Le passé composé est certainement un des temps les plus importants de la langue française. Avec l’imparfait, le passé composé est le temps principal du passé. Aujourd’hui, nous allons voir son utilisation et sa formation !

❗❗📣 À PARTIR D’AUJOURD’HUI, PROFITE DE 30% DE RÉDUCTION SUR NOTRE PACK “VERBES ET CONJUGAISON” AVEC LE CODE PROMO “VERBE” ! VALIDE JUSQU’AU 15/04/2020 INCLUS 👉 CLIQUE ICI

🖐 Sous la vidéo, vous retrouverez la fiche récapitulative et surtout un exercice interactif : vous pouvez le faire directement sur votre ordinateur, tablette ou téléphone ! Bonne chance !

 

Le Passé Composé en français

1. Utilisation

Exemple :
Il faisait très chaud (imparfait) et tout à coup, on a entendu (passé composé) un coup de canon !

Mais attention, il est important de savoir que les choses ne sont pas figées ! Au sein d’une même phrase, on peut changer de temps et le sens sera différent :
Hier, j’ai rangé ma chambre. -> Sensation : à un moment donné de la journée. On a l’impression aussi (même si ce n’est pas obligatoire) qu’on a fini de ranger.
Hier, je rangeais ma chambre. -> Sensation : l’action s’étale davantage dans le temps, peut-être même que je continue à ranger aujourd’hui, on ne sait pas et peu importe.

En fait, cela dépend beaucoup des verbes qu’on utilise :
Hier, Paul est arrivé à la maison à onze heures.
Le verbe “arriver” se fait dans un laps de temps court et il convient beaucoup mieux au passé composé ! Il serait très difficile d’utiliser l’imparfait avec ce verbe, dans cette phrase, voire quasiment impossible !

Remarque.
Je te rappelle qu’on a aussi déjà fait une vidéo qui compare le passé composé et l’imparfait !

2. Formation du passé composé

Il est très important de connaître sa formation ! En effet, si tu sais construire le passé composé, tu sauras construire tous les autres temps composés du français !
Ils se construit avec les auxiliaires “être” et “avoir” conjugués au présent + le participe passé.


Mais attention, avec les verbes qui se construisent avec l’auxiliaire “être”, s’ils sont suivis d’un  complément d’objet direct, on utilise l’auxiliaire “avoir” :
J’ai sorti la voiture du garage.

3. Formation des participes passés

Il n’y a pas de méthode magique concernant la formation des participes passés !
En fait, le plus simple, c’est de les classer en fonction du son que l’on entend à la fin.

4. Accord du participe passé

Nous allons expliquer l’accord du participe passé d’une manière simple et non exhaustive ici.

Avec l’auxiliaire “être”, on doit faire l’accord en genre et en nombre avec le sujet :
Marie est partie. (féminin singulier)
Elles sont parties. (féminin pluriel)
Jean est parti. (masculin singulier)

En revanche, avec l’auxiliaire “avoir”, il n’y a pas d’accord :
Elle a grandi en France.

Mais attention ! Même avec l’auxiliaire “avoir”, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct si celui-ci est placé avant le verbe :
Les affaires que j’ai prises ne sont pas les tiennes.

 

Le Passé Composé en français
L’exercice

 

Coche la bonne proposition :

Et si tu veux progresser en français, nous avons plusieurs outils :

Inscris-toi au COURS GRATUIT !! ( Choisis ton niveau )

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
🛒 Dans notre boutique tu trouveras tous nos cours complets qui répondent à tous les besoins.
👨‍🎓👩‍🎓 Avec l’achat de n’importe quel cours, tu pourras aussi avoir un accès à l’académie, C’est une super communauté dans laquelle d’autres élèves et des professeurs t’aident ! Tu peux aussi parler par Skype ou intégrer un groupe Whatsapp, participer au cours en live que je fais chaque semaine, recevoir plein d’outils pour le français, poser tes questions… ;-)

 

Le Passé Composé en français
Transcription de la vidéo

 

Bonjour les super étudiants ! Alors, j’espère qu’aujourd’hui vous êtes bien motivés, parce qu’on attaque un gros morceau : le passé composé en français. Tout d’abord, avant de commencer, je voulais, une fois de plus, souhaiter beaucoup de courage à tout le monde pour le confinement et puis aussi pour les personnes qui travaillent dans le domaine de la santé. Et encore une fois : merci à vous. Je voulais vous dire que, comme il s’agit d’une vidéo qui porte sur la conjugaison, eh bien, ça va de soi, nous allons lancer une offre sur notre pack « Verbes et Conjugaison ». C’est un cours fantastique, je vous laisse tous les détails dans la description de la vidéo.

1. Le passé composé : utilisation

Allez, premier point : on va commencer par l’utilisation. Alors, juste un rappel, parce qu’en plus j’ai fait déjà une vidéo qui compare le passé composé et l’imparfait, je vous laisse le lien. Alors, le passé composé va servir à raconter un fait dans le passé, et il s’agit généralement d’une action qui est terminée, et qui est surtout bornée dans le temps, d’accord ? Et il s’agit généralement de l’action principale de ma phrase. Alors, c’est surtout intéressant en fait de le comparer à l’imparfait, puisque ce sont les deux temps principaux du passé. Et l’imparfait, lui, va servir donc à décrire davantage, d’accord ? À décrire le décor. Et donc, il est beaucoup moins borné dans le temps.

Voyons tout de suite un exemple, c’est beaucoup plus simple. Je pourrais dire par exemple : il faisait beau, il faisait très chaud (donc description : imparfait) et tout à coup, on a entendu un coup de canon. D’accord ? Et là, « on a entendu », c’est le passé composé. Alors, une chose importante, c’est que les choses ne sont pas figées. C’est-à-dire qu’une même phrase, eh bien, je peux la changer, je peux la mettre soit au passé composé, soit à l’imparfait. Donc par exemple, je pourrais dire : hier, j’ai rangé ma chambre. Et je pourrais dire aussi : hier, je rangeais ma chambre. Alors, dans la deuxième option, en fait on a l’impression que ça dure plus de temps, d’accord ? Alors que « j’ai rangé ma chambre », eh bien, c’était à un moment donné de la journée. Et en fait, ça dépend beaucoup des verbes qu’on utilise. Par exemple, je vais pouvoir dire : hier, Paul est arrivé à la maison à 11 h. Mais là, je vais difficilement pouvoir utiliser l’imparfait en disant : hier, Paul arrivait à 11 h. Parce que le verbe « arriver », c’est quelque chose qui se fait dans un laps de temps court. Et donc, là, c’est mieux d’utiliser le passé composé. Et l’imparfait est un peu difficile à utiliser, voire quasiment impossible.

2. Formation générale des temps composés

Allez, deuxième partie maintenant, on va voir la formation. Bien. Alors, ça, c’est très important, parce que si tu sais construire en fait ton passé composé, tu vas savoir en fait construire tous les temps composés en français. Alors, les temps composés se construisent ainsi : on utilise, premièrement, un auxiliaire. Et donc, il y a deux auxiliaires possibles : l’auxiliaire être et l’auxiliaire avoir. Et après, on utilise le participe passé. Donc pour le passé composé, l’auxiliaire va être conjugué au présent.

Voyons tout de suite un exemple avec l’auxiliaire être : Jean est parti à la plage. Donc EST, c’est mon auxiliaire être conjugué au présent et PARTI, c’est le participe passé de mon verbe que je veux conjuguer au passé composé, c’est-à-dire le verbe partir. Maintenant, voyons un exemple avec l’auxiliaire avoir : elle a beaucoup travaillé. Donc A, c’est mon auxiliaire avoir conjugué au présent. TRAVAILLÉ, c’est le participe passé du verbe travailler, que j’ai conjugué donc au passé composé. Alors, la question qui se pose tout de suite c’est : quand est-ce qu’on doit utiliser l’auxiliaire être, et quand est-ce qu’on doit utiliser l’auxiliaire avoir ? Alors, ça, c’est la grande question, et c’est la première grande difficulté de la formation des temps composés en français. Alors, commençons par l’auxiliaire être par exemple. Alors, on utilise l’auxiliaire être quand il s’agit d’un verbe pronominal.

Donc pour tous les verbes pronominaux, on va utiliser l’auxiliaire être. Et ensuite, on va utiliser aussi l’auxiliaire être avec une liste, alors, de plus ou moins 12 verbes que vous devez connaître par cœur. Donc je vous laisse la liste. Là, vous devez la voir apparaître à l’écran. Et on va utiliser l’auxiliaire avoir avec tous les autres verbes. Alors attention, je dois rajouter une petite parenthèse. S’il y a un complément d’objet direct, en fait on utilise l’auxiliaire avoir. Donc je vais dire par exemple : je suis sorti. Il n’y a pas de complément d’objet direct ; mais je vais dire : j’ai sorti la voiture (complément d’objet direct) du garage.

3. Le passé composé : formation des participes passés

Donc maintenant troisième partie, nous allons voir la formation des participes passés. Bon alors, il n’y a pas une méthode magique. En fait, le plus simple c’est de les diviser en fonction du son que l’on entend à la fin. Donc la première famille, ce sont les participes passés qui terminent en –É, avec E accent aigu. Alors, c’est facile, il s’agit de tous les verbes qui terminent en ER à l’infinitif. Par exemple, MANGER, eh bien, ça va nous faire participe passé : MANGÉ, avec É. Et on doit aussi rajouter aussi le verbe être. Par exemple : J’ai été, et le verbe naître : je suis né. Alors après, il y a les participes passés qui terminent en I. Alors, ça peut être I, IS ou IT.

Donc il s’agit de beaucoup de verbes qui terminent en IR à l’infinitif, mais pas seulement. Donc par exemple le verbe FINIR : j’ai fini, mais aussi par exemple le verbe METTRE : j’ai mis. Donc après, on a les participes passés qui terminent en U. Donc là, il s’agit de pas mal de verbes aussi, et souvent des verbes importants. Donc par exemple le verbe VOULOIR : j’ai voulu. Ou encore le verbe LIRE : j’ai lu. Et enfin, il y a la série des autres cas, par exemple le verbe FAIRE : j’ai fait. Ou le verbe MOURIR : je suis mort.

4. Le passé composé : accord du participe passé

Alors, quatrième point : l’accord du participe passé. Oh là là, cette fameuse règle extrêmement compliquée en français. Bon, dans cette vidéo je vais faire simple, je ne vais pas le faire de manière exhaustive. Alors, pour faire simple, quand on a l’auxiliaire être, eh bien, on fait l’accord avec le sujet, l’accord en genre et en nombre. Donc, prenons un exemple : Marie est partie. Eh bien, « partie », ça va faire I E, parce que Marie c’est singulier, mais féminin. Ou bien : elles sont parties, I E S. Jean est parti, I, parce que là c’est masculin singulier. Par contre, avec l’auxiliaire avoir il n’y a pas d’accord. Par exemple on va dire : elle a grandi en France. Donc ici, « grandi », c’est I, on ne fait pas l’accord.

Mais, eh bien oui, parce qu’il faut compliquer un petit peu les choses, s’il y a un complément d’objet direct placé avant le verbe, même si on est avec l’auxiliaire avoir, eh bien, on va faire l’accord en genre et en nombre avec le complément d’objet direct. Voyons un exemple : les affaires que j’ai prises ne sont pas les tiennes. Donc j’ai dit « les affaires que j’ai prises », parce qu’il s’agit des affaires, et c’est féminin et pluriel. Donc je n’irai pas plus loin ici dans la règle de l’accord du participe passé, parce que vraiment ça ne vaut pas le coup, ce n’est pas le sujet, non plus, principal de cette vidéo.

Bon, il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur le passé composé. Bien sûr, on aurait pu voir la forme négative, la forme interrogative, on peut se demander où est-ce qu’on doit placer les adverbes. Je ne veux pas tout faire de manière exhaustive dans cette vidéo, et de toute manière je vous conseille de beaucoup beaucoup vous entraîner, parce qu’il n’y a pas de secret pour réussir à connaître ce temps verbal, sa formation surtout, eh bien il faut s’entraîner. Donc, n’hésitez pas à faire plein d’exercices. Et justement, je vais vous laisser avec un exercice interactif que vous retrouverez sur l’article qui correspond à cette vidéo. Je vous laisse tous les liens dans la description. Je vous embrasse très fort et à bientôt.

Pour compléter cette vidéo, je te conseille de regarder celle-ci : La conjugaison française