LES ARTICLES EN FRANÇAIS

Les articles en français, tu maitrises? Articles définis, indéfinis, contractés, partitifs… Retrouve ici un résumé clair et complet de ce point important de la grammaire française.

SOMMAIRE

  1. Les articles en français: généralités
  2. Description et exemples
  3. Les pièges à éviter

1. Les articles en français: généralités

Les articles se placent toujours avant un nom.

  • En français, les noms sont presque toujours précédés d’un déterminant, qui indique le genre (masculin ou féminin) et le nombre (singulier ou pluriel) de ce nom.
  • On compte trois types d’articles en français: les articles définis (LE, LA, LES), les articles indéfinis (UN, UNE, DES) et les articles partitifs (DU, DE LA, DES). Il y a aussi un cas spécial: les articles contractés, qui naissent de la contraction d’un article défini et de la préposition À ou DE (AU, AUX, DU, DES).
  • Pour y voir plus clair, voici un tableau récapitulatif des articles en français:

Articles en français : tableau

On peut remarquer que certaines formes d’articles en français sont identiques: DU peut être par exemple un article contracté ou un article partitif, tandis que DES peut être un article indéfini, un article contracté ou un article partitif.

2. Les articles en français: description et exemples

Les articles indéfinis

On utilise principalement les articles indéfinis pour parler d’une personne ou d’une chose indéterminée.

  • Au singulier, on utilise l’article indéfini UN au masculin et l’article indéfini UNE au féminin.

J’ai vu un homme et une femme là-bas.

  • Au pluriel, il n’y a qu’une seule forme pour le masculin et le féminin: DES.

J’ai vu des hommes et des femmes là-bas.

Dans ces exemples, on a utilisé des articles indéfinis car on ne sait pas qui sont ces personnes là-bas.

 

Les articles définis

Les articles définis s’utilisent en général pour parler d’une personne ou d’une chose clairement identifiée.

  • Au singulier, on utilise l’article défini LE au masculin et l’article défini LA au féminin:

C’est le garçon et la fille dont je t’ai parlé l’autre fois.

⚠️ Au singulier, si le nom commence par une voyelle ou un H muet, il faut faire l’élision et utiliser l’article défini L’, aussi bien au masculin qu’au féminin:

C’est l’homme que j’ai rencontré hier.

C’est l’épouse dont je rêve!

  • Au pluriel, il n’y a qu’une seule forme pour le masculin et le féminin: LES.

Les Français et les Françaises adorent voyager.

Comme on le voit avec ce dernier exemple, les articles définis s’emploient aussi pour évoquer des catégories générales d’êtres ou de choses, comme dans cette fameuse expression française:

Les chiens ne font pas des chats.

Cela signifie que les enfants ressemblent à leurs parents. :-)

 

Les articles contractés

Avec les prépositions DE et À, il faut contracter l’article défini masculin et l’article défini pluriel.

  • Pour comprendre comment fonctionne l’article contracté au masculin singulier, il suffit de retenir ces deux formules:

DE + LE = DU

À + LE = AU

Voyons des exemples simples:

J’ai rêvé du voisin. (rêver DE quelque chose)

Je vais au supermarché. (aller À un endroit)

⚠️ On ne dira donc pas:

J’ai rêvé de le voisin.

Je vais à le supermarché.

  • En revanche, au féminin singulier, on ne fait pas la contraction:

J’ai rêvé de la voisine.

Je vais à la boulangerie.

C’est la même chose si le nom commence par une voyelle ou un H muet.

J’ai rêvé de l’appartement des voisins.

Je vais à l’école

  • Au pluriel, on fait aussi la contraction de l’article défini LES et des prépositions DE et À:

DE + LES = DES

À + LES = AUX

Ce qui donne donc ça:

Je rêve des voisins toutes les nuits.

Tu parles aux voisins, toi? (parler À quelqu’un)

C’est clair?

Si tu as des hésitations, c’est normal! Nous reparlerons encore des articles contractés dans les pièges à éviter.

 

Les articles partitifs

Parmi les articles français, les articles partitifs posent souvent le plus de problèmes aux étudiants de FLE.

  • Les articles partitifs possèdent trois formes au singulier (DU, DE LA et DE L’) et une seule forme au pluriel (DES).

Je veux du café.

Tu prends de la tarte?

Elle boit de l’eau.

On mange des lentilles.

⚠️ À la forme négative, il n’y a plus qu’une seule forme: DE (ou D’).

Je ne veux pas de café.

Tu ne prends pas de tarte?

Elle ne boit pas d’eau.

On ne mange pas de lentilles.

  • Les articles partitifs s’emploient devant des choses indénombrables, c’est-à-dire qu’on ne peut pas compter, comme dans les exemples ci-dessus. On les utilise aussi devant des choses abstraites:

Il faut du courage pour faire cela.

Nous avons eu de la chance.

  • On emploie aussi les articles partitifs avec le verbe FAIRE quand on parle d’une activité sportive ou d’un instrument de musique:

Je fais du vélo.

Elle fait de la guitare.

3. Les articles en français: les pièges à éviter!

L’emploi des articles en français peut poser certaines difficultés.

L’absence d’article en français

  • Parfois, on ne met pas d’article devant le nom. C’est le cas avec le nom des villes ou des mois par exemple:

Bordeaux est une jolie ville.

Je pars en vacances en juillet.

  • C’est la même chose quand on parle des noms de métiers avec le verbe ÊTRE:

Je suis professeur de français.

  • Dans certains cas, le sens va changer si on met un article ou non, comme avec les jours de la semaine:

Je vais au cinéma vendredi.

Je vais au cinéma le vendredi.

La première phrase signifie que je vais au cinéma ce vendredi, alors que la seconde signifie que je vais au cinéma tous les vendredis.

 

L’article DE

Dans certains cas, l’article DE remplace UN, UNE, DU, DE LA, DE L’ ou DES, comme je l’expliquais dans cette vidéo.

  • C’est le cas avec la négation par exemple:

J’ai un copain.

Je n’ai pas de copain.

  • C’est le cas aussi lorsque l’article indéfini pluriel se trouve devant un adjectif. Normalement, il faut dire:

Jeanne a de beaux yeux.

Et non pas:

Jeanne a des beaux yeux.

Mais il s’agit ici d’une subtilité qui a tendance à disparaitre dans le français de tous les jours et qu’on retrouve surtout dans un langage soutenu.

 

Le cas du complément du nom

L’utilisation des articles français avec un complément du nom pose aussi beaucoup de soucis aux étudiants de FLE.

  • Beaucoup hésiteront par exemple entre DE et DU ou entre DE et DES dans certaines constructions:

Un professeur de français. (et non: Un professeur du français.)

Un bouquet de fleurs. (et non: Un bouquet des fleurs.)

Dans ces deux cas, en fait, il n’y a pas d’article, mais simplement la préposition DE.

  • Certains cas sont encore plus subtils:

C’est un bureau de ministre.

C’est le bureau du ministre.

Dans la première phrase, on parle d’un bureau de grande qualité, qui ressemble à celui d’un ministre, alors que dans la seconde phrase, c’est un bureau qu’utilise vraiment un ministre en particulier.

 

Bien sûr, il y a encore bien d’autres pièges et difficultés liés à l’utilisation des articles, comme je l’explique dans mon cours Français Progressif 3.

Si tu veux approfondir encore le sujet, je te recommande cette vidéo sur les différences entre DES, CERTAINS et QUELQUES.

 

Pour obtenir gratuitement la fiche PDF avec l’article et la transcription:

28 réflexions sur “LES ARTICLES EN FRANÇAIS”

  1. Bravo Pierre
    Vous prenez le temps de bien nous expliquer et de écrire textuellement tout ce que que vous parlez dans la vidéo. Merciiii

  2. Stéphanie Sun

    Bonjour Pierre,
    Je pense qu’il y a une petite erreur dans l’explication ci-dessous, ça doit être l’article indéfini pluriel au lieu d’article défini pluriel? Pourriez-vous vérifier?
    C’est le cas aussi lorsque l’article défini pluriel se trouve devant un adjectif. Normalement, il faut dire:
    Jeanne a de beaux yeux.

    Bien cordialement

    Stéphanie

  3. Un cours magnifique, je voudrais suivre le cours de français niveau intermédiaire et avancé, la maîtrise de la grammaire, écrire Sans faute d’orthographe. Quelles sont les conditions, dont notamment le prix, le module et la durée. Merci d’avance.

  4. Gajjugajendra

    Merci mille fois pour les lecons de
    Grammaire de base. Ca m aide a faire mes etudiens comprendre le grammaire francaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour en haut