Aujourd’hui, on vous explique la différence entre les prépositions/adverbes : au-dessus, au-dessous, par-dessus, sur, sous… De quoi vous sentir sens dessus dessous ! 😊

Le podcast se trouve, comme toujours, à la fin de l’article et la transcription est sous la vidéo, après la fiche et l’exercice !

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
👉 Notre cours gratuit (niv interm. / avancé) – 👉 Notre nouveau cours gratuit pour débutants !
🖐 NOUVEAU ! Tu peux nous aider en contribuant à la traduction de nos vidéos : Titre, Description, Sous-titres, merci !

Au-dessus, au-dessous, par-dessus, sur, sous… (différences et utilisations)
Fiche Récapitulative

1) Prononciation

Au-dessus [od(ə)sy], Au-dessous [od(ə)su]. Le “ə” est entre parenthèses car souvent, quand on parle rapidement, on ne le prononce pas.
Remarques :
. On ne prononce pas le S final !
. Et je vous rappelle que SS = S sourd.

2) Sur/dessus, sous/dessous

2.1) Préposition ou adverbe ?

SUR et SOUS = prépositions. Cela signifie qu’ils introduisent un autre élément (sur/sous + quelque chose)
Exemple : Il est assis sur une chaise, il écrit sur le livre, le chat est sous le lit

Les adverbes correspondant sont DESSUS et DESSOUS, et contrairement à SUR et SOUS, ils n’introduisent rien.
Par exemple, on peut dire : Il mange dessus.

2.2) Sur/dessus

SUR = préposition qui indique la position supérieure. En général, il y a un contact.
Exemple : Le livre est sur la table. Je monte sur la chaise. J’écris sur le livre…

DESSUS = adverbe qui correspond à SUR.
Le livre est sur la table -> Le livre est dessus.

Remarque : DESSUS peut aussi être un nom !
-> Les voisins du dessus. Examiner le dessus d’un objet (= sa face supérieure).

2.2) Sous/dessous

SOUS sert à marquer la situation d’une chose à l’égard d’une autre qui est au-dessus, par dessus, qui la couvre en totalité ou en partie.
Exemple : Le chat et sous la table. Il est enterré un mètre sous (la) terre.

DESSOUS = adverbe qui correspond à SOUS.
Le livre est sous la table -> Le livre est dessous.

Remarque : DESSOUS peut aussi être un nom !
-> Les voisins du dessous. Examiner le dessous d’un objet.

3) Au-dessus (de), par-dessus (adv. ou prép.), ci-dessus (adv.)…

AU-DESSUS DE

= préposition (locution prépositionnelle pour être précis car elle est formée de plusieurs parties ;-) )
Signifie : à un rang, un degré, un niveau plus élevé.
Exemples
Il se croit au-dessus de tout le monde !
Écrivez votre nom au-dessus du texte.
L’avion passe au-dessus du Sahara.

AU-DESSUS

= adverbe correspondant à au-dessus-de.
Exemples :
Il se croit au-dessus.
Écrivez votre nom au-dessus.
L’avion passe au-dessus.

AU-DESSOUS DE

= préposition.
Signifie : plus bas, à un rang, un degré, un niveau plus bas.
Exemple : Il était au-dessous de ses véritables capacités.

AU-DESSOUS

= adverbe correspondant à au-dessus de
Exemple : Écrivez votre nom au-dessous.

PAR-DESSUS / PAR-DESSOUS

Dans ce cas, l’adverbe et la préposition ont la même forme.
On les utilise pour indiquer que l’on met quelque chose sur une couche au-dessus d’une autre comme souvent pour un vêtement : Il a mis son manteau par dessus son pull.
Et souvent aussi pour marquer un mouvement, un passage :
Il est passé par-dessus ou par-dessous la barrière pour s’échapper ?
Le ballon est passé par-dessus (le mur).

EN DESSUS (DE) / EN DESSOUS (DE)

Ces adv. ou prépo. s’utilisent peu aujourd’hui et si on les utilise c’est souvent dans le même sens que au-dessus (de) / au-dessous (de). Cependant, normalement ils servent à désigner plutôt la face supérieure ou inférieure d’un objet : En dessus de ce pain, il y a beaucoup de farine mais en dessous, la croûte est légèrement cramée.

