Pour progresser en français, vous devez absolument connaître ces 10 expressions indispensables en français que les Français utilisent tout le temps ! Ces expressions françaises ne figurent pourtant pas toujours dans les livres de FLE !
Vous trouverez la vidéo avec les sous-titres en français, une fiche récapitulative, un exercice, la transcription et le podcast :-) Bonne leçon !

Fiche récapitulative

1) Et du coup…
Exemple.
Il s’est cassé la jambe et du coup il n’a pas pu aller skier !

2) On dirait…
Exemple.
Regarde là-bas, on dirait Jean-François !

3) Prendre mal quelque chose
Exemple.
Je lui ai dit que son costume n’était pas beau et il l’a mal pris.

4) Se débrouiller
Sens 1 = Trouver un moyen quelconque, s’arranger pour
Exemple.
Fais comme tu veux mais débrouille-toi pour arriver à l’heure !

Sens 2 = Se tirer d’affaire par ses propres moyens
Exemples.
– Tu vas réussir à porter toutes ces valises ?
– T’inquiète pas, je vais me débrouiller

– Mais tu vas faire comment dans cette ville tout seul…?
– Ne t’en fais pas, je me débrouillerai !

5) Ça ne te regarde pas
= Ce n’est pas tes affaire, tu ne dois pas savoir ça.
Exemple.
– Tu vas voter pour qui aux prochaines élections ?
– Mais enfin ! Ça ne te regarde pas !

6) Tu (n’)as qu’à…
Exemples.
– Je n’arrive pas à utiliser ce programme informatique !
– Tu n’as qu’à parler avec Étienne, il connait parfaitement ce programme !

– Je ne veux pas donner ce paquet à Jean !
– Tu n’as qu’à pas le lui donner !

7) C’est à qui ?
Exemple.
– C’est à qui de jouer ?
– C’est à moi, c’est mon tour !

8) Tu en es où ?
Exemple.
– Tu as fini ta thèse ?
– Non !
– Tu en es où ?
– À la fin.

9) Ça me tarde
Exemple.
– Elle arrive quand Marie ?
– Demain.
– Ça me tarde de la voir !

10 ) S’entendre bien/mal avec quelqu’un
Exemple.
– Tu t’entends bien avec ton frère ?
– Non, avec mon frère, on s’est toujours très mal entendus !

Exercice

Complétez avec : tu n’as qu’à , ça ne le regarde pas , ça me tarde , du coup, c’est à qui , je vais me débrouiller , on dirait que , il va le prendre mal , ils s’entendent mal , tu en es où.

1. Je suis très impatient de recevoir mon paquet ! ………………….. que le facteur arrive !
2. André déménage à Paris et ………………….. , on ne le verra plus beaucoup.
3. Tu n’as toujours pas fini ta rédaction ! Mais ………………….. ?
4. Daniel et David se disputent toujours ! …………………..  !
5. Je viens de jouer. Et maintenant, ………………….. de jouer ?
6. Tu crois que si je lui dis qu’on ne peut pas aller au mariage, ………………….. ?
7. Jacques m’a demandé combien je gagne mais moi, je trouve que ………………….. !
8. Ne t’inquiète pas, ce n’est utile pas que tu m’accompagnes, ………………….. !
9. Si tu penses que Murielle a besoin de toi, ………………….. lui proposer ton aide !
10. Eh regarde ! ………………….. cette leçon plaît beaucoup aux étudiants, c’est super !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

Correction

1. Je suis très impatient de recevoir mon paquet ! Ça me tarde que le facteur arrive !
2. André déménage à Paris et du coup, on ne le verra plus beaucoup.
3. Tu n’as toujours pas fini ta rédaction ! Mais tu en es où ?
4. Daniel et David se disputent toujours ! Ils s’entendent mal !
5. Je viens de jouer. Et maintenant, c’est à qui de jouer ?
6. Tu crois que si je lui dis qu’on ne peut pas aller au mariage, il va le prendre mal ?
7. Jacques m’a demandé combien je gagne mais moi, je trouve que ça ne le regarde pas !
8. Ne t’inquiète pas, ce n’est pas utile que tu m’accompagnes, je vais me débrouiller !
9. Si tu penses que Murielle a besoin de toi, tu n’as qu’à lui proposer ton aide !
10. Eh regarde ! On dirait que cette leçon plaît beaucoup aux étudiants, c’est super !

Transcription

Bonjour et bienvenue sur Français avec Pierre.
Ça va Noemi ?
– Très bien et toi ?
– Oui alors aujourd’hui on va voir dix expressions indispensables, pas des expressions familières, pas des proverbes, non, non !
Des expressions normales qu’il faut absolument connaitre et que pourtant, je le vois très bien, les étudiants de FLE ne connaissent pas. C’est parti !
– Alors on commence par “et du coup”.
– Oui. Alors, “et du coup”. Alors, c’est une expression qu’on utilise tout le temps, et par exemple dans les vidéos de Cyprien, dans certaines vidéos il l’utilise trois fois dans la vidéo quoi. En cinq minutes.
C’est pour marquer la conséquence.
Donc, un exemple.
– Il s’est cassé la jambe et du coup il n’a pas pu aller skier.
– Voilà. Il s’est cassé la jambe et du coup, il ne peut pas partir en vacances. Et du coup. Et du coup. Voilà. D’accord ? Donc, en plus, à ne pas confondre avec d’un coup, qui … ça veut dire soudainement.
– Oui. C’est la conséquence, voilà, et du coup.
Deuxième expression, on dirait.
– Oui, “on dirait”. Avec le conditionnel : “on dirait”. Alors, c’est pour dire “ça ressemble à”. Donc par exemple, regarde ce nuage, regarde !
– Tu as vu ça ?
– On dirait un chien.
– On dirait un chien ! On dirait un oiseau.
– Et, tiens on dirait Raphael là-bas
– Ah oui ! Tiens, on dirait Raphaël. C’est lui ? Ah non ce n’est pas lui.
– Par exemple.
– Voilà. Alors, troisième expression, “prendre mal quelque chose”.
– Oui. Alors ce n’est pas qu’on l’attrape mal. Non, non, non. Quand on prend mal quelque chose, c’est quand on s’est vexé, quand on a mal pris une phrase de quelqu’un, une réplique, une …
– Oui, on l’a mal interprété, en tout cas, ça nous a pas plu.
– Ça nous a vexé.
– On s’est mal senti.
– Par exemple, ah je lui ai dit que son costume n’était pas beau et il l’a très mal pris. Il s’est énervé.
– Oui. Ou alors tu lui as dit, ça ne lui allait pas très bien cette couleur et il l’a mal pris.
– Voilà.
– Il s’est vexé.
– Voilà, il l’a mal pris
– Voilà.
– Ok. Quatrième ?
– Ensuite, une très importante, tout le monde le dit : “se débrouiller”.
– Ouais, “se débrouiller” c’est vraiment une expression très importante, donc, “se débrouiller”. Alors, ça peut avoir grosso modo deux sens.
Le premier sens c’est trouver un moyen quelconque, s’arranger comme tu veux pour arriver à faire quelque chose, par exemple fais comme tu veux mais débrouille-toi pour arriver à l’heure.
Tu fais… n’importe quel moyen mais débrouille-toi, tu dois arriver à l’heure.
– Ou alors réussir par soi-même, non ?
– Et alors voilà, le deuxième sens c’est réussir tout seul, par soi-même, avec ses propres moyens.
Donc par exemple …
– Oui, tu vas réussir à porter les valises tout seul ?
– Oh t’inquiète pas, je vais me débrouiller, oui je vais réussir. Ou alors, ah mais tu vas partir dans cette nouvelle ville, habiter là-bas, sans travail, tu connais personne …
– T’inquiète pas je vais me débrouiller.
– Voilà, t’inquiète pas je vais me débrouiller, je vais trouver du travail …
– Donc voilà, ensuite, cinquième expression : “ça ne te regarde pas”.
– Ah oui. Alors ça ne veut pas dire que quelque chose ne vous regarde pas. Ça veut dire, ça ne te regarde pas, donc par exemple …
– C’est pas tes affaires.
– Tu vas voter quoi, là, aux élections là ?
– Ah ça ne te regarde pas !
– Allez, je veux savoir, je veux savoir !
– Ah non, non !
– Ça ne te regarde pas.
– Il n’y a pas un truc : “mêle-toi de tes oignons” ?
– Si, si, si ! “Ce n’est pas tes oignons”, qu’on dit aussi. “Ce n’est pas tes affaires”. “Ce n’est pas tes oignons”. Ouais.
– Ensuite, sixième expression : “tu as qu’à”, “t’as qu’à”, non ?
– Oui. Tu as qu’à.
Alors, ça c’est vraiment très important et en plus c’est difficile à comprendre parce que ça fait, au lieu de dire “tu as qu’à”, on dit “t’as qu’à”, hein, donc là je l’écris, ça va apparaitre dans l’écran, c’est plus simple.
Alors, c’est par exemple, je me suis engueulé, je me suis disputé avec François et je suis embêté …
– T’as qu’à l’appeler pour lui dire pardon et voilà.
– T’as qu’à l’appeler pour lui dire pardon. Et donc c’est comme dire “tu ferais bien de”, “tu devrais faire ça”.
– Oui.
– Bon ensuite.
– Ok, ensuite, ah oui, c’est qui ? Mais par pour dire a qui est cet objet.
– Oui, pas pour dire à qui ça appartient mais on peut dire, “c’est_à qui ?” ou “c’est à qui ?” C’est à qui de jouer ? C’est à qui le tour ? C’est au tour de qui ?
Donc, quand on joue par exemple, je ne sais pas, au Monopoly, et puis on dit, ben, c’est à qui ?
D’accord ?
– À moi !
– À moi. Ou alors on peut dire c’est au tour de qui ? Et par exemple dans ma classe avec les élèves, quand ils lisent chacun à leur tour et je ne sais plus à quel élève c’est de lire et je dis, c’est à qui ?
Et personne ne me comprend. Donc c’est pour ça que je l’ai mise là.
D’accord.
– Ensuite, huitième expression, c’est “t’en es où ?”.
– Ouais. “Tu en es où ?”. Mais bon, on dit souvent, “t’en es où ?”.
Alors ça c’est par exemple :
– Ah je sais que tu écris un livre en ce moment, et ça avance comment ton projet, t’en es où ?
– Ah ben je suis sur la fin là, bientôt fini.
– Voilà.
– C’est à quel moment tu es de ce que tu es en train de faire.
– Comment tu as avancé ? T’en es où ? Tu en es où ? Vous en êtes où ?
D’accord ? Ensuite, neuvième expression.
– Ça me tarde.
– Ça me tarde.
– Les vacances d’été.
– Très utilisé ! Ça me tarde les vacances. Ça me tarde que Michel arrive.
Donc ça veut dire, ben, j’ai très envie et je suis impatient que quelque chose arrive. On dit, ah ça me tarde. Ça me tarde les vacances.
– Et finalement la dixième expression : “c’est s’entendre bien / mal avec quelqu’un”.
– Oui, tout à fait. Alors quand par exemple vous … On va dire, ah avec mon frère on s’amuse beaucoup ensemble, on se voit souvent parce que je m’entends bien avec mon frère.
– Oui.
– Ou, par contre …
– C’est que le feeling passe.
– Ouais c’est ça. C’est ça. Qu’on a de bonnes relations et que on s’aime bien quoi. On s’amuse bien. On s’entend bien.
Par exemple, tiens, au travail toi tu t’entends bien avec François ?
– Bof, pas trop hein.
– Non, non, non. Tout le monde s’entend mal avec François de toute manière. Il est insupportable.
Bon. Ben c’est la fin de la vidéo. En tout cas j’espère que vous, vous vous entendrez bien avec nous parce que nous on s’entend très bien avec tous les étudiants de français, que vous nous mettrez un petit “j’aime” et puis comme toujours, ben, on retrouve tout ça sur le blog, avec la fiche explicative, des exercices, etc.

– Donc voilà, à la prochaine vidéo ! Au revoir !
– Salut !

– Alors euh, c’est à qui, donc par exemple, qu’est-ce qu’on pourrait dire ?
– C’est à moi ! À moi ! À moi !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !