Comment prononcer le R en français ? Pour beaucoup d’étudiants de français, le R français est difficile à prononcer. Surtout lorsqu’il se trouve après le T, le D, le C ou le G. Dans cette vidéo on va t’expliquer comment on prononce le R en français et on te donnera des astuces pour mieux réussir à le prononcer quelle que soit sa position dans le mot. La prononciation en français du R n’aura plus de secrets pour toi !

Et si tu veux progresser dans ta prononciation du français, nous te conseillons notre pack “Prononciation Facile” que tu trouveras, avec tous nos autres cours, dans notre boutique ! 🛒🛒🛒

👉 Le podcast se trouve, comme toujours, à la fin de l’article et la transcription est sous la vidéo, après la fiche et l’exercice !

Prononciation du R en français
Fiche Récapitulative

1) Prononciation du R en général

Le plus simple c’est de penser à des gargarismes. Le R en français se fait au fond de la gorge. La langue se trouve en bas, contre les dents du bas.

Écoute bien les exemples dans la vidéo et essaie de les répéter !

2) Après T ou D

Cela est particulièrement compliqué pour beaucoup d’étudiants de français (FLE). Une astuce est de laisser, dès le début, la langue en bas, même pour faire le T ou le D. Encore une fois, écoute bien les exemples dans la vidéo et essaie de les répéter !

3) Après C ou G

Dans ce cas, le R en français est très difficile car les sons des lettre C et G se font avec la langue en arrière alors que pour le R français, la langue est vers l’avant. En fait, dès que vous commencer à faire le son /K/ ou /G/ pensez à commencer, en même temps à faite le son /R/. Les deux sons se font dans une même émission de souffle, en passant la langue de l’arrière vers l’avant. Écoute bien les exemples dans la vidéo et essaie de les répéter !

4) R en fin de mot

Attention, le R en français, en position finale est en général prononcé : finir /finir/,  la cour de l’immeuble /kur/, etc.

Sauf s’il se combine avec un E : parler /parle/, manger /mɑ̃ӡe/, etc.

Il existe cependant des exceptions : la mer /mεr/, mon cher /∫εr/…

Prononciation du R en français : L’exercice 😉

Essaye de répéter le mieux possible cette phrase : “Trois grands gros rats dans trois grands gros trous !”.
(si tu as un doute, tu peux m’écouter la prononcer à 10:15 dans la vidéo)

 

Et si tu veux progresser dans ta prononciation du français, nous avons un outil fantastique !

Il s’agit du pack “Prononciation Facile” que tu trouveras, avec tous nos autres cours, dans notre boutique ! 🛒🛒🛒

👨‍🎓👩‍🎓 Avec l’achat de n’importe quel cours, tu pourras aussi avoir un accès à l’académie, C’est une super communauté dans laquelle d’autres élèves et des professeurs t’aident ! Tu peux aussi parler par Skype ou intégrer un groupe Whatsapp, participer au cours en live que je fais chaque semaine, recevoir plein d’outils pour le français, poser tes questions… ;-)

👉N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !

👉 Notre nouveau cours gratuit pour débutants !
👉 Notre cours gratuit (niv interm. / avancé) !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

Prononciation du R en français
Transcription de la vidéo

– Bonjour !
– Bonjour !
– Aujourd’hui on va voir le célèbre, l’infernal, l’impossible R français !
– “Rrrrrrr !” Abonne-toi à la chaine et on commence !
– Donc on commence, on va se centrer sur la prononciation du R français. On va voir d’abord, dans un premier temps, en général comment on doit le prononcer. Et après les difficultés, les cas de…
– Notamment quand il est après un [k] ou un [g], et après un [t] ou un [d]. Et on verra aussi le R en position finale.

1. Le R en français : cas général

– On commence donc par le cas général, de comment on prononce le R. Donc pour moi c’est très simple, c’est un peu comme faire des gargarismes au fond de la gorge.
– “Rrrrrr”, c’est ici, c’est ici que ça se fait, d’accord ? Donc on va faire comme j’avais fait dans une vidéo il y a deux ans, tu te souviens on avait fait une vidéo ?
– Je crois qu’elle est plus ancienne.
– Oui, plus ancienne encore, donc j’avais…
– Voilà ! Et vraiment, je vous conseille de faire des gargarismes parce que c’est ça, ça ressemble énormément.
– Elle est propre cette eau ?
– Plus ou moins… Et c’est vraiment là, vous allez sentir que c’est vraiment là que ça se fait. Alors ce n’est pas exactement comme des gargarismes parce que les gargarismes ça fait vraiment ça, c’est plus raclé comme ça mais c’est ici.
– C’est un peu là oui, ça vibre au fond de la gorge.
– Au niveau de la langue, normalement la langue est en bas, et elle est contre les dents du bas. Ici ça doit vibrer.
– Eh, aujourd’hui j’arrive à les rouler. Mais il ne faut pas les rouler comme Édith Piaf qui fait “je ne regrette rien”, alors là carrément elle roule ici, mais ça non, c’est que dans certaines chansons anciennes, d’accord ?
– On va voir des exemples Pierre, d’accord ?
– Oui d’accord, alors surtout avec un “R” en position initiale, donc par exemple : un rat [ra].
– Du riz [ri].
– Oui, donc rat, on doit sentir là [ra].
– Riz, rat, rire [rir]
– Le rire, rire. Et avec le son [y] par exemple : la rue [ry].
– Ça c’est difficile, la rue [ry].
– La rue, d’accord ? Bon le son [y], on le verra peut-être dans une autre vidéo, là on se centre sur le R, [ry], d’accord ? Alors maintenant avec le R en position pas forcément initiale, on peut dire par exemple : une souris [suri].
– Une souris…
– Itinéraire [itinerεr].
– Itinéraire ?
– Itinéraire.
– Il y en a deux là ! [rεr].
– Voilà.
– Un dernier : rarement [rarmɑ̃].
– Rarement, d’accord le E on ne l’entend presque pas, ça fait RAR-MENT, [rarmɑ̃].

2. Le R en français après T ou D

– Maintenant on passe au premier cas de difficulté avec le R, c’est quand c’est avec un T et un D, ou un D.
– C’est-à-dire quand il se trouve après un T ou après un D. Alors pourquoi c’est difficile ? En fait c’est parce que le T et le D, on les fait avec la langue collée au palais : [t], [dr], [d]. Et en fait on a dit que le R, il se faisait avec la langue en bas, et du coup c’est très difficile, notamment pour les anglophones, ils ont énormément de problèmes avec ça, c’est de passer du T et D et hop, baisser la langue ! Alors une astuce que je vous donne, vous n’êtes pas obligés de la suivre mais c’est une astuce qui est très bien, c’est que vous essayez de faire le T et le D avec la langue en bas, collée derrière les dents de devant. On peut le faire, c’est quasiment le même son, [ta], [da], vous voyez on peut le faire. Et si vous le faites de cette façon du coup, ce sera beaucoup plus facile de faire le R après donc [tra], [dra]. En laissant la langue en bas, d’accord ? C’est une astuce.
– On va voir des exemples Pierre, par exemple : le drapeau [drapo].
– Voilà, le drapeau français, donc on peut commencer avec la langue directement en bas : drapeau [drapo]. Un drap aussi, un drap de lit, [dra].
– Il y a aussi drôle [drol].
– Voilà, drôle. Donc vous pouvez essayer de commencer avec la langue en bas. Et sinon, si vous pouvez, vous mettez la langue en haut et vous la baissez très rapidement. Drôle [drol] en fait.
– Drôle. Et aussi avec le [dr] en fin de mot, il y a attendre, prendre, perdre.
– [atɑ̃dr], [pεrdr]. Oui, le E final normalement on ne le prononce pas ou vraiment très légèrement, C’est perdre, [pεrdr], [dr]. On va reparler du R en position finale à la fin de tout manière.
– Et maintenant avec le T, il y a : trop [tro].
– Voilà, donc vous pouvez essayer de commencer avec la langue en bas. Trop, ça fonctionne bien [tro]. Un tri [tri], le fait de trier les déchets ménagers par exemple : tri [tri].
– Il y a aussi travail.
– [travaj].
– Une montre.
– [mɔ̃tr].
– Je suis triste.
– [trist]. D’accord ? Ici on doit sentir quelque chose.

3. Le R en français après C ou G

– Et un autre cas où ça pose des difficultés, c’est quand il vient après le G ou le C, les sons [g] et [k].
– Alors pourquoi là ça vous pose des difficultés ? Parce qu’en fait ces sons [g] ou [k], ils sont formés au fond de la bouche, en fait la langue est vers l’arrière, et après on avance la langue, [g], [k], d’accord ? Et en fait, on a dit que le R se formait plutôt avec la langue en avant, en bas. Donc en fait ce qu’il faut faire, c’est qu’il faut éviter de dire le [g] ou le [k] et après faire le R. Il faut, dès que la langue est vers le fond en fait, déjà commencer à amorcer votre R, et faire le R en même temps.
– Ok, donc ça fait : [gr], [kr].
– Donc [gra], [kra], d’accord ? Dès le début on amorce le “R” : [kra], [gra].
– Oui ? On va voir des exemples, tiens votre président là : Macron.
– Ah oui, notre président du moment, Emmanuel Macron. Mais on va le voir en début de mot, comme par exemple : un cri [kri], d’accord ?
– Il y a aussi : cru [kry] par exemple.
– Donc cru, bon. Quand je le dis tu es censé répéter, tu as bien compris, d’accord ?
– Cru [kry], avec le U, c’est un petit peu difficile.
– On va passer avec le G, par exemple : gras [gra].
– Oui, le gras du ventre, d’accord ? Donc gras, [gra].
– Ou : gris [gri], la couleur.
– Alors maintenant, un mot qui est souvent très difficile pour vous, c’est : grenouille [grənuj].
– Oui, alors “gre” [grə] et c’est à cause du G justement et peut-être du E aussi : grenouille [grənuj]. Alors on peut l’exagérer en le roulant presque, mais normalement non ! C’est [grə], grenouille. Allez un dernier qui crée aussi beaucoup de difficultés, c’est…
– …regretter [rəgrεte].
– RE-GRE-TTER, regretter. Et la fameuse chanson d’Édith Piaf parce qu’elle dit “je ne regrette rien”. Et alors là elle le roule, mais elle le roule ici, ce n’est pas la langue qui bouge, c’est ici en fait. Mais bon, ça ce n’est pas utile.

