Bonjour ! Aujourd’hui un nouveau thème de grammaire très important : le conditionnel.
Regarde la vidéo (active les sous-titres si tu veux) puis n’oublie pas de faire l’exercice. Après tu peux aussi télécharger le podcast et l’écouter autant que tu veux. Tu as aussi toute la transcription :-)

Si tu aimes la grammaire, tu aimeras mes cours Français Progressif 1 et 2 ! Clique ici pour plus d’informations !

Le conditionnel – Exercice

Conjugue les verbes suivants au conditionnel présent puis dis pourquoi on utilise le conditionnel : politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

1. Je (aimer) beaucoup parler français correctement.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

2. Tu (devoir) regarder le site de FLE FrancaisavecPierre.com !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

3. Je (vouloir) un timbre et deux cartes postales s’il vous plait.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

4. La raison du crime (être) une vengeance.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

5. Nous (vouloir) réserver une chambre avec vue sur la mer.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

6. Il (sembler) que tu ne veuilles plus voir Chantal !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

7. Marc (vouloir) aller dans une académie où le professeur fait parler les élèves !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

8. Dans l’académie “Anglais Plus”, les élèves (parler) beaucoup dans tous les cours !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

9. Si j’étais toi, je (ne pas aller) en France en novembre.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

10. Julien (déménager) à Lyon début janvier !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

Le conditionnel – Correction

1. J’aimerais beaucoup parler français correctement.
–> politessesouhait – conseil – information non vérifiée ?

2. Tu devrais regarder le site de FLE FrancaisavecPierre.com !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

3. Je voudrais un timbre et deux cartes postales s’il vous plait.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

4. La raison du crime serait une vengeance.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

5. Nous voudrions réserver une chambre avec vue sur la mer.
–> politessesouhait – conseil – information non vérifiée ?

6. Il semblerait que tu ne veuilles plus voir Chantal !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

7. Marc voudrait aller dans une académie où le professeur fait parler les élèves !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

8. Dans l’académie “Anglais Plus”, les élèves parleraient beaucoup dans tous les cours !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

9. Si j’étais toi, je n’irais pas en France en novembre.
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

10. Julien déménagerait à Lyon début janvier !
–> politesse – souhait – conseil – information non vérifiée ?

 

Le conditionnel – Transcription

Bonjour, comment ça va ? Bienvenue sur Français avec Pierre, encore une fois pour apprendre le français et surtout, bonne année, donc bonne année deux mille dix-sept, puisque c’est la première vidéo de Youtube, que je fais sur Youtube en deux mille dix-sept.

Donc aujourd’hui nous allons voir un point très important que vous me demandez depuis longtemps, c’est le conditionnel.
D’accord ? Bien.
Allez ! Et je voulais dire avant de commencer que j’aimerais dédier cette vidéo aux professeurs de FLE, voilà, de Français Langue Étrangère, c’est-à-dire mes collègues. Je parle souvent avec eux, vous m’envoyez des messages, vous utilisez dans vos cours, dans votre classe.

Donc, euh, voilà, j’aimerais dédier cette vidéo à tous les professeurs de FLE.

Envoyez-moi des messages, donnez-moi des conseils, dites-moi ce que vous pensez des vidéos, et puis surtout bonjour à tous vos élèves.

Et les élèves, soyez gentils avec votre professeur de FLE, offrez-lui un petit cadeau à Noël, ou à la fin de l’année, ça lui fera plaisir.
C’est pas facile d’être professeur dans une classe avec beaucoup d’élèves.

Allez ! Je dis plus rien, rien de plus, on y va !

On commence la grammaire !

D’accord ! Donc, le conditionnel, donc les élèves qui travaillent sur le pack Français progressif par exemple, dans lequel j’ai traité aussi bien évidemment le conditionnel, regardez cette vidéo, ça pourra certainement vous être utile.

Alors le conditionnel, la première chose, c’est que, avant on le considérait comme un mode verbal.
Et bien maintenant, ça change. Maintenant, on considère ça comme plutôt un temps verbal, ou plutôt deux temps, puisqu’il y a deux temps, le conditionnel présent, et le conditionnel passé.

Donc le conditionnel passé, c’est en fait, la forme composée, d’accord, du conditionnel. C’est le temps composé.
Donc, voyons un exemple.

Conditionnel présent : une tempête éclaterait en fin de journée.
On l’utilise pour la météo par exemple.
Conditionnel passé : Christophe Colomb aurait découvert l’Amérique.

Alors, nous verrons pourquoi on utilise le conditionnel dans ce cas-là, et pourquoi pas un autre temps verbal.

Alors avant d’aller plus loin, une toute petite remarque, mais c’est juste une remarque, je ne vais pas aller plus loin.
Pour le conditionnel passé, il existe une autre forme de conjugaison, mais qu’on utilise presque plus jamais.

D’accord ? Donc moi je ne vais montrer ici que cette forme-là :
“aurait découvert”, d’accord ? Avec l’auxiliaire comme ça, “aurait”. D’accord ? Bien.

Donc, formation !

Bon, alors c’est pas un temps très difficile à former, le conditionnel présent, hein, là je parle du conditionnel présent.
On le forme à partir de l’infinitif, et on rajoute les terminaisons suivantes :
-AIS, -AIS, -AIT, -IONS, -IEZ, -AIENT.

Bien. Donc, par exemple le verbe chanter, qui est totalement régulier, donc on garde l’infinitif entier, et on rajoute les terminaisons, donc je chanterais, d’accord ?

Alors ici, le -AIS doit être assez ouvert, théoriquement, mais suivant les régions en France, on a tendance à le fermer un petit peu.

Donc, je chanterais, tu chanterais, il chanterait, nous chanterions, attention on doit bien entendre le I là, chanterions, vous chanteriez, ils chanteraient, -ENT, c’est muet dans la conjugaison, d’accord ? Donc on ne le prononce pas. Bien.

Alors, il existe bien évidemment quelques verbes irréguliers, mais ils ne sont pas très difficiles.

Ils sont plus faciles que le subjonctif, hein, j’ai fait une vidéo sur le subjonctif dernièrement.
Bon alors, première chose, c’est que pour les verbes qui sont terminés en -E, on doit supprimer le -E.

Donc par exemple, boire, on va dire je boirais, on enlève le -E d’accord ? Le -E final, de l’infinitif. Tu boirais etc.

Dire : je dirais, mettre, je mettrais, etc.

Alors ensuite des verbes irréguliers

Et bien oui, il y a en a ;-)

Donc, par exemple, AVOIR, c’est pas *j’avoirais, hein bien sûr, c’est j’aurais, tu aurais, il aurait, nous aurions, etc., hein.
ETRE, je serais. SAVOIR, je sAU, sAU, sAU, sAUrais. Hein. Attention, sErais, sAUrais, hein. VOULOIR, je voudrais. Etc.

Bon. Je vais pas m’attarder trop ici sur les verbes irréguliers
parce que bon, ben ça, tu, il te suffit de regarder un livre, comme le Bescherelle de toute la conjugaison, ou sur internet, il y a des sites pour ça. Moi, je vais plutôt m’attarder sur des astuces, sur des trucs, sur l’explication de l’utilisation.

Alors, voilà notre professeur qui nous dit : “Notons que la formation est la même que le futur de l’indicatif sauf pour les terminaisons !” Donc les terminaisons du futur sont -AI, -AS, -A, ONS, -EZ, ONT. Donc, c’est vrai que ce sont deux temps verbaux qui se ressemblent beaucoup. Donc si tu connais ton conditionnel présent, ça va te servir pour le futur de l’indicatif, il suffit de changer les terminaisons. D’accord ?

Voilà, c’était une petite note, et on va passer à la partie la plus importante, c’est-à-dire

L’utilisation

Alors, on commence par le conditionnel présent.

Alors, la première chose c’est qu’on l’utilise beaucoup pour la politesse.

Donc, quand on rentre dans un commerce en France, généralement, on dit d’abord bonjour, on dit s’il vous plait quand on demande quelque chose, et la façon de demander poliment c’est d’utiliser le conditionnel.

Par exemple, nous voudrions une chambre pour deux personnes s’il vous plait.

Donc ça, attention en France c’est très important, dans d’autres pays c’est pas si important, ou il y a d’autres codes sociaux, bon.

En France, la politesse, euh, voilà c’est vraiment important.

Donc, fais attention. D’ailleurs j’ai fait une vidéo, hein, là-dessus, sur comment demander quelque chose en France.

Bon, si ça t’intéresse, donc voilà.

En général, on doit utiliser le conditionnel.

Alors, on utilise le conditionnel, aussi, énormément, le conditionnel présent généralement, pour un souhait ou un désir.

Par exemple, j’aimerais beaucoup aller à San Francisco !
D’accord ? Oui, San Francisco hein, on ne prononce pas “San Francisco”, en français, on dit San Francisco.
Bon je sais, ça fait peut-être un peu bizarre, mais c’est comme ça.

Alors on l’utilise aussi beaucoup pour des conseils.
Donc, par exemple, tu devrais utiliser le vélo pour aller au travail.

Hein, ça te ferait maigrir, et c’est bon pour la santé.

Alors, pour présenter une information non vérifiée

Donc ça, c’est très souvent dans le journal ou dans les informations à la télé.

Les températures pourraient redescendre à partir de mardi.
Par exemple, hein, dans la météo.

Donc c’est pas sûr certain, donc on va utiliser le conditionnel.

Alors, le conditionnel fait partie du thème, aussi, on le voit dans le thème de l’hypothèse et de la condition, je vais pas traiter ce thème en entier ici, mais donc, s’il s’agit d’une hypothèse qui est encore possible, on va dire, si j’avais de l’argent, donc là on utilise l’imparfait, si j’avais de l’argent, attention hein, je partirais en vacances !

Et là on va utiliser le conditionnel présent.
Donc ça veut dire que je n’ai pas d’argent mais c’est encore possible, d’accord ? C’est pas terminé, peut-être qu’un jour j’aurai de l’argent et alors je partirai en vacances. D’accord ? Donc c’est ce qu’on appelle une hypothèse qui est encore possible.

Maintenant voyons le conditionnel passé

Je n’ai pas parlé de la formation du conditionnel passé, puisque c’est comme toujours, pour les temps composés, tu vas utiliser l’auxiliaire
ÊTRE ou AVOIR, et tu vas le conjuguer au conditionnel présent et tu rajoutes le participe passé hein.
D’accord ? Donc bon.

Là je vais voir l’utilisation.

Donc, pour une hypothèse qui n’est plus possible

C’est-à-dire un regret, en fait. Regarde.

Si j’avais appris le français, j’aurais pu parer à cette fille ! Et voilà ! Voilà pourquoi il faut parler français.
Entre autres.

Tu pourras rencontrer des personnes intéressantes, faire la connaissance de personnes intéressantes, une jolie fille, un joli garçon, ou même une autre personne intéressante qui est française, d’accord ?

Qui parle français. Alors, donc, si j’avais appris le français, j’aurais pu, et ici on a le conditionnel passé. Donc ça c’est une hypothèse qui N’est plus possible, c’est terminé, c’est fini.

La situation est passée, voilà. D’accord ? Donc c’est pour ça qu’on parle d’hypothèse qui n’est plus possible.

Alors, il sert très souvent à faire des reproches

Alors ça c’est vrai, on l’utilise beaucoup par exemple, “Ah vous êtes en retard, vous auriez pu arriver à l’heure tout de même !”

Hein, vous auriez pu arriver à l’heure, voilà. Il sert aussi très souvent à exprimer des regrets.

Alors par exemple, je n’aurais pas dû lui dire que je déménage à Marseille ! Donc, je regrette, voilà, et alors on est là : “j’aurais pas dû faire ça, j’aurais pas dû dire ça, j’aurais dû aller, j’aurais dû partir, … D’accord ? Très très utilisé pour ça.

Il sert à présenter un fait déjà réalisée, non vérifié

Alors ça aussi, c’est par exemple dans la presse, dans les médias,

Tu vas le trouver très souvent.
Par exemple, des biologistes auraient découvert une nouvelle espèce de dinosaure.

Ça semble vrai, mais c’est pas tout à fait sûr encore. D’accord ?

Donc voilà !

Je crois que j’ai réussi en peu de temps à expliquer le conditionnel, maintenant comme toujours je te laisse un lien qui va apparaitre sur la vidéo, mais tu l’as aussi sous la vidéo ou sur la vidéo.

Donc, un lien pour faire l’exercice qui va aller vers le site internet francaisavecpierre.com et tu vas trouver un exercice d’entrainement.

Tu vas aussi trouver la transcription et le podcast.
Donc il suffit de mettre “Télécharger” et après tu peux m’écouter à nouveau, tranquillement, d’accord, et tu as toute la transcription.

Donc tu retrouveras tout ça, je te laisse aussi le lien de mon cours gratuit, bien sûr, donc profites-en si tu ne t’es toujours pas inscrit à mon cours gratuit.

Je te laisse aussi le lien de mes cours plus complets, et puis voilà, si tu as aimé la vidéo, n’oublie pas hein, tu peux me soutenir en mettant un petit like, si tu n’as pas aimé, ben non.

Et puis, tu peux t’abonner à la chaine, viens nous rejoindre sur Facebook aussi, parce que je mets presque tous les jours un petit point de grammaire, ou une astuce, quelque chose d’accord ? Et puis voilà, continue à apprendre le français, sois gentil avec ton professeur de FLE si tu es dans une académie ou dans une école, et puis on se retrouve évidemment pour une prochaine vidéo.

Salut !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !