Sous la vidéo, retrouve l’exercice et la transcription ! Tu peux aussi télécharger le podcast :-)

Exercice de français

Transforme ces phrases à la forme négative.

1) Je bois du Coca-Cola.
–> …………………………………………………………………….
2) Tu veux du beurre ?
–> …………………………………………………………………….
3) Dans cette maison, il y a un grand salon.
–> …………………………………………………………………….
4) Il mange une pizza.
–> ……………………………………………………………………..
5) J’aime les mathématiques.
–> …………………………………………………………………….
6) J’ai un aspirateur Miele.
–> …………………………………………………………………….
7) Il a toujours eu des amis.
–> …………………………………………………………………….
8) Marie porte des lunettes.
–> …………………………………………………………………….

 

Correction de l’exercice

1) Je bois du Coca-Cola.
–> Je ne bois pas de Coca-Cola.
2) Tu veux du beurre ?
–> Tu ne veux pas de beurre ?
3) Dans cette maison, il y a un grand salon.
–> Dans cette maison, il n’y a pas de grand salon.
4) Il mange une pizza.
–> Il ne mange pas de pizza.
5) J’aime les mathématiques.
–> Je n’aime pas les mathématiques.
6) J’ai un aspirateur Miele.
–> Je n’ai pas d’aspirateur Miele.
7) Il a toujours eu des amis.
–> Il n’a jamais eu d’amis.
8) Marie porte des lunettes.
–> Marie ne porte pas de lunettes.

Transcription

Bonjour et bienvenue encore une fois sur Français avec Pierre. Aujourd’hui, nous allons voir un petit point de grammaire ou… comment dire, plutôt… plutôt qu’un point classique de grammaire, ce serait plutôt comme une erreur très fréquente que commettent les étudiants.

Alors, j’ai mis : « pourquoi DE et pas DES, UNE, UN, DU, DE LA ? ». Alors, ce sera peut-être plus clair avec des exemples. Donc, par exemple dans la phrase « il n’y a pas de riz ». Donc souvent mes élèves me disent : « mais Pierre, pourquoi ce n’est pas : il n’y a pas du riz, le partitif ». Bon. Autre exemple dessous : « tu as de beaux yeux ». Alors, mes élèves me disent « mais pourquoi c’est pas : tu as des beaux yeux ». Autre exemple : « elle n’a pas de copain ». Donc ici copain c’est comme petit copain hein d’accord, quand ils sont amoureux. Elle n’a pas de copain. Alors, ils me disent : « mais pourquoi pas : elle n’a pas un copain ». Bon, alors on va expliquer ça d’une manière comme toujours pragmatique, OK ?

Donc, il faut distinguer… en fait il y a deux cas où il y a une transformation. Le premier cas c’est avec la négation. Donc, les articles indéfinis un, une, des et partitifs, de la, du, des, de l’, se transforment en de avec la négation.

Alors, voyons tout de suite plusieurs exemples : j’ai un ami. Si on passe ça à la négation : je n’ai pas d’ami. OK ? Alors, qu’est-ce qui s’est passé ? Un s’est transformé en de et donc ça fait l’apostrophe parce que ami commence par voyelle, OK ? Bon : je veux du riz. À la forme négative : je ne veux pas de riz. Voilà, donc là le partitif s’est transformé en DE. Il y a des nuages : il n’y a pas de nuages. Donc, on peut le laisser au pluriel hein, on peut mettre nuages avec un S, il n’y a pas de problème. On peut aussi le mettre sans S, comme il n’y en a pas on peut mettre les deux… les deux options sont possibles. Alors, « il y a du vent ; il n’y a pas de vent ». D’accord ? Donc voilà, c’est un phénomène qui se passe avec la négation.

Alors, attention, ça n’arrive pas… il y a une exception avec le présentatif « c’est » ou « ce sont ». Alors, par exemple, on va dire : c’est un ami ; ce n’est pas un ami. Et donc là il n’y a pas de changement. C’est du lait ; ce n’est pas du lait. OK ? Donc attention, il y a une petite exception, comme toujours en Français, il y a toujours des petites exceptions ! Ça c’était le cas principal. Maintenant, il y a un autre cas aussi qui est on va dire optionnel. Le cas numéro 1, c’était obligatoire, maintenant il y a un cas optionnel, c’est avec un adjectif. Un adjectif qualificatif. Bien. Alors, s’il y a un adjectif entre l’article DES et le nom, DES se transforme de manière optionnelle en DE. Donc, ce n’est pas obligatoire, mais regarde. On va dire « tu as des livres », mais on va dire « tu as de beaux livres ». Alors, c’est optionnel et on peut dire les deux. On va dire que de transformer DES en DE, c’est plus élégant, mais ce n’est pas obligatoire, ce n’est pas une erreur grammaticale si tu ne le fais. Donc on peut dire « tu as des beaux livres ». Dans le jardin, il y a des arbres. Dans le jardin, il y a de grands arbres. Un autre exemple : tu as des yeux ; tu as de jolis yeux. Bon, donc ça c’est optionnel et ça arrive quand il y a un adjectif qualificatif avant le nom, avant le substantif. Ce qui est pas très courant non plus en Français parce que la place naturelle de l’adjectif qualificatif normalement c’est après le nom, d’accord ? Mais certains petits adjectifs se mettent avant le nom.

Bon, tout ça je l’explique dans le pack « Français progressif », donc si tu es intéressé, je te laisse le lien dessous. Donc, on en a fini pour ce petit point de grammaire, cette erreur fréquente ou cette question fréquente. Je te laisse un exercice sur le blog de Français avec Pierre. Donc, je te laisse le lien sur la vidéo et sous la vidéo, d’accord ? Je te rappelle que tu peux venir nous rejoindre dans le groupe Facebook Français avec Pierre et que tu peux t’abonner à la chaîne, donc comme ça tu seras au courant de toutes les nouveautés et avec Facebook tu auras encore plus de matériel gratuit, des conseils, etc. Bien, je te dis au revoir, n’oublie pas de faire l’exercice et on se retrouve dans la prochaine vidéo. Au revoir !

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !