a sûrement été pistonné !
– Mais oui, c’est sûr, il a eu du piston, c’est évident !
D’accord ? Donc voilà, là j’ai utilisé les différentes formules. OK. Et puis j’aimerais… donc maintenant qu’on a vu cette expression importante, parler un petit peu d’un côté culturel de… vous expliquer si en France il y a beaucoup de pistons ou pas. Donc… bon, maintenant vous savez que moi je vis à Madrid et je suis professeur de français à Madrid dans les écoles officielles. Euh… et donc, c’est intéressant de comparer avec les deux pays. Donc en fait, oui, en France il y a du piston. Comme toujours, un pays où il n’y a aucun piston, euh… je ne sais pas. Dites-le-moi sous les commentaires si par exemple… par exemple, je sais que en… au Danemark par exemple, il paraît qu’il y a très peu de pistons et c’est… c’est… les choses se font mieux et de manière plus régulière. Ou, dans certains pays nordiques par exemple, les choses sont plus régulières et il y a moins de pistons. Et… Alors que dans d’autres pays, par exemple… c’est ce qu’on me dit hein, en Argentine par exemple c’est très commun. Au Mexique aussi. Donc, je ne sais pas, moi ça m’intéresse de… que vous me disiez hein, si vous êtes Mexicain, si vous êtes Danois, si vous êtes Argentin, que vous disiez « Ah oui, dans mon pays c’est comme ci ou comme ça », ça m’intéresse. Moi je vous parle de la France, et donc en France, oui, il y a du piston. Bien sûr qu’il y en a. Ceci dit, c’est intéressant de comparer donc euh… avec un autre pays. Et comme maintenant, je vis en Espagne, il y a quand même beaucoup moins de pistons en France qu’en Espagne. En Espagne, c’est quand même quelque chose de très, très, très commun. En France, euh… bien sûr, il y a du piston, mais c’est quand même moins commun. D’accord ? Donc les choses se font quand même de manière plus régulière et même si vous connaissez un ami qui est bien placé dans une entreprise, bon, il peut peut-être vous orienter, vous conseiller « tiens tu devrais faire ce concours, tu devrais aller à cet entretien de travail », mais vous allez devoir quand même faire l’entretien de travail et si vous êtes correct vous passerez, vous aurez le poste. Mais un piston qui directement… une personne vous met dans un poste important où vous êtes payé… vous êtes très bien payé, on va dire que c’est de plus en plus rare en France. C’est quelque chose qui se voit de moins en moins. Voilà. Surtout en ce moment, avec la crise, ça calme un peu les gens. Donc voilà ! Donc l’expression « avoir du piston » ou « être pistonné », une expression importante et commune dans le monde du travail. Et puis une petite page culturelle. J’espère que ça vous a plu. Donc, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne YouTube et puis de me suivre sur Facebook et de liker. Je vous embrasse, au revoir !