Eh oui, même les Français se trompent dans leur propre langue ! :-) Aujourd’hui, nous allons voir les 12 erreurs les plus typiques que toi aussi tu devras éviter ;-) Toutes les explications avec une vidéo et sa transcription, une fiche, un exercice et le podcast !
Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook ; j’y poste une petite astuce de FLE tous les jours !
Merci aussi pour votre soutien indispensable :  les “like” ou pouces vers le haut, partages, commentaires et abonnements sur la chaine YouTube  :-)
Vous serez peut-être intéressés aussi par LE TEST DE NIVEAU ou L’ACADÉMIE pour parler avec d’autres personnes en français ;-)

Fiche Récapitulative

Remarque. Le signe * signifie que l’expression est incorrecte.

1. *Ils croiVent
Attention, tu dois dire/ écrire : Ils croient.

2. Problèmes avec le subjonctif
Notamment après “après que” , on doit mettre l’indicatif : Après qu’il sera parti…
Mais après “avant que”, on met le subjonctif : Avant qu’il soit trop tard…

3. Problèmes avec DONT
*Le film que je t’ai parlé hier. –> Le film dont je t’ai parlé hier.

4. *Malgré que
Attention, tu dois dire/ écrire : Bien que + subj (voir la vidéo de quoique…)

5. Problèmes avec les prépositions
*Je vais au coiffeur…–> Chez le coiffeur…
*La voiture à Paul… –> La voiture de Paul…
Remarque. La chanson de Renaud “Chez la mère à Titi”est un excellent exemple ! C’est justement parce que Renaud décrit une famille de classe très “basse” que dans le titre il y a cette erreur :-)  C’est incorrect mais il l’a fait exprès bien sûr ! Cette chanson est géniale ! Voici le lien.

6. *Si j’aurais su…
Tu dois dire/écrire : Si j’avais su…
Astuce  ! Le SI ne va pas avec le -RAIS/RÉ ;-)

7. *Donnes-en-moi, *donne moi s’en…
Tu dois dire/écrire : Donne-m’en.

8. Second /Deuxième
Après le second il n’y a pas de troisième !
*Il a fini second sur 300 candidats –> Il a fini deuxième sur 300 candidats.

9. *Ça me gratte
Tu dois dire/écrire : Je me gratte / Ça me démange !

10. Emmener, amener, apporter…
–> Voir la vidéo Emmener, apporter…

11. Mots qui n’existent pas !
*Nominer. Il faut dire : nommer !
*inatteignable.  Il faut dire :  inaccessible !

12. Pléonasmes (répétitions inutiles)
Monter en haut…
Au jour d’aujourd’hui…
Sortir dehors…
Toutes ces expressions sont… douteuses :-)

Exercice

Remplace la phrase incorrecte par une phrase correcte.

1. Ça me gratte. –> ……………………………………………..
2. Je monte en haut.  –> ……………………………………………..
3. Au jour d’aujourd’hui.  –> ……………………………………………..
4. Il est arrivé second sur 35 !  –> ……………………………………………..
5. Malgré qu’il soit tard, je vais rester un peu.  –> ……………………………………………..
6. Je vais au dentiste ce soir. –> ……………………………………………..
7. Ils croivent tout ! –> ……………………………………………..
8. C’est l’ordinateur à ma mère ! –> ……………………………………………..
9. Nous sommes partis après qu’il soit arrivé.  –> ……………………………………………..
10. Amène-moi le livre s’il te plaît ! –> ……………………………………………..

Correction

1. Ça me gratte. –> Ça me démange. / je me gratte.
2. Je monte en haut.  –> Je monte.
3. Au jour d’aujourd’hui.  –> Aujourd’hui.
4. Il est arrivé second sur 35 !  –> Il est arrivé deuxième sur 35 !
5. Malgré qu’il soit tard, je vais resté un peu.  –> Bien qu’il soit tard, je vais rester un peu.
6. Je vais au dentiste ce soir. –> Je vais chez le dentiste ce soir.
7. Ils croivent tout ! –> Ils croient tout !
8. C’est l’ordinateur à ma mère ! –> C’est l’ordinateur de ma mère !
9. Nous sommes partis après qu’il soit arrivé.  –> Nous sommes partis après qu’il est arrivé.
10. Amène-moi le livre s’il te plaît ! –> Apporte-moi le livre s’il te plaît !

Transcription de la vidéo

– J’irai plus jamais au coiffeur ! Il m’a vraiment coupé trop court !
– Mais tu dis toujours aux enfants qu’il faut dire chez le coiffeur !
– Euh … Oui c’est vrai, c’est vrai, c’est vrai !
– Bonjour !
– Bonjour ! Comment ça va ? Bienvenue sur Français avec Pierre. Alors aujourd’hui, voilà, on va vous décomplexer j’espère, parce qu’on va voir des erreurs que même les Français font, et très souvent, hein, en plus !
– Ça c’est vrai que vous avez une langue compliquée parce que même vous, vous faites beaucoup d’erreurs hein !
– Eh oui, c’est le français ! Erreur numéro un, ils croivent ! non ! On doit dire, ils croient, et même au subjonctif c’est, qu’ils croient. Le verbe croire ne prend pas de V.
– Ah oui, c’est parce qu’on le confond avec “ils doivent”.
– Exactement ! Ça doit être à cause de ça ! Ils doivent. Le verbe devoir, oui. Mais sinon c’est, le verbe croire c’est, ils croient.
– J’ai aussi remarqué que beaucoup de gens font des erreurs avec le subjonctif.
– Ouais, ouais. Le subjonctif c’est très difficile même pour les Français. Mais alors, une erreur typique c’est d’utiliser le subjonctif après “après que”.
– D’accord ?
– Après “après que” ?
– Alors c’est vrai qu’on l’utilise après “avant que”. Par exemple, on va dire, avant, avant qu’il soit trop tard.
– Ah oui ! Par contre, on dit, après qu’il sera parti.
– Exactement ! Avec le futur, là c’est un futur antérieur, donc l’indicatif, d’accord ?
– Oui !
– Bon, si vous faites cette erreur, hein, c’est vraiment pas grave, même les Français ne vont pas s’en rendre compte !
– Une autre erreur que j’ai remarquée, c’est quand on utilise dont.
– Ah ouais !
– Des gens qui disent, par exemple, le film que je t’ai parlé.
– Ouais ! Le pronom relatif dont, il est difficile, c’est vrai, et il y a beaucoup de gens qui se trompent, notamment, je crois que c’est dans le Nord-Est surtout, qu’ils l’utilisent mal. Donc il faut dire, le film dont je t’ai parlé, parce que c’est parler de quelque chose.
– Quatrième erreur, j’ai aussi souvent entendu, malgré que, et on vient de voir dans la vidéo qu’on ne peut pas l’utiliser !
– Effectivement ! Je vous renvoie à la vidéo de quoique, quoi que, bien que, etc. Donc effectivement, malgré que, non, on ne doit pas l’utiliser, on peut utiliser malgré, mais pas malgré que ! Dans ce cas-là, il faut utiliser bien que, plus le subjonctif.
– Cinquièmement, j’ai aussi entendu des problèmes avec les prépositions, hein, notamment avec chez
– Ouais. Ouais, ouais. Les prépositions. C’est vrai que même pour les Français, des fois, on hésite et on se trompe ! Donc par exemple, les Français, ça c’est très courant, ils disent souvent, je vais au coiffeur, je vais au médecin. Ben non ! En plus, ça fait un peu un style pas familier mais un peu classe sociale basse, donc c’est pas très grave
– Mais
– C’est chez le coiffeur, chez le dentiste.
– Si vous voulez avoir l’air un peu élégant, c’est important de dire chez le coiffeur, chez le dentiste, etc. Parce qu’il s’agit de noms de professions en fait, donc dans ce cas-là, on doit utiliser “chez”.
– Et il y a aussi des gens qui disent par exemple, la voiture à Paul, au lieu de “de”.
– Eh ouais, exactement ! Très commun aussi, et c’est pareil, ça donne un effet dans le même style, donc faites attention, c’est beaucoup plus élégant de dire, et puis en plus c’est incorrect de dire ce que tu as dit, il faut dire, la voiture de Paul, d’accord ?
– D’accord.
– Pour marquer que ça appartient à quelqu’un, c’est “de”, la préposition. La voiture de Paul, le stylo de Marie, etc.
Alors, sixièmement, c’est typique, si j’aurais su.
– Ah oui, on doit dire, si j’avais su !
– Exactement ! Bravo Noemi ! Donc, si j’aurais su, c’est tout à fait incorrect, hein ! Après le si, on doit mettre un imparfait, un plus-que-parfait, hein, et il y a un petit truc, là, si vous voulez essayer de retenir, pour ne plus vous tromper. On dit que le si ne va pas avec le -rais. C’est-à-dire qu’après un si, on ne doit pas entendre j’aurais, d’accord ?
– Ah d’accord !

– Et le truc c’est que si, la note, do re, mi, fa, so, la, si, do ne va pas avec le -rais. Le si et le -rais.
– D’accord.
– Je ne sais pas si vous avez tout compris, bon.
– Ah ! Et un où tout le monde hésite, à chaque fois que ça sort, c’est “donne-moi-z-en”, “donne-lui-z-en” …
– Ouais ! Ça c’est vachement difficile, je me souviens j’avais fait un petit test avec des emails que j’avais envoyé à des membres de ma famille, et franchement, il n’y en a pas beaucoup qui ont trouvé la bonne réponse
– Comment on dit ?
– c’est pour vous dire ! Alors, le problème c’est quand c’est à l’impératif, et puis il y a deux pronoms après le verbe et il y a le “en”, le pronom “en”. Eh bien il faut dire, donne-m’en ! D’accord ? Donc c’est le moi en fait, le me se transforme en moi derrière le verbe, mais dans ce cas-là, on ne peut pas dire moi s’il y a le “en” après, il faut faire M apostrophe, “en”.
Donc c’est, donne-m’en, etc.
– Alors, huitième point, c’est quoi second, deuxième ? Pourquoi il y en a deux ? Quand est-ce qu’on utilise un ou l’autre ? J’ai l’impression qu’il y a des gens qui se trompent même en France.
– Ouais, on se trompe un peu tous, c’est pas grave !
– Vous parlez tous mal !
– Voilà ! C’est pour ça, vous ne devez pas avoir de complexes, tranquille ! Euh bon, allez ! Second, deuxième. C’est vrai, il y en a deux et en fait, normalement, théoriquement, quand on utilise second, c’est qu’il n’y a pas un troisième, parce que dans ce cas-là, on doit utiliser deuxième, d’accord ?
– D’accord !
– Donc par exemple, je ne peux pas dire, il a fini ou il a terminé second sur trois cents candidats
– Hm là c’est deuxième !
– Ben ouais, parce qu’il y a un troisième et un quatrième, etc.
– D’accord ! Neuvième erreur, ça m’a toujours beaucoup, j’ai trouvé que c’était très bizarre, vous dites, ça me gratte alors que le verbe gratter, c’est faire ça.
– Exactement ! Eh bien c’est incorrect, et maintenant presque tout le monde le dit, mais en fait c’est incorrect ! On ne peut pas dire ça me gratte, parce qu’on va te dire, mais qui te gratte ? Moi je peux te gratter, toi tu peux me gratter un peu le dos.
– Oui, ou je me gratte, mais pas …
– Je me gratte !
– … ça me gratte !
– Non, non ! Normalement c’est incorrect et on devrait dire, ça me démange. Ce qu’il se passe, c’est que démanger c’est un peu long, hein, et tu le dis vite ! Ça me gratte ! Ça me gratte ! Ça me démange !
– Ça me démange et je me gratte, non, normalement ?
– Voilà ! Donc on doit dire, ça me démange, je me gratte.
– Dixième erreur, on l’a déjà un peu vue aussi dans l’autre vidéo, c’est utiliser mal amener, apporter, non ?
– Oui, alors ça c’est classique aussi, c’est vrai que les Français ont beaucoup de mal, même eux, avec leurs verbes emmener, amener, apporter. Mais bon, je ne vais pas expliquer plus ici, puisqu’on a fait une vidéo sur ce thème, donc je vous laisse le lien où je vous laisse chercher, hein.
D’ailleurs j’en profite pour vous dire, la chaine YouTube, une fois que vous êtes dans la chaine, vous avez une petite loupe, hein, une loupe. C’est là qu’il faut chercher !
Vous mettez un mot et vous trouverez une vidéo qui parle de ça, d’accord ?
Alors, onzièmement, eh ben, tu sais que les Français, ils inventent plein de mots qui n’existent pas !
– Oui ! Justement, je viens de découvrir que le mot “nominer” n’existe pas !
– Ouais, ouais ! Nominer
– Franchement, il aurait pu exister !
– Ben, à la télévision ils l’utilisent tout le temps, hein, pendant les Oscars, nominer, nominer, mais en fait, le mot nominer n’existe pas, hein, normalement on doit dire nommer, d’ailleurs. Et …
– Il est temps de l’introduire alors !
– Mais moi c’est pas l’Académie, hein, moi je, moi je veux bien l’introduire hein, mais les Académiciens français, c’est vrai qu’ils sont peut-être un petit peu rigides Bon.
– Il y a aussi inatteignable, il parait que ça n’existe pas !
– Ouais, on a tendance, les Français, à mettre plein de “IN” devant pour dire le contraire, en fait. Par exemple, inatteignable. Bon alors là, c’est un petit plus normal parce qu’il y a déjà le mot inaccessible.
– Bon, c’est … je ne sais pas.
– Écris à l’Académie française !
– Mais dans le style, et pour terminer, il y a aussi les pléonasmes, les répétitions inutiles des mots.
– Oui. Oui, oui, un pléonasme, oui, oui, répéter un mot alors que ça ne sert à rien. Tu en connais ?
– Euh, sortir dehors.
– Exactement ! Sortir dehors, ben non, sortir
– Monter en haut !
– Monter en haut. Ben non, il suffit de dire monter.
– Mais c’est incorrect ?
– Ben pff … On pourrait dire des fois c’est utile pour insister par exemple. Ça peut avoir une valeur pour insister mais normalement, oui, c’est pas très beau, quoi, c’est … oui.
– D’accord.
– D’accord. Ou alors, ah ! Il y a une expression. Tu n’as pas entendu les Français, maintenant, ce qu’ils disent ?
Ils disent au jour d’aujourd’hui !
– Ah non.
– Non ?
– Non.
– Ah, c’est devenu très à la mode et en fait, non, on doit dire aujourd’hui. Aujourd’hui, ça veut dire actuellement. On ne dit pas au jour d’aujourd’hui, ça ne veut rien dire, mais c’est vrai que c’est devenu à la mode et que bon ben …
– Bon, voilà.
– C’est pas très grave non plus. Bon, ben voilà hein, je crois que ça fait déjà pas mal, on aurait pu en rajouter d’autres certainement, mais je crois que là, ce sont vraiment les principaux
– Donc, il ne faut pas s’inquiéter …
– Exactement !
– … parce que même les Français parlent mal !
– Même les Français parlent mal. Tant qu’on te comprend, c’est le principal ! De toute manière, tu parles super bien français. Moi je vois que vous progressez alors j’en profite pour vous dire, bravo !
Allez, on se retrouve dans une prochaine vidéo, n’oubliez pas les pouces en l’air, de vous abonner, puis n’oubliez pas, je laisse comme toujours un exercice, d’accord ? Je vous laisse le lien sur la vidéo, ça va apparaitre, donc un exercice dans le blog !
Au revoir !
– Au revoir !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !