Vous connaissez ces expressions idiomatiques en français ? On a choisi 10 expressions idiomatiques très sympas que vous pourrez apprendre et utiliser pour enrichir votre vocabulaire et améliorer votre expression orale en français! Vous aurez sûrement l’occasion d’entendre ces expressions et maintenant vous les comprendrez !

🖐 Sous la vidéo, vous retrouverez la fiche récapitulative et surtout un exercice interactif : vous pouvez le faire directement sur votre ordinateur, tablette ou téléphone! Bonne chance!
🎨 Les illustrations sont de Rosemarie : https://www.instagram.com/rosemarie.cc/

 

10 Expressions Idiomatiques Françaises

 

1. Tenir la chandelle

expressions françaises

Cette expression est en rapport avec l’amour. Elle est utilisée quand on est seul en présence d’un couple et qu’on se sent de trop!
Effectivement, une chandelle c’est comme une bougie, et on a l’impression d’être le chandelier (support destiné à recevoir des bougies).

Exemple :
Tu sais Marie, demain, Paul ne peut pas venir avec nous au restaurant!
– Eh bien ce n’est pas grave! On y va toi, moi et mon copain!
– Oui, c’est ça, et moi je vais tenir la chandelle!

2. Prendre un coup de vieux

expressions idiomatiques

“Prendre un coup de vieux” signifie “vieillir beaucoup soudainement, très rapidement”.

Par exemple :
Hier j’ai vu Jean-Marc, ça faisait deux ans que je ne l’avais pas vu. Oh là là, il a pris un coup de vieux! Je ne l’ai presque pas reconnu!

3. Poser un lapin à quelqu’un

expressions françaises courantes

Cette expression signifie “ne pas aller à un rendez-vous quand il est prévu et faire attendre la personne”.

Exemple :
Hier, j’ai attendu Nicolas pendant deux heures et il n’est pas venu cet imbécile! Il m’a posé un lapin!

On ne sait pas très bien d’où provient cette expression mais il semblerait qu’avant, le mot “poser” avait aussi le sens de “attendre”. Il semble également qu’un un lapin était un “dû” (lorsqu’on devait de l’argent à quelqu’un et qu’on ne le donnait pas). La signification viendrait de la combinaison de ces deux termes. Autrement dit, le poseur de lapin = celui qui faisait attendre son paiement!

4. Tirer le diable par la queue

expressions idiomatiques françaises courantes

“Tirer le diable par la queue” signifie qu’on n’a pas les ressources suffisantes pour vivre, qu’on a pas assez d’argent pour finir le mois.

Par exemple :
Tu vas t’acheter cette nouvelle voiture, finalement, Pierre?
– Finalement non… En ce moment, je tire le diable par la queue!

Une des explications, notamment, serait que lorsqu’on n’a plus assez de moyens, on irait chercher le diable comme dernière solution. On lui tirerait la queue pour le solliciter et lui demander de l’aide.

5. Se prendre un râteau

expressions idiomatiques

Tout d’abord, “un râteau” c’est un outil pour le jardinage qui sert à ramasser les feuilles. “Se prendre un râteau” ce n’est pas agréable.
On utilise cette expression lorsqu’une personne veut sortir avec une autre, lui faire du charme, et que cela ne marche pas. Elle refuse.

Exemple :
Hier soir, Mathieu a essayé de draguer Sandrine toute la soirée, et il s’est pris un râteau!

La première signification viendrait du fait de marcher sur un râteau et se le prendre dans la figure. La seconde serait que “râteau” découlerait de “rater” (= ne pas réussir).

6. Être à cheval sur quelque chose

expressions idiomatiques françaises courantes

Cette expression signifie “être très stricte sur quelque chose” (une idée, des principes,…).

Par exemple :
Antoine ne veut jamais changer son emploi du temps, il m’exaspère!
– Oui, je pense qu’il est trop à cheval sur ses principes… Il est trop stricte!

Cette expression viendrait du monde de l’équitation (= du cheval), du fait qu’il faut être très stricte sur ses gestes, ses mouvements par rapport au cheval.

7. Tiré par les cheveux

expressions idiomatiques françaises

“Tiré par les cheveux” signifie que quelque chose n’est pas vraiment crédible en raison d’un manque de logique, de clarté, de fluidité dans le propos.

Exemple :
Tu as vu l’explication du chef de projet à la réunion? On ne comprenait rien!
– C’est vrai qu’on ne comprenait rien! Cette explication, c’était vraiment tiré par les cheveux, ce n’était pas clair…

Comme on sent que c’est forcé, que le propos n’est pas clair, c’est comme si on forçait en finissant par tirer sur les cheveux.

8. Avoir la gueule de bois

expressions idiomatiques courantes

“Avoir la gueule de bois” c’est “se sentir mal quand on a trop bu d’alcool la veille” (= le jour d’avant).

Par exemple :
Hier, la soirée a été bien arrosée!
Oui… Mais alors ce matin, j’ai une de ces gueules de bois!

L’explication est assez simple. La “gueule” (langage familier) = la bouche. Cela veut dire qu’on a la bouche aussi sèche que du bois!

9. Raconter des salades

expressions idiomatiques françaises

Cette expression signifie “qu’on raconte n’importe quoi” (des bêtises, des choses fausses).

Exemple :
Hier, j’ai vu Murielle! Tu sais quoi? Elle m’a dit que Guillaume allait divorcer!
N’importe quoi, elle raconte que des salades celle-là! Ne l’écoute pas!

En fait, c’est une façon de faire avaler (dans le sens de faire croire quelque chose) n’importe quoi à quelqu’un! Si on prépare une jolie salade composée avec de beaux ingrédients, on peut mettre n’importe quel ingrédient dedans, ça finira par être avalé!

10. Faire quelque chose d’arrache-pied

expressions idiomatiques françaises

Cette expression signifie “faire quelque chose avec de l’acharnement, en s’efforçant énormément”.

Par exemple :
Tu sais que le patron nous a demandé de finir tout le projet avant lundi!
– Non! Eh ben dis donc, il va falloir travailler d’arrache-pied!

On pense que “arrache-pied” viendrait de “arracher les pieds du sol”, dans le sens de “se bouger, être en mouvement”. Cela voulait dire qu’on faisait quelque chose en se bougeant, en étant dynamique rapidement.

Retrouvez d’autres expressions idiomatiques ICI !

 

Expressions Idiomatiques Françaises
L’exercice

Choisis l’expression la plus adaptée pour chaque cas.

 

Et si tu veux progresser en français, nous avons plusieurs outils :

Inscris-toi au COURS GRATUIT !! ( Choisis ton niveau )

 

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
🛒 Dans notre boutique tu trouveras tous nos cours complets qui répondent à tous les besoins.
👨‍🎓👩‍🎓 Avec l’achat de n’importe quel cours, tu pourras aussi avoir un accès à l’académie, C’est une super communauté dans laquelle d’autres élèves et des professeurs t’aident ! Tu peux aussi parler par Skype ou intégrer un groupe Whatsapp, participer au cours en live que je fais chaque semaine, recevoir plein d’outils pour le français, poser tes questions… ;-)

 

Expressions Idiomatiques Françaises
Transcription de la vidéo

– Bonjour !
– Bonjour les super étudiants !
– Alors, aujourd’hui on vous propose d’apprendre 10 nouvelles expressions en français, très sympathiques.
– Oui, et n’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube, si ce n’est pas encore fait. N’oubliez pas d’activer la petite cloche, pour être au courant à chaque fois qu’on sort une nouvelle vidéo. Et n’oubliez pas que si vous aimez la vidéo, vous pouvez mettre un pouce vers le haut.

1. Tenir la chandelle

– Et on commence tout de suite par une première expression, qui a à voir avec l’amour bien sûr, évidemment, toujours le plus important, c’est : tenir la chandelle.
– Alors, regardez l’expression. À votre avis, à votre avis, que signifie cette expression ?
– Eh bien, oui, c’est quand vous êtes avec un couple, et vous vous sentez de trop.
– Eh oui, évidemment oui, ça nous est tous arrivé, et on comprend bien pourquoi c’est tenir les chandelles. Une chandelle, c’est comme une bougie, et donc on a l’impression d’être en fait le… le chandelier quoi, et puis d’être en trop. Allez, voyons tout de suite un exemple. Tu sais, Marie ?
– Quoi ?
– Eh bah, demain, Paul en fait, il ne peut pas venir au restaurant avec nous.
– Oh, mais ce n’est pas grave, on y va mon copain, toi et moi !
– Ouais, c’est ça, et moi je vais tenir la chandelle ?
– Je pense que cette expression existe dans plein de langues, alors si c’est… si elle existe ou une expression similaire dans votre pays, racontez-nous dans les commentaires.

2. Prendre un coup de vieux

– Et on passe à la deuxième expression, c’est : prendre un coup de vieux.
– Alors, sur le dessin on voit que le garçon prend littéralement un coup de vieux. Mais que signifie cette expression ? Eh bien, cela signifie que l’on vieillit très rapidement, d’un coup, soudainement, eh bien, on a vieilli beaucoup. Allez, tu as un exemple Noemi ?
– Oui. Hier, j’ai vu Jean-Marc, alors ça faisait deux ans que je ne l’avais pas vu, et oh là là, il a pris un coup de vieux, mais je ne l’ai presque pas reconnu.

3. Poser un lapin à quelqu’un

– Troisième expression, c’est : poser un lapin à quelqu’un.
– Ah oui ! Alors, celle-là, elle est vraiment, vraiment incroyable cette expression en français.
– Et surtout, très difficile à deviner je trouve.
– Oui. Eh bien oui, ça signifie ne pas aller à un rendez-vous, quand vous avez un rendez-vous, et du coup, eh bien, faire attendre la personne.
– Pas bien, ça.
– On dit : je lui ai posé un lapin.
– Oui, par exemple : hier, j’ai attendu Nicolas pendant deux heures, il n’est pas venu cet imbécile, il m’a posé un lapin ! C’est quand même incroyable cette expression, je trouve ça n’a rien à voir avec ce que ça signifie. Ça vient d’où en fait ?
– Ça n’a rien à voir avec un lapin, quoi. Bon, on ne sait pas très, très bien, on n’est pas très sûr, mais il semblerait que avant, le mot « poser » avait aussi le sens de « attendre ».
– Oui ?
– Donc ça viendrait peut-être de là. Et puis, un lapin c’était un dû. En fait, quand on devait de l’argent à quelqu’un, et quand on ne le donnait pas. Donc ça viendrait un petit peu d’un mélange de ces deux.

4. Tirer le diable par la queue

– Allez, on passe à la quatrième expression, c’est : tirer le diable par la queue.
– Allez, on va regarder le dessin.
– Pas facile à deviner non plus celle-là.
– Eh bien, ça signifie que l’on n’a pas de ressources suffisantes pour vivre ou si vous voulez, qu’on n’arrive pas à la fin du mois, qu’on n’a pas assez d’argent.
– Par exemple, on va dire : tu vas t’acheter la nouvelle voiture finalement, Pierre ?
– Non, non, finalement non, en ce moment je tire le diable par la queue. Bon, il y a plusieurs explications, mais bon, rapidement, une des explications c’est qu’on pense que, quand on n’a vraiment plus de moyen, qu’il n’y a plus rien, eh bien, on va chercher finalement le diable, comme dernière ressource.
– Et on lui tire la queue.
– On dit : aide-moi ! Bon, mais ce n’est pas très clair.

5. Se prendre un râteau

– Cinquième expression : se prendre un râteau. Ah, ça, ça arrive souvent aux garçons, les pauvres.
– Bah, ça peut arriver aux filles, aussi.
– Mais moins, ça arrive moins.
– Alors, voyons l’expression, qu’est-ce qui lui arrive à ce pauvre garçon ? Bon, c’est un petit peu familier. Alors à votre avis, à votre avis, qu’est-ce que ça signifie ?
– Alors, déjà un râteau c’est…
– Alors, un râteau c’est un outil qui sert pour le jardinage, c’est pour ramasser les feuilles, d’accord ? Alors, se prendre un râteau, eh bien ça fait mal ! C’est quand vous voulez, par exemple draguer une fille, que vous essayez de lui faire du charme, si vous voulez…
– Et elle vous refuse.
– Voilà. Vous voulez sortir avec elle, et ça ne marche pas, et puis voilà, vous vous êtes pris donc un râteau.
– Alors, voyons un exemple : hier soir, tu sais quoi ?
– Non ?
– Mathieu a essayé de draguer Sandrine toute la soirée et il s’est pris un râteau. Alors, quelle est l’origine de cette expression, Pierre ?
– Alors, il y a deux possibilités. Bah, déjà se prendre un râteau, tout simplement quand on marche sur un râteau, et qui t’arrive sur la figure, comme dans le dessin.
– Oui.
– Et une autre origine, ce serait que râteau viendrait de rater. Donc rater, comme rater un examen, c’est quand on ne réussit pas. Et donc là, on ne réussit pas à sortir avec la fille.

6. Être à cheval sur quelque chose

– Sixième expression : être à cheval sur quelque chose.
– Alors, alors ? Voilà, on voit qu’il est à cheval, qu’est-ce que ça signifie ?
– Eh bien, cela signifie être très, très strict par rapport à quelque chose, une idée, un principe.
– Allez, voyons un exemple.
– Oui : Antoine ne veut jamais changer son emploi du temps, il m’exaspère.
– Oui, je pense qu’il est trop à cheval sur ses principes, sur ses idées, il est trop strict.
– Allez, Pierre, d’où vient l’expression ?
– Bon, l’expression apparemment, c’est parce que dans le monde de l’équitation, quand on fait de l’équitation, du cheval, il faut être très strict sur ses gestes, sur ses mouvements et tout ça par rapport au cheval. Et donc, ça viendrait de là. Quand on est à cheval, quand on fait l’équitation, ça doit être comme ça !

7. Tiré par les cheveux

– Septième expression, c’est : tirer par les cheveux.
– Oh là là, ça a l’air de faire mal ! À votre avis, qu’est-ce que ça signifie ? Eh bien, ça signifie que quelque chose n’est pas vraiment crédible, parce que ce n’est pas très clair, ce n’est pas très logique, ce n’est pas très fluide. Voilà.
– Alors, un exemple Pierre. Tu as vu l’explication du chef de projet dans la réunion ? On ne comprenait rien !
– Ah oui, on ne comprenait rien, cette explication, c’était vraiment tiré par les cheveux.
– Ah ouais !
– Ce n’était pas clair.
– C’est là, je trouve, qu’elle n’a rien à voir aussi avec ce qu’elle signifie. On tire les cheveux, c’est compliqué.
– Si ! En fait, c’est parce que c’est forcé, on sent que ce n’est pas clair. Et en fait, c’est comme si ça force, parce que tu finis par tirer par les cheveux pour forcer, quoi.

8. Avoir la gueule de bois

– Huitième expression, c’est quelque chose qui arrive souvent à Pierre, c’est : avoir la gueule de bois. Je rigole.
– Allez, regardez ce dessin, j’adore cette expression. Non, non, ça ne m’arrive plus, j’ai passé l’âge.
– Alors, cela signifie se sentir mal quand on a trop bu d’alcool la veille. N’est-ce pas Pierre ?
– Je ne me sens absolument pas visé. Et alors, « la veille » ça veut dire le jour d’avant. Allez, on dira par exemple.
– Hier, la soirée a été bien arrosée, hein ?
– Oui, mais alors ce matin, j’ai une de ces gueules de bois !
– Ah, ça ne m’étonne pas.
– Oh là là !
– Et l’explication, Pierre ?
– Bon, alors en fait, c’est assez simple. La gueule, il faut savoir que ça peut être… C’est en langage familier, la gueule, soit la bouche, soit toute la tête en fait, tout le visage. Bon, et en fait « avoir la gueule de bois », ça veut dire qu’on a la bouche, la gueule, la bouche aussi sèche que du bois.

9. Raconter des salades

– Et neuvième expression, c’est : raconter des salades. Alors ? Alors ? Qu’est-ce que ça peut bien être ?
– Eh bien, tout simplement ça veut dire qu’on raconte n’importe quoi, on raconte des bêtises, des sottises, des choses fausses. On va voir un exemple : Hier, j’ai vu Muriel. Tu sais quoi ?
– Non.
– Elle m’a dit que Guillaume allait divorcer.
– N’importe quoi, elle raconte que des salades celle-là, ne l’écoute pas !
– Bon. Alors, c’est parce qu’en fait, c’est une façon de faire avaler n’importe quoi à quelqu’un. Avaler, dans le sens de lui faire croire quelque chose, d’accord ? Bon, alors parce que si on met quelque chose en forme de salade, une salade composée, d’accord ? Eh bien, on met de bons ingrédients, et tout ça, eh bien, finalement on peut mettre n’importe quel ingrédient, on finit par l’avaler si c’est sous la forme d’une belle salade.

10. Faire quelque chose d’arrache-pied

– Et dernière expression, c’est : faire quelque chose d’arrache-pied. Ouïe, ça fait mal ça ! Il s’arrache le pied, c’est horrible ! Alors, qu’est-ce que ça signifie ?
– Eh bien, ça signifie faire quelque chose avec de l’acharnement, en s’efforçant énormément. Voyons un exemple.
– Tu sais que le patron nous a demandé de finir tout le projet avant lundi ?
– Non !
– Si !
– Ben dis donc, il va falloir travailler d’arrache-pied !
– Alors, l’explication Pierre ? On l’attend.
– En fait, on pense que ça venait du fait de « arrache-pied », en fait, arracher les pieds du sol, c’est-à-dire se bouger, être en mouvement. Donc on faisait quelque chose d’arrache-pied, ça veut dire en se bougeant, en étant dynamique, rapidement, quoi.
– Elle n’est pas un peu tirée par les cheveux ton explication-là ?
– Un peu.

– Alors, les super étudiants, n’oubliez pas d’étudier d’arrache-pied votre français. Mais non, je plaisante, il faut toujours prendre du plaisir quand on étudie, pour mieux apprendre. Bon, soyez sympa, ne posez pas un lapin à vos amis. Et si vous ne tirez pas le diable par la queue, on vous rappelle que vous avez plein de cours super efficaces dans notre boutique, on vous laisse tous les liens dans la description.
– Et si vous tirez le diable par la queue, pas de problème, car on a deux cours gratuits fantastiques. Abonnez-vous à notre chaîne, et retrouvez plein d’autres expressions dans notre compte Instagram, les liens dans la description.
– Et nous, on ne vous posera jamais un lapin, donc vous nous retrouverez la semaine prochaine, dimanche prochain. Au revoir les super étudiants !
– Au revoir !
– Bon, bah voilà ! Moi, je suis fatigué.
– Tu as pris un coup de vieux toi.
– Attends, Noemi, il ne faut pas le dire, mais j’ai un petit peu la gueule de bois. (Musique)