4. Le R en français en position finale

– Et finalement, on va finir par le R en position finale.
– Alors là, il y a plein de choses à dire. La première chose à dire très importante, c’est que vous savez qu’en général, les consonnes finales ne se prononcent pas. Mais il y en a certaines qui se prononcent, et le “R” fait partie de ces consonnes qui se prononcent. Alors par exemple, dans les verbes comme : finir [finir]. Ou tout simplement, le mot : bonjour [bɔ̃ӡur].
– Bonjour.
– Voilà. Alors, là en fait, on l’entend très légèrement puisque après, il n’y a pas de voyelle si vous voulez, donc ça fait juste ça, un petit [r].
– Bonjour.
– Voilà. Mais ce petit [r] change tout parce que imaginez si je ne prononce pas le R, ça va faire “bonjou” [bɔ̃ӡu], ça n’a rien à voir ! Et ce simple [r] change tout : bonjour [bɔ̃ӡur].
– Oui, on dirait presque un petit souffle qui vient du fond de la gorge.
– D’accord ? Finir, bonjour, bon là j’exagère un peu ! [finir], [bɔ̃ӡur], d’accord ?
– Par contre, on sait que quand ça finit en -ER comme dans les verbes en -ER, là on ne le prononce pas !
– Bien sûr, parce que le E et le R forment un digramme qui est prononcé [e]. Et donc là, on n’entend pas de R, par exemple on va dire : parler, et faites très attention si avant il y a un I, alors je ne sais pas pourquoi mais s’il y a un I avant, tous mes élèves me font : ouvrière [uvrijεr]. Non, non, quand c’est un masculin c’est : ouvrier [uvrije].
– Oui, ou : étudier [etydje].
– Étudier et pas “étudière”, s’il vous plait.
– Enfin il y a des exceptions comme : la mer [mεr].
– Oui mais très peu : la mer, effectivement c’est une exception, ou : mon cher [∫εr].
– Par contre : monsieur [məsjø], là on ne le prononce pas !
– Non, alors là c’est vrai c’est aussi une exception parce que j’ai dit qu’on prononçait le R normalement en position finale, et dans “monsieur” ça ne finit pas en -ER et on ne le prononce pas donc c’est une exception, on dit : monsieur [məsjø]. De tout manière “monsieur” c’est un mot…
– Oui, c’est un peu bizarre.
– Même le “ON” se prononce [ə] ! On dit : monsieur [məsjø]. Allez, pour terminer ce paragraphe du R en position finale, j’aimerais bien que l’on s’entraine avec un adjectif comme par exemple l’adjectif : léger, au masculin donc on ne prononce pas le R c’est : léger [leʒe].
– Oui et au féminin par contre, on va dire : légère [leʒεr].
– Voilà , on ouvre le E et on prononce le R : légère. [leʒe] / [leʒεr].

5. Finalement…

– Bien et pour la fin, pour “rigolère”, non pour rigoler, on va essayer de dire une phrase, tu vas servir de cobaye.
– D’accord…
– Alors : Trois grands gros rats dans trois grands gros trous !
– Trois grands gros rats dans trois… trous.
– Voilà, presque ! Attention, à toi ! Trois grands gros rats dans trois grands gros trous !

– On a fini ! Pierre vous laisse comme toujours un petit exercice dans le blog donc allez-y pour voir le podcast, la transcription, la fiche et l’exercice !
– Tout est dans le blog et je vous laisse le lien dans la description de la vidéo, ainsi que les liens des cours gratuits pour débutant et pour niveau plus avancé, vous avez aussi le lien de notre boutique où vous retrouverez tous nos cours ! N’oubliez pas de vous abonner, et on se retrouve dimanche prochain !
– Au revoir !

Pour compléter cette vidéo, je te conseille de regarder celle-ci : S Sonore [Z] et S Sourd [S]