Le participe passé en français est très important car il sert à former les temps composés de la conjugaison française. Il sert aussi à former la voix passive et des adjectifs. Ce n’est pas toujours facile de savoir quel est le participe passé correct. Dans cette vidéo je vous explique tout sur les participes passés: leur formation, l’accord des participes passés et des astuces pour ne pas se tromper! Voilà un point de grammaire française que vous maîtriserez après cette vidéo!

🖐 Sous la vidéo, vous retrouverez la fiche récapitulative et surtout un exercice interactif: vous pouvez le faire directement sur votre ordinateur, tablette ou téléphone! Bonne chance!

 

Le participe passé en français

1. Pourquoi le participe passé est-il fondamental?

Tout d’abord, le participe passé sert à construire tous les temps composés en français.
Par exemple, au passé composé, cela donne: Manger -> J’ai mangé. Partir -> Je suis parti.

Ensuite, on utilise aussi le participe passé pour construire la voix passive.
Le chat mange le poisson. -> Le poisson est mangé par le chat.

Enfin, il sert à construire de nombreux adjectifs.
Je suis épuisé! (“épuisé” est le participe passé du verbe “épuiser”)
Il est assis sur un banc. (“assis” est le participe passé du verbe “asseoir”)

2. Comment apprendre les participes passés

 On peut classer les participes passés en 4 groupes, en fonction du son final et de leur terminaison.

. Son final [e] = les participes passés en -É

Il s’agit de tous les verbes en -ER, auxquels on rajoute “naître” et “être”.
Chanter -> J’ai chanté. Aller -> Je suis allé. Être -> J’ai été. Naître -> Il est né.

. Son final [i] = Les participes passés en -I, -IS, -IT

On observe ici trois possibilités de terminaisons.

Parmi ces verbes qui font leur participe passé en -I, on retrouve notamment les verbes du 2e groupe.
Finir -> J’ai fini. Agir -> J’ai agi. Choisir -> J’ai choisi. Réfléchir -> J’ai réfléchi.
On peut également retrouver des verbes du 3e groupe: Partir -> je suis parti.

Ensuite, on retrouve des verbes qui font leur participe passé en -IS.
Comprendre -> J’ai compris. Apprendre -> Tu as appris.

Il y a également des verbes dont le participe passé termine en -IT: Écrire -> Tu as écrit.

Pour connaitre la terminaison, on peut utiliser la voix passive avec un sujet féminin.
La lettre est écrite. (-it -> -ite)
La table est mise. (-is -> -ise)

. Son final [y] = les participes passés en -U

Il s’agit uniquement de verbes du 3e groupe.
Lire -> J’ai lu. Venir -> Tu es venu. Voir -> J’ai vu. Devoir -> J’ai dû. Avoir -> J’ai eu.

Presque tous les verbes en -OIR font leur participe passé en -U, mais il y a quelques exceptions:
S’asseoir -> Je me suis assis.

. Les autres cas

Le 4e groupe concerne tous les autres cas. Il n’y en a pas beaucoup.
Mourir -> Je suis mort. (j’ai mouru)
Faire -> J’ai fait.
Offrir -> J’ai offert.
(Re)joindre -> J’ai (re)joint.
Peindre -> J’ai peint.

En conclusion, on s’aperçoit qu’on peut classer les participes passés selon deux critères:
– soit avec le son final comme on vient de le faire.
– soit en partant des groupes de verbes (1er, 2e et 3e groupe).
Tous les verbes du 1er groupe font leur participe passé en -É, les verbes du 2e groupe en -I, et ceux du 3e groupe en… un peu tout :-)

3. L’accord du participe passé

Si le participe passé est utilisé à la voix passive ou comme adjectif, on fait l’accord avec le sujet, en genre et en nombre.
La souris est mangée par le chat. La maison est peinte.
Elle est fatiguée. Elles sont fatiguées.

Avec l’auxiliaire “être“, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.
Elle est venue.
Quand il s’agit de l’auxiliaire “avoir“, normalement, le participe passé ne s’accorde pas.
Elle a mangé.
En revanche, avec l’auxiliaire “avoir“, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec son complément d’objet direct, si ce complément est placé avant le verbe.
Les pâtes que j’ai mangées.


Le participe passé en français

L’EXERCICE

Et si tu veux progresser en français, nous avons plusieurs outils :

Inscris-toi au COURS GRATUIT !! ( Choisis ton niveau )

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
🛒 Dans notre boutique tu trouveras tous nos cours complets qui répondent à tous les besoins.
👨‍🎓👩‍🎓 CONNAIS-TU L’ACADÉMIE FRANÇAIS AVEC PIERRE ? Les membres de l’académie font des “Skype” / “Zoom” entre eux presque tous les jours ! Les meilleurs, qui ont un niveau de professeur, encouragent et aident les autres ! C’est un cercle vertueux !
Tu peux aussi intégrer un groupe Whatsapp/Telegram, recevoir plein d’informations sur du matériel pour le français, poser tes questions à un professeur de français, participer à mes cours en direct (1 fois /semaine), créer des rencontres dans ta ville pour parler. Nous te mettons aussi en contact avec les meilleurs professeurs particuliers (que j’ai personnellement sélectionnés) pour des cours via Skype/Zoom si tu en as besoin.

