Aujourd’hui, pour continuer votre apprentissage pendant le confinement, nous allons voir 10 expressions françaises adaptées à la situation actuelle ! 😷

Avant de commencer, nous tenions à remercier toutes les personnes travaillant dans le domaine de la santé ! Nous avons d’ailleurs reçu beaucoup de témoignages et de messages qui font chaud au cœur ! 😍
Encore une fois, bon courage à tous et surtout restez à la maison !  👊

🖐 Sous la vidéo, vous retrouverez la fiche récapitulative et surtout un exercice interactif : vous pouvez le faire directement sur votre ordinateur, tablette ou téléphone ! Bonne chance !

 

10 expressions françaises à utiliser pendant le confinement !

 

1. Une histoire à dormir debout

expressions françaises courantes

On pourrait croire qu’il s’agit d’une histoire tellement longue qu’elle finit par nous endormir.
Mais en réalité, “une histoire à dormir debout” est utilisée pour décrire une histoire, un événement extraordinaire, invraisemblable, incroyable !
Par exemple :
– Quand j’y pense, cette histoire de coronavirus est dingue ! Qui aurait cru qu’on en arriverait là ?
– C’est vraiment une histoire à dormir debout ! C’est fou !

 

2. Être dans de beaux draps

expressions françaises courantes

Attention, ici aussi, c’est un peu trompeur ! Cela ne signifie pas qu’on vit dans le luxe. “Être dans de beaux draps” signifie “se trouver dans une situation compliquée” !
Par exemple :
Tu sais qu’on va devoir rester confinés un mois !
– Eh bien ! On est dans de beaux draps!
Autrefois, “les draps” désignaient les vêtements. L’expression viendrait du fait qu’avant, quand on était une personne qui ne se comportait pas très bien dans la société, on devait mettre “des draps”(des vêtements) blancs quand on allait à l’église. Et les gens voyaient que cette personne n’était pas quelqu’un de bien ! 😂

 

3. Il y a trois pelés et un tondu

expressions françaises courantes

Tout d’abord, “pelé” signifie “qui n’a pas de cheveux”, on peut dire aussi “être chauve”. Et “tondu” veut dire “avoir les cheveux très, très courts” (comme quand on tond la pelouse!). On peut aussi utiliser le mot “rasé”.
Cette expression signifie “qu’il y a très peu de monde”.
Exemple :
Pierre, je suis allée faire les courses.
– D’accord ! Et il y avait du monde ?
– Tu parles ! Trois pelés et un tondu, et encore !
Autrefois, un pelé signifiait “une canaille, un voyou”. Et les tondus caractérisaient les personnes qui avaient la teigne (une maladie qu’on a dans les cheveux par exemple).
L’expression renvoie donc à des bandits, des personnes malpropres, à qui on accordait aucune importance, comme s’il n’y avait personne !

 

4. Se tourner les pouces

expressions françaises courantesCette expression signifie “ne rien faire”. Et justement, en raison du confinement, il y a certaines personnes qui n’ont rien à faire!
Un conseil, ne restez pas chez vous à vous tourner les pouces ! Essayez de faire du sport par exemple, d’apprendre des choses comme le français ! C’est important de créer une certaine routine pour rester motivé!

 

5. S’ennuyer comme un rat mort

expressions françaises courantes

 

D’ailleurs, quand on se tourne les pouces trop longtemps, on peut vite finir par “s’ennuyer comme un rat mort” !
Cette expression signifie donc “s’ennuyer énormément” !

Exemple :
– À force de rester à la maison à cause du confinement, je m’ennuie comme un rat mort !
– Dans ce cas, tu ferais mieux de faire du sport, d’apprendre des choses !
Cela renvoie aux rats morts dans le grenier à cause d’un piège ou d’un poison, oubliés, seuls !

 

6. Être au four et au moulin

expressions françaises courantes

Cette expression signifie “être à deux endroits en même temps” ou “faire deux activités en même temps”.
En général, cette expression s’emploie à la forme négative !
Exemple :
Moi je n’en peux plus ! Depuis le confinement, ils nous demandent de faire l’école à la maison, de faire du télétravail, il y a aussi les courses, le ménage… Mais attends, on ne peut pas être au four et au moulin !

 

7. Péter un câble

expressions françaises courantes

“Péter un câble” signifie “devenir fou” ! Dans le contexte actuel, on pourrait dire : À force de rester à la maison, je pète un câble !
L’expression est une métaphore, comme si un câble se cassait à l’intérieur d’un appareil (un ordinateur par exemple) et qu’il ne fonctionnait plus ! Pour nous, ce serait comme si un “câble” s’était cassé dans notre cerveau !

 

 

8. Ça me chiffonne

expressions françaises courantes

“Ça me chiffonne” signifie “ça me préoccupe, ça me rend triste” ! Par exemple :
Oh là là ! Avec cette pandémie, toutes ces personnes isolées, tout le personnel de santé débordé… Ça me chiffonne !
L’expression vient du mot “chiffon” ( un tissu qu’on utilise pour s’essuyer les mains). Et comme le chiffon est tout froissé après son utilisation, on est un peu comme ce chiffon, on se sent tout froissé, pas très bien !

 

9. Reprendre du poil de la bête

expressions françaises courantes

Cette expression ne signifie pas “vivre dangereusement” !
“Reprendre du poil de la bête” signifie “aller mieux, reprendre des forces, reprendre de l’espoir” !
Dans le contexte actuel, on pourrait dire :
Nicolas n’était pas très bien l’autre jour, il avait l’air malade, il toussait… Mais apparemment il va mieux, il reprend du poil de la bête ! C’est rassurant !
À l’origine, cette expression signifiait “chercher  le remède dans ce qui a causé le mal”. Si on se faisait mordre ou piquer par un animal, les gens pensaient qu’on pouvait se soigner grâce à un remède fait à partir des poils ou une autre partie de cet animal!

 

10. Prendre son courage à deux mains

expressions françaises courantes

Il s’agit également d’une expression positive ! Elle signifie “rassembler son courage, reprendre son courage pour affronter une situation difficile” !
Par exemple :
Oh là là ! Au début du confinement, j’étais déprimé, je m’ennuyais comme un rat mort, j’ai cru que j’allais péter un câble ! Mais finalement, j’ai repris mon courage à deux mains, je me suis bougé, et maintenant ça va mieux !

 

 

10 expressions françaises à utiliser pendant le confinement !
L’exercice

 

Choisis l’expression la plus adaptée pour chaque cas.

Et si tu veux progresser en français, nous avons plusieurs outils :

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
🛒 Dans notre boutique tu trouveras tous nos cours complets qui répondent à tous les besoins.
👨‍🎓👩‍🎓 Avec l’achat de n’importe quel cours, tu pourras aussi avoir un accès à l’académie, C’est une super communauté dans laquelle d’autres élèves et des professeurs t’aident ! Tu peux aussi parler par Skype ou intégrer un groupe Whatsapp, participer au cours en live que je fais chaque semaine, recevoir plein d’outils pour le français, poser tes questions… ;-)
👉 Notre nouveau cours gratuit pour débutants !
👉 Notre cours gratuit (niv interm. / avancé) !

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

10 expressions françaises à utiliser pendant le confinement !
Transcription de la vidéo

 

– Bonjour !
– Bonjour les super étudiants ! Alors, vous êtes motivés ? Super ! Bon, surtout beaucoup de courages pour vaincre cette pandémie. Et n’oubliez pas : restez chez vous pour sauver des vies.
– On a d’ailleurs reçu plein de messages de personnes qui travaillent dans le domaine de la santé, et qui luttent en première ligne contre cette pandémie. Alors, merci beaucoup, ça nous a fait chaud au cœur. Et encore une fois, merci à toutes ces personnes et à toutes celles qui continuent à travailler, pour que la société fonctionne. Et courage !
– Alors, pour ne pas tourner en rond pendant le confinement, et pour ne pas perdre du temps, eh bien, profitez-en pour apprendre plein de choses, et notamment du français. Aujourd’hui, nous allons voir 10 expressions. Et on a choisi des expressions qui sont, justement, adaptées au contexte actuel, vous allez voir. Allez, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne, et on commence.

1. Une histoire à dormir debout

– Allez, on commence avec la première expression, c’est : « une histoire à dormir debout ».
– Alors, voici le dessin. Eh oui, la fille s’endort, la pauvre. Que signifie cette expression ? Attention, le dessin est un peu trompeur, puisque lui, il décrit le sens littéral de l’expression.
– Oui, moi au début, je croyais que ça voulait dire que c’est une histoire tellement longue et ennuyeuse, qu’on s’endort.
– Oui, c’est assez logique. Mais en fait, eh bien, non, c’est pour ça que c’est un peu trompeur. En fait, ça veut dire que c’est un fait, un événement extraordinaire, d’accord ?
– Oui, invraisemblable, incroyable.
– C’est ça. Donc on va voir tout de suite un exemple, dans le contexte actuel.
– Quand j’y pense, c’est incroyable cette histoire du Coronavirus ! Qui aurait cru il y a un mois ou deux qu’on en serait là ?
– C’est vraiment une histoire à dormir debout, c’est incroyable !

2. Être dans de beaux draps

– On passe à la deuxième expression.
– Oui. Alors, c’est l’expression « être dans de beaux draps ». Alors, regardez le dessin. Donc la fille dort dans de beaux draps. Mais en fait, là aussi attention, c’est un peu trompeur.
– Oui, justement. Moi, je pensais que ça voulait dire : vivre dans le luxe, avoir un beau lit avec de beaux draps, être bien.
– Eh bien, non, pas du tout ! En fait, ça veut dire qu’on est dans une situation compliquée. Et alors, donc dans le contexte actuel, on pourrait dire par exemple : Tu sais Noemi qu’on va devoir rester confiné au moins trois ou quatre semaines ?
– Eh bah, on est dans de beaux draps !
– Ça, tu peux le dire.
– Mais du coup, elle vient d’où cette expression ? Parce qu’il n’y a pas trop de… de rapport je trouve.
– En fait, c’est parce qu’avant.
– Oui ?
– Il y a longtemps.
– Oui, autrefois.
– Autrefois, les draps en fait, c’était le nom qu’on utilisait pour les vêtements, les habits, d’accord ? Ouais. Alors, « être dans de beaux draps », ça viendrait du fait qu’avant, quand on était une personne… pas très bien, qu’on ne se comportait pas très bien dans la société, on devait mettre des vêtements blancs quand on allait à l’église. Et alors, on voyait que celui-là il était… ce n’était pas quelqu’un de bien.
– Ah ! Donc tu disais : il a de beaux draps, ça veut dire que…
– Voilà. Et donc, il est dans des… dans des problèmes, il est… ce n’est pas quelqu’un de bien, etc.

3. Il y a trois pelés et un tondu

– Troisième expression : « il y a trois pelés et un tondu ».
– Alors, j’adore cette expression. Voilà, le dessin est assez marrant. Alors, qu’est-ce que ça signifie ? Qu’est-ce que ça signifie ?
– Bon, déjà « pelé » ça veut dire qu’il n’y a pas de cheveux, être chauve. Et « tondu », c’est quand tu as les cheveux très, très courts, comme on tond la pelouse juste un peu.
– Oui, « raser on dit des fois. Oui, exactement. Bon, alors, ça veut dire qu’il y a très peu de monde. Et donc dans le contexte actuel ?
– Oui, je te dirai par exemple : Pierre, je suis allée faire les courses.
– Ah bon ? Et il y avait du monde dans les rues ?
– Tu parles, trois pelés et un tondu, et encore !
– Ouais, tu m’étonnes.
– Donc origine de l’expression, l’explication de… ?
– Bon, bah en fait, un « pelé », autrefois ça voulait dire « une canaille », c’est-à-dire un voyou, un bandit, une racaille.
– Ah ! Oui.
– Et donc, en fait, donc ça c’était le « pelé ». Et les « tondus » en fait, c’était souvent les gens qui avaient la teigne. C’est une maladie qu’on a dans les cheveux, par exemple. Et donc, finalement, c’était des gens de bas niveau, des bandits, des gens, des… Et du coup, on disait : bah, il y a juste ces gens-là qui n’ont aucune…
– Importance ?
– Qui n’ont aucun intérêt, aucune importance. Et donc voilà, c’est comme s’il n’y avait personne.

4. Se tourner les pouces

– Et on passe à la quatrième expression, c’est : « se tourner les pouces », les pouces.
– Alors, regardez le dessin, à votre avis que signifie cette expression ? Que signifie cette expression ?
– Eh bien, oui, vous l’aurez peut-être deviné, cela veut dire : ne rien faire.
– Et justement, avec le confinement, il y a certaines personnes, et attention, j’ai bien dit « certaines personnes », pas toutes, qui n’ont rien à faire.
– Et pour ces personnes, on peut leur donner ce conseil : ne restez pas chez vous à vous tourner les pouces, faites du sport, apprenez quelque chose, peut-être du français.
– Du français. Et justement, on vous rappelle que l’on a deux cours gratuits fantastiques. Donc, n’oubliez pas de vous inscrire, si ce n’est pas encore fait, vous avez tous les liens dans la description.

5. S’ennuyer comme un rat mort

– Alors, justement, si vous ne faites rien, vous allez vous ennuyer. Et peut-être même « vous ennuyer comme un rat mort ». Voilà notre cinquième expression.
– Bon, je crois que là on vous a déjà donné le sens de l’expression. Et c’est donc, évidemment, s’ennuyer énormément.
– Donc on dira par exemple : avec le confinement, je reste à la maison toute la journée, je m’ennuie comme un rat mort !
– Bah, au lieu de t’ennuyer comme un rat mort, tu ferais mieux de faire du sport, apprendre des choses, etc.
– Bon, cette expression est facile, mais explique-nous Pierre.
– Bah, les explications, c’est parce que ça se réfère à un pauvre rat qui est mort dans le grenier, parce qu’il s’est fait attraper par un piège ou de la mort-aux-rats, et puis il se dessèche tout seul dans le grenier : il s’ennuie comme un rat mort. Oui, c’est assez horrible, je suis désolé.
– Mais il y a des personnes qui ne s’ennuient pas du tout, et ne se tournent pas du tout les pouces.
– Ouais, tu parles de nous par exemple là, non ?
– Mais enfin, nous et plein d’autres qui doivent continuer à travailler ou alors, qui doivent télétravailler : les enfants à la maison, l’école online des enfants, et ils n’en peuvent plus.

6. Être au four et au moulin

– Et dans ce cas, on pourra justement utiliser notre sixième expression : « être au four et au moulin ». Alors, qu’est-ce que signifie cette expression à votre avis ?
– Eh oui, vous l’aurez deviné, cela veut dire être à deux endroits à la fois ou faire deux activités en même temps. Et en général, on l’emploie à la forme négative. Alors Pierre, un exemple ?
– Oui, et dans la situation actuelle, on pourra dire : mais attends, moi je n’en peux plus, ils me demandent de faire l’école à la maison, dans mon travail ils me demandent de télétravailler, les courses, le ménage… mais attends, mais on ne peut pas être au four et au moulin !

7. Péter un câble

– Passons à la septième expression. Alors, c’est quelque chose que je ne vous souhaite pas du tout, c’est : « péter un câble ».
– Et là, je pense qu’avec le dessin, vous devinez ce que cela signifie. Eh bien, oui, évidemment, ça signifie devenir fou.
– Et dans le contexte actuel, on pourrait dire : à force de rester à la maison, je pète un câble !
– Bon, alors, d’où vient l’expression ? Bon bah, on a bien compris quoi, c’est une métaphore, comme un appareil qui casse un câble, comme un ordinateur, et puis il ne fonctionne plus. Donc c’est comme si nous, on avait cassé un… un câble.
– Les câbles du cerveau pètent.
– C’est ça.

8. Ça me chiffonne

– Et huitième expression : « ça me chiffonne ».
– Alors, que veut dire cette expression ? Eh bien, oui, ça signifie : ça me préoccupe, ça me rend triste, ça me dérange, ça m’embête.
– Donc on pourra dire par exemple : oh là là, avec cette pandémie, toutes ces personnes seules et isolées, tout ce personnel de santé débordé, cette situation, ça me chiffonne.
– Bon, alors, ça vient du mot « chiffon ». Donc un chiffon, c’est ce qu’on utilise, notamment pour s’essuyer les mains. Et le chiffon, bah, il est tout froissé, comme ça. Donc quand on est chiffonné, en fait c’est quand… c’est un peu comme dire : on est froissé, on est un peu tout comme ça, et voilà.

9. Reprendre du poil de la bête

– Mais on va finir quand même avec une touche positive pour nos deux dernières expressions. Donc neuvième expression : « reprendre du poil de la bête ».
– Alors, que signifie cette expression ? Là, on voit qu’il prend littéralement du poil sur la queue du lion. Je ne vous le conseille pas. Donc on pourrait croire que c’est quelque chose comme vivre dangereusement, mais non.
– Pas du tout ! En fait, reprendre du poil de la bête, c’est : aller mieux, reprendre des forces, de l’espoir…
– Donc on pourra, par exemple, dire dans le contexte actuel : tu sais que Nicolas, l’autre jour il n’allait pas très bien, il toussait, on a eu peur, mais apparemment maintenant il va mieux, il reprend du poil de la bête, c’est rassurant. Alors, l’origine de cette expression en fait, c’est parce que, bah, vous savez, souvent quand on se fait piquer par un… piquer ou mordre par un animal, eh bien, souvent on pense qu’on va trouver le remède, en fait, dans l’animal. Donc on pensait qu’en prenant les poils de l’animal, et en faisant un remède avec, on pouvait se soigner. Ça vient… ça vient de là.

10. Prendre son courage à deux mains

– D’accord. Et dixième et dernière expression : « prendre son courage à deux mains ».
– Alors, que signifie cette expression ? Bon, ce n’est pas très compliqué.
– Donc, ça signifie rassembler son courage, reprendre du courage pour affronter une situation difficile. Par exemple, Pierre ?
– Alors, je pourrais dire : oh là là, au début du confinement, j’étais déprimé, je m’ennuyais comme un rat mort, j’ai cru que j’allais péter un câble, mais finalement j’ai repris mon courage à deux mains, je me suis bougé, et maintenant ça va mieux.

– Donc voilà nos 10 expressions d’aujourd’hui. Et dans votre langue, est-ce que vous avez des expressions similaires ? Racontez-nous dans les commentaires, souvent c’est drôle de voir les similitudes ou les différences.
– N’oubliez pas que vous retrouvez toutes ces expressions sur notre page Instagram, donc n’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux. N’oubliez pas que vous avez deux cours gratuits, plein d’autres cours super complets. On vous laisse tous les liens sous la vidéo, dans la description. Vous avez aussi l’article qui correspond à cette vidéo, avec un exercice interactif super sympa, etc. Abonnez-vous à la chaîne, et on se retrouve dans la prochaine vidéo.
– Allez, courage ! Au revoir !
[Musique]