L’expression AVOIR DU PISTON et le piston en France

Sous la vidéo, retrouve la transcription ! Tu peux aussi télécharger le podcast :-)

 

Profite de nos cours de français totalement gratuits:

 

Transcription

Bonjour, comment allez-vous ? Bienvenue sur Français avec Pierre encore une fois. Alors, aujourd’hui, je voudrais voir une expression avec vous. Alors, j’ai choisi une expression commune hein, j’essaye toujours… bon, peut-être la dernière fois j’ai fait « d’une pierre deux coups » qui est peut-être une expression qu’on n’utilise pas tous les jours, qui est plus un proverbe. Mais généralement, ce que je voudrais faire quand… quand on voit des expressions, je voudrais prendre des expressions qui vraiment sont utilisées très, très souvent dans le langage commun, pour que ce soit vraiment utile pour toi. D’accord ? Si tu apprends des expressions, c’est mieux d’apprendre vraiment des expressions qu’on utilise, pas des proverbes qu’utilise ma grand-mère quoi. D’accord ? Si tu veux. Donc voilà, donc par exemple une expression qu’on utilise beaucoup qu’on va voir aujourd’hui, c’est l’expression « avoir du piston ». Bon, alors, le piston, c’est quoi ? Bon, avoir donc du piston, on va voir qu’il y a différentes variantes hein, mais euh… on va commencer par cette variante « avoir du piston ». Alors, un piston, c’est quoi ? Un piston, bah c’est… tu sais, dans le moteur des voitures, il y a une partie qui tchut tchut tchut… qui bouge comme ça. Bon bah ça, ça s’appelle un piston. Bon alors que signifie « avoir du piston » ? Bah ça signifie par exemple dans un travail, si vous avez du piston, c’est que vous avez eu par exemple un poste de travail important ou bien grâce à un ami ou de la famille, enfin quelqu’un vous a aidés et vous a aidé à parvenir à obtenir ce poste plus facilement si vous voulez. D’accord ? C’est de l’aide, euh… de l’aide un petit peu différente que par rapport au chemin normal que les autres personnes vont suivre. OK ? Donc un genre de raccourci. Alors, je vous ai dit qu’on va voir différentes variantes et après je vais vous donner des exemples dans un dialogue. Mais, il y a différentes variantes. Donc on peut dire « avoir du piston », donc par exemple : « Ah, t’as vu le poste de travail qu’a obtenu Jean ? Maintenant il est sous-directeur » ; « Ah ouais, mais il… certainement qu’il a eu du piston, il a eu du piston ». Bon, donc on utilise souvent comme ça « il a eu du piston », avec le partitif « du piston ». Mais, on utilise aussi très souvent… on dit « il a été pistonné », d’accord ? Donc dans ce cas-là, on utilise la forme passive « il a été pistonné par quelqu’un », d’accord ? Alors, on pourrait dire par exemple : « Ah, t’as vu le… t’as vu le… t’as vu le poste de travail qu’il a obtenu ? ». Il dit : « Oui, bah évidemment, il a été pistonné ! Il connaît le directeur, c’est un ami du directeur, c’est un ami du directeur donc il a été pistonné, c’est évident ! ». D’accord ? Les gens qui sont un peu envieux comme ça. Bon, pistonner, donc être pistonné. On peut aussi l’utiliser tout simplement comme un adjectif. Par exemple : « pff… celui-là, il est pistonné, c’est sûr, il est pistonné ». OK ? Donc voilà, donc on peut dire « avoir du piston », « être pistonné », « être pistonné par quelqu’un », très utilisé. Ou alors « être un pistonné » : « voilà, c’est un pistonné lui ». OK ? Donc voilà, c’est une expression vraiment très utilisée dans le monde du travail. Alors, je vais faire un petit dialogue on va dire avec les trois façons. Donc, je vais reprendre le thème du travail. Ça peut être dans un autre contexte que le travail hein, mais généralement c’est dans le travail hein.
– Tu as vu, David, il est passé Directeur marketing dans l’entreprise ?
– Oui, mais évidemment, c’est un pistonné ! Tout le monde le sait !
– Ah bon ! C’est vrai ? Mais pourquoi ?
– Mais parce que, il connaît un ami, un très bon ami du directeur.
– Ah oui, alors il a sûrement été pistonné !
– Mais oui, c’est sûr, il a eu du piston, c’est évident !
D’accord ? Donc voilà, là j’ai utilisé les différentes formules. OK. Et puis j’aimerais… donc maintenant qu’on a vu cette expression importante, parler un petit peu d’un côté culturel de… vous expliquer si en France il y a beaucoup de pistons ou pas. Donc… bon, maintenant vous savez que moi je vis à Madrid et je suis professeur de français à Madrid dans les écoles officielles. Euh… et donc, c’est intéressant de comparer avec les deux pays. Donc en fait, oui, en France il y a du piston. Comme toujours, un pays où il n’y a aucun piston, euh… je ne sais pas. Dites-le-moi sous les commentaires si par exemple… par exemple, je sais que en… au Danemark par exemple, il paraît qu’il y a très peu de pistons et c’est… c’est… les choses se font mieux et de manière plus régulière. Ou, dans certains pays nordiques par exemple, les choses sont plus régulières et il y a moins de pistons. Et… Alors que dans d’autres pays, par exemple… c’est ce qu’on me dit hein, en Argentine par exemple c’est très commun. Au Mexique aussi. Donc, je ne sais pas, moi ça m’intéresse de… que vous me disiez hein, si vous êtes Mexicain, si vous êtes Danois, si vous êtes Argentin, que vous disiez « Ah oui, dans mon pays c’est comme ci ou comme ça », ça m’intéresse. Moi je vous parle de la France, et donc en France, oui, il y a du piston. Bien sûr qu’il y en a. Ceci dit, c’est intéressant de comparer donc euh… avec un autre pays. Et comme maintenant, je vis en Espagne, il y a quand même beaucoup moins de pistons en France qu’en Espagne. En Espagne, c’est quand même quelque chose de très, très, très commun. En France, euh… bien sûr, il y a du piston, mais c’est quand même moins commun. D’accord ? Donc les choses se font quand même de manière plus régulière et même si vous connaissez un ami qui est bien placé dans une entreprise, bon, il peut peut-être vous orienter, vous conseiller « tiens tu devrais faire ce concours, tu devrais aller à cet entretien de travail », mais vous allez devoir quand même faire l’entretien de travail et si vous êtes correct vous passerez, vous aurez le poste. Mais un piston qui directement… une personne vous met dans un poste important où vous êtes payé… vous êtes très bien payé, on va dire que c’est de plus en plus rare en France. C’est quelque chose qui se voit de moins en moins. Voilà. Surtout en ce moment, avec la crise, ça calme un peu les gens. Donc voilà ! Donc l’expression « avoir du piston » ou « être pistonné », une expression importante et commune dans le monde du travail. Et puis une petite page culturelle. J’espère que ça vous a plu. Donc, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne YouTube et puis de me suivre sur Facebook et de liker. Je vous embrasse, au revoir !

40 réflexions sur “L’expression AVOIR DU PISTON et le piston en France”

  1. Maria Carmela

    Bonjour Prof Pierre
    En Italie aussi la coruption est la presque “normalité”. Chez nous on parle de “raccomandati” ou “amici di amici ” ou encore ” avere la botta” . Le concept est le meme.Mais je pense que la RUE de la PERSEVERANCE permet d atteindre au meme but et de rejoindre se objectifs dans la vie.Malheureusement cette RUE est plus longue ,Quelque fois très très longue,et difficilele mais c’est plus satisfaicente.Bien entendu, ce ne vaut pas pour les postes très très importants( pour ces là il n’y a pas de RUES pour les personnes communes disons honnetes)Mais comme partout dans le monde les personnes peuvent etre “honnetes”ou “malhonettes”. Il faut choisir ce qu’on veut etre………..c’est tout

  2. Salut Pierre, ça va?…
    Au Venezuela, en général l’expression «avoir du piston» est “tener una palanca” («avoir un levier»), mais en politique, on utilise l’expression “estar enchufado” («être branché»)…
    Exemple:
    “él es el nuevo director por palanca” = «il est le nouveau directeur par levier» («le nouveau directeur est un pistonné»)
    “él es un enchufado del gobierno” = «il est un branché du gouvernement» («il est pistonné par le gouvernement»)

    À bientôt..!

  3. Salut Pierre,

    Je suis polonaise, et dans mon pays c’est tres commun. Malheureusement, si tu as des connexion avec la direction, tu as des possibilites plus grandes d’obtenir le meuilleur post.

    Salutations de Pologne!

    Klaudia.

  4. Ahah. Je suis brasielene Et ici il y a becoup de corruption. Cette expression ici est rensamble à France. Sapelle ” pistolão” !!
    On dit ” Ele teve um pistolão” Il a un pistoné

  5. Bonjour Pierre,
    Merci beaucoup pour l’expression. Oui, dans mon pays, malheureusement, beaucoup de ceux qui tiennent un poste important ont été pistonnés.

    1. bonjour, presque dans le monde entier ca existe ce phenomene moi je suis africaine et en afrique on dit ( qui connait qui ) ou soit une montagne ou avoir une montagne qui te soutient

  6. Moi, je crois que la corruption s’arreterá seulement quand Jesus descendre alla térre une fois encore, mais pour qui croit, naturelment.

  7. Bonjour pierre ,
    Cet expression m’interesse ,ce utilise beaucoup dans mon pays
    Dans mon pays tu travail rarement sans pistonné,par un ami ou un ami de tes parents

  8. Salut pierre ça va .je peux ajouter a ce sujet qu il y a une autre piston .Une piston mondial entre les payes .

  9. Bonjour Pierre,

    Effectivement il y a beaucoup de gens qui arrivent a avoir un poste d’emploi grâce à l’intervention d’autres personnes ! C’est presque normale au Maroc !

  10. bonjour Pierre!! Je suis argentine et dans mon pays est très très fréquent que quelqu´un obtien son emploi de cette forme: avoir du piston….. en particulier dans emplois publics… :(
    Nous disons: “être accomodé (estar acomodados) ou avoir un parrain (tener un padrino)

    merci!!!!!!!!!!!

  11. Bon soir, Pierre ; les catalans avons une phrase avec le même signifié. C’est “tenir padrí” o “tenir un bon padrí”. C’est à dire ; avoir un parrain ou avoir un bon parrain. Néanmoins, en français celui qui fait un pistonné, est celui qui a le bras long, n’est-ce pas ? Alors, pour avoir du piston, il faut “tenir un padrí” avec le bras long. Bon, je ne sais pas si je m’exprime de façon que l’on puisse me comprendre. Bonne soirée, mon professeur.

  12. Merci beaucoup professeur, je suis marocaine, et au Maroc, il est très commun d’acceder au travail par un coup de piston, souvent en payant une somme d’argent, ou a travers quelqu’un qui peut être de la famille , ou un ami.
    Oui, c’est decevant, mais c’est comme ça !

  13. Ana Luisa Martins

    Bonsoir Pierre !

    Au Portugal, avoir du piston c’est très très commun ! Malheureusement :( soit dans la politique, soit dans le travail, qui n’a pas du piston ne s’en sortira pas dans la vie. Avec la crise les choses n’ont pas améliorées. On dit : Avoir une “cunha” ou avoir “un parrain” ou avoir “du parrainage”. Vraiment dégoutant.

    Merci Pierre ! Vous êtes génial <3

  14. En Argentine, comme partout en l Amerique Latine, avoir du piston c est important pour obtenir un post politique, mais dans le entreprise privee c´est totalement different

  15. bj pierre j aime bien votre sujet qui parle sur un mauvaise phenomene qui existe dans le monde entier meme mon pays maroc vivre cette phenomene qui tue la motivation des personne .j espere que tout ca va changer avec le temps .merci encore une fois que tu mentione a un sujet commune entre tous les pays .

  16. oui, oui, ici en italie , ou je vive de puis de 30 ans, ca marche toujours comme ca , quelques choses de normal si tu as un piston tu peux trouver un travail facilement pas de problrme, on dit ici ah ” quello raccomandato” quelques choses comme ca. merci Pierre de vous effort

  17. Ça, s’est trés intéressant de savoir. Je suis d’origine d’Arménie, mais j’habite en Belgique . Malheureusement en Arménie , il faut aussi être pistonner pour décrocher un emploi. On dit “avoir un dos”. Merci pour votre leçons.

  18. Helene Kardiako

    c’esr assez regrettable, mais chez nous, en Ukraine, pour obtenir n’importe quelle place tu doit avoir un piston et lui payer ou les anglais disent “bribe”. c’est commun et un petit peu anormale.

  19. Bonjour Pierre,
    Aux États Unis les Pistons sont très communs. En fait, pour les très bons posts il faut connaître qqun de très important dans l’entreprise. :(.
    Elizabeth

  20. Bonsoir
    Au Maroc, aussi, il y’a beaucoup de piston, malheureusement le plus souvent on trouve pas la personne adéquate dans la place adéquate à cause de cette phénomène .

  21. Mara Morales

    Je suis Mexicaine , et dans le Mexique si toi n’a avais de piston, tú ne peut obtenir du bon travaille et bon école ou quelchose que tu veut faire pour la corruption. Si tu as du studes mais tu ne pas de piston, tú me obtain pas du bon travaille. Si tu ne pas de etudes; mais tu as de bon piston, tú obtain du bon travaille.

  22. Bonjour monsieur Pierre.. merci beaucoup pour vos efforts
    En Égypte.. Si on veut trouver un bon travail il n’y a que le piston

  23. Je suis argentine et ici est très commun de pistons, en particulier l’aide politique. C’est un vrai dommage!

  24. Antonio Carlos

    Enfin,malheureusement au Brésil,la corruption commence, venue principalement de ceux qui devraient donner l’exemple de bonne conduite,c’est honteux!!!!

  25. Chere Pierre,
    j’ai trouvé votr site par hazard, et suis très contente de vous écouter.

    Anat, Israel

  26. Il est malheureusement la même chose ici en Angleterre, mes amis! Il n’a pas d’importance comment vous êtes intelligent ou comment bien vous êtes qualifié. Ce qui importe est de savoir qui votre père sait ou ce que l’école privée vous êtes allé à …

  27. Bonjour Pierre!
    Il était drôles que d’abord je ne pu comprendre cette impression.
    Mais puis j’ai rendu compte quoi il’s agit et pourquoi il était un peu difficile a saisir une expression de sort: Je suis bien de la Finlande;)

  28. Bonjour Pierre,

    Je travaille dans la mode mais je suis parti à l’étranger car en France je ne trouvais pas de travail car je n’étais pas “pistonné”. Certaines familles aisées parisiennes donnent parfois une enveloppe de 6000 € en billets de 500 pour que leur enfant travaille dans une Maison de luxe. ..

    1. Ça ne m’étonne pas ! Merci beaucoup pour le commentaire, très intéressant ! Et surtout : bonne chance pour tout ! :-)

  29. Bonjour ! En République tchèque il y en a aussi bien sûr, comme partout ailleurs. Généralement on utilise le mot “protekce” (= protection) ici. Mais aussi d’autres mots dont le sens est proche de francais pistonner, pousser, tirer, etc. …

  30. Je crois que ce phénomène (decrit dans ce podcast sous le nom de “piston”) existe en tel ou en tel poiunt partout dans la communauté humaine. La Russie ne fait pas exception. Ici on l’appelle “мохнатая рука” – bras poilu.

  31. MARIA CRISTINA

    Bonsoir Pierre!
    Ici au Brésil, malhereusement, il y a cette culture de pistonner les autres et fréquemment les gens qui sont mieux préparés, les plus capables, n’arrivent pas à prendre les meilleures postes.

    1. Etienne Ratsizafy

      Bonjour Pierre, je me sens que le monde pistonné est surtout les pays sous-développé, envoi de développement, le tiers monde. En particulier, je parle Madagascar, ce piston règne partout. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page