En français, il y a beaucoup d’homophones ! Aujourd’hui, nous allons voir quelques séries d’homophones grammaticaux.
Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook ; j’y poste une petite astuce de FLE tous les jours ainsi que sur Instagram ! ✍️ Merci aussi pour votre soutien indispensable : les “like” ou pouces bleus, partages, commentaires et abonnements sur la chaine YouTube 

Homophones Grammaticaux (2) – Fiche Récapitulative

1) Ont – On 

ONT, c’est le verbe avoir :  Ils ont 12 ans.

ON est un pronom : On part à Valence.

2) Mes – Mais

MES est le possessif : Mes enfants sont grands.

MAIS est une conjonction : Toi, tu es grand mais Pauline est petite.

Remarque. Oui, MAIS et MES ont une légère différence de prononciation, ça c’est la THÉORIE 😊 Mais les Français eux-mêmes ne voient/font pas la différence donc on peut, EN PRATIQUE (et c’est ÇA qui compte ! ) dire qu’ils sont homophones 👌 😊

3) Ce – se

CE est un démonstratif : Ce repas est très calorique.

SE est un pronom réfléchi : Il se lave.

4) A – À

A (sans accent) est le verbe avoir : Il a une voiture blanche.

À est une préposition : Je vais à Paris.

5) Que – Que – Que

QUE peut être un pronom relatif : Le train que je prends… ; une conjonction : Je veux que tu partes ou un pronom interrogatif : Que veux-tu ?

6) Cet – Cette  [sεt]

Le démonstratif CE se transforme en CET devant une voyelle ou un H muet : Cet homme, cet enfant…

CETTE correspond au démonstratif singulier, féminin : cette fille…

Si tu ne veux plus faire d’erreurs en français et parler français rapidement, je te conseille MES COURS COMPLETS DE FRANÇAIS ! Ils sont extrêmement efficaces ! :-)

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

Homophones Grammaticaux (2) – Exercice

Complète avec on, ont, mes, mais, ce, se, à, a, cet, cette.

1. Ils ……. compris ce qu’……. avait déjà compris bien avant !
2. ……. enfants sont grands ……. les tiens sont encore jeunes.
3. Il ……. dépêche pour arriver à l’heure à ……. cours.
4. On ……. une amie ……. Lyon.
5. ……. histoire ne décrit pas bien ……. évènement.

Correction

1. Ils ont compris ce qu’on avait déjà compris bien avant !
2. Mes enfants sont grands mais les tiens sont encore jeunes.
3. Il se dépêche pour arriver à l’heure à ce cours.
4. On a une amie à Lyon.
5. Cette histoire ne décrit pas bien cet évènement.

Homophones Grammaticaux (2) – Transcription de la vidéo

– La dernière fois, on avait fait les homophones grammaticaux et…
– … et la vidéo a eu pas mal de succès il faut bien le dire ! Donc aujourd’hui, on va faire la deuxième partie !
– Bonjour !
– Bonjour, bienvenue sur “Français avec Pierre” encore une fois et une nouvelle vidéo ! Donc, aujourd’hui, allez on y va pour donc cinq, hein ? Cinq homophones grammaticaux !
– Oui ! Alors, on commence par la première série, c’est “ONT” et “ON”.
– Oui, ben ça se prononce pareil mais il y en a un qui a un “T” et l’autre, non. Donc en fait, le premier, c’est le verbe “AVOIR” au présent, à la…
– Ils ont…
– … “Ils ont dix ans” par exemple, d’accord ? Et le deuxième, c’est un pronom en fait, un pronom sujet donc qui, on a fait une vidéo dessus, qui remplace “nous” par exemple, et donc…
– …”On part en vacances”.
– “On part en vacances”, d’accord ? Donc voilà, attention de ne pas se confondre !
– Bon, jusque là, c’était facile les premiers mais maintenant ça se complique un peu plus, c’est “MES” et “MAIS”.
– Oui alors, le premier, c’est par exemple “M”, “E”, “S”, c’est à dire l’adjectif possessif et puis, le deuxième, bon ça s’appelle une conjonction de coordination, c’est “M”, “A”, “I”, “S”.
– Oui, par exemple : “Mes enfants sont supers, mais les tiens, ils sont insupportables !”
– Ouais, c’est ça ! Tu sais qu’on a les mêmes enfants ? Tu le sais ça ?
– Mais il y a aussi le mois de mai ? “M”, “A”, “I”.
– Le mois de mai ? Mais oui, mais on a dit qu’on faisait les homophones GRA-MMA-TI-CAUX !
– Ok, ok ! D’accord. Alors on passe à la troisième série, c’est “CE” et “SE”.
– Alors le premier “C”, “E”, c’est le démonstratif, par exemple ?
– Oui : “Ce téléphone est très joli.”
– Ouais ! Et le deuxième, ben ça va être en fait ce qu’on appelle un pronom réfléchi, et ça s’écrit “S”, “E”.
– Oui : “Il se lave très peu, lui !”
– Voilà, dans les verbes pronominaux : “il SE lave”.
– Voilà.
– Les verbes réfléchis.
– Et mais c’est aussi le symbole chimique du Sélénium : Se !
– On a dit que c’était les homophones GRA-MMA-TI-CAUX ! Sélénium, c’est un substantif, c’est de la chimie, on y comprend rien en plus, non !
– Alors on passe à la quatrième série, c’est “A” et “À”.
– Alors, il y a en un qui est avec un accent et l’autre qui est sans accent, d’accord ? Donc, quand il n’y a pas d’accent, c’est le verbe “AVOIR”, d’accord ?
– Ah, oui !
– Ou le verbe avoir, il peut servir aussi d’auxiliaire.
– Oui, par exemple : “Il a des enfants.” ou, là c’est le verbe “AVOIR”, ou un auxiliaire : “Il a bu trop de bières.”
– Pourquoi tu me regardes comme ça ? Et quand c’est la préposition ?
– Ben, par exemple : “Je vais à Paris.”
– Ouais. Ou : “Je vais à Bordeaux.”
– Ou à…
– Pourquoi toujours Paris ? Bordeaux, c’est très bien aussi !
– Et cinquième série, c’est “QUE”, “QUE”, “QUE”, mais… ça s’écrit pareil, je comprends pas là, il n’y a pas de problèmes !
– Ben, c’est vrai que, comme ça se prononce pareil et que ça s’écrit pareil, même si vous vous trompez, personne le verra, ni à l’écrit, ni à l’oral. Mais bon, c’est quand même important de savoir ! Alors, par exemple : “Je veux que tu viennes.” tu vois là, le “QUE”, c’est une conjonction de subordination.
– Ok.
– “Le train que je prends souvent”, là le “QUE”, c’est un pronom relatif.
– Ah, oui.
– Et : “Que veux-tu ?”…
– …Un “truc” interrogatif.
– Un “truc” interrogatif, oui. Bon, un mot interrogatif. Bon, c’est un pronom interrogatif.
– Bon, t’as insisté parce qu’on s’en fiche, hein ! On peut pas se tromper, on écrit tout pareil !
– Oui, mais c’est important, c’est important… Bon, allez ! Je vois que tu veux en faire un dernier, je t’en ai trouvé un petit “de derrière les fagots” !
– Quoi ? Qu’est-ce que tu racontes ?
– “De derrière les fagots” ! Oui, c’est une expression. Ça veut dire qu’on a trouvé un truc qui était un peu caché, un peu oublié… Je l’ai ressorti “de derrière les fagots”.
– D’accord, alors les fagots, sors-les !
– Bon, alors je te propose “CET” et “CETTE”.
– Ah ! Là, oui ! Là, c’est utile !
– “C”, “E”, “T”, et “C”, “E”, “T”, “T”, “E”.
– Oui, voilà !
– Bon, en fait, les deux sont des démonstratifs mais le démonstratif masculin-singulier en fait, devant une voyelle ou “H” muet, il va se transformer de “C”, “E” il va passer à “C”, “E”, “T”. Donc du coup, on va dire par exemple : “Cet ordinateur est très bien.”
– Oui, alors que quand c’est féminin, on va dire : “Cette fille est très sympa.” “C”, “E”, “T”, “T”, “E”.
– Voilà, “C”, “E”, “T”, “T”, “E”.
– On l’entend pareil mais on l’écrit pas pareil. Ah, et là on peut rajouter le nombre sept. Ça s’entend pareil mais ça s’écrit “S”, “E, “P”, “T”.
– LES HOMOPHONES GRA-MMA-TI-CAUX !!!
– Ah mais t’as oublié “PLUS”/”PLU”, hein ?
– Ah, “PLUS”/”PLU” ? Non, mais il y a déjà une vidéo sur la chaine !
– Ah, oui, oui, c’est vrai. Bon, ben “TOUS”/”TOUT”, tout ça ?!
– “TOUS”/”TOUT” ? Mais non, il y a aussi une vidéo qui est déjà faite sur la chaine
– C’est vrai ?
– Oui, oui, je laisse tous les liens !
– Donc on a fini, hein ? On a fait…
– Ben, on a fini avec ces homophones grammaticaux alors évidemment, des homophones en français, il y en a énormément c’est-à-dire, vous avez compris, des mots qui se prononcent pareil mais qui ne sont pas les mêmes mais après, bon, ce sont des substantifs quoi, des noms, donc ça on ne va pas tous les faire, il y en a des milliers !
– J’en ai dit un peu, hein ? Par-ci par-là.
– Oui.
– Donc voilà, on a fini ! On vous dit au revoir, à la semaine prochaine et comme toujours, dans le blog, Pierre vous a laissé des fiches, des transcriptions…
– …un récapitulatif, un petit exercice, le podcast etc. Tout ça, dans le blog. N’oubliez pas les pouces vers le haut, n’oubliez pas de partager, les réseaux sociaux etc. Je laisse tous les liens bien évidemment !
– Au revoir !
– Au revoir !

Si tu as aimé cette vidéo sur les accents en français, je te conseille aussi cette vidéo : La Réforme Orthographique