Régionalismes – Français de nos régions

Pain au chocolat ou chocolatine? Il pleut ou ça pleut? Pour mieux comprendre les régionalismes de la langue française, je t’invite à regarder notre vidéo et à lire cet article!



SOMMAIRE

  1. C’est quoi un régionalisme?
  2. Le vocabulaire des régions
  3. Les régionalismes grammaticaux
  4. La prononciation: les différences régionales

1. C ’est quoi un régionalisme?

Un régionalisme est un mot, une expression ou une tournure de phrase propre à une certaine région.

  • En France, on ne s’exprime pas exactement de la même façon selon la région où l’on habite. On peut ainsi désigner une même chose sous un nom différent. L’exemple le plus célèbre concerne cette petite gourmandise qu’on trouve dans les boulangeries:

Régionalismes - chocolatine

Dans la majeure partie de la France, on appelle cela un “pain au chocolat“. Mais dans le Sud-Ouest, on dit une “chocolatine“! Et dans l’Est de la France, certains parlent de “croissant au chocolat” ou de “petit-pain au chocolat“. Ces expressions sont donc des régionalismes car elles sont spécifiques à une région, elles ne sont pas utilisées dans toute la France!

  • Comme les différents registres de langues, les régionalismes participent à la richesse de la langue française. Pour un étudiant de FLE, il peut donc être intéressant de connaitre certaines expressions régionales. Si tu vas dans une boulangerie à Toulouse par exemple, il vaudra mieux commander une chocolatine plutôt qu’un pain au chocolat! Cela permettra aussi, parfois, d’éviter des malentendus.
  • Les régionalismes peuvent porter sur trois éléments de la langue: le vocabulaire, la syntaxe et la prononciation. Il peut en effet y avoir des différences dans le lexique (“chocolatine” / “pain au chocolat”), dans les tournures grammaticales (“il pleut” / “ça pleut”) ou dans la prononciation (“jaune” avec un o ouvert ou fermé). C’est ce que nous allons voir maintenant, en nous appuyant sur les recherches menées par le linguiste Mathieu Avanzi et présentées sur le site Français de nos régions.

2. Le vocabulaire des régions

Beaucoup de régionalismes concernent le lexique: en fonction de la région, on utilise un mot ou une expression différente pour désigner une même chose.

Voici quelques exemples.

Crayon de papier ou à papier? Crayon à papier ou crayon de bois?

Voici un objet tout simple, que les écoliers du monde entier utilisent tous les jours. Un objet simple donc, mais compliqué à nommer, si l’on en croit cette carte:

Régionalismes - crayon

“Crayon à papier”, “crayon de papier”, “crayon gris”, “crayon de bois”, “crayon mine”, “crayon papier” ou tout simplement “crayon”! Comme tu le vois, les manières de désigner cet objet sont nombreuses! Heureusement, il y a toujours le mot “crayon” dedans, ce qui permet quand même de s’y retrouver!

Pichet, carafe, cruche, pot d’eau, broc…

Là encore, on a un objet de la vie de tous les jours, qu’on utilise pour servir de l’eau. Là encore, les manières de le nommer varient d’une région à l’autre.

Régionalismes - carafe

Mais alors que les différences entre  les manières de nommer un crayon étaient minces, dans ce cas-là, les mots ne se ressemblent pas du tout. Si dans un restaurant à Lyon tu demandes un broc, pas sûr qu’on te comprenne… Mais si tu as lu cet article, tu sauras qu’il vaut mieux demander là-bas un pot d’eau!

Déjeuner ou diner?

Le “petit-déjeuner”, le “déjeuner”, le “diner”: voilà 3 mots que les étudiants de français rencontrent dès le début de leur apprentissage. Le petit-déjeuner désigne le repas du matin, le déjeuner le repas du midi et le diner le repas du soir. C’est clair et net, non?

Et pourtant, si tu vas en Belgique ou en Suisse, tu constateras que les gens déjeunent le matin, dinent le midi et soupent le soir. C’est à en perdre son latin, non?!

L’explication est historique: avant, les Français disaient comme les Belges et les Suisses. Ils parlaient de “déjeuner” le matin, de “diner” le midi et de “souper” le soir. Mais peu à peu, les heures des repas se sont décalées et on a dû introduire l’idée de “petit-déjeuner”.

Bref, comme tu le vois, les régionalismes ne concernent pas que la France. On retrouve ainsi des mots spécifiques dans toutes les régions du monde où le français est parlé.

3. Les régionalismes grammaticaux

Les régionalismes ne touchent pas seulement le vocabulaire: on les retrouve aussi dans la grammaire.

Certaines tournures de phrases varient d’une région à l’autre. Elles peuvent concerner des expressions très employées dans la vie quotidienne. Voyons 3 exemples.

C’est quelle heure?

Quand tu as commencé le français, tu as certainement appris à demander l’heure en disant “Quelle heure est-il?” dans un français soutenu, ou “Il est quelle heure?” dans un français plus familier. Mais personne, probablement, ne t’a dit qu’on pouvait dire aussi: “C’est quelle heure?” C’est pourtant l’expression qu’utilisent des millions de Français qui habitent dans le Sud de la France!

Ça pleut.

De la même façon, quand la pluie tombe du ciel, certains Français disent “Ça pleut.” plutôt que “Il pleut.” C’est le cas dans une bonne partie du Centre de la France, en Auvergne et dans le Limousin notamment. Quand on y réfléchit bien, ce n’est pas absurde: on dit bien “Ça sent bon.” ou “Ça sent mauvais.” par exemple. Pourquoi ne pourrait-on pas dire “Ça pleut.”?

J’y sais.

Un dernier exemple, avec un pronom complément cette fois: le pronom Y. En français, le pronom Y s’utilise pour remplacer un lieu ou un complément introduit par À. Pourtant, dans l’Est de la France, en Bourgogne, on pourra entendre cette phrase:

– Tu sais que Lucie va se marier?

– Oui, j’y sais!

Dans un français correct, il faudrait évidemment dire: “Oui, je le sais!” Et pourtant, des milliers de Bourguignons, de toutes les classes sociales, utilisent cette formule tous les jours. Un bel exemple de régionalisme grammatical!

4. La prononciation: les différences régionales

En France, il y a des différences de prononciation d’une région à l’autre: ce sont les accents régionaux.

Comme tu le sais sûrement, chaque région française possède un accent spécifique. Les Marseillais ne parlent pas comme les Parisiens, les Strasbourgeois comme les Bordelais. L’accent du Sud de la France, qu’on appelle souvent l’accent du Midi, est l’un des plus typiques. Il est réputé “chantant”.

Voyons ces différences régionales à travers quelques exemples.

La prononciation de “jaune”, un régionalisme phonétique

Le mot “jaune” n’est pas prononcé de la même façon dans le Nord et dans le Sud de la France. Dans le Nord, le O est prononcé de façon fermée comme dans le mot “peau“: [o]. En revanche, dans le Sud, le O de “jaune” est prononcée de façon ouverte, comme dans le mot “pomme”: [ɔ]. On retrouve la même distinction avec le mot “rose”.

Grâce à ce genre de différences, les Français peuvent parfois identifier la région d’origine d’une personne juste en l’entendant parler.

Les sons [e] et [ɛ]

Aujourd’hui, la différence entre les sons [e] et [ɛ] a tendance à diminuer en français. Avant, on faisait par exemple la différence à l’oral entre “J’irai” et “J’irais“, entre le futur et le conditionnel. “J’irai” se prononçait [e], comme dans “école”, alors que “J’irais” se prononçait [ɛ], comme dans “exemple”.

Désormais, les personnes qui font cette différence sont peu nombreuses en France. Elles sont principalement originaires du Nord-Est de la France. Par contre, les Belges et les Suisses  font de la résistance puisqu’ils continuent de prononcer différemment “J’irai” et “J’irais”.

De même, dans l’Est de la France et en Bretagne, on va prononcer de façon ouverte la fin du mot “poulet”: [pulɛ] alors que dans le reste de la France, on va prononcer le son final de façon fermée: [pule].

C’est pourquoi, pour un étudiant de FLE, il vaut mieux ne pas trop se focaliser sur la différence entre [e] et [ɛ], car même en France, cette distinction n’est pas claire!

Persil et sourcil

Faut-il prononcer le L final du mot “persil”? Voilà une question qui divise la France! La réponse changera selon la région où l’on se trouve: dans le Centre de la France, en général, on ne prononce pas la consonne finale de “persil”, alors que dans le reste de la France, on prononce clairement le L.

On observe le même phénomène avec le mot “sourcil”: les Français ont tendance à prononcer le L final alors que les Belges ne le prononcent pas.

Comme tu le vois, ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver avec les régionalismes français. J’espère cependant que cet article t’a aidé à mieux comprendre les différences qui peuvent exister entre les manières de parler dans les  différentes régions de France.

De toute façon, ne t’inquiète pas: tu peux très bien parler parfaitement français sans connaitre toutes ces subtilités régionales! Il existe des astuces plus importantes à savoir pour parler comme les Français!

 

Régionalismes en français: PDF – Exercice – Transcription

23 réflexions sur “Régionalismes – Français de nos régions”

  1. Bon soir mes chers professeures, c’est très bien intéressant connaître tous les régionalismes de la belle France!
    Il m’a aimé beaucoup!!!
    Merci beaucoup!
    Á bientôt!
    María Jesús

  2. Bakeni Mujombwe Moïse

    Bonjour mon professeur j’abite en république démocratique du Congo meme en rdc et les pays voisin il y a la diffèrent pronociation mais je vous remercier beaucoup et suis content avec votre cour que vous ici enligne votre élève Bakeni Mujombwe Moïse future professeur comme vous merci.

  3. Bonjour professeurs,
    Quelle jolie vidéo, je vous remercie de ce sujet trés important
    Comme je vis à Montréal, c’est vrais 100%, on dit: souper au lieu de diner
    Finalement, il y a la même diversité en langue arabe, chaque pays a son accent et en plus on compte peut-être centaines des accent dans un même pays.

  4. Serge Junior JOSEPH

    Salut M. Pierre, d’abord je vous félicite pour votre cours de français, le régionalisme c’est très intéressant, à cause de la diversité dans une même langue. Je suis d’Haïti.

  5. On ne dit plus “Quelle heure est-il”.?

    Aux Etats Unis il y a pas mal d’expressions régionales.
    – “livre de poche” – un livre de papier, mais au nord-est ça vent dire un sac à main
    – soda= un boisson gazeuse, mais au centre des Etats-Unis, surtout à Chicago, on dit “pop”

  6. Au Brésil, il y a aussi ce genre de choses.
    A São Paulo, ça s’appelle biscuit de “Bolacha” et à Rio de Janeiro “Biscoito”. Au Portugal c’est “Bolacha” aussi .
    Il y a un type de pain qu’on appelle “pain français”, au Portugal on l’appelle “pain brésilien” , et en france il n’ai pas ce genre de pain MDR.
    Il y a beaucoup de régionalismes au Brésil.

  7. En Espagne c est vraiment un bordel avec les regionalismes, il faut juste changer de province, je ne dis plus de région juste de province pour écouter comme l on apelle les choses d une autre manière et avec un autre accent. C est vrai avec l espagnol de la RAE (Royale Académie de langue Espagnole) on se comprend sans probleme dans tout le pays. Mais il se peut que dans des endroits ruraux avec les gens les plus anciennes il y ait des petis malentendus.
    Puis c est toute une autre histoire qui provoque des conflicts politiques les différentes langues que l on parle en Espagne, catalan, basque, valencien, mallorquin, galicien.
    Merci pour la vidéo, c est intéressante, moi en France des fois j ai déjà eu des petits soucis avec le vocabulaire à Paris ou à Lyon, et avec des Français de partout la France.

  8. María Imperio Arenas Gonzalez

    Bonjour, merci pour votre vidéo. En Amérique Latine il y a énormement de différences en espagnol,. et aussi à l’intérieur de chaque pays.

  9. Alessandra D'Aria

    🇮🇹J’abite in Italie et c’est la meme chose Ici: nous parlons l’Italienne standard, mais nous avons les regionalismes. Chaques regions a mots, expressions Et tournoure de frase different et on peut distinguere en general, dans la pronunciations e la sonorite’, le regionalism du nord du centre et du sud d’Italie. La Toscane ou j’abite, c’est la patrie de la langue italienne. Dans la communications verbal nous ne pronuncions pas la “C” [=K] devant la vocale, qui se trasforme en “H” bruyant/sonore, par example, le mot “cannuccia “(=la paille), change en “hannuccia”. J’aime beaucoup cet aspect: c’est la richesse e la diversite’ de la langue italienne. Merci a vous pour divoulguer la langue francaise☺️: je l’ardore! Pardonne moi pour les fautes de grammaire!😋

  10. Ana Elizondo

    Dans ma región, Aragón, on dit “Pozal” para decir “cubo” o ‘ rodilla” para decir “bayeta”., ” Tozolón” para “caída”.
    Ily en a plein de”aragonesismos”
    Merci pour le vidéo!

  11. Jorge Aviles

    Salut Pierre ! J’habite à l’ouest du Canada mais je sais qu’au Québec on utilise déjeuner pour le premier repas du jour. Dans d’autres provinces, on utilise des termes plutôt acadiens, mais la norme est toujours déjeuner, diner et souper.

    Jorge.

  12. Saadeddine mayar

    Merci beaucoup pierre pour ce cours franchement j’ai aimé ce que vous faites pour nous et encore une fois merci énormément . l’essentiel j’attends votre deuxième leçon

    1. Pierfilippo Bruno

      Salut Pierre! Je vis en Sicile et déjà dans ma propre ville il y a des différences, tant dans la prononciation que dans le vocabulaire, concernant certains mots ou tournures de phrases. Merci pour tes cours!

  13. j’habite en Buenos Aires, Argentina. Notre pays est trés long et chaque province a differents accents, vocabulaires, régionalismes.
    merci pour votre video.
    Ana Moure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page