QUOIQUE, QUOI QUE, BIEN QUE, MALGRÉ. Tous ces mots expliqués en vidéo, avec aussi une fiche, un exercice, le podcast et la transcription !
Vous pouvez aussi nous suivre sur la page Facebook ; j’y poste une petite astuce de FLE tous les jours !
Merci aussi pour votre soutien indispensable :  les “like” ou pouces vers le haut, partages, commentaires et abonnements sur la chaine YouTube  :-)
Vous serez peut-être intéressés aussi par MON TEST DE NIVEAU ou L’ACADÉMIE pour parler avec d’autres personnes en français ;-)

 

Fiche Récapitulative

1. Quoique / Bien que

Quoique a le sens de bien que. Il sert à exprimer la concession et il est suivi du subjonctif :
Quoiqu’il fasse froid, il se baigne. = Bien qu’il fasse froid, il se baigne.

On l’utilise aussi en fin de phrase pour marquer le fait que l’on change finalement d’avis :
Non, je ne veux pas de pizza… Quoique !

2. Quoi que

Quoi que a le sens de “n’importe quoi que”, “quelle que soit la chose que”… :
Quoi que je dise, tu n’es jamais d’accord !

Remarque.
L’expression quoi qu’il en soit signifie “quels que soient les événements” :
– Je ne sais pas si le match de football est ce soir ou demain !
– Quoi qu’il en soit, on va au restaurant, tu me l’avais promis !

3. Malgré

Malgré exprime aussi la concession mais il doit être suivi d’un substantif (ou groupe nominal) :
Malgré le froid, il va se baigner ! (= Bien qu’il fasse froid, il va se baigner !).

Attention ! La tournure *Malgré que est incorrecte !

Remarque. 
Pour exprimer la concession ou l’opposition, il existe bien d’autres mots ou locutions tels que alors que, même si, etc.
Tu trouveras des leçons très complètes, avec des fiches, des vidéos, de nombreux exercices et des fichiers audio dans les cours Français Progressif 1 et 2 qui passent en revue toute la grammaire du français et beaucoup plus !

Exercice

Complète avec quoique /bien que, quoi que ou malgré.

1. ………………… il se passe nous partirons ce soir !
2. ………………… il soit anglais, il parle très bien français !
3. ………………… il en soit, je ne reviendrai pas vous voir.
4. ………………… la tempête, Charles a décidé de rentrer chez lui à pied.
5. ………………… tu sois très gentil, il n’est jamais content.
6. ………………… son obstination, il n’a pas pu gagner !
7. ………………… vous en pensiez, nous partirons en train et pas en avion.
8. Je ne veux pas aller chez Suzanne. …………………  ….

Correction

1. Quoi qu’ il se passe nous partirons ce soir !
2. Quoiqu’il / Bien qu’il soit anglais, il parle très bien français !
3. Quoi qu’ il en soit, je ne reviendrai pas vous voir.
4. Malgré la tempête, Charles a décidé de rentrer chez lui à pied.
5. Quoique / Bien que tu sois très gentil, il n’est jamais content.
6. Malgré son obstination, il n’a pas pu gagner !
7. Quoi que vous en pensiez, nous partirons en train et pas en avion.
8. Je ne veux pas aller chez Suzanne. Quoique….

Transcription

– On fait un petit peu de grammaire aujourd’hui Noemi ?
– Ah non ! J’ai pas du tout envie ! Quoique …
– Bonjour !
– Bonjour ! Comment ça va ? Donc bienvenue sur Français avec Pierre. Aujourd’hui on va répondre à une question que vous me posez très souvent, c’est, quelle est la différence entre quoique, en un seul mot, et quoi que, en deux mots.
Et on verra aussi bien que, et on parlera aussi de malgré. Bon alors on commence par quoique ?
– Mais en un seul mot ou en deux mots ?
– En un seul mot !
– D’accord !
– D’accord ! Donc, quoique en un seul mot, nous allons voir qu’en fait c’est exactement la même chose que bien que. Ça signifie la même chose ! D’accord ?
– D’accord.
– Donc en fait, ben, bien que, quoique, tout ça, ça rentre dans le thème de l’opposition ou surtout plutôt la concession ! C’est le thème de grammaire classique qui s’appelle la concession. Il y a aussi même si, alors que, malgré, etc. Donc vous avez tout ça dans … c’est le cours Français progressif deux, où j’ai expliqué tout ça en détails !
En tout cas, aujourd’hui, on va voir quelques exemples. Donc, quoique en un seul mot, est-ce que tu as un exemple ?
– Quoique tu ne répondes jamais bien aux questions, on t’aime bien !
– J’aurais préféré un autre exemple ! Est-ce que tu n’as pas un autre exemple, Noemi ?
– Quoique … quoique …
– Quoiqu’il fasse mauvais temps
– on sortira quand même.
– On sortira quand même. Ou il se baigne, d’accord. Donc là, par exemple, on peut tout à fait le remplacer par bien que. Bien qu’il fasse mauvais temps, il se baigne.
– Donc il y a toujours un subjonctif derrière non ?
– Alors oui ! Donc il y a toujours le subjonctif, hein, d’accord ? Donc bien que ou quoique en un seul mot, ça signifie la même chose et c’est toujours suivi du subjonctif.
– Et finalement, on l’utilise aussi à la fin d’une phrase quand on change d’avis, non ?
– Oui, oui ! Tout à fait ! Tout à fait !
– Par exemple, on va manger une glace Pierre ?
– Bof, j’ai pas trop envie, j’ai beaucoup mangé déjà … quoique …
– D’accord ?
– Voilà ! Ça veut dire que tu n’as pas envie mais …
– Finalement je change d’avis.
– Bon, alors, c’est quoi la différence entre quoique, en un seul mot et quoi que, en deux mots ?
– Quoi que, ben ça se prononce pareil, hein, de toute manière en un seul mot ou en deux mots.
– Ben on fait un peu un …
– un espace ? non
– Quoi … que ?
– Non, quand on parle
– c’est pareil ?
– Ben oui, c’est pareil ! Bon, en fait, quoi que, en deux mots, ça signifie n’importe quoi que, n’importe quelle chose, quelle que soit la chose que.
– Ah, donc tu nous fais un exemple pour voir plus clair ?
– Ben par exemple, quoi que tu dises, je suis toujours d’accord avec toi.
– Ah merci, d’accord. J’ai compris ! C’est aussi, donc, suivi d’un subjonctif encore une fois.
– Euh oui, normalement c’est suivi d’un subjonctif. Maintenant j’aimerais parler d’une expression assez importante, qu’on utilise assez souvent, c’est quoi qu’il en soit. Tu la connais ?
– Oui, ça veut dire malgré toutes les circonstances
– Malgré toutes les circonstances. Le mieux c’est de voir un exemple. D’accord ? Alors par exemple, tiens, je te dis, hm je ne sais pas si le match de football c’est ce soir ou demain.
– Quoi qu’il en soit, on va au cinéma, tu m’avais promis !
– Exactement ! Donc si le match est ce soir, si le match est demain, après-demain, n’importe quand, donc quels que soient les cas possibles
– On fera quand même ce qu’on a dit.
– Exactement !
– Mais en fait il y a aussi le mot malgré, non ?
– Oui ! Malgré, très important. Donc allons-y pour malgré ! Alors malgré en fait, ben ça marque la même logique, la concession comme ça, mais en fait, ça va être suivi d’un substantif plutôt. Donc par exemple, malgré sa persévérance, elle n’a pas réussi !
– Ah d’accord ! On ne peut pas dire, malgré que ?
– Non, non, non, non, non ! Ça, c’est une erreur typique que même les Français font, hein, mais il ne faut pas dire malgré que plus un verbe ! Ça, il faut, dans ce cas-là, il faut utiliser bien que.
– D’accord. Donc, ça veut dire bien que, mais il ne faut pas mettre le que.
– Oui, si tu veux. Enfin la construction est différente puisqu’après, on a un substantif. Malgré sa persévérance, ou alors tu peux dire, bien qu’elle soit persévérante.
– D’accord !
– Là, ça signifie la même chose ! Et maintenant, le grand jeu-concours ! Attention, c’est parti pour l’exercice ! Donc voici la règle du jeu, vous devez deviner si on doit mettre, compléter la phrase avec quoique, en un mot, quoi que, en deux mots, ou malgré. D’accord ?
– Oui !
– Allez, c’est parti ! hm, hm, hm il arrive, nous partirons ce soir !
– Quoi qu’il arrive
– Chut ! Il ne faut pas le dire ! C’est eux qui doivent le deviner.
– Pardon, pardon !
– Bien ! Question numéro deux. Hm, hm, hm il soit anglais, il parle très bien français !
– (Quoique)
– Je t’ai entendu ! Hein ! Il ne faut pas souffler !
– J’ai aidé un petit peu !
– Allez, question numéro trois, hm, hm, hm il en soit, je ne reviendrai pas vous voir !
– (Quoi qu’il)
– Tu as aidé non ?
– Non, je n’ai rien dit !
– Allez, dernière question, hm, hm, hm la tempête, Charles a décidé de rentrer chez lui à pied. Bon ! De toute manière, je vous mets toutes les réponses de ces quatre, plus d’autres exercices dans l’article du blog qui correspond à cette vidéo, je vous laisse le lien.
– Voilà ! Au revoir !
– Au revoir ! N’oubliez pas les pouces en l’air et n’oubliez pas de vous abonner si ce n’est pas encore le cas, et n’oubliez pas que sur Facebook, je poste une petite astuce, une image, une expression tous les jours !
– À la prochaine ! Au revoir !
– À la prochaine !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !