En français, il y a beaucoup d’homophones ! Aujourd’hui, nous allons voir quelques séries d’homophones grammaticaux car ce sont les plus importants et ceux qui posent le plus de problèmes :-)
Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook ; j’y poste une petite astuce de FLE tous les jours ainsi que sur Instagram !
Merci aussi pour votre soutien indispensable : les “like” ou pouces vers le haut, partages, commentaires et abonnements sur la chaine YouTube :-) Vous serez peut-être intéressés aussi par le test de niveau ✍️ ou l’académie 👨‍👩‍👧‍👦  pour parler en français ;-)

Homophones Grammaticaux – Fiche Récapitulative

1) C’est – Ses – Ces

C’est = présentatif.
Ses = possessif.
Ces = démonstratif.

Remarque. Théoriquement ce ne sont pas de parfaits homophones car “c’est” doit se prononcer plus ouvert : [sε] et “ses”, “ces” plus fermés : [se]. Mais dans la réalité, on les prononce souvent pareil : [se].

2) Son – Sont  [sɔ̃]

Son = possessif.
Sont = verbe être au présent : ils/elles sont.

3) Ou – Où  [u]

Ou = conjonction de coordination.
Où = Adverbe interrogatif ou pronom relatif.

4) La – Là – La  [la]

La = article défini féminin singulier / pronom complément.
Là = démonstratif.

5) Et – Est

Et = conjonction de coordination.
Est = verbe être au présent de l’indicatif (il, elle, on est) !

Remarque. Théoriquement ce ne sont pas de parfaits homophones car “est” doit se prononcer plus ouvert : [ε] et “et” plus fermé : [e]. Mais dans la réalité, on les prononce souvent pareil : [e].

Homophones Grammaticaux – Exercice

Complète avec : est, et, sont, son, la, là ou, où, ses, ces, c’est.

1. Tu veux aller ….. ? Ici ou ……. ?
2. Tu manges du poulet ……. du poisson ?
3. Il a trop bu, il ……. complètement bourré !!
4. Eh regarde, ……. Patrick !
5. Tes amis ……. arrivés ?
6. Il a laissé ……. affaires dans sa chambre.
7. Tu crois qu’ils ……. anglais ?
8. On ……. en première année de médecine.

Correction

1. Tu veux aller où ? Ici ou là ?
2. Tu manges du poulet ou du poisson ?
3. Il a trop bu, il est complètement bourré !!
4. Eh regarde, c’est Patrick !
5. Tes amis sont arrivés ?
6. Il a laissé ses affaires dans sa chambre.
7. Tu crois qu’ils sont anglais ?
8. On est en première année de médecine.

Si tu ne veux plus faire d’erreurs en français et parler français rapidement, je te conseille MES COURS COMPLETS DE FRANÇAIS ! Ils sont extrêmement efficaces ! :-)

Homophones Grammaticaux – Transcription de la vidéo

– Bonjour, comment allez-vous ? Alors aujourd’hui, une vidéo sur les homophones grammaticaux. Mais avant, voilà, je voulais vous dire quelque chose parce que vraiment, c’est incroyable ! Donc ça, vous le savez, on a déjà le trophée des 100.00 abonnés sur “Français avec Pierre” mais on a reçu un deuxième, voilà, sur l’autre chaîne Youtube, je sais pas si vous le voyez bien, de la chaîne “OhlalaLingua”. Donc là, c’est une chaîne où on apprend le français pour les gens qui ont comme langue maternelle l’espagnol, les hispanophones. Donc voilà, donc deux chaînes avec plus de 100.000 abonnés bon, c’est quand même, pas tout le monde peut prétendre ça donc voilà, c’est grâce à vous, bien évidemment donc merci, merci beaucoup ! Et puis ben, continuez surtout à vous abonner. Allez, on commence la vidéo !

– Bonjour ! Bienvenue sur “Français avec Pierre”. Alors aujourd’hui, nous allons voir donc les homophones grammaticaux mais je suis sûr Noemi que tu ne sais pas ce que c’est un homophone !
– Bien sûr que si ! Bien sûr que je sais ! C’est les mots qui s’entendent pareil.
– “Qui s’entendent pareil”, oui. Qui se prononcent pareil. Ouais, d’accord !
– Mais ils ont une signification différente.
– Un sens différent, une signification, un sens, ouais ! T’as un exemple ?
– Ben par exemple : “un sot” de… Un idiot !
– Oui, un sot ou une sotte, oui.
– “Un saut” de… Sauter !
– Hop ! Sauter, faire un saut, ouais.
– “Un seau d’eau”.
– Ouais, un seau d’eau.
– Et “un sceau” de… Le cachet officiel !
– Ouais. Très bien, très bien ! Impressionnant !
– Ah, tu vois !
– Ok. Mais alors là, il s’agit en fait d’homophones lexicaux on dit. Mais, aujourd’hui on va voir plutôt des homophones grammaticaux c’est à dire la même chose mais avec des mots grammaticaux.
– Ah oui, oui.
– Parce que ils sont plus importants et c’est souvent là où les élèves se trompent donc aujourd’hui on va voir comment ne plus se tromper avec ces homophones grammaticaux.
– Très bien !
Alors la première série, ce sont les homophones “c’est”, “ses” et “ces”.
– “C’est”, “ses”, “ces”, d’accord !
Alors effectivement, ça se prononce pareil mais ça ne s’écrit pas pareil alors premier exemple : “C’est mon voisin.”
– Ah oui.
– Alors, là ça s’écrit “C ‘ E S T”.
– Oui.
– Alors, grammaticalement, maintenant, on appelle ça, on dit que, ça va ensemble et on appelle ça “un présentatif”. Voilà.
– Un présentatif.
– Ouais.
– J’ai fait une vidéo sur la différence entre “c’est” et “il est”…
– Ah oui !
– …donc si vous voulez plus d’informations là-dessus, je vous laisse le lien sur la vidéo.
– Ensuite on a l’adjectif possessif
– Ouais.
– “C’est”, par exemple : “Paul a deux enfants. Ses enfants s’appellent Marie et…”
– D’accord donc là, ça s’écrit “S E S” et alors c’est quand on peut dire les siens, ses enfants.
– Voilà.
– Ça lui appartient, ses enfants à lui.
– À lui !
– On va dire : “mes, tes, ses”.
– Oui ! “Mes, tes, ses”, “mon, ton, son”, “notre, votre, leur”.
– Voilà !
– Alors ? Et le troisième ? Tu sais ce que c’est ?
– Et le troisième, c’est l’adjectif démonstratif.
– Ouais !
– C’est par exemple : “Regarde ces voitures, elles roulent trop vite !”
– Ouais, exactement !
– “C E S”.
– Voilà, “C E S”. Donc “ces”, “ces enfants”, “ces voitures” ! D’accord ? Donc, que ce soit féminin ou masculin, le pluriel est invariable enfin, ne change pas. C’est toujours “C E S”, “ces”.
– Mais des fois on peut pas savoir !
– Comment ça ?
– Si je dis, par exemple, si il n’y a pas de contexte et t’entends : “Ces chaussures sont sales.” On ne peut pas savoir, si ?
– Euh… Exactement oui ! Là, tout à fait, si je dis : “Ces chaussures sont sales”, je peux pas savoir si ce sont les siennes ou si je dis : “ces”, “celles-là”, “C E S”. Oui, je peux pas savoir !
– Ces chaussures.
– Sans le contexte, on ne peut pas savoir. Bon alors c’est quoi la deuxième série ?
– La deuxième série c’est “son” et “sont”.
– D’accord ! Bon, alors, on commence par expliquer lequel ?
– Ben “son” de… Le tien, le sien, son.
– Oui, d’accord donc l’adjectif possessif ?
– Oui.
– D’accord, donc par exemple : “Son fils s’appelle Michel”
– Voilà ! Là, c’est “S O N”, c’est “le fils à lui”, son fils.
– “Le fils à lui”, oui ! Son fils, d’accord.
– Et l’autre… “Sont” ?
– Et l’autre, ben c’est tout simplement le verbe être.
“Ils sont sympathiques”, d’accord ?
– “S O N T”.
– “S O N T”, bien sûr.
– Et attention à la prononciation de par exemple “ils ont” hein ! Tes élèves, des fois, ils oublient non ?
– Oui, le verbe avoir c’est “ils ont”, avec la liaison. Ça, c’est un S sonore alors que l’autre c’est “ils sont”, S sourd.
– Ah mais j’en connais un autre !
– Ah oui ?
– Par exemple “le son” de… Le son de la guitare.
– Ah oui.
– “S O N”.
– Le son de la guitare, ça a le même son, “son”.
– Oui.
– Mais, en plus, ça s’écrit pareil que “son” de “à lui”.
– Oui, que “son fils” par exemple. Bon d’accord ! Mais en fait, on a dit qu’on allait voir les homophones grammaticaux.
– Ah oui, c’est vrai !
– D’accord ? Et là c’est du lexique, c’est du vocabulaire…
– Mais bon… Il existe !
– Oui, oui… C’est un substantif ! Voilà.
– Alors troisième série, c’est “ou”, “où” !
– “Ou”, “où” ! D’accord ! Alors là, on a par exemple l’adverbe interrogatif donc “où es-tu ?”
– Oui, “je suis là !”
– Voilà ! Alors ensuite, ça s’écrit exactement pareil, c’est-à-dire avec un accent grave. On va dire par exemple : “Le parc où les enfants ont l’habitude de jouer.”
– Ah oui, bon, c’est le même mot là, non ?
– Non, non, c’est pas le même mot parce que le premier, c’est un mot interrogatif alors que l’autre ben, c’est un pronom relatif. Par contre, c’est vrai que les deux là prennent l’accent et alors il y en un autre qui ne prend pas d’accent, c’est ?
– Voilà ! C’est quand on dit par exemple : “Tu veux quoi, du chocolat ou de la fraise ?”
– Tu as faim toi ?
– Non ! Hein ? C’est le truc de…
– Alors ça, c’est quoi ? C’est une conjonction…
– … de coordination.
– Ouais ! De coordination.
– Alors, la quatrième série c’est : “lalalalalalalalala”
– Oui, alors “la”, là”, “la”. Donc le premier bah on peut dire par exemple…
– L’article, le plus simple !
– “La maison est belle”.
– Oui.
– La, voilà, l’article.
– “La”, oui.
– Ok, il n’y a pas d’accents, “L A”.
– Oui.
– Ensuite, le deuxième.
– Ensuite il y a : “Là !” Quand on dit…
– C’est “là”, le démonstratif. D’accord ? Alors là, attention ! Dans ce cas-là justement, il y a un accent…
– …grave !
– Grave, oui.
– Et il y a aussi le pronom.
– Oui.
– Par exemple : “Cette chanson, je la chante tous les jours.”
– Exactement ! “Cette chanson, je la chante tous les jours.” Alors, il y en a deux qui vont faire l’élision, c’est-à-dire que on va sortir le “a” et mettre une apostrophe si le mot suivant commence par une voyelle ou h muet. Ce sont lesquelles ?
– Ah oui, euh…
– Ben l’article et le pronom !
– Ah, d’accord !
– Le démonstratif avec l’accent, on ne peut pas faire l’élision.
– “Cette chanson, je l’écoute.”
– Oui, voilà, par exemple. “Cette chanson, je l’écoute.”
– Oui.
– Tout à fait. Ou alors : “l’école”. On ne dit pas “La école”.
– Ah oui, “l’école”, d’accord. Et finalement, la dernière série c’est “et”, “est”.
– “Et”, “est”. Oui, bon, il y en a deux, le premier c’est la conjonction en fait…
– Oui.
– …par exemple : “Paul et Jean sont partis à Paris”.
– Voilà !
– D’accord ? Donc la c’est “E T”.
– Et le deuxième, c’est le verbe “être”.
– Oui.
– De : “Il est grand”.
– “Il est grand”, “il est sympathique”, d’accord ? Bon, donc là c’est facile de ne pas se confondre quand-même ! Pour la conjonction, on peut remplacer par “ou” par exemple.
– Oui.
– “Paul ou Jean”. Alors que l’autre, c’est le verbe, je crois que bon, là, il ne devrait pas y avoir de problèmes.
– Mais en fait, il y en a plein d’autres, hein ?
– Oui, il y en a d’autres ! Par exemple : “mais”, “mes” etc… Mais moi ce que je propose, c’est que vous nous dites si vous avez aimé la vidéo, vous mettez des pouces vers le haut si vous avez aimé par exemple. Si on voit que vous avez aimé, eh bien je propose…
– On fait l’autre !
– Ouais !
…qu’on fasse une autre série, d’accord ?
– Oui. Et comme toujours, il y a un exercice dans le blog, hein prof ?
– Bien sûr ! Avec la fiche récapitulative etc… N’oubliez pas de vous abonner et puis n’oubliez pas qu’il y a aussi Instagram, Facebook etc…
– Voilà, tout ça ! À la prochaine, au revoir !
– Au revoir !

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

Si tu as aimé cette vidéo sur les accents en français, je te conseille aussi cette vidéo : Depuis, Il y a, Ça fait… que