En raison de la situation délicate et si particulière due à cette pandémie, il est essentiel de connaitre les conseils pour lutter contre le coronavirus ! Aujourd’hui, nous allons voir ensemble 10 conseils très importants afin de limiter au maximum les risques de transmission pour soi et les autres, tout en apprenant du vocabulaire et des expressions en français bien sûr !

❗️❗️📣 L’OFFRE SPÉCIALE TERMINE DEMAIN ❗️❗️
TU PEUX PROFITER DU CODE PROMO “APPRENDRE” ! TU AURAS 20% DE RÉDUCTION, CUMULABLE JUSQU’À 70% ! (jusqu’au 30/03/2020)  👉 Cliquez ici !

🖐 Sous la vidéo, vous retrouverez la fiche récapitulative et surtout un exercice interactif : vous pouvez le faire directement sur votre ordinateur, tablette ou téléphone ! Bonne chance !

Conseils contre le Coronavirus et Cours de Français
Fiche Récapitulative

1. Le confinement

Pour le moment, c’est sans doute la mesure la plus importante, RESTEZ À LA MAISON !
C’est la meilleure façon d’éviter la saturation des hôpitaux !

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

Confiner = Forcer à rester dans un espace limité.
Synonymes : Cantonner – cloîtrer – reléguer…

Exemple : Confiner la population. / Ce phénomène reste confiné à l’Amérique centrale.

Et n’oubliez pas : “Il vaut mieux être un confiné qu’un con fini ! ” ;-)

2. La distanciation sociale

En général, il est conseillé de garder 1 voire 2 mètres de distance entre les gens que vous fréquentez, pour éviter de se contaminer. Même si dans votre pays, le gouvernement n’a pas pris cette mesure, faites-le, vous contribuerez peut-être à éviter un futur confinement !

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

“Distanciation” (qui vient de “distance”) n’est pas un mot courant à la base !
On l’utilise souvent dans le monde du théâtre ou du cinéma où il désigne plutôt le fait de créer une distance entre son personnage et la réalité (pour un acteur par exemple).

3. Si tu as des symptômes…

Tout d’abord, ne panique pas ! Suis les consignes conseillées par ton pays de résidence. En général, on recommande d’appeler un numéro spécial mais de ne pas aller de suite à l’hôpital !

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

1. Remarquons qu’on utilise le verbe “téléphoner” avec la préposition À mais le verbe “appeler” sans préposition :
Téléphoner à: Je téléphone à ma grand-mère.
Et on utilisera donc un pronom COI : Je LUI téléphone.

Appeler : J’appelle ma grand-mère.
Et on utilisera donc un pronom COD : Je L’appelle. (L’ = LE)

2. Quelques mots de vocabulaire : L’hôpital, les services d’urgences/de soins intensifs, le SAMU (Service d’Aide Médicale d’Urgence), la salle d’opération, le personnel soignant/de santé (qu’on remercie infiniment)…

4. Se laver les mains

C’est un des gestes indispensables, lavez-vous bien les mains ! Cette vidéo, vous explique comment bien se laver les mains.
L’enveloppe du virus est détruite par le savon, cela évitera de contracter le virus s’il est dans vos mains en vous touchant le visage par exemple.

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

Concernant l’accord des verbes pronominaux avec le participe passé, cela fonctionne un peu comme avec l’auxiliaire avoir. Si le COD est placé avant le verbe, on accorde avec le COD et s’il n’y a pas de COD ou que le COD est placé après le verbe, on n’accorde pas :
Elle s’est lavée. (COD (se) placé avant le verbe = accord)
Elle s’est lavé les mains. (COD (les mains) placé après le verbe = pas d’accord)

5. Tousser dans son coude

Vous devez tousser ou  éternuer dans votre coude ou dans un mouchoir, un masque, afin d’éviter de propager des postillons et transmettre le virus.

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

Quelques mots de vocabulaire :
Tousser -> la toux ;
Éternuer -> un éternuement ;
Se moucher (on se mouche dans un mouchoir).

6. Le masque

Il s’agit de ce tissu que l’on met sur la bouche et le nez pour se protéger ou protéger les autres. Les masques sont principalement conseillés pour les malades ainsi que tout le personnel de santé. Si vous mettez un masque, prenez des précautions : évitez de le toucher une fois que vous l’avez mis et mieux vaut le jeter après son utilisation !

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

Dans le domaine de la médecine, le masque peut servir à couvrir uniquement la bouche et le nez mais plus généralement, un masque, recouvre tout le visage, on l’utilise pendant la fête du carnaval par exemple, pour se déguiser : un masque de clown, de Pierrot…
On peut aussi utiliser ce mot au sens figuré : Il a jeté son masque = Il a révélé sa vraie personnalité.

7. Ne pas se toucher le visage

Quand on sort, on s’expose à de possibles contaminations des mains en touchant des objets. Il faut donc éviter au maximum de se toucher la figure pour éviter une possible infection !

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

Un peu de vocabulaire :
Le visage : c’est la partie antérieure de la tête (“face” en anglais) ;
La gueule : c’est de l’argot familier, ce mot signifie soit la bouche, soit tout le visage. Il y a plein d’expressions qui utilisent ce mot. Par exemple : Ta gueule ! (vulgaire et plutôt agressif) = Tais-toi !

8. Pour faire les courses

Le virus peut vivre sur certaines surfaces pendant plusieurs jours, il faut donc prendre des précautions lorsqu’on va faire les courses ! Mieux vaut mettre des gants pour ne pas contaminer les objets et désinfecter les emballages, les sacs en plastique, les paquets… Et encore une fois, se laver les mains !

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

“Faire LES courses” concerne plutôt la nourriture, les achats quotidiens…
“Faire DES courses” est plus général.
“Faire du shopping” / “Faire les boutiques” concerne les vêtements.

9. Garder une routine

En raison du confinement, il est important de garder une ROUTINE, c’est-à-dire se fixer des choses à faire pour garder le moral et un certain équilibre : faire du sport, apprendre des choses, cuisiner… Tout en gardant un horaire adéquat.

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

Lors de l’apprentissage (d’une langue, d’un instrument de musique,…), la routine est fondamentale ! J’en reparlerai dans le prochain cours de français gratuit pour niveaux intermédiaire et avancé qui sortira bientôt sur Français avec Pierre. En effet, cela te permet d’être régulier et de garder la motivation.

10. Bien utiliser internet

En raison du confinement, il est important d’utiliser internet et les réseaux sociaux afin d’entretenir les relations sociales et se tenir au courant de l’évolution de la situation mais attention aux fake news !

AU NIVEAU DU FRANÇAIS

Il existe de très bons outils pour s’informer et apprendre le français par la même occasion ! Je vous conseille par exemple ces deux chaines Youtube :
. Osons causer
. Hugo Décripte

 

Conseils contre le Coronavirus et Cours de Français
L’EXERCICE

 

Et si tu veux progresser en français, nous avons plusieurs outils :

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
🛒 Dans notre boutique tu trouveras tous nos cours complets qui répondent à tous les besoins.
👨‍🎓👩‍🎓 Avec l’achat de n’importe quel cours, tu pourras aussi avoir un accès à l’académie, C’est une super communauté dans laquelle d’autres élèves et des professeurs t’aident ! Tu peux aussi parler par Skype ou intégrer un groupe Whatsapp, participer au cours en live que je fais chaque semaine, recevoir plein d’outils pour le français, poser tes questions… ;-)
👉 Notre nouveau cours gratuit pour débutants !

👉 Notre cours gratuit (niv interm. / avancé) !

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

Conseils contre le Coronavirus et Cours de Français
Transcription de la vidéo

– Bonjour !
– Bonjour les super étudiants !
– Comment allez-vous ? Alors, maintenant on est très nombreux dans la planète à être affectés par cette pandémie du Coronavirus. Et depuis « Français avec Pierre », on veut envoyer un grand grand merci à tout le personnel de santé, qui sont là, à lutter en première ligne contre le virus. Vraiment, merci.
– Merci et courage, courage. Et puis, merci aussi à toutes les autres personnes. Eux sont en première ligne, et puis il y a aussi d’autres personnes qui doivent travailler, pour que l’on puisse continuer à vivre tout de même, donc vraiment merci et courage à tous, à toutes ses personnes.
Alors, aujourd’hui l’idée de la vidéo c’est qu’on va reprendre 10 conseils très, très importants, pour lutter justement contre cette pandémie. Et l’idée c’est qu’on va justement lier chaque conseil avec un petit point de grammaire ou de français, vocabulaire ou un conseil pour mieux apprendre le français. Donc, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne, et on commence.

1. Le confinement

– Premier point, c’est le « confinement ». Eh oui, il faut rester chez soi. Dans beaucoup de pays, l’épidémie s’est trop répandue, maintenant c’est trop tard pour faire d’autres mesures plus… moins strictes. Il faut rester chez soi, c’est super important.
– Alors, par rapport au français, j’aimerais parler un petit peu du mot, du nom « confinement », d’accord ?
– Oui.
– Alors, en fait ce n’est pas un mot qu’on utilise très souvent, normalement dans le langage courant. Évidemment, il a explosé si on regarde les recherches Google, la tendance.
– Oui.
– Ça a explosé depuis quelque temps, parce que finalement avant il n’était pas très utilisé. Et puis maintenant, avec le Coronavirus, il est devenu un petit peu comme à la mode.
– Et le verbe donc, c’est le verbe « CONFINER ».
– Oui, tout à fait. Alors là, on a des synonymes comme « cloîtrer » qui vient d’un cloître.
– Cantonner.
– Voilà.
– Et voyons des exemples.
– Oui, alors l’exemple pour actuellement, on va dire : « confiner la population ». Bon, ça, vous connaissez. Mais on peut l’utiliser d’une autre manière, par exemple on peut dire : « ce phénomène est confiné à l’Amérique latine », par exemple. Ça veut dire qu’il est propre à une zone, qui est l’Amérique latine.
– Oui.
– Et je voudrais finir sur une petite note d’humour du chat de Philippe Geluck. Si vous ne connaissez pas, je vous conseille d’aller voir. Et il nous dit qu’il vaut mieux être un confiné, qu’un con fini. Alors, si vous n’avez pas très bien compris le jeu de mots, je vous laisse chercher.

2. La distanciation sociale

– Deuxième point, c’est la « distanciation sociale ». Alors ça, ça veut dire qu’on doit garder au moins un mètre ou deux même entre les personnes. Quand on sort et on se croise dans la rue, il vaut mieux garder ses distances, car ce virus se transmet par des petites gouttelettes quand on tousse…
– Des postillons.
– Quand on éternue, et hop, ça rentre dans les voies respiratoires. Si on garde cette distance, eh bien, on ne va pas recevoir ces petites gouttelettes et on ne s’infectera pas. Alors, si vous êtes dans un pays où les gouvernements n’ont pas pris encore des mesures, prenez-les vous-même, gardez cette distance avec les gens et vous freinerez la propagation du virus.
– De la même manière que le point 1, je voudrais parler justement du mot, du vocabulaire. Donc effectivement « distanciation », faites attention. Évidemment, ça vient du mot « distance ».
– Voilà.
– Et c’est un mot assez technique, maintenant, actuellement à la mode ; on sait pourquoi. Mais si on regarde, là pareille, dans les recherches Google, en fait ça a explosé, ce n’est pas un mot, « distanciation », qu’on utilise en fait tous les jours.
– D’ailleurs, on nous a fait la remarque, qu’on ne la garde pas nous. Vous voyez ? Qu’on soit comme ça.
– Mais bon, nous, on vit dans la même maison, c’est différent.

3. Si tu as des symptômes…

– Alors, troisième point c’est : que faire si tu as des symptômes ? C’est-à-dire de la toux sèche, de la fièvre, du mal à respirer.
– Vous vous souvenez de la dernière vidéo, où on a vu tout ce vocabulaire ?
– Déjà, ne panique pas, car dans 80 % des cas ce n’est pas très grave, c’est comme un rhume ou une grippe. Et ensuite, le mieux c’est de suivre, dans chaque pays, les instructions qu’ils ont données à la population. Souvent, les services sanitaires sont saturés, donc ils ont mis à disposition un numéro de téléphone où on peut appeler, au lieu de se précipiter aux urgences.
– Alors, par rapport au français, ce que je voulais dire, je voudrais revenir sur les verbes comme « appeler quelqu’un » ou « téléphoner à quelqu’un ». Alors, si vous utilisez par exemple le verbe « téléphoner », vous allez être obligé d’utiliser la préposition À. C’est comme ça, d’accord ? Il n’y a pas beaucoup de logique, c’est comme ça. Mais ça ne dépend pas du complément, parce qu’on va dire « téléphoner à une personne », et on va dire « appeler une personne ». Bon, il y a plein de vocabulaires intéressants : le personnel soignant, le personnel de santé… donc les urgences, on l’a dit.
– Oui.
– Et il y a un vocabulaire, un nom qui n’est pas mal, c’est le SAMU. C’est quoi le SAMU, S-A-M-U ? En fait, c’est le… comme un…
– L’ambulance ?
– L’ambulance d’urgence qui arrive, on appelle ça : « vite, appelle le SAMU ! », le SAMU va arriver.
– Oui, c’est vrai.
– Et le numéro d’urgence maintenant en France, c’est le 1-1-2.

4. Se laver les mains

– Quatrième point, vous l’avez sûrement entendu : il faut se laver les mains. En effet, le virus a une enveloppe lipidique, et cette enveloppe est détruite par le savon. Donc lavez-vous bien les mains, ça évitera de se propager le virus, si jamais ils sont dans la main en se touchant les yeux, le nez, la bouche et tout ça.
– Alors, là au niveau du français, je voudrais revenir sur un point qui est terrible, c’est l’accord du participe passé. Surtout avec les verbes pronominaux, comme le verbe SE LAVER.
– Oui ?
– Alors, si par exemple on vous dit : elle (une fille, une seule fille) on dit : elle s’est lavée.
– Elle s’est lavée.
– Alors, c’est quoi, ça termine comment laver ? É ? C’est-à-dire E accent aigu ou E accent aigu avec un E supplémentaire ?
– Moi, je dirais avec un E supplémentaire ?
– Exactement ! Parce qu’en fait c’est : elle a lavé quoi ou qui ? Eh bien, elle-même. Donc le pronom est le complément d’objet direct qui est placé avant. Maintenant, si jamais je dis : elle s’est lavé les mains.
– Oui ?
– Alors, « laver » ça termine comment ? Encore avec un E, E S ?
– Là, je crois que ça ne s’accorde pas, donc ça se termine en É.
– Exactement ! Alors pourquoi ? Parce que cette fois-ci, le complément d’objet direct, eh bien, ce sont les mains.
– Oui.
– Donc le complément d’objet direct étant placé après le verbe, on ne fait pas d’accord, voilà. Donc : elle s’est lavée, É E ; elle s’est lavé les mains, É.

5. Tousser dans son coude

– Cinquième point, c’est que quand on tousse ou on éternue, il faut tousser dans son coude, dans un mouchoir, avoir un masque pour éviter justement de propager ces gouttelettes remplies de virus autour de nous, et que quelqu’un puisse les inspirer.
– Alors, par rapport au français, je voudrais juste rappeler du vocabulaire. Donc je rappelle que faire ça […] c’est « tousser », d’accord ? Et le nom c’est la « toux ». Dans le cas du Coronavirus, on a une toux sèche. Maintenant si vous faites atchoum, vous éternuez, et le nom c’est un « éternuement ». Et si jamais vous avez besoin de […], ça s’appelle « se moucher » dans un mouchoir.

6. Le masque

– Alors sixième point, c’est « les masques ». On n’a pas arrêté de parler de ces masques, et on est en manque de masques partout. C’est ce tissu qu’on met là, pour se protéger. Alors, les masques normalement c’est conseillé pour les malades et aussi le personnel de santé, mais si jamais vous mettez des masques, en fait il faut faire très attention, car il ne faut pas toucher cette partie, il peut y avoir des virus, et après se toucher la figure, tout ça. Il faut le jeter souvent, ne pas le réutiliser tout le temps, tout le temps, car ça peut être, au contraire, une source d’infection.
– Alors, au niveau du français en fait, je voudrais parler du vocabulaire. Donc un masque, normalement.
– Oui ?
– C’est plutôt quelque chose qui recouvre en fait tout le visage.
– Ah oui !
– D’accord ? Donc un masque de clown par exemple ou un masque… je ne sais pas, de n’importe quel personnage. On peut aussi utiliser ce mot dans un sens figuré, par exemple : « il a jeté son masque », ça veut dire qu’en fait il avait une autre personnalité, il cachait sa vraie personnalité. Il a jeté le masque et il s’est montré au grand jour quoi, en fait.

7. Ne pas se toucher le visage

– Septième point, on en a déjà parlé, c’est : ne pas se toucher la figure. En fait quand on sort, on s’expose à des possibles contaminations du virus en touchant des objets, en passant près des gens. Donc surtout, pour ne pas s’infecter du virus, ne pas se toucher le visage.
– Alors là, je voudrais revenir aussi sur le vocabulaire, c’est très intéressant. Alors, « le visage » c’est masculin, c’est cette partie de la tête. Quand on parle de « la tête », c’est féminin, c’est toute cette partie du corps.
– Oui.
– Et un mot très très utilisé en argot ou en langage familier, c’est « la gueule ». Alors, ça peut signifier soit la partie de la bouche, soit carrément tout le visage. Il y a plein d’expressions familières…
– C’est vrai.
– … qu’on utilise avec la gueule. Par exemple : « ta gueule ! » Ça veut dire tais-toi. Mais attention, c’est vulgaire et assez agressif.

8. Pour faire les courses

– Huitième point, pour faire les courses. Alors, il y a des études qui ont démontré que le virus peut vivre sur des surfaces, en fait, en fonction de la surface, la température et l’humidité, même plusieurs jours ! Désinfectez tout ou bien se laver les mains après avoir touché les… les paquets, les poches en plastique…
– Et si on peut, bah… même par exemple passer au savon les paquets, tout ça.
– Voilà, les désinfecter à l’alcool ou à quelque chose.
– Alors, là encore je voudrais revenir sur du vocabulaire, il y a souvent des confusions entre… on me dit : mais Pierre, faire les courses ça veut dire uniquement la nourriture ou pas ? Alors, généralement quand on dit « faire les courses », on se réfère généralement, oui, à la nourriture : ce que l’on doit faire chaque semaine ou tous les trois jours. Si on dit « faire des courses », là, bon, ça peut être aussi autre chose. Et sinon, si c’est vraiment des vêtements, bah, on dit, on utilise le mot anglais, on dit « faire du shopping ».
– D’accord.
– On peut dire aussi « faire les boutiques ».

9. Garder une routine

– Neuvième point, puisqu’on doit rester chez soi, qu’est-ce qu’on peut faire pour ne pas devenir fou ? Alors, c’est très important de garder une routine, de se fixer les choses à faire, car tous les jours deviennent pareils, on ne sort plus, on tourne en rond.
– Donc on peut, par exemple, faire la cuisine, de bons petits plats.
– Voilà.
– Faire du sport. Nous, on fait du yoga à chaque fois à cette heure avec les enfants.
– On s’est fixé une heure pour faire du yoga.
– Et surtout, bah, profitez-en pour apprendre des choses, comme le français, bien sûr.
– Voilà !
– Donc par rapport au français, eh bien justement, je voudrais revenir sur cette routine. Quand vous voulez apprendre quelque chose, surtout si c’est quelque chose qui est… ça prend un peu de temps, comme une langue ou un instrument de musique, eh bien, la routine c’est fondamental.

10. Bien utiliser internet

– Et dixième et dernier point, c’est bien utiliser internet. Alors, on est tous enfermés, c’est très bien d’utiliser internet pour socialiser, on peut parler WhatsApp avec des gens, s’appeler au téléphone, et aussi se renseigner de façon correcte.
– Oui, faites attention, parce qu’il y a plein de choses fausses évidemment sur internet, mais il y a aussi plein de choses intéressantes. Et le dernier point par rapport au français, bah justement, je voulais vous laisser plein de liens intéressants, qui vont vous permettre de vous informer en français, d’accord ? Donc des chaînes YouTube, par exemple, qui vous font un résumé de la situation. Et c’est aussi de très bons outils pour apprendre le français, d’accord ? Donc je vous laisse tous ces liens dans la description, on vous embrasse très fort, beaucoup de courage.
– Oui, courage !
– Merci beaucoup à toutes les personnes qui travaillent encore, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne, et on se retrouve dans une prochaine vidéo.
– Au revoir.