En français, la prononciation et l’orthographe sont intimement liées. Toutes deux ont la réputation d’être très difficiles! Pourtant, les choses ne sont pas si compliquées, comme on va le voir ensemble maintenant.

SOMMAIRE

  1. Des sons difficiles à prononcer
  2. Les liens entre sons et graphies
  3. Les lettres muettes
  4. Digrammes et trigrammes
  5. La vitesse des phrases
  6. Les autres difficultés de la prononciation du français

1. Des sons difficiles à prononcer

En français, il existe des sons difficiles à prononcer: le [y] comme dans vu, le [R] comme dans rare

Un son est d’autant plus difficile à prononcer qu’il n’existe pas dans ta langue maternelle. Les Portugais et les Polonais n’ont pas de problème pour prononcer les nasales françaises car ils ont des voyelles nasales dans leur propre langue. Mais pour un anglophone ou un hispanophone, ce sera plus compliqué.

⚠️ Cependant, le plus important, c’est de savoir quels sons il faut prononcer correctement. Si tu prononces mal la lettre R par exemple, si tu n’arrives pas à la prononcer “à la française”, ce n’est pas bien grave car on te comprendra quand même: en effet, il n’y a pas d’autre son en français qui ressemble au [R]. Il n’y a donc pas de risque de confusion.

Par contre, si tu ne fais pas la différence entre le son [ə] (comme dans cheval) et le son [e] (comme dans école), ce sera beaucoup plus problématique. Car il y a une grosse différence entre:

  • le garçon
  • les garçons

Si tu prononces le et les de la même façon, on ne saura pas si tu parles d’un garçon ou de plusieurs garçons, au singulier ou au pluriel. Cela peut provoquer de gros malentendus.

💡Il faut donc se concentrer sur les choses importantes: commencer par l’essentiel, ce qui fait vraiment la différence, avant de parfaire ses connaissances petit à petit. C’est dans cet esprit, avec une approche pratique et pragmatique, que j’ai conçu mon nouveau cours Prononciation Facile, grâce auquel tu pourras améliorer rapidement et facilement ta prononciation.

  • Prononciation Facile
    Prononciation Facile 2021
    NIVEAU A2->C2
    140.00
    59.00

2. Les liens entre sons et graphies

Un son, plusieurs graphies

En français, un même son peut s’écrire de différentes façons.

Dans les mots suivants, on retrouve le son [ɛ] écrit d’une manière différente à chaque fois:

  • scène
  • reine
  • laine
  • bouquet
  • persil

Évidemment, je comprends que cela puisse te stresser! Mais en réalité, ce n’est pas vraiment un problème de prononciation, mais un problème d’orthographe.

Quand tu te demandes si tu dois écrire photo ou foto, alors que tu sais très bien que le premier son est un [f], c’est un problème d’orthographe, n’est-ce pas? Eh bien c’est la même chose ci-dessus avec le son [ɛ].

💡 L’orthographe doit s’apprendre progressivement, sans forcer, à l’aide de petites règles et astuces. En voici une pour aujourd’hui: on ne met jamais d’accent devant une double consonne. Par exemple:

  • bêlle
  • bèlle
  • belle

 

Une graphie, un seul son

En français, une graphie se prononce généralement d’une seule et même façon.

Voyons quelques exemples.

  • un É se prononcera toujours [e], comme dans été.
  • le digramme OU se prononcera toujours [u], comme dans chou.
  • la lettre R se prononcera toujours [R].

Bien sûr, il y a des exceptions: le O peut être plus ou moins ouvert, le trigramme ENT est muet quand il correspond à une terminaison verbale (ils aiment) et se prononcent [ɑ̃] quand il est à la fin d’un adverbe (vraiment), etc.

Mais à ce niveau-là, la prononciation française est beaucoup plus simple que celle de l’anglais, où le I de sick et le I de shine se prononcent différemment, alors qu’en français, un I se prononce toujours [i], sauf dans un digramme ou un trigramme.

💡Pour clarifier les choses, je te conseille de te faire une petite liste des principales graphies du français avec les sons qui leur correspondent.

 

3. Les lettres muettes

En français, il existe des lettres muettes, c’est-à-dire des lettres qu’on ne prononce pas.

Là encore, il y a une logique, quelques règles simples à comprendre pour savoir si une lettre est muette ou non. Voici quelques-unes de ces règles.

  • le E final est toujours muet, sauf dans certains mots d’une syllabe comme je, le, me, te, se, te, ne
  • Une double consonne a le même son qu’une simple consonne : pp se prononce comme p, mm comme m, etc. La seule exception est avec la lettre S : poison et poisson ne se prononcent pas de la même manière.
  • La lettre H est toujours muette, on ne la prononce jamais. Tu as déjà dû entendre parler du H aspiré, comme dans le mot “haricot”, mais ce H ne se prononce pas. On dit qu’il est aspiré parce qu’on ne fait pas l’élision (le haricot et non l’haricot) ni la liaison (les haricots et non les z haricots).
  • En général, les consonnes finales ne se prononcent pas. Il y a cependant des exceptions, notamment les lettres L, C, F et R (Lucifer, le diable!) qui, elles, se prononcent en position finale.

💡 Pour bien prononcer le français, il faut avant tout comprendre comment les choses fonctionnent. En apprenant quelques règles de prononciation élémentaires, tu feras d’énormes progrès.

 

4. Digrammes et trigrammes

Les digrammes et les trigrammes sont des combinaisons de 2 ou 3 lettres qui forment un son.

Voyons quelques exemples de digrammes et de trigrammes.

  • La combinaison des voyelles O et U forment en français le digramme OU, que l’on prononce [u] comme dans le mot loup.
  • La combinaison E et R forment le digramme ER, que l’on prononce [e] et que l’on retrouve dans la terminaison des infinitif des verbes du 1er groupe (parler, manger, aimer…)
  • Les nasales se forment toujours avec des digrammes ou trigrammes: la nasale [ɛ̃] par exemple peut s’écrire in, im, en, ain, aim, ein, yn, ym.

💡 Il ne faut pas stresser devant ces digrammes et trigrammes, même si cela peut paraitre compliqué au début! Là encore, il faut y aller progressivement, en apprenant d’abord les digrammes et les trigrammes les plus utilisés, avant de découvrir ceux qu’on emploie plus rarement.

Voici 3 tableaux récapitulatifs des principaux digrammes et trigrammes du français:

  • Digrammes et trigrammes: les nasales (sons voyelles)
Digrammes/Trigrammes Sons Exemples
en, an, em, am [ɑ̃] serpent, maman
in, im, ain, aim, un, um, en, yn, ym, ein [ɛ̃] / [œ̃] matin, main, lundi, faim
on, om [ɔ̃] cochon, bonjour, ombre
  • Digrammes et trigrammes: les autres sons voyelles
Digrammes/Trigrammes Sons Exemples
ou [u] loup
oi [wa] bonsoir
au, eau [o] chaud, beau
ai, ei [ε] / [e] faire, peine
eu [ø] / [œ] feu, peur
er, et, ez, es, est [e] / [ε] chanter, métier, bonnet, vous chantez, des, il est
  • Digrammes et trigrammes: les sons consonnes
Digrammes/Trigrammes Sons Exemples
qu [k] qui
gn [ɲ] araignée
ge [ӡ] nous mangeons
ch, sh, sch [∫] chaud, schéma
gu [g] guerre

 

5. La vitesse des phrases

Les Français ont la réputation de parler vite. Pourtant, pour s’exprimer comme eux, il suffit d’appliquer quelques astuces assez simples.

J’ai déjà consacré toute une vidéo à ce sujet. J’y évoque certains éléments auxquels il faut être attentif pour s’exprimer plus fluidement en français.

  • les enchainements: quand on parle français, on ne prononce pas les phrases mot à mot, de façon détachée, mais par bloc de mots.
  • les lettres qui tombent: à l’oral, dans un registre de langue courant ou familier, certaines lettres “disparaissent”. On dira par exemple p’tit au lieu de petit.
  • les mots que l’on ne prononce pas. Certains mots, en effet, disparaissent souvent à l’oral, comme le ne de la négation.

💡 Quand on connait toutes ces petites astuces, on s’aperçoit que le problème n’est pas vraiment la vitesse ou la prononciation, mais la différence entre l’écrit et l’oral, entre le français scolaire et le français de la vie de tous les jours.

 

6. Les autres difficultés de la prononciation du français

D’autres spécificités du français peuvent parfois poser problème au niveau de la prononciation: élisions, liaisons, accents, etc.

Là encore, il faut adopter une démarche pratique et pragmatique. Voyons quelques exemples.

  • Il faut bien comprendre que certaines liaisons sont obligatoires et d’autres sont facultatives ou interdites. Il suffit donc d’apprendre les liaisons obligatoires: entre le déterminant et le nom (les enfants, un arbre), entre le pronom sujet et le verbe (vous avez, elles adorent), etc.
  • Pour les accents, il y a là aussi quelques règles simples à savoir, comme le fait qu’il n’y a pas d’accent devant une double consonne ou que le circonflexe est en général la marque d’une lettre disparue.
  • En français, l’accent tonique tombe à la fin des mots, sur la dernière syllabe prononcée. Ce n’est pas compliqué!

💡 L’important est d’aborder toutes ces règles petit à petit, sans stresser, en allant de l’essentiel au secondaire, de façon naturelle.

Et si tu souhaites voir d’autres vidéos sur le thème de la prononciation française, tu peux regarder cette vidéo qui traite de 5 erreurs à éviter.

 

Prononciation et orthographe: PDF – Exercice – Transcription

  • Prononciation Facile
    Prononciation Facile 2021
    NIVEAU A2->C2
    140.00
    59.00