 

Le participe passé en français
Transcription de la vidéo

Bonjour, comment allez-vous mes étudiants préférés ? Est-ce que vous êtes motivés ? Oui ? N’oubliez pas, pour apprendre n’importe quoi, la première chose c’est être motivé et prendre du plaisir, bien entendu.  Aujourd’hui, nous allons voir un point très important que vous me demandez souvent, vous me posez des questions par rapport à ça, il s’agit du participe passé. Si vous n’êtes pas encore abonné à cette chaîne, n’oubliez pas de vous abonner, d’activer la petite cloche. Et puis, n’oubliez pas qu’on a aussi une page Instagram et Facebook.

Alors, la première chose qu’on va voir, c’est : pourquoi déjà le participe passé est-il si important ? Parce que c’est vrai que c’est un point de grammaire important.

1. Pourquoi le participe passé est-il fondamental ?

Eh bien, la première raison, c’est qu’il sert à construire tous les temps composés en français. Donc évidemment, c’est très important. Donc par exemple, je vais dire au passé composé, verbe manger : j’ai mangé. Donc « mangé », c’est le participe passé du verbe manger. Un autre exemple : je suis parti. Donc « parti », c’est le participe passé du verbe partir. Mais pas seulement ! Par exemple, pour construire la voix passive, on utilise aussi le participe passé : le chat mange le poisson. Le poisson est mangé par le chat. « Mangé », c’est un participe passé.

Et finalement, il y a beaucoup d’adjectifs qui sont construits à partir du participe passé. Par exemple, si je dis : je suis épuisé. Eh bien, « épuisé », ça vient du verbe épuiser, d’accord ? Ça vient du participe passé du verbe épuiser. Je peux dire aussi par exemple : il est assis sur un banc. Eh bien, « assis », ça vient du participe passé du verbe asseoir.  Et maintenant, on passe à la deuxième partie de la vidéo, c’est-à-dire : comment former ou construire nos participes passés, comment les apprendre, si vous voulez.

2. Comment apprendre les participes passés

Alors, pour moi, le mieux c’est de les classer en quatre groupes, en fonction du son que l’on entend à la fin. Premier groupe, ceux qui terminent en É. Donc en fait, c’est E accent aigu tout le temps. Par exemple, le verbe manger : j’ai mangé, participe passé en É. Ensuite, le groupe de ceux qui terminent avec le son I. Alors là, il peut s’agir de IS, IT ou I. Ensuite, ceux qui terminent avec le son U. Et là, c’est la lettre U. Et enfin, les autres.

Commençons par ceux qui terminent avec le son É. Donc c’est toujours pareil, on écrit ceux-là E accent aigu. Alors, il s’agit de tous les verbes en ER, plus deux autres verbes : le verbe « naître » et le verbe « être ». Alors, voyons tout de suite ceux-là à l’écrit, donc par exemple le verbe chanter, typique du premier groupe : j’ai chanté. Donc on voit que le participe passé se termine avec le son É, et ça s’écrit toujours E accent aigu. Verbe aller : je suis allé. Verbe être : j’ai été. Et enfin le verbe naître : il est né. Deuxième groupe, donc on l’a dit, les participes passés qui terminent avec le son I. Donc là, il peut y avoir trois cas : soit juste un I, soit IS, soit IT. Alors, parmi ces verbes qui font leurs participes passés en I, on a notamment les verbes du deuxième groupe. Alors, typiques du deuxième groupe : finir. Donc on va dire : j’ai fini. Et ça termine en I. D’autres verbes du deuxième groupe : j’ai agi, le verbe agir. J’ai choisi, le verbe choisir. Ou je ne sais pas : j’ai réfléchi, par exemple. Mais nous n’avons pas dans cette catégorie que des verbes du deuxième groupe, nous avons aussi des verbes du troisième groupe. Par exemple, le verbe partir. Partir, ça termine en IR, mais ce n’est pas un verbe du deuxième groupe, parce qu’on n’entend pas le ISSONS à nous. Nous finissons, deuxième groupe, mais nous partons. Là, c’est du troisième groupe, et son participe passé termine en I.

Alors ensuite, il peut y avoir des participes passés qui terminent en IS. Par exemple, avec le verbe comprendre : j’ai compris, IS. Ou encore : tu as appris ta leçon, le verbe apprendre.
Alors, maintenant un exemple avec un participe passé qui termine en IT. Eh bien, par exemple le verbe écrire. Donc : tu as écrit une lettre. Écrit : IT. Alors, comment savoir si ça termine en I, IS, IT ? Eh bien, on peut utiliser, par exemple, la voix passive et mettre un sujet féminin. Par exemple : la lettre est écrite. Et là, comme il y a un E, parce que ça fait l’accord avec le sujet, on va en reparler, eh bien, on entend le T, du coup : écrite. La table est mise. On entend le S.

Et passons maintenant à la troisième catégorie, les participes passés qui terminent avec le son U. Donc, là, il s’agit toujours de la graphie U, la lettre U. Alors, ce sont des verbes du troisième groupe. On a, par exemple, le verbe lire : j’ai lu. Le verbe venir : tu es venu. Le verbe voir : il a vu. Devoir : il a dû. Alors, attention, devoir, le DÛ là, il prend un accent circonflexe, c’est vrai. Et enfin, un dernier, avoir : j’ai eu. Alors là, c’est vrai que ça s’écrit EU, mais ça se prononce U. Alors, on peut remarquer que presque tous les verbes en O-I-R, OIR, font leurs participes passés en U. Attention, il y a quelques exceptions comme s’asseoir : je me suis assis, par exemple.

Et après, le quatrième groupe, donc c’est-à-dire tous les autres cas. Il n’y en a pas beaucoup, mais par exemple le verbe mourir : je suis mort. Et ne faites pas l’erreur que font souvent les enfants français, qui disent : j’ai mouru. C’est : je suis mort. Le verbe faire : j’ai fait. Attention au verbe offrir : j’ai offert. Le verbe joindre ou rejoindre : j’ai rejoint ma copine. Et les verbes de la famille de peindre, par exemple : j’ai peint la maison.  Voilà, donc pour moi c’est la meilleure méthode ce classement. Mais en fait, en conclusion, on peut voir qu’on peut le classer selon deux critères : soit donc avec le son final, comme on a fait. Puis si vous préférez, eh bien, vous pourriez partir d’une autre logique, c’est-à-dire partir des groupes de verbes : premier groupe, deuxième groupe, troisième groupe. Dire que le premier groupe c’est… tous les verbes du premier groupe forment leurs participes passés en É, tous les verbes du deuxième groupe en I, et les verbes du troisième groupe, eh bien, ça peut être tout, donc c’est une autre logique, si vous voulez.

3. L’accord du participe passé

Allez, troisième partie de cette vidéo : l’accord du participe passé. Alors, je ne vais pas traiter ce point de manière exhaustive, parce que ce n’est pas l’unique but de la vidéo, on va voir le principal. Alors, tout d’abord, si le participe passé est utilisé à la voix passive ou comme adjectif, eh bien, il y a accord avec le sujet. Alors, quand je dis « accord », c’est évidemment en genre et en nombre. Donc par exemple, si je dis : la souris est mangée par le chat, attention, ça va s’accorder avec souris, c’est une souris, donc mangée : ÉE. La maison est peinte. Et là, on entend bien le T, du coup, et on met TE, etc. Alors, comme adjectif, par exemple : elle est fatiguée. Donc fatiguée : ÉE. Ou : elles sont fatiguées, ÉES.

Bon, maintenant voyons le plus difficile, il s’agit des temps composés. Alors, si on utilise l’auxiliaire être, on fait l’accord avec le sujet. Par exemple : elle est venue. Venue : UE. Si on utilise l’auxiliaire avoir, on ne fait normalement pas d’accord. Par exemple : elle a mangé. Mangé : É. On ne rajoute pas un E supplémentaire. Mais si on est avec l’auxiliaire avoir et que le complément d’objet direct, s’il y a un complément d’objet direct évidemment, si ce complément d’objet direct est placé avant le verbe, eh bien, on va faire l’accord avec le complément d’objet direct. Donc par exemple : les pâtes que j’ai mangées. Mangées : ÉES. Parce que j’ai mangé quoi ? Les pâtes, complément d’objet direct placé avant le verbe.

Voilà, donc je n’irai pas plus loin aujourd’hui avec l’accord du participe passé. Et en plus, ce n’est pas si important que ça. Avec cette règle-là, ça suffit largement pour 95 % des cas.  J’espère que la vidéo vous a plu, n’hésitez pas à mettre un pouce vers le haut. N’oubliez pas qu’on a deux cours totalement gratuits pour un niveau totalement débutant, et puis pour un niveau, bah, intermédiaire et avancé. Je vais vous proposer aussi une fiche récapitulative de cette vidéo, dans l’article du blog, ainsi qu’un exercice interactif. Et puis, évidemment, vous pouvez retrouver tous nos cours complets. Bref, je vous laisse tous les liens dans la description de la vidéo. Allez, je vous embrasse et je vous dis à dimanche prochain. Au revoir !

Pour compléter cette vidéo, je te conseille de regarder celle-ci: Auxiliaire ÊTRE ou AVOIR?