Futur simple ou futur proche ? Tu connais la différence entre ces deux temps de la conjugaison française ? Aujourd’hui on va expliquer quand est-ce qu’on utilise le futur simple et quand est-ce qu’on utilise le futur proche en français ! Tu verras qu’il y a des cas ou l’emploi d’un temps ou de l’autre est très clair, mais parfois la frontière n’est pas si claire ! En tout cas, cette vidéo te permettra de mieux maîtriser ces temps verbaux du français !

📚📙 👌 NOTRE COURS SUR LA CONJUGAISON : https://www.francaisavecpierre.com/tous-les-cours/verbes-et-conjugaison/

Futur simple ou futur proche ?
Fiche Récapitulative


1)
Le futur simple de l’indicatif

On utilise bien évidemment le futur de l’indicatif pour parler de l’avenir !
Par exemple : Un jour, je saurai pourquoi tu as fait ça !

En général, l’action est éloignée dans le temps, il n’y a pas de date précise.
Comme dans cette phrase : Quand je serai grand, je deviendrai astronaute.

On utilise aussi le futur pour faire des prévisions, exprimer une conséquence dans le futur ou même exprimer une demande.
-> Je pense que tu arriveras à l’heure. / Si je révise bien, je réussirai mon examen. / Vous demanderez à M. Lachaux de venir dans mon bureau s’il vous plait.

Enfin, on l’utilise aussi souvent avec : quand, lorsque, dès que, pendant que…
Par exemple : Dès que tu arriveras, appelle-moi !

 

2) Le futur proche (ALLER au présent + INFINITIF du verbe)

On l’utilise en général pour décrire une action assez proche dans le temps et en continuité avec le présent.
Comme dans cette phrase : Je vais prendre un verre, tu viens ?

Le futur proche exprime souvent un évènement immédiat ou prévisible ainsi que des changements à venir.
Par exemple : Cet hiver, je vais aller voir ma tante à Montréal !

Il est davantage utilisé à l’oral car il donne une sensation plus dynamique et d’une manière générale, il est de plus en plus utilisé aujourd’hui.

 

3) Futur simple ou futur proche ?

 

Futur ou Futur ProcheFutur ou Futur Proche

 

Futur ou Futur ProcheFutur ou Futur Proche

 

L’exercice 😉
Futur simple ou futur proche ?

Conjugue les verbes en gras au FUTUR SIMPLE / FUTUR PROCHE (ou les deux si cela est possible)

1. Quand je (revenir) en France, on (aller) au restaurant.
2. Je (rejoindre) Mathilde au parc, tu veux venir avec moi ?
3. Demain, je (manger) avec mes collègues.
4. Dans 20 ans, nous (pouvoir) peut-être guérir toutes les maladies !
5. Si tu obtiens une bonne note à ton examen, je t’(acheter) ces chaussures.

La correction !

1. Quand je reviendrai en France, on ira au restaurant.
2. Je vais rejoindre Mathilde au parc, tu veux venir avec moi ?
3. Demain, je mangerai / vais manger avec mes collègues.
4. Dans 20 ans, nous pourrons peut-être guérir toutes les maladies !
5. Si tu obtiens une bonne note à ton examen, je t’achèterai ces chaussures.

 

Et si tu veux progresser en français, nous avons plusieurs outils :

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
🛒 Dans notre boutique tu trouveras tous nos cours complets qui répondent à tous les besoins.
👨‍🎓👩‍🎓 Avec l’achat de n’importe quel cours, tu pourras aussi avoir un accès à l’académie, C’est une super communauté dans laquelle d’autres élèves et des professeurs t’aident ! Tu peux aussi parler par Skype ou intégrer un groupe Whatsapp, participer au cours en live que je fais chaque semaine, recevoir plein d’outils pour le français, poser tes questions… ;-)
👉 Notre nouveau cours gratuit pour débutants !
👉 Notre cours gratuit (niv interm. / avancé) !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

Futur simple ou futur proche ?
Transcription de la vidéo

– Bonjour.
– Bonjour les super étudiants.
– Aujourd’hui, un peu de grammaire, un peu de conjugaison. On va voir la différence d’utilisation entre le futur de l’indicatif et le futur proche.
– Oui. Alors, j’en profite pour vous dire que j’ai fait une vidéo, où je résume tous les temps verbaux du français. Donc si vous l’avez pas vu, regardez-la, elle est très utile. Et surtout
– Surtout ?
– Qu’on a un pack extraordinaire,
– Ah oui, oui c’est vrai !
– Sur toute la conjugaison et tous les verbes du français.
– D’ailleurs, je voulais te dire, Pierre, que moi ça m’a fait progresser, car tu sais bien, mon problème c’était les conjugaisons, les terminaisons, je les écrivais toujours toujours mal.
– Je sais, je sais.
– Et ton pack, il est génial, maintenant je me trompe plus.
– Génial.
– Voilà, ça m’a fait progresser.
– Tous les liens dans la description.
– Allez, on commence.
– C’est parti.

– Bon, alors Pierre,
– Oui ?
– Explique-nous : quand est-ce qu’on utilise le futur de l’indicatif, c’est-à-dire « je partirai » ; et quand est-ce qu’on utilise le futur proche, c’est-à-dire « je vais partir » ?
– Alors, c’est une excellente question.
– Ah ! Merci.
– Non, c’est une excellente question, parce que la réponse en fait n’est pas… n’est pas claire et nette.
– Facile ?
– Oui, parce qu’en fait, bon, on va voir que, on va voir ça à travers toute la vidéo qu’il y a des cas où c’est très clair, mais il y a des cas où la frontière n’est pas vraiment nette. Et c’est sur ces cas qu’on va insister. Il faut savoir aussi que le futur proche est de plus en plus utilisé aujourd’hui.
– Ah ! Ça fait plus dynamique ?
– Ça fait plus dynamique, et on l’utilise surtout beaucoup à l’oral.

1) Le futur de l’indicatif

– Allez donc, on va commencer d’abord par le futur de l’indicatif, après on verra le futur proche, et à la fin on verra un peu les deux, on les comparera : quelles sont les limites, les points communs, etc.
– Tout à fait.
– Donc premier point, on va voir le futur de l’indicatif.
– Oui. Alors évidemment, le futur de l’indicatif, on l’utilise pour parler de l’avenir, du futur. Par exemple ?
– Un jour, je saurai pourquoi tu as fait ça Pierre !
– Mais en fait, on l’utilise souvent pour quelque chose éloignée dans le temps. Et souvent, la date n’est pas vraiment précise. Le moment dans le temps n’est pas vraiment très très précis. Par exemple, un enfant pourrait dire : « Quand je serai grand, je serai professeur de français ».
– Enfin Pierre, un enfant ne dirait jamais ça. Il dirait : je serai astronaute, pompier, policier… mais prof, non !
– Je ne vois pas pourquoi. C’est le plus beau métier du monde !
– Oui.
– On l’utilise aussi, souvent pour des prévisions. Par exemple : « Je pense que nous réussirons ».
– Ou aussi, pour exprimer des conséquences dans le futur. Par exemple : « Si je révise bien, je réussirai mon examen ».
– Ou même, pour exprimer une demande. Par exemple : « Vous appellerez Mme Clémence, pour lui donner ma réponse, je vous prie ». Ça fait un peu formel.
– On l’utilise aussi très souvent après : « quand », « lorsque », « dès que », « pendant que ». Par exemple : « Quand il arrivera, cache-toi ».
– Et bien sûr, avec des expressions comme : « dans 20 ans », « dans 30 ans » … puisque c’est très éloigné dans le temps, et c’est pas une date très précise.

2) Le futur proche (ALLER au présent + INFINITIF du verbe)

– Maintenant, voyons le futur proche. Alors, il se construit avec le verbe « aller » au présent, et l’infinitif du verbe qu’on veut conjuguer.
– Alors là, avec le futur proche, il s’agit généralement d’une action qui va être assez proche dans le temps, et qui a un rapport avec la situation actuelle.
– Oui, par exemple : « Je vais prendre un verre, tu viens Pierre ? »
– Voilà, typique. Donc le futur proche exprime souvent des événements immédiats ou prévisibles ou des changements à venir.
– Oui, par exemple, je vais dire : « Cet hiver, je vais aller voir ma tante à Montréal ».
– Il est plus utilisé, comme on l’a dit, à l’oral, car il est plus dynamique.
– Mais en général, il est de plus en plus utilisé, non ? Pierre ?
– Oui, c’est la tendance actuelle, depuis quelques années.
– Le futur proche.

3) Futur ou futur proche ?

– Et maintenant, passons au troisième point : on va comparer le futur proche et le futur de l’indicatif.
– Oui. Alors, le mieux c’est de le faire comme ça : on va commencer par les cas où c’est clair, il faut utiliser l’un ou l’autre. Et après, on verra là où c’est un peu plus compliqué. On va commencer par voir, les cas clairs où il faut utiliser le futur de l’indicatif. Comme on l’a dit avant, on va utiliser le futur de l’indicatif après : « quand », « lorsque » ou « dès que ». Et dans ces cas, ce serait vraiment bizarre d’utiliser le futur proche.
– D’accord.
– Donc on dira : « Quand tu arriveras », « lorsque tu arriveras », « dès que tu arriveras ».
– On utilise aussi le futur de l’indicatif, après des expressions comme : « dans 10 ans », « un jour, on marchera sur Mars ».
– Oui, parce que c’est éloigné dans le temps, et ce n’est pas une date précise. On utilise aussi le futur de l’indicatif, et pas le futur proche, quand on exprime la condition, après « SI ». Donc après le « SI » on met un présent, et après un futur de l’indicatif. Par exemple : « S’il pleut, nous irons chez toi ».
– Et maintenant, on va voir quand est-ce que c’est clair quand on utilise le futur proche. Ça va être dans des cas, où l’action va se passer immédiatement. Par exemple : « Je vais prendre un verre Pierre, tu viens ? »
– « Si c’est une bière, bien sûr ».
– « Bien sûr, Pierre ».
– Mais dans de très nombreux cas, en fait la frontière n’est pas si claire, et on peut mettre les deux. Voyons des exemples.
– Oui. Par exemple, je vais dire : « Cet été, je vais aller en Grèce ». Mais je peux dire aussi : « Cet été, j’irai en Grèce ».
– Oui, c’est exactement la même chose. Donc je peux dire : « Tu vas téléphoner à tes parents ? » Ou : « Tu téléphoneras à tes parents ? »
– Oui. Ou même : « Ce soir, je vais aller au restaurant » ou : « Ce soir, j’irai au restaurant ».
– Donc dans ces exemples en fait, vraiment il n’y a pas beaucoup de différence d’une phrase à l’autre. On peut dire peut-être que le futur proche donne un… un ton un peu plus dynamique.
– Oui.
– Et le futur de l’indicatif, bah, c’est quand même un temps plus classique quoi, du français. Donc peut-être que le futur proche donne une sensation d’un petit peu plus… moins… moins formelle, on va dire un peu plus informelle, mais vraiment très légèrement.
– Et n’oubliez pas qu’on peut même utiliser le présent, ça donne une sensation plus dynamique, plus proche dans le temps, à la situation. Par exemple : « On va au restaurant ce soir, Pierre ».
– Ouais, tout à fait. Et c’est très utilisé à l’oral, dans un langage peut-être légèrement familier. Enfin, c’est dynamique à l’oral, à l’oral.
– « Ce soir, on va au restaurant ».
– « Ce soir, on danse ».
– « Ce soir, on danse ».

– Donc vous l’aurez compris, on a super cours sur toute la conjugaison du français et les verbes en général. Donc on vous laisse tous les liens sous la vidéo, et vous avez aussi, bien sûr, deux cours gratuits fantastiques, pour débutants et pour un niveau un peu plus avancé.
– Restez motivé, continuez à apprendre le français.
– Et soyez zen.
– La vie est belle ! Allez, à dimanche prochain !
– Au revoir !

Pour compléter cette vidéo, je te conseille de regarder celle-ci : La conjugaison française