RENTRER REVENIR RETOURNER REPARTIR : toutes les explications avec une vidéo et sa transcription, une fiche, un exercice et le podcast !
Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook ; j’y poste une petite astuce de FLE tous les jours !
Merci aussi pour votre soutien indispensable :  les “like” ou pouces vers le haut, partages, commentaires et abonnements sur la chaine YouTube  :-)
Vous serez peut-être intéressés aussi par MON TEST DE NIVEAU ou L’ACADÉMIE pour parler avec d’autres personnes en français ;-)

Fiche Récapitulative

1. Aller

Se déplacer d’un lieu vers un autre, s’y rendre.
Aller à pied chez soi.
Aller à Paris.

Attention !
Voici une erreur que je vois souvent : un élève, alors qu’on se trouve à Madrid, me dit :
Je ne suis jamais *venu en France ! Mais il doit dire, dans ce cas : Je ne suis jamais allé en France !

Attention aussi à ça : il faut toujours un complément de lieu avec le verbe ALLER : *je vais est impossible.
Il faut dire : Je vais en France ; j’y vais !
(Sauf dans un cas comme : Ça va ? )

2. Venir

C’est quand le sujet se déplace vers celui qui parle (ou à qui il parle).
Ils viennent chez nous toutes les semaines.
La voiture vient vers nous.
– Vous pensez venir à quelle heure?
– Je peux venir à 11 heures ?
– Pas de problème !

3. Rentrer

Revenir ou retourner chez soi ou à son lieu habituel.
Le bateau rentre au port.
Il est tard, je rentre ! (= je vais à la maison.)
On part le 6 en vacances et on rentre le 15.

4. Revenir

Venir à nouveau, une autre fois quelque part.
Les oiseaux migrateurs reviennent tous les ans.

Mais c’est généralement pour un déplacement vers celui qui parle (comme venir) !
Revenez !

Attention !
Attention pour les anglophones à ne pas confondre avec rendre /rapporter quelque chose à quelqu’un.

5. Retourner

Changer de sens :
Retourne le steak, il va cramer !
Se retourner dans son lit…
Retourner un livre, un disque, la cassette…

Aller de nouveau quelque part :
On retourne chaque été à la mer, près de Marseille.

Aller à nouveau à l’endroit d’où l’on est parti, le lieu que l’on a quitté :
Retournez à votre place s’il vous plait !
J’ai oublié mes clés au restaurant, il faut que j’y retourne !

Mais attention : il y a besoin comme pour ALLER d’un complément de lieu : *je retourne est incorrect ! Il faut dire : J’y retourne !

6. Repartir

Quitter l’endroit où l’on vient d’arriver :
Vous venez d’arriver et vous repartez déjà ?

Se remettre à bouger, à marcher, à progresser, à fonctionner, à se dérouler…
La voiture est réparée, nous pouvons repartir !
Le moteur du camion est reparti.

Remarque. Partir = s’en aller !

Exercice

Complète les phrases suivantes avec les verbes RENTRER REVENIR RETOURNER REPARTIR (à l’infinitif).

1. J’ai oublié mes clés, je dois …………… à la maison !
2. Il est très tard, nous devrions ……………, les enfants nous attendent à la maison !
3. Je déteste cet endroit ! Je ne pense vraiment pas …………… !
4. C’est bon, j’ai fait le plein, on peut …………… !
5. Ce restaurant est tellement bon que tous les clients veulent  …………… !
6. J’ai quitté mon mari, j’ai changé de travail, voilà, j’ai décidé de …………… à zéro et prendre un nouveau départ !

Correction

1. J’ai oublié mes clés, je dois retourner à la maison !
2. Il est très tard, nous devrions rentrer, les enfants nous attendent à la maison !
3. Je déteste cet endroit ! Je ne pense vraiment pas revenir !
4. C’est bon, j’ai fait le plein, on peut repartir !
5. Ce restaurant est tellement bon que tous les clients veulent  revenir !
6. J’ai quitté mon mari, j’ai changé de travail, voilà, j’ai décidé de repartir à zéro et prendre un nouveau départ !

Remarque.
Dans le même style, je vous conseille cette vidéo : Emmener, amener, apporter…

Transcription

– Tu te souviens que demain il y a ma mère qui vient déjeuner ?
– Oui, ben justement demain j’ai un truc à faire avec mon copain Bruno, tu sais
– Ah non, non, non, non, non ! Ne me raconte pas des histoires, demain je veux que tu sois là, hein ! En plus tu sais elle nous prête sa maison à la plage pour les vacances !
– Ah ! Sa super maison là ?
– Oui !
– Tu crois qu’on pourra y aller fin juillet avec les enfants ?
– Ah non, là c’est ma sœur qui y va avec des amis mais ils repartent le cinq août !
– Et du douze au dix-huit juillet ?
– Non, là c’est mon frère et sa belle-famille qui y vont.
– Ils viennent d’y aller !
– Ben ils y retournent !
– Bon ! Ben on n’a qu’à y aller du 31 août au 36 août !
– Ha ha ha !

– Bonjour !
– Bonjour tout le monde ! Bienvenue sur français avec Pierre. Et donc aujourd’hui, on va voir encore un point important, c’est la différence entre revenir, retourner, repartir, etc.
– Oui mais avant on a qu’à faire un petit rappel sur les verbes aller et venir.
– D’accord !
– Parce que des fois je trouve que c’est un peu bizarre comment vous l’utilisez !
– D’accord ! Ok ! Donc on commence avec le verbe aller. D’accord. Donc en fait, le verbe aller, ben, la définition, c’est se déplacer d’un lieu vers un autre.
– Oui, aller à pied chez soi, aller à Paris, aller prendre un café.
– Voilà ! Par exemple. Mais alors, attention, je vois très souvent une erreur que font les élèves, c’est par exemple, ils me disent, oh, Pierre, je ne suis jamais venu à Paris ! Ou en France par exemple.
– Oui ! On doit dire, je ne suis jamais allé en France.
– Oui ! Et on va expliquer plus en détail après, quand on va expliquer venir, d’accord ?
– Mais d’ailleurs avec le verbe aller, il faut toujours un complément, non ? On ne peut pas dire je vais !
– Non ! Ah oui, alors ça aussi, typique, on doit toujours mettre un complément de lieu, c’est très important. Donc on doit toujours dire, par exemple, je vais en France. Je vais à Paris. Mais il faut mettre quelque chose !
– Ou alors, j’y vais !
– Voilà ! Alors pour dire, allez, j’y vais ! En espagnol, vamos ! En anglais, come on ! Non ? J’y vais ! Ben on met au moins le y, parce que ce y remplace en fait un lieu, même si on ne sait pas quel lieu, on met au moins y.
On ne peut pas dire, je vais ! Salut, je vais ! Ça c’est complètement incorrect et ça fait vraiment comme si tu ne savais pas parler français, alors il faut éviter ! Bon, il y a une exception, c’est quand tu dis, ça va ?
– Ah oui ! C’est vrai !
– Mais là, c’est ça va bien, quoi, tu vas bien, mais c’est complètement différent.
– Ensuite, on va voir le verbe venir.
– Oui ! Alors attention ! Donc là, venir, la différence, c’est qu’en fait, là c’est quand le sujet se déplace vers celui qui parle.
– Oui. Par exemple, ils viennent en vacances toutes les années chez moi.
– Oui, voilà ! Donc là, c’est toi qui parles, donc tu dis, tu utilises le verbe venir. Ou alors, je ne sais pas, ah regarde, la voiture vient vers nous !
– Ah oui !
– Par exemple. D’accord ? Alors, il peut y avoir un cas un peu particulier, c’est quand le sujet se déplace vers celui à qui il parle ! Alors, c’est le cas typique d’un rendez-vous téléphonique.
– Oui, c’est là où je trouve bizarre comment vous employez venir
– C’est vrai que c’est un peu bizarre, un peu une exception ! Donc, par exemple ?
– Oui, par exemple, je dis, allô ! Vous pouvez venir à quelle heure ?
– Ah, je peux venir à onze heures.
– Oui, oui, pas de problèmes !
– Donc c’est un peu un cas particulier.
– On va voir maintenant le verbe rentrer.
– Oui, alors, rentrer, en fait, c’est, comment dire, revenir ou retourner chez soi, dans sa maison, là où on habite, dans son lieu habituel, dans son pays habituel, d’accord ?
– Oui, par exemple, le bateau rentre au port.
– Alors, le bateau rentre au port on va dire. Mais on va dire, un exemple typique, c’est, ah il est tard, je rentre.
– Oui, on rentre chez soi.
– Voilà ! Donc je n’ai pas besoin de préciser plus, je dis, je rentre. Pourquoi ? Parce que ça veut dire, ben, je vais à la maison en fait. Tu as un autre exemple pour terminer ?
– Euh oui, par exemple, on part le six en vacances et on rentre le quinze.
– Voilà, tout à fait ! D’accord ?
– Bon jusque-là, tout était relativement simple, maintenant on va commencer à compliquer les choses ! On commence par revenir.
– Oui, alors, le quatrième donc, revenir. Alors, revenir, en fait, c’est venir à nouveau, ou une autre fois, quelque part. Donc, un exemple, c’est par exemple, les oiseaux migrateurs reviennent tous les ans. Ah regarde ! Ces oiseaux migrateurs, ils reviennent tous les ans.
– Oui. Mais je crois qu’il y a un peu un sens que, le déplacement est vers là, ou celui qui parle, non ?
– Oui !
– Par exemple, je dirais, eh ! Ne partez pas ! Revenez !
– Revenez ! Oui. Donc il vient vers celui qui parle, oui. Comme venir en fait !
– Oui.
– D’accord ? Bon là, il y a un truc important, surtout pour les anglophones, je sais qu’ils ont des difficultés, quand j’ai des élèves anglophones, ils me disent, mais, ils confondent en fait avec le verbe rendre quelque chose à quelqu’un. Quand vous avez prêté quelque chose à quelqu’un, et qu’après, il vous le rend.
– Ah oui !
– D’accord ? Donc … Ou alors il vous le rapporte. Donc, rendre généralement.
– Oui.
– Ça, ça n’a rien avoir d’accord ? On utilise là le verbe rendre, d’accord ?
– Alors, cinquièmement, on a le verbe retourner.
– Oui. Bon, retourner. Tout d’abord, le premier sens, hein, qui est un petit peu différent, on va tout de suite l’expliquer, ça peut être tourner, en fait changer de sens, quelque chose.
– Oui. Comme retourne le steak, il va cramer !
– Oui !
– Ou se retourner dans le lit.
– Oui !
– Ou avant, quand il y avait les disques vinyles, on disait, retourne le disque.
– Oui ! Retourne le disque, retourne la cassette aussi, on disait. Ouais ! Ouais, ouais. Ou tout simplement il y a un livre sur la table, tu peux le retourner que, pour que je puisse voir l’autre côté ?
– Oui.
– Hop ! D’accord ? Bon alors, après un sens qui est un peu plus comme les autres verbes, hein, qui a plus à voir avec cette vidéo, dans un déplacement.
– Oui.
– Ça a en fait le sens de, aller à nouveau quelque part. Alors, le verbe, “re aller” n’existe pas ! Donc en fait, ben, on utilise plutôt retourner.
– Oui, par exemple, on retourne à la mer chaque été près de Marseille.
– Oui, voilà ! Bon donc, en fait, c’est aller à nouveau à un endroit, mais souvent un endroit qu’on vient de quitter, et souvent dans le sens de s’éloigner par rapport à …
– Celui qui parle
– À celui qui parle ! Bon, voyons un exemple, c’est le mieux !
– Oui, par exemple, j’ai oublié mes clés au resto, il faut que j’y retourne ! Je reviens tout de suite !
– D’accord ! Alors là, c’est très bien parce qu’on voit qu’il dit, il faut que j’y retourne
– Oui, parce que
– Je reviens tout de suite !
– Oui !
– Mais alors, attention ! On a bien compris que le verbe retourner et le verbe aller, ils avaient, ils ressemblaient un peu, il y avait quelque chose en commun. Et justement, ce qu’ils ont en commun, c’est qu’ils ont besoin, les deux, d’un complément de lieu ! Donc par exemple, on ne peut pas dire, je retourne !
– Ah oui. C’est pour ça que j’ai dit, j’y retourne !
– Et c’est pour ça qu’il faut bien dire, j’y retourne, avec le y, ou alors je retourne au restaurant, au resto.
– Alors, sixième verbe, on va voir le verbe repartir. Mais avant, on va peut-être faire une petite parenthèse, et voir le verbe partir, c’est …
– Ben partir c’est quitter un lieu, partir, voilà, on dit aussi, s’en aller, en français, hein. Tout simplement, quitter un lieu. Alors, pourquoi on va utiliser repartir à la place de partir ? Bon il y a un premier cas, déjà, qu’il faut signaler, c’est quand, par exemple, il y a quelqu’un qui, qui arrive chez vous, et il part tout de suite ! Alors dans ce cas-là, vous pouvez lui dire, mais, tu repars tout de suite ?
– Oui. Tu viens d’arriver et tu repars déjà !
– Et tu repars déjà ? Voilà. On peut lui dire aussi, tu pars déjà ? Et on peut dire aussi, tu repars déjà ? Mais en fait, c’est assez logique, parce que le sens de repartir, c’est quand, en fait, vous avez été en mouvement, vous vous êtes arrêté, et vous vous mettez à nouveau en mouvement. Donc, c’est pour ça qu’on l’utilise quand quelqu’un vient d’arriver chez vous, et puis il n’est plus en mouvement un petit moment, et hop, il se remet en mouvement, il part, d’accord ? Bon.
Et donc on va le voir, justement, cette histoire de mouvement, à travers un exemple avec une voiture, par exemple.
– Par exemple, la voiture est réparée, on peut repartir.
– Voilà ! D’accord ?
– Elle était cassée, elle s’est arrêtée, elle est réparée, on repart !
– On repart ! On se remet en mouvement, on se remet en marche ! D’accord ? Bon. Et puis dans un sens plus large, dans la même logique, ça peut vouloir dire aussi, se remettre à fonctionner, progresser à nouveau, donc je ne sais pas, par exemple : Ah ! Le moteur est reparti. D’accord ?
– Il s’était arrêté et il s’est remis à fonctionner.
– Voilà, c’est ça ! Il s’était cassé, ah il repart ! Il s’est remis à tourner en fait, à progresser, à fonctionner. Bon alors, finalement, surtout ne partez pas ! Maintenant vous allez sur le blog, sur l’article où il y a cette vidéo, parce que vous allez retrouver la fiche récapitulative, un exercice qu’il faut faire, et puis surtout, n’oubliez-pas, ben, les pouces en l’air, les abonnements et partager cette vidéo.
– Et revenez nous voir souvent !
– Au revoir !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !