Le système éducatif en France est un peu compliqué à comprendre. Dans cette vidéo, je vais donc vous expliquer tout cela de manière claire, comme toujours! Le système éducatif en France n’aura plus de secrets pour vous!
🎁 🎁 🎁 À l’occasion de la sortie de notre nouveau cours pour apprendre le français “Français Progressif 2”, nous proposons une réduction de 30% pendant 3 jours avec le code promo “ETUDIANT”. Cette offre spéciale est valide jusqu’au 11/10/2020 inclus! Profites-en en cliquant ICI ! 🎁 🎁 🎁


Le système éducatif en France

Tout d’abord, il est possible de mettre les enfants à la crèche quand ils n’ont que quelques mois. Mais la crèche ne fait pas partie du système éducatif français à proprement parlé! En effet, Le système éducatif en France commence réellement au primaire.

1. Enseignement Primaire

Le primaire est divisé en deux parties: l’école maternelle et l’école élémentaire. Il regroupe les enfants de 3 ans à 10 ans à peu près.

PRIMAIRE

2. Enseignement Secondaire

Vers 10-11 ans, les enfants passent dans le secondaire et y restent jusque 17-18 ans. À partir de là, ils vont avoir plusieurs professeurs, un différent pour chacune des matières enseignées.
Le secondaire se divise en deux: le collège et le lycée.

À la fin de la dernière année du collège, en 3e, les élèves passent ce qu’on appelle le Brevet des collèges. Il s’agit d’un petit examen général avec des connaissances basiques.
Théoriquement, tous les Français doivent avoir ces connaissances, l’école étant obligatoire jusque 16 ans en France. En revanche, le passage au lycée ne dépend pas de cet examen!

À la fin de la dernière année du lycée, en terminale, les élèves passent un examen très important: le Baccalauréat (= appelé aussi “bac”).
Pour réussir cet examen, il faut avoir au moins la moyenne (10/20). L’obtention de ce diplôme permet d’accéder aux études supérieures.

REMARQUES
. Avant, en ce qui concernait les langues, on commençait à apprendre l’anglais (première langue étrangère) en 6e. Puis en 5e, on pouvait choisir une seconde langue.
Aujourd’hui, en général, les enfants apprennent l’anglais dès le primaire. Et c’est en 5e qu’ils choisissent une deuxième langue (souvent l’espagnol ou l’allemand).

. Il faut distinguer les établissements publics et les établissements privés.
Dans les établissements publics, en France, l’école est laïque et gratuite. Lorsqu’on décide d’aller dans le public, on choisit d’ordinaire l’établissement le plus proche de chez soi.
Les établissements privés collaborent souvent avec l’État ou peuvent obtenir des subventions, ce qui permet de réduire le coût de l’inscription.

3. Enseignement Supérieur

Enfin, le niveau le plus haut du système éducatif français s’appelle logiquement l’enseignement supérieur. Il existe également des systèmes publics et des systèmes privés.

Tout d’abord, il y a l’université appelée également la “FAC”. Les universités sont normalement publiques. On peut choisir d’y étudier différents cursus comme les mathématiques, la philosophie, la physique, la biologie, les lettres, etc.
Au sein de ce parcours, pour ceux qui souhaitent devenir professeur, il faudra passer un concours afin de pouvoir enseigner dans les écoles primaires, au collège ou au lycée.
Dans l’université, il existe aussi des cycles plus courts, plus concrets, dirigés davantage vers le monde du travail.

Concernant les études de santé, il faut passer un concours très sélectif en 1re année et se placer parmi les meilleurs étudiants. Suite à cela, l’accès en deuxième année est envisageable.
Il sera alors possible de se spécialiser selon le choix envisagé (médecine, dentiste…).

Ensuite, il y a ce qu’on appelle les “Écoles” ou “Grandes Écoles“. Dans ces cas-là, il existe des alternatives soit publiques, soit privées.
Pour commencer, on trouve les écoles d’ingénieurs qui sont souvent publiques. Pour y accéder, on fait généralement 2 années de prépa après le baccalauréat. À la fin de la 2e année, on passe des concours afin de pouvoir choisir son futur établissement selon les résultats. La plus renommée des écoles d’ingénieurs en France est Polytechnique et il est très difficile d’y entrer.

Ensuite, il y a les écoles de commerce qu’on retrouve en nombre. La plupart sont privées mais quelques-unes restent publiques. Pour y entrer, le principe est le même que pour les écoles d’ingénieurs. En revanche, sur l’ensemble, le niveau est un peu moins haut et moins homogène selon certaines écoles.

Il existe aussi des écoles pour tout ce qui concerne les sciences politiques comme Sciences Po. La plus grande école pour les hauts fonctionnaires français, souvent des hommes politiques, s’appelle l’ENA.

Enfin, il ne faut pas oublier les études de lettres. Il existe aussi des “prépas” (khâgne, hypokhâgne) pour accéder aux grandes écoles du domaine des “Lettres”.

Pour finir, il existe encore d’autres écoles comme les beaux-arts, l’école d’architecture ou de vétérinaire.

REMARQUE
. En France, on retrouve beaucoup de systèmes de bourses d’études, permettant aux étudiants qui n’ont pas les moyens financiers d’accéder à l’université ou certaines écoles.
Il y a également la possibilité de demander des bourses pour les étrangers. (N’hésitez pas à faire des recherches sur internet ou vous adresser à un organisme spécialisé dans ce domaine.)

Le système éducatif en France
L’EXERCICE

Choisis la bonne proposition.

Et si tu veux progresser en français, nous avons plusieurs outils:

Inscris-toi au COURS GRATUIT! ( Choisis ton niveau )

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook!
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud!
🛒 Dans notre boutique tu trouveras tous nos cours complets qui répondent à tous les besoins.
👨‍🎓👩‍🎓 CONNAIS-TU L’ACADÉMIE FRANÇAIS AVEC PIERRE? Les membres de l’académie font des “Skype” / “Zoom” entre eux presque tous les jours! Les meilleurs, qui ont un niveau de professeur, encouragent et aident les autres! C’est un cercle vertueux!
Tu peux aussi intégrer un groupe Whatsapp/Telegram, recevoir plein d’informations sur du matériel pour le français, poser tes questions à un professeur de français, participer à mes cours en direct (1 fois /semaine), créer des rencontres dans ta ville pour parler. Nous te mettons aussi en contact avec les meilleurs professeurs particuliers (que j’ai personnellement sélectionnés) pour des cours via Skype/Zoom si tu en as besoin.

 

Le système éducatif en France
Transcription de la vidéo

Bonjour et bienvenue sur « Français avec Pierre ». Alors, aujourd’hui, je vais vous parler du système éducatif français. Alors, en effet, ça mérite bien une petite explication, car ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Mais avant de commencer, je voulais juste vous dire que l’on vient de sortir un nouveau cours sur « Français avec Pierre », il s’agit du cours « Français progressif 2 », version en ligne. C’est un cours extraordinaire, il y aura une offre bien évidemment pour le lancement du nouveau cours, je vous en reparle à la fin de la vidéo.
Le système éducatif français est un véritable labyrinthe dans lequel on peut se perdre facilement. Pour faire simple, on va commencer par les plus petits, les plus jeunes, et puis on va monter petit à petit. Alors, en fait, on peut très bien mettre les enfants à la crèche, on appelle ça « la crèche » quand ils ont seulement quelques mois. Cela ne fait pas vraiment partie du système éducatif français, c’est ce que l’on appelle la crèche. L’école réellement commence au primaire.

1. Le système éducatif. Enseignement Primaire

Donc le primaire, ça va de l’âge de trois ans à l’âge de 10 ans. Le primaire est divisé en deux parties. Première partie : l’école maternelle ; à trois ans, on rentre en petite section, à quatre ans, en moyenne section et, à cinq ans, en grande section. La deuxième partie du primaire, c’est l’école élémentaire qui est divisée en cinq années, donc de l’âge de six ans à l’âge de 10 ans, plus ou moins. Première année, c’est ce qu’on appelle le CP, le cours préparatoire. Deuxième année, CE1, cours élémentaire 1 ; troisième année, CE2 ; quatrième année, CM1, ça veut dire : cours moyen 1. Et dernière année du primaire, c’est le CM2. Donc voilà, ça, c’était de trois ans à 10 ans. Et maintenant, quand les enfants ont environ 10 ans – parce que ça peut varier suivant la date de naissance – ils passent dans ce que l’on appelle le secondaire.

2. Le système éducatif. Enseignement Secondaire

Donc à partir du secondaire, ils vont avoir plusieurs professeurs : un professeur pour les mathématiques, un professeur pour l’histoire et la géographie, un professeur pour les sciences, etc. Donc le secondaire se divise en deux : le collège et le lycée.
Le collège, ce sont les quatre premières années. Donc on a environ entre 10 et 14 ans. Ces années s’appellent la sixième, la cinquième, la quatrième et la troisième, on y va crescendo suivant l’âge. À la fin de la troisième, en fait, les élèves vont passer ce que l’on appelle le brevet des collèges ou le brevet. Alors, il s’agit, en fait, d’un petit examen. Le passage au lycée ne dépend pas de cet examen, c’est juste un examen assez général, avec des connaissances, on va dire basiques, qu’en fait tous les Français doivent normalement avoir, puisque l’école est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans en France. Donc théoriquement, tous les enfants français ont passé le Brevet des collèges.
Alors, après le collège, ils passent au lycée. Donc le lycée est divisé en trois années : la seconde, la première et la terminale. Donc en terminale, on a 17 ans ou 18 ans. À la fin du lycée, c’est-à-dire à la fin de la terminale, en juin à peu près, on passe un examen très important qui s’appelle le Baccalauréat. Alors souvent, on appelle ça le Bac. Donc cet examen est très important, parce qu’on est obligé de le réussir, c’est-à-dire d’avoir la moyenne. Alors, la moyenne… en fait, en France, généralement, les notes sont sur 20. Donc avoir la moyenne, ça veut dire qu’on a 10 sur 20. Donc il faut obtenir au moins la moyenne pour pouvoir faire des études supérieures.
Alors, avant de passer à l’enseignement supérieur, je voulais faire deux-trois petites remarques. Comme cette chaîne, Français avec Pierre, s’intéresse à l’apprentissage des langues, je voulais parler un petit peu des langues. Alors, moi, quand j’étais jeune et quand j’étais collégien, eh bien, en fait, on apprenait notre première langue, à part le français, bien évidemment. Notre première langue étrangère, on l’apprenait en sixième, et c’était l’anglais. Et après, en quatrième, on pouvait choisir une autre langue. Aujourd’hui, ça a changé, et heureusement. En général, les enfants apprennent l’anglais dès le primaire. Et c’est en cinquième qu’ils choisissent une deuxième langue. Donc c’est très souvent l’espagnol ou l’allemand.
Ensuite, je voulais parler du système privé ou public. Alors, il existe des écoles… alors, le mot « école » est un mot très générique, qui englobe un petit peu tout cela. D’accord ? Donc il existe des écoles ou des établissements privés et aussi publics. Donc les établissements publics en France sont gratuits, d’accord ? Et en général, on va dans l’établissement public qui est le plus proche de là où vous habitez. On peut choisir aussi le privé, mais très souvent, les établissements privés ont des aides de l’État ou ils sont en collaboration avec l’État. Donc ce n’est pas aussi cher que dans d’autres pays. Il ne faut pas oublier aussi que dans les établissements publics, l’école est laïque en France. Et ça, c’est très important pour les Français. Donc normalement, on n’a pas le droit d’aller à l’école avec sur soi des vêtements ou des signes qui ont une connotation religieuse ou même aussi une connotation politique.
Maintenant, je vais parler de ce que l’on appelle l’enseignement supérieur. Alors là, c’est un vrai labyrinthe, donc je vais faire un petit peu un résumé. Et je vous laisserai des liens dans la description si vous êtes intéressés. Donc là aussi, il y a des systèmes publics et des systèmes privés.

3. Le système éducatif. Enseignement Supérieur

Maintenant, je vais parler de ce que l’on appelle l’enseignement supérieur. Alors là, c’est un vrai labyrinthe, donc je vais faire un petit peu un résumé. Et je vous laisserai des liens dans la description si vous êtes intéressés. Donc là aussi, il y a des systèmes publics et des systèmes privés. Voyons tout d’abord ce que l’on appelle « l’université », on appelle ça aussi la « fac ». Oui, je sais, ça n’a pas un son très agréable pour les anglophones, mais ça s’écrit F-A-C. Donc les universités sont normalement publiques, et on peut donc choisir d’étudier, je ne sais pas, les mathématiques, la physique, la biologie, la géologie, l’histoire-géo, géographie, la philosophie, lettres, etc. Donc les trois premières années, on appelle ça la licence. Et après, il y a le Master 1 ou Master 2, d’accord ? Donc ça, ça fait cinq ans. Et après, on peut choisir de faire un doctorat.
Si on veut être professeur, alors à un moment dans votre parcours, vous allez vous dévier et vous allez pouvoir passer un concours, donc pour être professeur, par exemple, dans les collèges ou dans les lycées ou l’école pour les petits. Dans l’université, il y a aussi des systèmes un petit peu plus courts, d’accord ? Qui sont plus dirigés vers le monde du travail, plus concrets. Donc il y a des cycles plus courts aussi qui sont possibles, je ne vais pas rentrer dans tous les détails.
Si vous voulez faire des études de santé, alors maintenant, il y a un tronc commun, c’est-à-dire qu’en première année, vous devez passer un concours. Et si vous réussissez ce concours, si vous êtes parmi les meilleurs étudiants, eh bien, vous pourrez rentrer en deuxième année et décider de faire soit médecine, dentiste, sage-femme… Et je crois que maintenant, il y a physiothérapie aussi qui est mis dans ce tronc commun. Alors, c’est très difficile, parce que le concours d’entrée de première année est extrêmement sélectif.
Bien, tout cela était public. Maintenant, il y a tout ce qu’on appelle les Écoles ou les Grandes Écoles. Alors là, il y a des alternatives soit publiques, soit privées. Il y a tout d’abord les écoles d’ingénieurs. Alors, les écoles d’ingénieurs, il y en a énormément en France. Généralement, elles sont publiques, d’accord ? Et donc généralement, ce qui se passe, c’est qu’après le Baccalauréat, on fait deux années de prépa, c’est la préparation pour préparer des concours pour entrer dans ces écoles d’ingénieurs. Et donc pendant deux ans, on se prépare. Et à la fin de la deuxième année, eh bien, on va voir plein d’écoles et on fait des examens. Et souvent, on peut, par exemple, réussir deux ou trois écoles et on choisit laquelle on préfère. Parmi les écoles d’ingénieurs, il y a de très grandes écoles très renommées en France comme, par exemple, Polytechnique. Ça, c’est ce qu’on appelle « le must », et c’est vraiment les plus grosses têtes qui réussissent à rentrer dans ces écoles, elles sont extrêmement difficiles. Généralement, quand on sort de là, on devient le patron d’une grande entreprise ou, par exemple, on peut travailler pour l’État aussi, pour des entreprises d’électricité, mais on est à un très haut niveau.
Ensuite, parmi ces écoles, il y a toutes les écoles de commerce. Bon, alors là aussi, il y en a énormément. Et là, il y a beaucoup d’écoles privées ou aussi quelques écoles publiques. Donc là, pareil, il y en a certaines, il faut se préparer pendant un an ou deux. Et après, on fait des concours pour entrer dans différentes écoles.
En général, les écoles d’ingénieurs ont toutes un assez haut niveau, ce sont de bons élèves qui y rentrent. Les écoles de commerce, c’est beaucoup plus dispersé, c’est-à-dire qu’il y a de très très bons élèves qui rentrent dans des grandes écoles de commerce, mais il y a aussi des écoles de commerce privées qui sont vraiment d’un niveau beaucoup beaucoup plus bas.
Il y a aussi des écoles pour tout ce qui est politique, comme notamment Sciences Po. Et une grande grande école pour les grands fonctionnaires, les hauts fonctionnaires français, souvent les hommes politiques, c’est ce que l’on appelle l’ENA. Il y a aussi des prépas pour tout ce qui est lettres, donc je pense à khâgne, hypokhâgne, et pour rentrer dans les grandes écoles, ce qu’on appelle les lettres. Bon voilà, ça, c’est vraiment, on va dire, le principal. Après, il y a d’autres choses comme par exemple, je n’ai pas du tout parlé de tout ce qui est les beaux-arts, de l’école d’architecture. Il y a aussi vétérinaire qui est très difficile. Il y a des cycles plus courts. De plus en plus, on essaye de faire des cycles plus courts et plus proches des attentes des entreprises. Bref, je vous laisse quelques liens dans la description si vous êtes intéressés.
Bien, finalement, je voulais parler d’une dernière chose, parce que ça peut peut-être vous intéresser. En France, il y a beaucoup de systèmes de bourses d’études, d’accord ? Donc il y a beaucoup d’étudiants qui n’ont pas les moyens de se payer l’université ou des écoles. Et il y a la possibilité de demander des bourses. Il y a aussi la possibilité de demander des bourses pour les étrangers. Alors, ce n’est pas la peine de m’écrire pour me demander comment on fait, etc., je ne suis pas spécialiste dans le domaine. Et c’est beaucoup mieux de vous adresser, par exemple, à votre consulat, votre ambassade ou bien un organisme (vous cherchez sur Internet, je vous laisserai des liens) qui est spécialisé dans ce domaine.
Finalement, l’éducation en France, j’aimerais en parler davantage dans une autre vidéo, d’ailleurs l’éducation en général dans le monde. Si vous êtes intéressés, si vous voulez que je fasse une vidéo et que je vous donne mon opinion sur le système éducatif en général, et comment on pourrait peut-être l’améliorer, eh bien, je peux faire cette vidéo, vous me le dites dans les commentaires.
En tout cas, si on compare à d’autres pays dans le monde, le système éducatif est quand même assez bon. On peut dire qu’avant, c’était vraiment un top niveau peut-être dans le monde entier et qu’aujourd’hui, ça s’est quand même un petit peu démocratisé. Et le niveau a eu tendance, ces dernières années, à un petit peu baisser, mais ça a permis une certaine démocratisation.
Donc voilà, je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui me posent ces questions, souvent aussi dans mes classes, mes élèvent me demandent. Et donc aujourd’hui, j’espère avoir un petit peu éclairé mes étudiants.
Maintenant, je vais parler un petit peu de notre nouveau cours. Donc comme je l’ai dit au début de cette vidéo, vraiment, on a fait un effort incroyable, on a travaillé avec toute l’équipe de « Français avec Pierre » pendant plusieurs mois. Et c’est un cours extraordinaire, donc il permet à des étudiants, qui ont un niveau faux débutant, intermédiaire, de voir vraiment tous les points de grammaire, de terminer tous les points de grammaire, de vocabulaire, de prononciation, conjugaison du français, d’accord ? Et c’est pour atteindre un niveau B2, C1, voire, C2. Donc ce cours est formé évidemment de vidéos, d’audio, de PDF dans lesquels j’explique absolument tout. Il y a énormément d’exercices interactifs, donc tout peut se faire sur votre tablette, téléphone ou bien sur l’ordinateur, d’accord ? Et on a tout son suivi au fur et à mesure. Et à la fin, on obtient un diplôme. Donc voilà, de toute manière, je vais vous laisser un lien. Et puis, comme toujours, quand on lance un nouveau cours, pendant quelques jours, il est en offre. Donc je vous laisse le code promo, on a choisi « Étudiant ». Donc avec ce code promo, vous aurez 30 % sur ce cours pendant quelques jours, donc profitez-en, je vous laisse tous les liens dans la description de la vidéo. Et puis, ça va certainement apparaître aussi sur la vidéo. Je vous embrasse très fort, continuez à apprendre du français. C’est une des meilleures choses qu’on peut faire dans la vie. Portez-vous bien, et on se retrouve dans une prochaine vidéo si vous le voulez bien. Au revoir !

Pour compléter cette vidéo, je te conseille de regarder celle-ci: Choc culturel en France