Les accents en français vous donnent souvent des allergies ! Dans cette vidéo, nous allons voir que c’est en fait très simple et qu’il n’y a plus de raisons de se trompér… Pardon : trômper… euh, je voulais dire : tromper  !
Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook ; j’y poste une petite astuce de FLE tous les jours ainsi que sur Instagram !
Merci aussi pour votre soutien indispensable : les “like” ou pouces vers le haut, partages, commentaires et abonnements sur la chaine YouTube :-)
Vous serez peut-être intéressés aussi par le test de niveau ✍️ ou l’académie 👨‍👩‍👧‍👦   pour parler avec d’autres personnes en français ;-) Et, bien sûr, vous avez aussi les séjours linguistiques en France    🌍✈️  pour apprendre en immersion chez une famille française !!

Les Accents en Français – Fiche Récapitulative

1) Généralités

L’accent aigu     é [e]                  Sur la lettre é                           Exemples : le blé une céréale, révolté…

L’accent grave   è [Ɛ]                 Sur les lettres è, (à, ù)           Exemples : fidèle, près, à, là, où

L’accent circonflexe   ê [Ɛ]     Sur les lettres ê, ô, û, î, â      Exemples : la tête, hôpital…

2) Quelques astuces

. L’accent grave sur la lettre E ne peut se trouver que dans deux positions :

  1. Devant une syllabe terminée par e muet: chèvre, fidèle, mère
  2. Devant un S final : un procès

. Il n’y a jamais d’accent grave ou circonflexe en fin de mot : un procès (et non *procè!)

. L’accent circonflexe est souvent la marque d’un S disparu : Hospitalis –> Hôpital

. Depuis la réforme orthographique récente, il n’est plus obligatoire de mettre l’accent circonflexe sur les lettres i et u : une chaine YouTube ou chaîne YouTube, comme tu préfères mais abonne-toi

3) Sur la lettre “E”

La lettre E n’a jamais d’accent (et se prononce comme si elle avait un accent !)  si elle se trouve dans une syllabe qui se termine par une consonne, c’est-à-dire, dans ces 4 cas :

  1. Quand la lettre E se trouve avant 2 consonnes qui ne sont pas dans une même syllabe : mer/ci (compare : é/crire)
  2. Quand la lettre E se trouve avant un X : exercice
  3. Quand la lettre E se trouve avant 2 consonnes identiques : effacer, belle…
  4. Quand la lettre E se trouve avant une consonne finale prononcée : La mer, mon cher, chef (compare : mère, ma chère)

Si tu ne veux plus faire d’erreurs en français et parler français rapidement, je te conseille MES COURS COMPLETS DE FRANÇAIS ! Ils sont extrêmement efficaces ! :-)

Les accents en français – Exercice

Certains de ces mots sont mal écrits. Peux-tu les écrire correctement ?

Corrèctement, enquete, intérréssé, tèrminer, éffort, fête, tot, toit, chercher, il amene, fraiche.

Correction

Correctement, enquête, intéressé, terminer, effort, tôt, il amène, fraiche/fraîche.

Les Accents en Français – Transcription de la vidéo

– Je suis inté … J’y arrive jamais ce mot, intéressé(e) ! Ça prend un accent sur le premier E ?
– Oui, oui, intéressé(e) ça prend un accent, un accent aigu sur le premier E oui.
– Inté … Et deux R, c’est ça ?
– Hm ? Mais non, non. Si ça prend un accent, ça ne peut pas prendre deux R, hein, c’est soit l’un, soit l’autre.
– Pourquoi ?
– Bon, je crois que je ne vais pas pouvoir lire mon livre !
– Bonjour !
– Bonjour ! Bienvenue sur Français avec Pierre. Alors, aujourd’hui, de quoi est-ce qu’on va parler ?
– Les accents !
– Les accents ! Bon. Donc, on va voir en fait, tout d’abord les accents en général, hein,
– Oui.
– Les trois types d’accent en français. Après, on donnera quelques astuces et puis à la fin, on va s’attarder un petit peu plus sur la lettre E.
– En tout cas, vous allez vous améliorer en orthographe, ça c’est sûr ! Donc on a bien trois accents, l’aigu, le grave et le circonflexe, c’est bien ça hein ?
– Oui ! Exactement !
– Et ils sont sur quelle lettre ?
– Bon alors, on va commencer par l’accent aigu, ou l’accent aigu, ça dépend si on fait la liaison, Donc …
– Il va vers là !
– L’accent aigu, oui, il va vers là ! Vers la droite, il monte vers la droite et il ne se trouve que sur la lettre E.
– Ah donc c’est facile !
– Voilà. Alors sur la lettre E, il a une importance au niveau de la prononciation puisque la lettre E, avec cet accent, va se prononcer toujours É [e]
– Oui.
– Donc ce n’est pas le É très ouvert, c’est pas È, mais c’est le É.
– É. Comme ça, d’accord ?
– Comme le blé.
– Le blé. Ben une céréale, le blé est une céréale
– Céréale. Ensuite, on a l’accent grave qui est vers la gauche.
– Oui
– Qui monte vers la gauche.
– Qui monte vers la gauche. Alors, l’accent grave, il est en grande majorité sur la lettre E, mais on va voir qu’il peut être aussi sur la lettre A et sur la lettre U. Donc sur la lettre E, super important, il va créer le son, hein, donc, E accent grave, c’est toujours le son È [ɛ], c’est-à-dire ouvert.
– D’accord. Donc
– D’accord ? Donc
– È.
– C’est comme le É de tout à l’heure mais on ouvre plus la bouche, ça fait È.
– D’accord.
– D’accord ?
– Alors, par exemple, fidèle.
– Oui, fidèle. D’accord. Ou alors avec E accent grave, on a, à la fin du mot par exemple, près. Près de chez moi.
– Ah oui !
– Et alors, sur la lettre A c’est principalement avec la préposition, quoi.
– Oui.
– La préposition
– À Paris, à Londres…
– Voilà ! Mais bon, aussi par exemple, là, quand on dit là.
– Ah oui.
– Dans ce cas-là, pour ne pas le confondre avec l’article, il y a un accent aussi.
– C’est vrai.
– Et sur le U, ben c’est en fait dans l’interrogation. Où es-tu ? Ou dans le pronom relatif. L’endroit où nous sommes partis.
– Et finalement il y a l’accent circonflexe, c’est le, la petite maison au-dessus des des voyelles, de toutes, non, ça peut aller ?
– Le chapeau. Oui alors, l’accent circonflexe, ça va être sur toutes les voyelles, bon, sauf Y, parce que Y c’est considéré comme une voyelle normalement en français. Mais sinon oui, il peut être sur toutes les autres voyelles mais il a vraiment une importance au niveau de la prononciation quand il se trouve sur, encore une fois, la lettre E. Et dans ce cas-là, ça fait encore une fois le son ouvert [ɛ] comme tout à l’heure.
– Ah d’accord ! D’accord !
– Comme avec l’accent grave.
– Et sur les autres voyelles, ça fait, ça change la prononciation ou pas ?
– Bon, alors on ne va pas rentrer là-dedans, ça peut faire prolonger un petit peu le son, allonger le son, ça peut fermer le O, mais c’est infime, c’est pas très important. Alors, tu as des exemples ?
– Oui. La tête, l’hôpital, disparaître il me semble ?
– Oui, disparaître, sur le I, oui, c’est ces verbes qui finissent en -aitre.
Bon alors, il y a eu une reforme orthographique il n’y a pas très longtemps, qui permet de ne pas mettre, maintenant, les accents sur la lettre I et U. Bon, sauf cas particuliers. Mais on peut les sortir. Donc par exemple, la chaine YouTube, on n’est plus obligé d’écrire I, accent circonflexe.
– Ah oui ! Bon c’est déjà ça en moins !
– Ben oui. Donc voici finalement un résumé avec les trois accents français. Le son que l’accent provoque quand il se trouve sur la lettre E, les lettres sur lesquelles peuvent être les accents, et quelques exemples.
– Alors maintenant, la meilleure partie, c’est les astuces !
– Oui ! Alors tout d’abord, un E accent grave, on ne peut le trouver qu’à certains endroits des mots. Alors, notamment, devant une syllabe qui se termine par un E muet.
– Ah
– Et en général, c’est vers la fin des mots
– Par exemple, chèvre, fidèle…
– C’est ça, donc voilà, à la fin, presqu’à la fin des mots, et après il y a une syllabe avec un E muet. Et le deuxième endroit, c’est en fin de mot, enfin juste avant la lettre S en fin de mot. Par exemple, un procès.
– Ah oui !
– Tu vois, il y a, il faut mettre un S final.
– Ou près, on la dit tout à l’heure.
– Oui ! Ou près de quelque chose. Et justement, ça fait la transition parfaite pour l’astuce numéro deux, c’est-à-dire qu’un mot ne peut jamais, en français, se terminer par un E accent grave ou E accent circonflexe.
– Ah, ça c’est vachement pratique !
– Eh oui, tu as vu ? Pour l’orthographe c’est très bien !
– Et pour l’accent circonflexe, moi je connais une super astuce, avec l’espagnol ça m’aide beaucoup …
– Ouais.
– … c’est que, il faut le mettre quand, dans le mot en espagnol, enfin en latin, hein …
– A la place d’un latin
– … il y avait un S.
– Oui, il y avait un S
– Oui !
– Quand le S disparaît, alors ça veut dire qu’il y a un accent circonflexe,
– Voilà !
– Tu penses à hôpital par exemple !
– Par exemple.
– Oui. Parce qu’en espagnol, c’est “hospital”
– “Hospital”
– Et en anglais ça marche aussi, parce qu’en anglais, c’est “hospital”, non, aussi ?
– Oui. “Hospital”.
– Donc, ouais, ouais.
– Et pour quasiment tous, hein ! Par exemple, fenêtre.
– Oui, il y a “fenestra”
– Il y a “fenestration”, ça vient de …
– Oui, on voit qu’il y a un S. Tête, “testa”.
– Voilà ! Voilà.
– Ouais, ouais, c’est vrai que c’est très pratique ça !
– Mais, belle, ça se prononce bien belle ?
– Oui, avec un E
– Et ça ne s’écrit pas avec un accent grave ?
– Eh non ! Bon alors là, on va un petit peu plus se focaliser sur la lettre E, parce qu’il faut que je précise quelque chose de très important. Oui, alors effectivement, très important, la lettre E, en français, ne peut jamais prendre d’accent si elle se trouve dans une syllabe qui termine par une consonne. Et en plus, dans ce cas, quand elle est dans cette syllabe-là, eh bien, elle se prononce toujours comme si elle avait un accent, c’est-à-dire, très généralement, très ouverte, È, mais ça peut être aussi É.
– Mais, je n’ai rien compris moi !
– Ouais, moi en fait je préfère l’expliquer, j’aime pas trop cette histoire de syllabe, qui termine par un R. Déjà, on ne sait pas bien où couper les syllabes souvent, donc regarde, moi je l’explique de cette manière à mes élèves et ça fonctionne très bien. Bon alors, je répète, la lettre E ne prend pas d’accent et va se prononcer comme si elle avait un accent dans ces quatre cas.
– Alors, premier cas.
– Alors, premier cas, c’est quand la lettre E va se trouver devant au moins deux consonnes et que la syllabe se… passe entre ces deux consonnes. Donc par exemple, regarde. Mer/ci.
– Oui. Ça se coupe en Mer- et -ci.
– Et -ci, d’accord ? Bon, si tu le compares, par exemple, avec é/crire. Tu vois que là, c’est é/crire. Et les deux consonnes sont dans l’autre syllabe. Donc là, il faut un accent pour former le son É. D’accord ?
– D’accord, d’accord. Deuxième cas.
– Alor, deuxième cas, c’est quand la lettre E se trouve devant la lettre X, d’accord ?
– Ah, c’est plus facile celui-là.
– Voilà. Alors, exercice, par exemple, on ne met pas d’accent sur le premier E, c’est interdit parce que déjà, la lettre E se prononce ouverte, exercice.
– Troisième cas.
– Alors, troisième cas, c’est quand la lettre E se trouve devant une consonne double. Bon, moi j’appelle …
– Ah ça c’est facile
– … ouais j’appelle ça consonne double, c’est-à-dire deux F, deux, deux R, deux T, hein.
– Ah oui ! Effacer, belle comme on a dit
– Voilà, c’est pour ça que belle, par exemple, ben on ne pourrait pas mettre d’accent.
– Ah ! C’est pour ça que, intéressant, il y avait un accent parce qu’il n’y a qu’un R !
– Exactement !
– Voilà !
– C’est pour ça que ça aide beaucoup pour l’orthographe ! Donc, soit il y a deux R, et il n’y a pas d’accent, soit il y a un seul R, et il faut absolument mettre un accent.
– Oui. Par contre, il faut savoir s’il y a un R ou deux R. Et le quatrième cas alors.
– Alors, le quatrième cas, c’est en fait quand la lettre E se trouve dans, à la fin d’un mot, juste devant une consonne qu’on va prononcer. Donc par exemple, on a vu que la mère, la maman, ça prenait un accent parce qu’en fait il y a un E à la fin, mais si tu dis la mer, l’océan, …
– Oui.
– … tu vois que là, ça s’écrit M, E, R.
– Oui.
– Et on voit que la lettre R est à la fin, que cette lettre, cette consonne, se prononce, et donc pas d’accent sur le E.
– D’accord.
– Et ça se prononce ouvert. Mer.
– Donc c’est comme quand on dit, par exemple, chère, au féminin, féminin.
– Oui, chère amie au féminin, oui
– Ça prend un accent grave
– Un accent parce qu’il y a un E final à chère.
– Mais si on dit cher ami, au masculin …
– Il n’y a pas d’accent. C, H, E, R. Exactement !
– D’accord, j’ai compris ouais !
– Donc pour résumer, la lettre E ne peux jamais prendre d’accent, quel que soit l’accent, et elle doit se prononcer comme si elle avait un accent, dans les quatre cas suivants.
Quand elle se trouve devant deux consonnes et que la syllabe se coupe entre les deux consonnes, quand elle se trouve devant la lettre X, quand elle se trouve devant deux consonnes identiques, double consonne, et quand elle se trouve devant une consonne finale que l’on prononce.
– Bon. De toute manière, évidemment j’explique tout ça beaucoup plus en détails, avec beaucoup plus d’exercices, plus doucement, etc, dans les packs. Là, ça correspond aux packs Français progressif 1 et 2, je parle des accents, et aussi dans le pack prononciation facile, puisque c’est prononciation et puis c’est lié aussi avec les problèmes d’orthographe, parce que la prononciation et l’orthographe, en français, ça va souvent ensemble.
– Bon, mais tu laisses quand même un petit exercice pour s’entrainer …
– Mais oui
– … sur le blog.
– je vais laisser un petit exercice sur le blog, une petite fiche récapitulative,
– Voilà.
– Je vous laisse les liens.
– Et donc on se voit la semaine prochaine, si vous avez aimé n’oubliez pas de nous laisser un petit
– Petit like, ou un pouce vers le haut si vous trouvez que la vidéo a été utile pour vous, et n’oubliez pas non plus, ben, que vous pouvez vous abonner à la chaine.
– Voilà, et nous suivre sur Facebook, Instagram, tous les réseaux sociaux.
– Au revoir !
– Au revoir !

– Et justement, ça fait la transition parfaite avec l’astuce numéro deux, c’est qu’un mot ne peux jamais terminer par un … Et justement, ça … Non !
Je ne te regarde pas !
La lettre E, en français …

Si tu as aimé cette vidéo sur les accents en français, je te conseille aussi cette vidéo : Préposition À devant les personnes

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !