Bonjour les amis ! Aujourd’hui, nous allons voir 5 nouvelles expressions totalement sǝʇuɐsɹǝʌuǝɹ 🙃
Le podcast se trouve, comme toujours, à la fin de l’article et la transcription est sous la vidéo, après la fiche et l’exercice 😊

👉 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
👉 Notre nouveau cours gratuit pour débutants !

5 Expressions Françaises Vraiment Folles
Fiche Récapitulative

 

1) Il me court sur le haricot !

= agacer, énerver : Tu me saoules, tu m’énerves, tu me gonfles*…
* familier et vulgaire

2) Avoir le cul bordé de nouilles.

= avoir de la chance, du bol*, du cul, être cocu*…
*familier

3) Ça ne casse pas 3 pattes à un canard !

= qui n’a rien d’extraordinaire, de remarquable…

4) Couper les cheveux en 4.

= s’attarder sur des détails, être trop méticuleux, trop tatillon, chercher la petite bête…

5) Pisser dans un violon

= être inutile, inefficace…

Exercice

Complète ces phrases avec une des 5 expressions vues plus haut. Adapte l’expression en fonction du contexte !

1. – Tu as bien aimé son tour de magie ?
– Bof… ____________________ !
2. J’avais beau tout faire pour la séduire, c’est comme si ____________________…
3. Marc a encore gagné ? C’est incroyable, je n’ai jamais vu ça ! Il a vraiment ____________________ !
4. Je n’en peux plus de ce prof… _________ vraiment ___________ !
5. Je sais que je te dois cet argent mais on n’est pas à ça près ! Tu ne vas pas ____________________ quand même !

Correction

1. – Tu as bien aimé son tour de magie ?
– Bof… Ça ne casse pas 3 pattes à un canard !
2. J’avais beau tout faire pour la séduire, c’est comme si je pissais dans un violon
3. Marc a encore gagné ? C’est incroyable, je n’ai jamais vu ça ! Il a vraiment le cul bordé de nouilles !
4. Je n’en peux plus de ce prof… Il me court vraiment sur le haricot !
5. Je sais que je te dois cet argent mais on n’est pas à ça près ! Tu ne vas pas couper les cheveux en 4 quand même !

Si tu ne veux plus faire d’erreurs en français et parler français rapidement, je te conseille MES COURS DE FRANÇAIS ! Ils sont extrêmement efficaces ! :-)

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

5 Expressions Françaises Vraiment Folles
Transcription de la vidéo

– Bonjour !
– Bonjour les super étudiants ! Alors aujourd’hui, on va voir cinq expressions renversantes en français. Et à propos Pierre, ça veut dire quoi “renversant” ? Pierre ? Pierre ?
– Eh bien, ça veut dire “incroyable”, “qui te renverse”, “qui te met la tête à l’envers” !
– Bon, alors ce qu’on va faire c’est qu’on va faire un petit jeu. C’est-à-dire que je vais dire l’expression ! Et toi Noemi, tu vas essayer de deviner le sens de l’expression. Parce que je pense que celles-ci, tu ne les connais pas je crois. Et vous aussi vous pouvez essayer de deviner.
– Bien sûr ! Et comme toujours, n’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube ! Pour ne rater aucune des vidéos, pour ne pas rater les concours, les offres… À propos…
– On a le gagnant !
– Oui ! On a la personne qui a gagné le cours particulier avec moi et le pack de son choix.
– On le montrera sur Facebook !
– Exactement.

Première expression : “Tu me cours…” ou “Il me court sur le haricot” !
– Donc… Des gens courent sur un haricot vert ?
– Sur un haricot vert ! Pas de liaison, ni d’élision. C’est un “H” aspiré .
– Un petit haricot vert.
– Oui.
– Eh bien…
– Oui, tu sais ce qu’on mange ? Non, pas forcément un haricot vert, hein ? Ça peut être un petit haricot plus petit mais, les trucs qu’on mange. Oui, courir dessus.
– Donc, c’est des gens qui courent, il y en a un qui poursuit l’autre sur un tout petit truc. Je pense que ça veut dire que quelqu’un… quelqu’un te court… Te poursuit pour un détail insignifiant ?
– Non, non !
– Non ?
– Je vais te donner un exemple.
– Ok.
– “Arrête de me parler de ma belle-mère, tu commences à me courir sur le haricot”.
– Ah, je crois que je vois. Ça veut dire que tu m’embêtes, non ?
– Oui, tu m’agaces, tu me déranges, tu m’embêtes, oui.
– Mais, elle est très bizarre cette expression avec un haricot, ça vient d’où ?
– Oui ! Elles sont toutes renversantes dans cette vidéo de toute façon. Bon, on pense que ça vient du XIXème siècle parce qu’à cette époque, on disait que “courir quelqu’un”, ça voulait dire embêter quelqu’un.
– Ah, d’accord ! Et “haricoter” souvent, c’était quelqu’un qui était mesquin dans les affaires.

Alors deuxième expression ! Attention, celle-là elle est un petit peu… Il y a un gros mot dedans, un petit gros mot. C’est “Avoir le cul bordé de nouilles”.
– Elle est horrible !
– Bon alors attends, je vais expliquer quand même parce que le “cul”, ça se prononce [ky], comme la lettre “Q”.
– Mais ça s’écrit C-U-L, d’accord?
– Oui.
– Alors le “cul” en fait, c’est un mot très utilisé?
– C’est les fesses en fait, le derrière, d’accord?
– Donc, tu as comme des spaghettis sur les fesses. Ce ne sont pas des spaghettis? ce sont des nouilles ! Bon, c’est des pâtes qu’on mange les nouilles, très communes. Et donc “bordé” ? Ça veut dire “autour de” quoi.
– Eh bien, je pense que tu as eu une indigestion, tu as mal au ventre, tu n’es pas bien du ventre ?
– Non, non ! Pas exactement.
– Oui ? Allez, je vais dire un exemple pour t’aider.
– Oui, oui, c’est mieux ! “Il a encore gagné au loto, ou à la loterie, il a vraiment le cul bordé de nouilles”.
– Ah, qu’il a plein d’argent ! Il est riche !
– Pas tout à fait ! Ça veut dire qu’il a de la chance, tout simplement.
– De la chance ? Mais pourquoi tu aurais de la chance parce que tu as des spaghettis aux fesses ? N’importe quoi !
– C’est pas des spaghettis ! Alors en fait déjà, on dit souvent “Il a du cul”. Ça veut tout simplement dire “Il a de la chance”.
– Oui.
– Ça, on le dit depuis le début du XXème siècle en fait, à peu près.
– Et “du bol”, non ? “Du bol” ?
– Oui, on dit aussi “Il a du bol”. Et on dit aussi “Il est cocu”. Être cocu, c’est quand ta femme te trompe par exemple, avec un autre homme, ou le contraire.
– Mais ça veut dire aussi “Tu as de la chance” ?
– Et ça veut dire aussi “Tu as de la chance”, bon. Alors “Il a du cul”, de la chance, et “le cul bordé de nouilles”, on dit que ça vient de Marseille, parce qu’à Marseille, c’était près de l’Italie, on mangeait beaucoup de pâtes.
– Oui.
– Alors peut-être que ça a dérivé vers là.
– Je vois pas trop le rapport mais ce n’est pas grave.

– Troisième expression, attention, attention !
– Allez, une plus facile.
– Oui, je pense que celle-là, tu la connais peut-être, c’est : “Ça ne casse pas trois pattes à un canard”.
– “Ça ne casse pas trois pattes à un canard”. Oui, je pense que ça veut dire que ce n’est rien d’extraordinaire, que ce n’est pas grand chose, c’est…
– Exactement.
– C’est ça ?
– Exactement.
– Oui ! Alors, tu peux nous donner un exemple?
– Oui ! Allez, je vais faire un exemple. Par exemple : “Jean-Marc disait que ce film était incroyable mais franchement, ça ne casse pas trois pattes au canard”.
– “Au canard”…
– Lequel ? “Ça ne casse pas trois pattes à UN canard”.
– Ah, “à un canard” ! C’est n’importe quel canard, ce n’est pas le canard en particulier qui est à côté.
– Bon, bon… “Ça ne casse pas trois pattes à UN canard”.
– Bon, l’explication c’est évident, quoi ! On ne connait aucun canard à trois pattes, donc je vois pas comment on peut lui casser trois pattes.

Quatrième expression, attention, attention ! “Couper les cheveux en quatre”.
– En quatre.
– Je pense que ça veut dire que, au lieu de couper les cheveux une fois, eh bien tu le fais en quatre fois. Et du coup tu es trop lent, tu le fais pas bien.
– D’être trop lent, quoi ? Oui, de pas le faire bien clair et net d’une fois, mais en quatre fois.
– Non, non !
– Non ? Bon là, je ne sais pas, c’est quoi ?
– Tu donnes ta langue au chat ?
– Oui ! “Donner sa langue au chat” c’est une expression quand on ne sait pas, quand on n’a pas la réponse d’une devinette. Bon alors en fait, c’est quand on est trop méticuleux, quand on s’attarde trop sur des détails, quand on est trop tatillon, on dit aussi.
– Tatillon ? Bon, tu n’as pas un exemple pour qu’on comprenne bien?
– “Bon tu vois, j’ai regardé le texte là, mais j’ai vu quelques petits problèmes. Là, il manque un espace avant le point d’exclamation, là, une petite virgule… Quand même, ce serait mieux.
– Oh, tu exagères là ! Tu veux couper les cheveux en quatre ou quoi ?”. Et tu sais d’où elle vient l’expression ?
– Eh bien en fait on la comprend mieux quand on sait que, apparemment, au XVIIème siècle, quand est apparue l’expression, on ne voulait pas dire couper en quatre un cheveu comme ça, en quatre morceaux. Mais en fait c’était le fendre, réussir à le fendre en quatre.
– Ah, donc beaucoup plus dur !
– Eh ouais ! Donc c’est très… Il faut être très méticuleux…
– Minutieux. …minutieux. Tiens d’ailleurs on dit aussi, c’est intéressant, “chercher la petite bête” ou le verbe “chicaner”.
– “Chicaner”.
– Oui, quand on cherche trop les détails.
– Chicane pas !

– Cinquième et dernière expression : “Pisser dans un violon”. Ah ! Encore une vulgaire ! Vraiment !
– Oui alors c’est vulgaire parce que en fait, c’est à cause du verbe pisser. Pisser, ça veut dire quoi ?
– Faire pipi, non ? En langage familier ça veut dire faire pipi ou uriner.
– Je vais essayer de deviner. Alors je pense que, vu que “tu fais pipi sur un violon”, ça veut dire que tu n’aimes pas la musique, que tu t’en fiches de la musique.
– Non, non…
– Non ? Bon, donne un exemple et je vais deviner.
– Ok, alors par exemple, je ne sais pas, je pourrais te dire : “Ben non, je ne vais pas recopier tout ce livre à la main, ça ne sert à rien ! C’est comme pisser dans un violon”.
– Ah ! Donc ça veut dire “Ça sert à rien”, “C’est inutile” ?
– Oui, c’est inutile. C’est faire un effort en vain, inutile.
– Alors l’explication historique ? Oui bien sûr, bien sûr. Donc cette expression daterait du XIXème siècle. Et en fait ici, “Pisser”, c’était comme “Souffler”. En fait le violon, normalement, eh bien on peut pas souffler comme dans une flûte par exemple, ou une trompette. Donc en fait souffler dans un violon, ça ne sert à rien, ça ne fait pas de la musique ! Voilà, voilà ! L’explication historique !

– Alors petite enquête ! Et toi, c’est laquelle que tu as préférée des cinq expressions ? Ou quelle a été la plus renversante pour toi ?
– Donc tu vas avoir un petit “i” qui va apparaitre dans l’écran, dans le coin de l’écran. Tu cliques et tu peux choisir parmi ces cinq expressions. Tu verras aussi les autres pourcentages, ce qu’ont préféré les autres internautes. Bon de toute manière, on a mis plein d’autres expressions sur notre page Instagram. Et puis si tu as d’autres expressions intéressantes, tu peux nous les mettre dans les commentaires.
– Et n’oublie pas que tu as aussi un cours gratuit “Niveau intermédiaire”, et aussi pour débutant maintenant, donc tu peux t’inscrire. Et comme toujours, tu retrouveras sur le blog la transcription, la fiche, le podcast et tout ça.
– Le lien comme toujours dans la description ou ça va apparaitre sur la vidéo. J’espère qu’avec “Français avec Pierre”, on ne vous court pas sur le haricot ! Et n’oubliez pas qu’apprendre le français, ce n’est pas du tout comme pisser dans un violon. Bien au contraire, c’est très utile !
– Au revoir !
– Au revoir !

Si tu as aimé cette vidéo, je te conseille aussi de regarder celle-ci : Expressions Indispensables en Français (4)