La conjugaison française est la base de la langue française. C’est un point super important pour améliorer ton français ! Dans cette vidéo, je te fais un résumé global de tous les temps verbaux. Si tu contrôles la conjugaison des verbes français, tu gagneras énormément en fluidité : expression orale et écrite !

Verbes et Conjugaison française

 

📣 À L’OCCASION DE LA SORTIE DE NOTRE NOUVEAU PACK “VERBES ET CONJUGAISON”, PROFITE D’UNE RÉDUCTION IMPORTANTE PENDANT 3 JOURS (jusqu’au 18/12) 👉 Clique ici !

👉 Le podcast se trouve, comme toujours, à la fin de l’article et la transcription est sous la vidéo, après la fiche et l’exercice !

La conjugaison française
Fiche Récapitulative

Tu peux télécharger ce tableau en cliquant ici : TÉLÉCHARGER LE TABLEAU

La conjugaison française : L’exercice 😉

Conjugue ces verbes au temps indiqué :

1. FUTUR PROCHE : Je (aller) au cinéma avec mes amis !
2. IMPÉRATIF : (manger) tes pâtes avant qu’elles soient froides ! Et après, (faire) la vaisselle !
3. PLUS-QUE-PARFAIT : Nous (remarquer) qu’ils agissaient bizarrement.
4. PRÉSENT PROGRESSIF : Je ne peux pas parler avec elle parce qu’elle (manger).
5. GÉRONDIF : Ils adorent discuter (se promener).

La correction

1. Je vais aller au cinéma avec mes amis !
2. Mange tes pâtes avant qu’elles soient froides ! Et après, fais la vaisselle !
3. Nous avions remarqué qu’ils agissaient bizarrement.
4. Je ne peux pas parler avec elle parce qu’elle est en train de manger.
5. Ils adorent discuter en se promenant.

Verbes et Conjugaison française

Verbes et Conjugaison française

 

Notre cours : Verbes et Conjugaison !

“Avec ce pack, tu vas énormément progresser au niveau de ta fluidité en français (expression orale et écrite), car la conjugaison et les verbes sont le cœur d’une langue !”
Le cours “Verbes et Conjugaison” te permettra :
– de maîtriser parfaitement ta conjugaison et tes verbes en français
– d’améliorer énormément ta fluidité dans l’expression orale
– d’améliorer énormément ton niveau d’expression écrite en français
– d’avoir accès à un groupe d’étudiants motivés, supervisé par Pierre et deux autres professeurs, pour mettre en pratique ton apprentissage (l’Académie) !

Plus d’informations ici !

 

 

 

 

 

La conjugaison française
Transcription de la vidéo

– Bonjour ! Comment ça va ? Alors aujourd’hui, une vidéo très importante, on va résumer toute la conjugaison du français en une seule vidéo. Alors effectivement, j’ai fait une vidéo comme ça pour les pronoms français. Et on a résumé tous les pronoms français dans un tableau ! C’est une vidéo qui a eu beaucoup de succès, vous l’aimez beaucoup, elle est très, très regardée. Donc je me suis dit que ce serait bien de faire la même chose pour tous les temps verbaux. Alors aujourd’hui, et ce n’est pas par hasard, sort notre pack “Verbes et Conjugaison”. Donc c’est un cours dans lequel j’explique toute la conjugaison du français. Et tous les verbes, tous les problèmes que vous avez avec les verbes, les temps verbaux, donc voilà ! Profitez-en parce qu’il y a une offre évidemment pour la sortie de ce cours, pendant 3 jours ! Je vous laisse tous les liens sur la vidéo ou sous la vidéo, vraiment un cours incroyable ! Bon, allez ! On commence.

PRÉSENT DE L’INDICATIF

Donc je vais prendre tous les temps verbaux, on va voir des exemples, et je vais expliquer leur utilisation. Évidemment d’une manière générale résumée. Et donc à chaque fois, au fur et à mesure, on va construire notre tableau. Et à la fin notre tableau comportera eh bien, tous les temps verbaux du français. Alors évidemment, par quoi on commence ? Eh bien évidemment, par le présent de l’indicatif. Alors ce présent de l’indicatif, il faut savoir que c’est le temps le plus utilisé de la langue française et de loin ! Et donc il peut servir pour plusieurs choses. Alors évidemment, il peut servir pour dire qu’on est en train de faire quelque chose, c’est-à-dire si je dis par exemple : je chante. Ça veut dire que là, maintenant, à ce moment là, je chante. Alors voyons un autre exemple, on pourrait dire par exemple, je ne sais pas : il pleut. Donc c’est maintenant, il pleut. Mais il sert aussi énormément à parler de choses générales, qui sont tout le temps vraies, par exemple : La terre est ronde. Alors ensuite quelque chose d’important, et peut-être que vous n’y aviez pas pensé mais c’est très courant aussi, on utilise le présent même si on est dans le passé. Notamment, quand on fait une biographie, vous pourrez aller voir dans Wikipédia, y a cette phrase : À peine né, Victor Hugo est le centre de l’attention. Donc on voit que c’est du présent, et pourtant évidemment ce n’est pas aujourd’hui, Victor Hugo n’est pas né aujourd’hui. Donc cela permet en fait de donner un côté un peu plus dynamique, quand on est en train de raconter la vie d’une personne qui, évidemment, a vécu il y a longtemps. Et vous ne le saviez peut-être pas mais on utilise le présent très souvent pour parler du futur. Et là aussi c’est la même chose, ça donne quelque chose de plus dynamique ! C’est surtout à l’oral, par exemple je vais dire : Demain, je pars en Espagne !

PRÉSENT PROGRESSIF

Bien, alors avant de nous plonger dans les temps du passé, je voulais parler du présent progressif. Alors ça c’est très important surtout de comprendre qu’en français, le présent progressif n’est pas très utilisé. Beaucoup moins qu’en anglais, d’accord ? Et même moins par exemple qu’en espagnol. Donc un exemple typique que je donne souvent à mes élèves, c’est par exemple si vous dites : il pleut, en français vous allez utiliser le présent de l’indicatif. On ne peut pas dire : Il est en train de pleuvoir. Enfin, c’est bizarre. Alors quand est-ce qu’on va utiliser le présent progressif ? Par exemple si quelqu’un me parle et je lui dis : Chut ! Je suis en train de parler au téléphone ! Pour vraiment montrer qu’on est en train de faire quelque chose et tu es en train de me déranger parce que tu me parles en même temps. Voilà, donc on va commencer à construire notre tableau et donc là, il y a les deux premières colonnes avec le présent et le présent progressif qui résume ce que je viens de dire.

PASSÉ RÉCENT

Allez, on commence avec un temps du passé qui est un petit peu utilisé, c’est un pseudo temps verbal en fait, c’est le passé récent. Alors par exemple : Je viens de terminer mes devoirs. Alors on l’utilise tout simplement pour quelque chose qui vient juste d’arriver.

PASSÉ COMPOSÉ

Allez, maintenant on va voir le temps roi du passé en français, c’est-à-dire le passé composé. Alors le passé composé, c’est donc un temps composé, on le construit avec l’auxiliaire et un participe passé. Je ne vais pas rentrer dans ces détails maintenant. Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’on l’utilise pour une action qui est en général assez ponctuelle dans le temps, qui ne dure pas très longtemps ou qui est bien définie. Et c’est généralement une action et l’action principale. Alors par exemple, je vais dire : Je me suis levé à 11 heures.

IMPARFAIT

Et maintenant tout de suite, on va voir l’imparfait qui est le deuxième temps roi du passé en français. Alors l’imparfait, on va l’utiliser en fait quand on décrit quelque chose dans le passé, plutôt pour justement la description, d’accord ? Quand on parle du décor en fait. Et donc cette fois-ci, ce n’est pas quelque chose qui est bien défini dans le temps. Alors le mieux, c’est de voir un exemple qui comprend les deux temps verbaux, imparfait et passé composé. Donc je vais dire : Il faisait beau, les oiseaux chantaient, tout était tranquille. Quand tout à coup, Jean est entré. Donc on voit bien là le décor avec l’imparfait, et l’action principale, courte, avec le passé composé. Allez, il est temps de voir tout cela avec le tableau qui se construit donc au fur et à mesure. Donc maintenant voilà, j’ai rajouté là en rouge, 3 temps du passé. Et on va continuer parce qu’il y a d’autres temps dans le passé.

PLUS-QUE-PARFAIT

Alors ensuite, il y a d’autres temps dans le passé, notamment le plus-que-parfait. Alors le plus-que-parfait en fait, il va tout simplement servir à marquer une antériorité. Par exemple : Quand Paul est arrivé, ils avaient déjà mangé. Alors ensuite un temps qui est très intéressant, c’est le passé simple.

PASSÉ SIMPLE

Alors le passé simple, c’est un peu spécial en français parce qu’on ne l’utilise quasiment jamais à l’oral. C’est vraiment un temps verbal qui sert dans principalement le roman, dans les livres quand on raconte des histoires. Ou alors dans les contes. Alors pour faire simple, on peut dire qu’il a le même rôle que le passé composé mais dans le roman. Alors on va voir tout de suite un exemple : Paul entra dans la pièce.

PASSÉ ANTÉRIEUR

Alors le passé antérieur en fait, c’est un temps qui va servir à marquer l’antériorité justement là aussi, dans le roman. En fait, c’est le temps composé du passé simple. Voyons tout de suite un exemple : Quand il fut parti, tout le monde reprit son calme. Donc passé antérieur qui marque l’antériorité, et après le passé simple. Allez, il est temps de faire un petit résumé, donc voyons notre tableau. Maintenant, on en a terminé pour tous les temps du passé. Et donc tu vois, plus-que-parfait, passé simple, passé antérieur.

FUTUR PROCHE

Et maintenant, eh bien oui, nous allons passer dans le futur. Donc le premier temps à connaitre du futur, il est assez facile à construire, en fait c’est un pseudo temps verbal, c’est ce que l’on appelle le futur proche. Alors le futur proche, il sert évidemment à parler du futur pas trop loin dans le temps, du futur proche. Mais en fait on l’utilise énormément à l’oral et il a de plus en plus tendance à remplacer le futur de l’indicatif, surtout à l’oral parce qu’il est plus dynamique. Et donc on l’utilise de plus en plus, même pour des évènements qui souvent sont éloignés dans le temps. Mais en général, il s’agit d’évènements qui ont beaucoup à voir avec le moment présent, et des évènements qui sont assez sûrs, assez probables. C’est probable qu’ils se réalisent. Comme par exemple, je ne sais pas, un plan pour les vacances. Alors, voyons tout de suite un exemple : Eh ! Tu sais que je vais déménager à Toulouse bientôt ?

FUTUR DE L’INDICATIF

Et donc évidemment, maintenant, on va voir le futur de l’indicatif qu’on utilise tout de même encore. On va l’utiliser évidemment pour des choses un petit peu plus lointaines dans le temps, et un petit peu moins sûres. Par exemple, un enfant qui se projetterait dans le futur et qui se dirait : Quand je serai grand, je serai vétérinaire.

FUTUR ANTÉRIEUR

Évidemment, il existe un temps composé du futur, c’est ce qu’on appelle le futur antérieur. Alors tout d’abord, il sert à marquer l’antériorité. Par exemple : Il arrivera quand nous aurons terminé. Il peut servir aussi pour décrire une action qui sera achevée. Allez, il est temps de voir à nouveau notre tableau qui se construit petit à petit, et maintenant tu vois qu’on a les trois colonnes du futur.

CONDITIONNEL PRÉSENT

Et maintenant, on va passer à un autre mode verbal bien que, et ça c’est très intéressant, maintenant on considère que le conditionnel donc, on le considère très souvent dans l’indicatif. Mais bon, traditionnellement, on séparait et on considérait que le conditionnel était un mode à part. Alors tout d’abord, le conditionnel présent. On l’utilise très souvent pour parler d’un fait qui n’est pas certifié, qui n’est pas sûr. Par exemple, on l’utilise très souvent pour la météo : Il y aurait des risques d’orages dans le sud de la France. Mais une autre utilisation très, très courante, c’est pour la politesse. Quand on est poli, on ne dit pas : Je veux ça. On dit : Je voudrais cela. Et quand on rentre dans un magasin, on dit par exemple : Vous pourriez me donner ceci, s’il vous plait ? Ou : Je voudrais cela, s’il vous plait, etc. Et un autre rôle très important du conditionnel présent c’est dans l’hypothèse, par exemple : Si j’avais de l’argent, j’irais à Paris.

CONDITIONNEL PASSÉ

On passe maintenant au conditionnel passé, on l’appelle comme ça mais en fait c’est le temps composé du conditionnel présent, on aurait pu l’appeler le conditionnel composé. Alors tout d’abord, il sert à exprimer un fait qui n’est pas encore vérifié, par exemple : Des scientifiques auraient découvert le squelette d’une nouvelle espèce de dinosaures. On l’utilise énormément quand on veut exprimer des regrets. Par exemple : J’aurais voulu être un artiste. Ou encore des reproches : Tu aurais dû me dire cela. Et finalement, on l’utilise aussi dans l’hypothèse. C’est ce qu’on appelle l’hypothèse irréalisable. Donc c’est par exemple : Si j’avais étudié, j’aurais pu partir… D’accord ? Donc c’est une hypothèse irréalisable parce que ça veut dire que c’est passé et je ne peux plus revenir dessus. Donc il est temps à présent de faire un petit point et voici le tableau qui apparait à nouveau, et tu vois apparaitre les deux colonnes du conditionnel.

SUBJONCTIF PRÉSENT

Alors maintenant, on va passer au subjonctif. Alors ça c’est un mode à part, et c’est le mode qu’on appelle le mode de l’incertain. Bon alors, je ne vais pas m’étaler là-dessus, de toute façon j’ai fait une vidéo qui résume un petit peu le subjonctif, je vous laisse le lien. Mais on va faire simple, on va dire que le subjonctif se trouve généralement après : QUE. Par exemple : Il faut que tu viennes à 5 heures.

SUBJONCTIF PASSÉ

Et enfin, évidemment, il existe aussi un temps composé du subjonctif, c’est ce qu’on appelle le subjonctif passé. Donc il s’agit d’une action incertaine, supposée réalisée au moment où l’on parle. Ou qui s’est passée avant une autre action. Alors voyons tout de suite des exemples ! Par exemple : Je ne crois pas qu’elle ait terminé. Ou encore : Je veux que tu aies fini avant mon retour. Et on va voir tout de suite un petit résumé avant de passer à la suite, voilà. Donc tu vois apparaitre les deux colonnes du subjonctif. Alors il existe deux autres temps du subjonctif mais on ne les utilise quasiment plus aujourd’hui donc je ne les ai pas mis ! Je veux faire un tableau qui est vraiment pratique , pragmatique, et qui serve pour le français d’aujourd’hui.

IMPÉRATIF

Allez, passons maintenant à un autre mode verbal, il s’agit de l’impératif. Alors grosso modo, l’impératif on l’utilise soit pour donner des ordres, soit pour donner des conseils. Alors voyons tout de suite un exemple : Taisez-vous ! Ou alors pour un conseil ou une indication, par exemple quand on indique le chemin à quelqu’un, on peut utiliser l’impératif. Par exemple : Prenez la deuxième à droite, puis tournez à gauche.

GÉRONDIF

Allez, maintenant on passe encore une fois à un autre mode. Il s’agit du gérondif, qui est quand même assez utilisé en français ! Alors le gérondif en fait, il sert à exprimer un complément circonstanciel. Alors ça peut être souvent un complément circonstanciel de manière. Mais on peut aussi considérer qu’il sert à marquer la simultanéité de deux actions. Voyons tout de suite un exemple ! Donc, par exemple : Il travaille en chantant. Donc on peut considérer que c’est de la simultanéité chanter / travailler, ou bien ou bien on peut considérer que c’est un complément circonstanciel de manière. Donc “c’est comment ?”, c’est “en chantant”.

PARTICIPE PRÉSENT

Alors voyons maintenant pour terminer le participe présent. Alors ça le participe présent, bon, c’est un temps verbal qui est très peu utilisé en fait. On l’utilise surtout dans un style par exemple journalistique, dans les titres des journaux. Mais à l’écrit en général. Donc sa première fonction, c’est qu’il peut remplacer une proposition relative. Donc par exemple : C’est une personne s’énervant facilement. J’aurais pu dire : C’est une personne qui s’énerve facilement. Je peux dire aussi : C’est une personne s’énervant facilement. Et il peut aussi exprimer la cause ! Par exemple : Ce produit étant trop cher, il ne se vend pas.

Donc il est temps de voir notre tableau à nouveau, et voilà ! Donc évidemment là, dans la vidéo ça fait un petit peu petit, tu as peut-être du mal à le voir ! Mais je te laisse ce tableau, tu pourras l’imprimer. Je te le laisse à l’article qui correspond à cette vidéo, c’est-à-dire dans le blog de notre site internet. Je te laisse tous les liens évidemment sous la vidéo ! Alors je sais, je sais… Il y a des personnes qui vont me dire que je n’ai pas parlé de certains temps verbaux ! Eh bien oui c’est vrai, mais c’était quand même un résumé. Donc je n’ai pas parlé notamment du subjonctif imparfait / plus-que-parfait. Et je n’ai pas parlé non plus de l’impératif passé ! Je n’ai pas parlé par exemple de l’imparfait progressif, parce qu’il n’y a pas que le présent progressif ! On peut utiliser ça dans l’imparfait. Je n’ai pas parlé du passé surcomposé ! De toute manière, je traite tout ça en détail avec plein d’exercices et des super vidéos dans le pack “Verbes et Conjugaison”. Donc si tu es intéressé n’oublie pas, comme aujourd’hui c’est le lancement de ce cours, eh bien il y a une offre pendant 3 jours ! Je te laisse le lien dans la description de la vidéo et puis ça va sûrement apparaitre aussi sur la vidéo. Voilà, c’est la fin de cette vidéo, j’espère vraiment qu’elle vous sera utile ! Donc n’hésitez pas à mettre des pouces vers le haut, et puis n’hésitez pas surtout à partager avec vos amis ! Et surtout, n’hésitez pas à vous abonner à la chaine si ce n’est pas encore fait. On se retrouve bientôt dans une prochaine vidéo, au revoir !

Pour compléter cette vidéo, je te conseille de regarder celle-ci : Les pronoms français