Aujourd’hui, je te donne 6 conseils qui t’aideront à faire un bon résumé en français ! 🙂📋
Avec comme toujours : une vidéo, la transcription, une fiche récapitulative, un exercice et le podcast à télécharger à la fin de l’article ! 💪 💪
N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !

6 Conseils pour faire un Résumé en Français
(Fiche Récapitulative)

1) Lire une première fois (sans se poser de questions)

2) Lire une deuxième fois (chercher la structure)

3) Estimer le nombre de mots

4) Penser aux mots de liaison

5) Rédiger les parties

6) Penser à se relire !

Exercice

Maintenant, à toi de jouer ! Essaie de résumer un texte que tu choisiras sur Internet pas exemple ! Tu  verras, avec ma méthode, tout te semblera plus facile ;-)

 

Et toi, tu peux compter sur moi pour prendre en charge ton apprentissage du français ! Jette un coup d’œil sur MES COURS COMPLETS DE FRANÇAIS ! Et si tu veux, on en parle ensemble pour savoir quel cours serait le plus efficace pour toi. Contacte-moi : [email protected]

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

6 Conseils pour faire un Résumé en Français
(Transcription de la vidéo)

Bonjour ! Aujourd’hui, nous allons voir comment faire un résumé en français en six étapes très simples. Si tu n’es pas encore abonné à la chaine, tu sais ce qu’il te reste à faire ! Allez, on commence ! Alors pour faire un résumé, en fait le secret, c’est qu’il faut être organisé ! Il faut être assez “carré” et méthodique. Alors, on va imaginer qu’on ait ce texte à résumer. Donc c’est vraiment le pire des cas ! C’est-à-dire que tu vois, il n’y a pas de paragraphes, il n’y a pas de titres, de sous-titres… Voilà, le truc horrible !
Alors la première étape, c’est assez évident, il va falloir lire notre texte original. Alors je te conseille de le lire une première fois sans te compliquer la vie, sans penser à rien, juste le texte, d’une manière relaxée, d’accord ? Tu le lis tranquillement. Ensuite, tu le lis une deuxième fois en commençant à te dire : il faudrait que j’essaie de trouver un petit peu la structure des idées dans ce texte, est-ce qu’il n’y a pas des idées qui commencent à ressortir, des paragraphes qui commencent à ressortir, une certaine logique. Et si tu commences à voir des idées principales ressortir, tu peux les marquer à côté du texte.

Alors étape numéro 2, cette fois-ci, tu vas lire ton texte plus doucement, et tu vas vraiment essayer de trouver les idées clés, d’accord ? Alors dans l’exemple, ça doit apparaitre ici, dans l’exemple qu’on a pris, j’ai considéré qu’il y avait 5 idées clés, d’accord ? Donc j’ai mis des couleurs pour chaque idée clé, pour chaque paragraphe logique si tu préfères, et donc, à côté de chaque paragraphe, à côté de chaque idée principale, à côté de chaque couleur, tu vas essayer de résumer cette idée, cette partie, en une phrase. Alors ça, c’est vraiment peut-être l’étape la plus importante on va dire ! Vraiment, il faut que tu arrives à bien cerner quelles sont les idées clés et il ne faut pas par exemple, si l’auteur commence à énumérer plusieurs exemples, eh bien les exemples ne sont pas des idées clés, d’accord ? Ce sont juste des exemples pour augmenter son argumentation ! Mais ce sont des exemples, ce ne sont pas des idées clés ! Donc vraiment, cette partie est essentielle !

Donc on a nos 5 parties, et puis on va considérer que tu es dans un examen et qu’on te demande de résumer ce texte en 180 mots. Et nous, on a repéré 5 parties. Eh bien du coup, grosso modo, on va dire que chaque partie doit faire entre 30 et 40 mots, d’accord ? Alors évidemment, tu vois qu’il y a des parties qui sont plus ou moins grandes, et notamment la dernière en bleu foncé, on voit que c’est la conclusion et en général, juste une phrase suffit. Donc cette partie par exemple sera moins longue et elle va faire peut-être 20 mots alors que d’autres parties vont faire plutôt 40 mots. Mais grosso modo, il faut que tu commences à te dire : telle partie, il faut que je la résume en 30, celle-là en 40, celle-là en 20 mots, etc. Tu fais ton calcul en fonction du nombre de mots qu’on t’a demandé. D’accord, donc tu vois que c’est quelque chose de vraiment très “carré”, de très méthodique, presque mathématique, hein ? Donc si tu suis cette méthode, normalement, tu devrais avoir au moins une note correcte !

Alors quatrième partie, avant de rédiger, je te conseille d’essayer d’un petit peu réfléchir aux liaisons qu’il va y avoir entre tes idées principales, entre ces 5 parties. Donc peut-être que l’auteur va commencer à parler d’une idée “Y”, et après il va parler d’une autre idée, une idée “Z”, et entre “Y” et “Z”, il va y avoir comme une opposition. Donc entre ces deux idées, entre ces deux paragraphes, tu vas peut-être avoir un mot qu’on appelle un connecteur. Les connecteurs logiques, les fameux “connecteurs logiques”. Donc si c’est une opposition, tu vas peut-être avoir un mot comme : “cependant, oui mais, malgré tout, bien que…”, ce type de connecteurs qui marquent une certaine opposition ou une nuance. Donc si tu veux, tu peux même marquer entre parenthèses ce connecteur que tu utiliseras peut-être entre tes deux parties. Alors ce n’est pas forcément une opposition qu’il va y avoir entre deux paragraphes, ça peut être par exemple une certaine confirmation d’une idée, il va donner un autre argument et cette fois-ci, ce sera un connecteur comme : “en effet” qui va introduire un nouvel argument. Ça peut être aussi : “en plus, de plus, et aussi…” Et puis ce n’est pas non plus obligatoire de mettre à chaque fois un connecteur ! Ceci dit, dans les examens de FLE, Français Langue Étrangère, et même pour les Français, les professeurs aiment beaucoup, très souvent, ils aiment beaucoup ces connecteurs ! Donc ce n’est pas mal, c’est une assez bonne idée d’en mettre un bien visible. En général, c’est plutôt positif ! Ben ouais, dans la vie c’est comme ça ! Il faut toujours s’adapter aux correcteurs, à l’examinateur, au jury. Et s’ils ne comprennent pas tout, il faut les aider !

Donc maintenant la cinquième étape, tout simplement, il suffit de rédiger tes parties. Donc ici, on a 5 parties, on va rédiger nos parties. Bon, je n’ai pas voulu faire une vidéo sur la rédaction de phrases en français, d’accord ? On a fait une vidéo sur : “Comment bien écrire en français” il y a quelques temps, donc tu peux la regarder. Mais comme toujours, essaie d’être logique, avoir une idée par phrase etc.

Alors sixième étape, et très, très importante ! C’est prendre du temps pour te relire ! Tu dois absolument relire l’ensemble de ton texte, de ton résumé dans ce cas-là. C’est super important ! Je dis toujours aux étudiants, et je le vérifie en cours, je le vois tout le temps ! 50% (minimum) de vos erreurs, ce sont des erreurs que vous pouvez vous corriger vous-même ! Des erreurs d’étourderies, des coquilles, ou bien tout simplement des erreurs parce que vous avez rédigé un peu vite et en relisant tranquillement, vous arrivez à les trouver ! Donc vraiment, dans le cadre d’un examen, tu dois absolument gérer ton temps ! Par rapport à toutes ces étapes, je n’en ai pas parlé dans chaque étape mais tu dois gérer ton temps. Si tu as une heure pour faire ton résumé par exemple, tu prévois un petit peu en fonction de ces étapes et à la fin, tu dois absolument garder minimum cinq minutes pour pouvoir tranquillement relire ton texte et changer deux, trois petites choses au dernier moment si nécessaire. Donc voilà, comme tu vois, c’est ce que j’ai expliqué au début en fait, c’est vraiment très méthodique, très carré, et si tu appliques cette méthode, normalement peut-être que tu n’auras pas 10/10, mais tu auras au minimum une note correcte, ça, je te l’assure !

Alors justement, c’est ce type de méthode, presque un protocole que j’utilise dans tous les cours que j’ai créés, pour réussir des examens comme le DELF, le DALF, le TCF etc. Donc effectivement, comme c’est un examen et que ce n’est pas la vie de tous les jours, c’est différent, et si on est méthodique, si on a comme un genre de protocole, eh bien vraiment, c’est difficile de rater son examen ! Donc c’est un petit peu dans cet esprit que j’ai fait tous ces cours, s’ils t’intéressent, je te laisse le lien.
Alors juste un mot justement sur le DALF C1 puisque je parle d’examen, eh bien dans le DALF C1, on te demandera de faire un résumé. Mais attention, c’est un petit peu plus difficile parce qu’on va te demander de faire un résumé de deux textes ! Alors grosso modo, la méthode reste la même. La seule différence, une petite astuce, c’est que si jamais tu vois qu’il y a la même idée dans les deux textes puisque ce sont deux textes qui parlent du même sujet, si tu vois que les deux auteurs ont exprimé la même chose, il ne faut pas faire deux paragraphes dans ton résumé, tu n’en fais qu’un, d’accord ?

Voilà, j’espère que cette vidéo vous sera très utile ! N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires, n’hésitez pas à mettre un pouce vers le haut si vous avez aimé la vidéo et puis évidemment, vous abonner à la chaine ! Et vous retrouvez comme toujours le podcast, toute la transcription dans notre blog, dans l’article qui correspond à cette vidéo sur le site internet : “francaisavecpierre.com”. Allez, je vous dis à bientôt ! Et juste une dernière chose, ça fait longtemps que je ne vous le dis pas dans les vidéos, donc je voulais vous dire : “Bravo !”. Bravo pour tous ces efforts que vous faites pour apprendre le français ! Vraiment, c’est génial ! Vous progressez, ne vous inquiétez pas ! Vous progressez énormément, je vous l’assure ! Donc vous êtes vraiment des champions ! Donc bravo, félicitations ! Et continuez surtout, continuez ! Allez, merci beaucoup d’avoir regardé cette vidéo, je vous embrasse ! À bientôt !

Si tu as aimé ces conseils qui t’aident à faire un bon résumé, je te conseille aussi de regarder cette vidéo : 8 Conseils pour Apprendre du Vocabulaire !