Sous la vidéo, retrouve l’exercice et la transcription ! Tu peux aussi télécharger le podcast :-)

 

Présent de l’indicatif – 2e et 3e groupe – Exercice

Conjugue au présent de l’indicatif les verbes entre parenthèses.

1) Nous (suivre) …………….. un modèle prédéfini.
2) Ils (venir) …………….. du Canada pour faire cette réunion.
3) Je (boire) …………….. l’eau du robinet.
4) Tes parents (croire) …………….. que tu as changé de voiture.
5) Est-ce que ça (valoir) …………….. vraiment le détour ?
6) Quand nous (lire) …………….. , nous (réfléchir) …………….. à plein de choses passionnantes.
7) Les enfants (savoir) …………….. beaucoup plus de choses qu’on ne (croire) …………….. .
8) Nous (faire) …………….. toujours le travail que vous (ne pas faire) …………….. .
9) Ses dépenses (croître) …………….. à une vitesse plus élevée que ne (croître) …………….. son budget annuel.
10) En fait, tout (dépendre) …………….. de la façon dont vous (prendre) …………….. les choses.
11) Avec Marc, on (ne pas s’entendre)  ……………..  très bien et pourtant, je (faire) …………….. des efforts !
12) Si tu le (voir) …………….. , tu le (mettre)…………….. dans cette caisse s’il te (plaire) …………….. ?
13) Si tu (vouloir)…………….. apprendre le français, tu (pouvoir) …………….. aller sur “Français avec Pierre” ;-)
14) Attention, nous (atterrir)…………….. !
15) Je (cueillir) …………….. ces fleurs parce que je (vouloir) …………….. faire un bouquet pour ma femme.

 

Présent de l’indicatif – 2e et 3e groupe – Correction

1) Nous suivons un modèle prédéfini.
2) Ils viennent du Canada pour faire cette réunion.
3) Je bois l’eau du robinet.
4) Tes parents croient que tu as changé de voiture.
5) Est-ce que ça vaut vraiment le détour ?
6) Quand nous lisons, nous réfléchissons à plein de choses passionnantes.
7) Les enfants savent beaucoup plus de choses qu’on ne croit.
8) Nous faisons toujours le travail que vous ne faites pas.
9) Ses dépenses croissent à une vitesse plus élevée que ne croît son budget annuel.
10) En fait, tout dépend de la façon dont vous prenez les choses.
11) Avec Marc, on ne s’entend pas très bien et pourtant, je fais des efforts !
12) Si tu le vois, tu le mets dans cette caisse s’il te plait ?
13) Si tu veux apprendre le français, tu peux aller sur “Français avec Pierre” ;-)
14) Attention, nous atterrissons !
15) Je cueille ces fleurs parce que je veux faire un bouquet pour ma femme.

 

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

Transcription

Bonjour et bienvenue sur Français avec Pierre, encore une fois, pour apprendre le français.
Et ? Tu as remarqué ? Français avec Pierre ! Eh, eh !.

Ok, donc, on commence. Tu es motivé n’est-ce pas ? Hein ? Tu es sûr de toi. Moi, je sais que tu progresses !
Donc c’est très bien ! Je t’encourage !
Allez ! On y va !

Donc, présent de l’indicatif, verbes du deuxième et troisième groupe.
Bien. Donc, comme je l’ai dit la dernière fois, le présent de l’indicatif, tu dois le contrôler parfaitement parce que c’est la base pour conjuguer tout le reste.

À l’écran, j’ai mis deux exemples.
Un exemple d’un verbe du deuxième groupe et un exemple d’un verbe du troisième groupe.

Donc, quelle est la différence fondamentale, le plus important, par rapport aux verbes du premier groupe que l’on a vus la dernière fois ?

Oui ! Exactement ! Ce que tu dois remarquer, ce sont les terminaisons.
Donc, attention ! On avait dit que, pour les verbes du premier groupe, les terminaisons c’était -E, -ES, -E, -ONS, -EZ, -ENT.

Eh bien ! pour les verbes du deuxième et troisième groupe, les terminaisons c’est -S, -S, -T, -ONS, -EZ, -ENT.

Donc, la différence fondamentale, c’est que les terminaisons des personnes du singulier, je, tu, il, sont différentes.
-S, -S, -T. D’accord ?

Voyons le premier verbe, finir.
Donc, je finis, tu finis, il finit, nous finissons, ss ss ss, d’accord ?
Un S sourd, vous finissez, ils finissent.
Ok ? Bien.

Voyons maintenant le verbe boire, hein. Boire.
Donc, je bois, tu bois, il boit, nous buvons, vous buvez, ils boivent.

On va d’abord commencer par les verbes du deuxième groupe.
Pour qu’un verbe appartienne au deuxième groupe, il faut qu’à l’infinitif il ait une terminaison en -IR.

Donc c’est le cas, finir. Ok ?
Et il doit se conjuguer sur le modèle du verbe finir justement.

Donc, ce modèle, en fait sa caractéristique donc, c’est qu’apparaissent 2 S.
Donc, je finis, tu finis, il finit, ok ?
Nous finissons ! D’accord ?

Donc tu vois ces deux S, la, c’est typique des verbes du deuxième groupe.
Vous finissez, ils finissent.
Donc, on voit que dans sa conjugaison, ce verbe va avoir un changement, ok, du singulier par rapport au pluriel, dans son radical.
Dans sa base. Donc on dit qu’il a deux radicaux, ou deux bases, puisqu’il y a F I N I, c’est la première, et la deuxième, F I N I S S.
On rajoute ces deux S.

Alors, j’ai mis d’autres verbes du deuxième groupe, par exemple, choisir, réfléchir, réussir, d’accord ?

Donc voyons la conjugaison du verbe choisir.
Donc, je choisis, tu choisis, il choisit, et, exactement de la même manière que pour le verbe finir, on va avoir deux S qui vont se rajouter au radical.

Nous choisissons, vous choisissez, ils choisissent. D’accord ?
Bien. En plus au niveau de la prononciation c’est très intéressant, la, j’aime beaucoup ça, c’est nous choiZZi … ZZ comme la mouche … ZZ … hein.

C’est un S sonore, et après, comme il y a deux S, ça va être un S sourd.
Nous choiSiSSons. On referme un peu.

D’accord ? Bien.

Alors, continuons. Et on va voir maintenant le troisième groupe qui est un peu plus compliqué.

Donc, la première chose, c’est qu’il y a énormément de verbes possibles, de terminaisons possibles à l’infinitif.
Donc, par exemple, ce sont des verbes qui à l’infinitif peuvent se terminer en -IR, comme dormir, en -IRE, dire, d’accord ? -VRE, vivre, -TRE, mettre, naître, -DRE, il y en a beaucoup, répondre, d’accord ? Attendre.

Il y en a beaucoup en -OIR, pouvoir, voir, savoir. -OIRE, boire, croire.

Et puis, il y a des verbes très courants, très irréguliers comme être, aller et faire.

D’accord ?
Il y a le verbe avoir, hein, aussi.

Donc, voyons tout de suite le verbe dormir.

Donc, ce sont des verbes, qui, en général, en général, sont assez réguliers, au niveau de la terminaison.
Mais pas toujours !
Les verbes du deuxième groupe, je ne l’ai pas dit mais, ils avaient une certaine irrégularité au niveau du radical, mais au niveau de la terminaison, ils étaient réguliers.

Les verbes du troisième groupe sont souvent réguliers, mais pas toujours, au niveau de la terminaison.

Donc, on voit que le verbe dormir, lui, au niveau de la terminaison, il est régulier.

Parce que, ça correspond à ce que l’on a dit, -S, -S, -T, -ONS, -EZ, -ENT.

Par contre, on voit que, au niveau du radical, il a une petite irrégularité.

Au pluriel, il y a un M, alors qu’au singulier il n’y a pas ce M.
D’accord ? Bon.

Voyons voir, ça va nous faire je dors, tu dors, il dort, nous dormons, vous dormez, ils dorment. Bien.

Voyons un autre verbe, le verbe prendre.
Donc, cette fois-ci, au niveau des terminaisons, on voit qu’il y a une petite irrégularité.

A la troisième personne du singulier, on voit qu’il n’y a pas de T.

Bon. Tous les verbes, en fait tous les verbes qui, dans leur radical, si dans leur radical, à la fin, il y a un D ou un T, on ne rajoute pas un T de la terminaison.

Donc, là on voit que le radical “il prend” termine par un D.
Donc on ne met pas de T supplémentaire.
D’accord ?

Au niveau du radical, au niveau de la base, qu’est-ce qu’il se passe ?

Eh bien ! c’est un verbe à trois bases. D’accord ?

Ou il y a trois radicaux dans sa conjugaison du présent de l’indicatif.

Donc je les ai mis en bleu, vert et jaune.

Donc on voit que ce sont des verbes, quand même, qui sont plus irréguliers, plus difficiles à apprendre, hein !
Mais qui sont très importants.

Finalement il y a plein d’autres verbes.

Et il y en a qui sont totalement irréguliers.
Qui sont quand même un peu inclassables.
C’est par exemple le verbe être, donc, le verbe être, dire qu’il y a combien de bases et tout ça, ça n’a plus vraiment de sens, puisqu’il est complètement irrégulier.

D’accord ?

Donc, toi tu as peut-être déjà appris les verbes du troisième groupe au présent, et je ne sais pas quelle méthode tu as utilisée, ou peut-être dans une école, mais, c’est assez difficile pour les méthodes, parce que, si elles essaient d’être exhaustives, le problème c’est qu’il y a trop de catégories, trop de groupes.

Et s’il y a trop de groupes, pour les classer, ces verbes du troisième groupe, eh bien, ça n’a plus d’intérêt de les classer, parce que c’est trop difficile à apprendre tous les groupes, et il vaut mieux apprendre tous les verbes un par un finalement.

D’un autre côté, il y a des méthodes qui réduisent tellement le nombre de groupes, de classes, que finalement, ça crée des problèmes, en plus, des fois ils disent des choses pas tout à fait vraies, ou alors il manque des groupes, ou alors ils classent des verbes un peu entre deux groupes.

Bon.

Donc c’est assez difficile de trouver un compromis, d’accord, pour avoir un bon classement des verbes du troisième groupe au présent.

D’accord, donc dans mon système, dans ma méthode de Français Progressif, j’ai essayé, avec mon expérience comme professeur, et tout ça, de trouver, finalement, un compromis, d’accord, et je classe dans un certain nombre de groupes qui soient faciles à retrouver, on retrouve toujours un verbe, facilement, et en même temps, c’est pas complètement exhaustif, parce que sinon, ben, il y a tellement de groupes que l’on se perd.

Donc, bon. Je ne vais pas mettre tous les groupes ici hein, parce que, sinon, on ne s’en sort pas, c’est assez compliqué.

Mais bon, je voulais en parler.

Donc voilà, les verbes du troisième groupe au présent de l’indicatif, très hétérogènes, et c’est pas toujours évident de trouver un classement qui soit le plus approprié pour les étudiants.

Bien, donc maintenant, je vous laisse avec un exercice.
Donc, je vous laisse le lien de l’exercice sous la vidéo ou sur la vidéo, d’accord, ou au-dessus.
Bref ! Vous trouverez le lien avec l’exercice, la transcription de cette vidéo, la correction de l’exercice et le podcast, d’accord ?

Je vous laisse aussi le lien du cours gratuit, donc si tu ne t’es toujours pas inscrit, profites-en, je laisse le lien, pareil, sur la vidéo, sous la vidéo, du cours gratuit, et puis n’oubliez pas, ben si vous avez aimé la vidéo, de me mettre un petit “like”, pour moi c’est très bon, que ce soit sur YouTube ou sur Facebook.

Et puis vous pouvez venir nous rejoindre sur la page Facebook, et puis vous abonner à la chaine Youtube, bien évidemment.

Allez, “bye” !

– Mais attends Pierre, là tu as dit “Bye”, la dernière fois tu as dit “Ciao”… Tu leur apprends l’anglais, l’italien ou le français ?

– Attends, tout le monde en France dit “Bye” et “Ciao”, c’est pas grave !

– Hmm…