4) Mots et expressions

Par-dessus tout = En plus, avant tout. On dit aussi par-dessus le marché :-)
Sens dessus dessous = Très désordonné, tout retourné (même pour une personne dans un sens figuré)
Un pardessus = Un manteau.
Un dessus-de-lit = Tissu qui recouvre la literie.

L’exercice 😉

Complète ces phrases avec la bonne préposition ou le bon adverbe :

1. Peux-tu me passer la feuille ? Elle est posée ……………… la table.
2. Si tu veux emprunter ce chemin, il va falloir que tu passes ……………… le grillage !
3. Oui, c’est parfait ! Il ne vous reste plus qu’à signer ………………
4. Ce joueur d’échec est vraiment incroyable… Il est vraiment ………………  tous les autres !
5. Mon chat adore se faufiler ……………… mon armoire.

La correction

1. Peux-tu me passer la feuille ? Elle est posée SUR la table.
2. Si tu veux emprunter ce chemin, il va falloir que tu passes PAR-DESSUS/DESSOUS le grillage !
3. Oui, c’est parfait ! Il ne vous reste plus qu’à signer CI-DESSOUS/CI-DESSUS.
4. Ce joueur d’échec est vraiment incroyable… Il est vraiment AU-DESSUS DE tous les autres !
5. Mon chat adore se faufiler SOUS mon armoire.

 

👍👍👍 Si tu ne veux plus faire d’erreurs en français et parler français rapidement, nous avons plusieurs outils :

. Les cours de français adaptés à tous les besoins : tu les trouveras dans notre boutique !

. L’académie : avec l’achat de n’importe quel cours dans la boutique, tu pourras aussi utiliser l’académie, c’est une super communauté et certainement que d’autres élèves et des professeurs t’aideront ! Avec l’académie, tu peux aussi parler par Skype ou intégrer un groupe Whatsapp, recevoir plein d’informations sur du matériel pour le français, poser tes questions… ;-)

. Nous pouvons aussi proposer des professeurs particuliers pour des cours via Skype ! Si ça t’intéresse, contacte-moi : p[email protected]

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr 😉 :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

Au-dessus, au-dessous, par-dessus, sur, sous… (différences et utilisations)
Transcription de la vidéo

– Bonjour, comment ça va ? Cette semaine on est passé au-dessus des 100.000 abonnés sur Instagram.
– Oui, donc merci énormément ! Et comme toujours, on vous laisse les liens des réseaux sociaux sous la vidéo.
– Ah ça m’a retourné, ça m’a fait quelque chose Pierre, je suis sens dessus dessous !
– Eh oui ! Vous l’aurez compris, dans cette vidéo, nous allons voir tous les mots comme dessus, dessous, sur, sous, au-dessus, au-dessous et tout ça.
– Et n’oubliez pas de vous abonner à notre chaine pour progresser en français en vous amusant ! Et vous pouvez activer les sous-titres si nécessaire.
– Exactement ! Allez on commence !

– Bon, on va commencer par la prononciation d’abord. Alors vous avez fait exprès là, dessus/dessous, c’est presque pareil.
– On a fait exprès, quand on a créé la langue française, on s’est dit on va faire ces deux mots là, qu’aucun étranger puisse les prononcer.
– Bon, les deux mots ils sont pareils, ils s’écrivent pareil et la seule différence, c’est le OU [u] et le U [y]
– Oui. Alors on en a déjà parlé dans d’autres vidéos. Le OU [u] là de “dessous”, on va expliquer, de “dessous”, O-U, ce OU [u], il est dans presque toutes les langues ! C’est celui de, je ne sais pas, “boots” en anglais, des bottes. Oui en plus court, les sons ne sont pas allongés comme ça mais c’est ce OU [u] là, bon. Donc ça, c’est “dessous”, O-U. Et après pour faire “dessus”, alors on fait la même…
– Je sais, je sais ! Moi je me souviens de la technique.
– C’est comment ?
– C’est quand on dit un [o], on met la bouche..
– Non, on fait comme le [u] de “dessous”, le [u].
– Et on dit [i].
– Et en même temps, voilà, sans bouger la position des lèvres, on essaie de faire un [i]. Et du coup ça fait [y]. D’accord ? Donc : dessous/dessus. Donc “dessous”, “dessus” avec un [y].
– Et comme il y a deux S, c’est un S sourd.
– Donc d’accord ? Le S sourd c’est [s], on laisse moins passer l’air alors que le S sonore, s’il n’y avait qu’un S par exemple, ce serait plus [z]. Donc ici, c’est un S sourd [s].
– Mais je croyais que quand il y avait deux consonnes, le E se prononçait [ε/e].
– Ah si le E est avant deux consonnes identiques normalement il se prononce ouvert, c’est vrai, mais là c’est une exception.
– Voilà, il faut toujours qu’il y ait des exceptions !
– Et évidemment le S final ne se prononce pas. Mais ça, ce n’est pas une exception. C’est généralement comme ça en français.

– Bon maintenant, on va voir le sens et l’utilisation. Et en fait, c’est quoi la différence entre sur/dessus, sous/dessous ?
– Bon alors voyons voir, il faut comprendre un petit peu la différence entre une préposition et un adverbe. Donc “sur” et “sous”, ce sont des prépositions. Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’ils introduisent un groupe prépositionnel. Donc après, il y a toujours quelque chose, par exemple je vais dire : Il est assis sur la chaise. Tu vois, je ne peux pas dire : Il est assis sur. Ou : Il écrit sur un livre, bon. Alors qu’un adverbe, lui en fait, bon la définition c’est qu’il modifie le verbe, mais en tout cas, concrètement, c’est que tu peux ne rien mettre après. Par exemple, tu peux dire : Il écrit dessus. Tu vois, ça n’introduit pas après quelque chose.

– Et maintenant, voyons voir le sens de sur/sous, dessus/dessous. Donc on va commencer par la préposition “sur”, ça nous permettra d’expliquer l’adverbe qui correspond : dessus.
– Alors “sur” en fait, quand c’est une préposition très générale mais là on est dans le thème de se situer dans l’espace. Donc en fait, c’est pour marquer une position supérieure, d’accord ? Et en général, il y a un contact. Par exemple, on va dire : Le livre est sur la table, donc il touche la table, d’accord ?
– Et “dessus”, c’est l’adverbe qui correspond à “sur”.
– Oui, à la préposition “sur”. Donc si je dis : Le livre est sur la table, je peux dire aussi : Le livre est dessus. Et je ne dois pas dire : Le livre est dessus la table, bien sûr.
– Eh mais dessus, ça peut être aussi un nom ! Par exemple : Les voisins du dessus.
– Oui c’est vrai, ça veut dire un étage plus haut. C’est vrai. On peut dire aussi : Examiner le dessus et le dessous d’un objet. Et là, c’est vrai que c’est la face supérieure et la face inférieure et c’est un nom.

– Maintenant, passons à “sous”.
– Oui, alors là la préposition “sous”, bon c’est le contraire de “sur” quoi, ça va marquer en fait la position inférieure, d’accord ? Mais bon, à la différence de “sur”, en général “sur”, il y a un contact alors que “sous”, il n’y a pas de contact.
– Ah oui ! Par exemple : Le chat est sous la table. Il ne touche pas la table.
– Eh bien non ! Parce que la gravité, elle va du haut vers le bas quoi, on est attiré vers le bas de la terre donc il ne va pas être collé au-dessous de la table. Sur le dessous de la table justement ! Et puis des fois, ça peut avoir un sens un peu plus, comment dire, dans une position inférieure, mais on va dire par exemple “sous la terre”. Par exemple : Il est enterré à deux mètres sous la terre. C’est-à-dire dans la terre quoi en fait, mais ça ne veut pas dire que c’est juste collé dessous mais bon à l’intérieur, en profondeur, voilà.
– Oui, par exemple : On a trouvé ce trésor sous la mer. Oui par exemple, c’est dans la mer, dans le fond de la mer en fait.
– Et donc l’adverbe qui correspond à “sous”, c’est “dessous”.
– Voilà ! Donc si on dit : Le chat est sous la table, je peux dire : Le chat est dessous.
– Et comme tout à l’heure, “dessous”, ça peut être aussi un nom. Oui, bien évidemment ! Donc on peut reprendre l’exemple de tout à l’heure : Examiner le dessus et le dessous d’un objet, et au lieu de dire “les voisins du dessus”, on peut dire “les voisins du dessous”, bien évidemment !

– Et maintenant, on va voir : au-dessus, au-dessous, par-dessus, par-dessous, ci-dessus, ci-dessous… Dis donc, j’ai la bouche tout le temps comme ça maintenant ! Et vous, vous trouvez difficile de prononcer “au-dessus”, “au-dessous” ? C’est lequel le plus dur pour vous ?
– Bon, mettez nous un commentaire ! Moi, je suis sûr que pour vous, le plus difficile, c’est “dessus” parce que mes élèves à chaque fois, ils ont énormément de mal ! Bon alors on va commencer par “au-dessus” qui est l’adverbe ou “au-dessus de” qui est la préposition, d’accord ? Bon, alors “au-dessus de”, ça veut dire à une position supérieure. Alors ça peut être dans l’espace et à ce moment là, il y a plus de distance que quand on dit “sur”, d’accord ? “Sur”, c’était posé, mais “au-dessus de”, ça veut dire qu’en général c’est plus haut, il y a plus de distance. Mais en général, on l’utilise aussi pour dire que c’est une position supérieure mais pas forcément dans l’espace, ça peut être par exemple, je ne sais pas : Le lieutenant (dans l’armée) a une responsabilité qui est au-dessus du soldat. Tu vois ? Dans l’armée, il a un rang qui est au-dessus du soldat.
– Pour des niveaux un peu ?
– Oui, pour des niveaux, qualifications, des qualités.
– Oui, je vois. Par exemple, souvent : Écrivez votre nom au-dessus du texte.
– Mais oui parce que c’est “au-dessus” et ça ne veut pas dire qu’il est collé comme quand tu poses un livre sur une table, il n’y a pas la gravité, il n’y a rien du tout, ça veut dire au-dessus du texte, il y a quand même un espace.
– On peut aussi dire : En montagne, pour monter au-dessus de 5000 mètres, il faut des bouteilles d’oxygène.
– Exactement. Excellent exemple !
– Enfin, il y en a qui y arrivent sans.
– Ou alors un autre exemple, je ne sais pas : L’avion passe au-dessus de la forêt tropicale.
– Oui, là, c’est une grande distance.
– Ah et on dit aussi : Il se croit au-dessus de tout le monde.
– Oui ! Quand quelqu’un se croit supérieur aux autres, qu’il est un peu hautain, il se prend pour je ne sais pas quoi, il se croit au-dessus
– Alors passons maintenant à : “au-dessous” ou “au-dessous” de.
– Oui, avec le “de” c’est la préposition, on a bien compris. Bon en fait, c’est exactement la même explication pour “au-dessus” et “au-dessus de” donc le mieux, c’est de donner des exemples.
– Oui, par exemple donc on dirait : Écrivez votre nom au-dessous du texte.
– Oui, alors bon, là, on peut dire tout simplement “sous le texte” en fait. Et c’est là que c’est intéressant, tout à l’heure, on ne pouvait pas dire “sur le texte” parce qu’on avait l’impression qu’il était posé. Mais on a dit que “sous”, il n’y a pas forcément de contact parce qu’on avait parlé de la gravité. Donc en fait là, c’est aussi simple de dire “sous le texte”. Mais on pourrait dire aussi “au-dessous du texte” mais enfin “sous le texte”, peut-être que c’est aussi simple.
– Voyons un autre exemple, Pierre.
– Oui, donc un exemple qui ne soit pas dans la situation géographique, on va dire par exemple : Il jouait au-dessous de ses capacités réelles parce qu’il était blessé.
– Mais là, on ne va pas utiliser “sous” ?
– Non. Là, il y a beaucoup plus d’intérêt d’utiliser justement “au-dessous de ses capacités”. “Sous ses capacités” bon, non, c’est mieux “au-dessous de” dans ce cas-là.

– Mais il y a aussi “en dessous” et “en dessus de” !
– Oui ! Alors là, au lieu que ce soit “au”, c’est “en” la nasale, et il n’y a pas de trait d’union. Bon ça, on l’utilise assez peu. Avant, on faisait une nuance entre “en dessus de” et “au-dessus de”.
– On va avoir des courbatures ici.
– C’est parce qu’avec le “en” en fait, ça marquait la surface de quelque chose. Par exemple, je ne sais pas, j’ai un livre ou j’ai le pain, et je dis que : En dessus du pain, il y a de la farine. Alors qu’en dessous du pain, c’est plutôt cramé, c’est plutôt noir. Mais bon… Laissez tomber ! “En dessus”, “en dessous”, on ne l’utilise presque plus.

– Et il y a aussi “ci-dessus”, “ci-dessous”. Oui, alors là c’est uniquement des adverbes, ça n’existe pas la préposition. Ça on l’utilise très souvent dans une lettre par exemple : Signez ci-dessus, d’accord ? Ou : Signez ci-dessous. C’est-à-dire sous le texte en fait, “ci”, c’est le démonstratif donc ça veut dire “là”, “ici”. Plutôt pour des lettres.

– Et ce n’est pas fini ! Il y a aussi : “par-dessus” et “par-dessous”.
– Oui. Alors là, on l’utilise pour exprimer… Pour la partie qui est dessus. Par exemple, souvent pour des vêtements : Il a mis son manteau par-dessus ses vêtements.
– Mais on dit aussi souvent : Il est passé par-dessus ou par-dessous.
– Oui, parce que “par” en fait, c’est une préposition qui va servir pour le mouvement. “Il passe par-là”, tu sais on dit. Et du coup “Il est passé par-ci, par-là, par-dessus, par-dessous”, tu vois ?
– Eh mais “par-dessus”, ça veut aussi dire “en plus”, “en outre”. Ah oui ! Par exemple : Et par-dessus tout, il est parti sans même dire merci ! Et le summum, et en plus de ça, et par-dessus tout, oui. Et justement, terminons avec quelques expressions avec “au-dessus”, “dessous”…

– Bon alors justement, tout à l’heure j’ai dit : Et par-dessus tout, il est parti sans dire merci ! Alors il y a une expression qui est assez drôle, qu’on utilise pas très souvent mais de temps en temps c’est : Et par-dessus le marché. Au lieu de dire “Et par-dessus tout” tu dis “Et par-dessus le marché, il est parti sans dire merci !”
– Et la plus dure à prononcer : Sens dessus dessous !
– En plus, attention à l’orthographe, ça s’écrit S-E-N-S. Bon celle-là, je ne vais pas donner le sens ici parce qu’on va la mettre sur Instagram. Donc je vous laisse le lien d’Instagram et vous regarderez, de toute manière à chaque fois, il y a l’expression avec un dessin, l’explication et un exemple.
– Et vous pouvez essayer de deviner ce que ça veut dire et nous le laisser sous les commentaires. Et il y a aussi le mot : un pardessus.
– Oui, un pardessus, c’est un manteau qu’on met par-dessus les vêtements.
– On l’écrit tout collé.
– Et donc c’est le typique manteau qu’avait l’inspecteur Columbo*. (*Note : c’est en fait une gabardine !)
– Ah oui, le détective !
– Columbo : “Je voudrais vous demander un petit renseignement dans vos cordes, ma femme est une danseuse infatigable et elle adore chanter…”.
– Les Français ont adoré cette série. Bon eh bien c’est la fin de la vidéo ! Et on vous laisse tous les liens comme toujours sous la vidéo ou sur la vidéo mais pas au-dessus de la vidéo !
– À dimanche prochain ! Au revoir !
– Au revoir !

*Bêtisier*
– Un deux trois…
– Je suis sens dessous dessous… Racontez-nous sur le…
– Et en plus… N’importe quoi, par-dessus ! N’importe quoi…

Si tu as aimé cette vidéo, je te conseille aussi de regarder celle-ci : Au fait, en fait, en effet, ça fait, un fait…