Comment parler avec un langage soutenu? C’est une question que se posent beaucoup d’étudiants qui apprennent le français, mais aussi beaucoup de personnes qui ont le français comme langue maternelle! En effet, parler un français soutenu est tout un art, avec ses astuces et ses petits secrets! Découvrons-les ensemble!

  1. C’est quoi le registre soutenu?
  2. Dans quelles situations s’exprimer en français soutenu?
  3. Comment parler dans un langage soutenu?

C’est quoi le registre soutenu?

Pour comprendre ce qu’est le langage soutenu, il faut d’abord s’intéresser à ce qu’on appelle les registres de langue. Dans cette vidéo, nous avons expliqué qu’il existe en français 3 grands registres:

– le langage familier: c’est le français qu’on parle entre amis, entre jeunes, dans des situations détendues et informelles. Les Français utilisent beaucoup ce niveau de langue, ce qui pose en général des difficultés aux étudiants de FLE qui arrivent en France et qui ont appris un français scolaire! Dans le français familier, on utilise parfois des expressions d’argot ou encore… des gros mots!

– le langage courant: c’est le français qu’on apprend à l’école et qu’on utilise dans la vie quotidienne, dans les magasins, au travail, etc. C’est un registre neutre, qu’on peut employer dans toutes les situations. C’est généralement le niveau de langue que les étudiants de français maitrisent le mieux!

– le langage soutenu: c’est le français qu’on utilise dans des situations particulières, très formelles, qu’on ne rencontre pas forcément tous les jours. Il s’agit d’un niveau de langue soigné, qui se caractérise notamment par l’utilisation d’un vocabulaire riche ou de certaines tournures de phrases.

Pour bien sentir la différence entre ces 3 registres de langues, compare ces phrases:

J’ai un boulot trop chiant. (registre familier)

Je fais un travail difficile. (registre courant)

J’exerce une activité professionnelle exigeante. (registre soutenu)

La différence saute aux yeux, non? :-D

Dans quelles situations s’exprimer en français soutenu?

Le français soutenu s’emploie dans diverses situations. Voici quelques exemples.

– Au travail: si tu as un entretien d’embauche en français, il faudra que tu essaies de soigner ton langage, d’utiliser des tournures de phrases typiques du langage soutenu français. Tu devras aussi parler un français recherché lors de certaines réunions professionnelles, avec des clients importants par exemple.

– À l’écrit: le langage soutenu se rencontre le plus souvent dans des textes, journalistiques, historiques ou littéraires notamment. Il vaut mieux aussi utiliser un vocabulaire soutenu lorsqu’on écrit une lettre formelle ou un e-mail important, pour obtenir une bourse ou décrocher un emploi par exemple.

– Entre gens distingués – j’aurais pu écrire aussi: “entre gens snobs”! En effet, on peut entendre le registre soutenu dans certains milieux sociaux privilégiés, comme la bourgeoisie. Le langage soutenu peut ainsi être une manière de marquer sa différence, de montrer qu’on est plus chic et qu’on s’exprime mieux que les autres.

– Par politesse: quand on veut être très poli, avec un commerçant par exemple, on peut employer certaines tournures de phrases soignées, qui appartiennent à un registre soutenu. On utilisera par exemple le conditionnel et l’inversion sujet/verbe, comme nous l’évoquions dans cette vidéo sur la politesse en français: Pourriez-vous me donner une baguette s’il vous plait?

Une dernière précision très importante: le langage soutenu ne s’utilise pas systématiquement dans ces situations-là. On peut très bien employer un registre familier au travail (avec ses collègues) ou à l’écrit (dans un SMS à un ami). On peut aussi être poli d’une façon très simple (Merci!) tandis que les gens raffinés, eux aussi, disent des gros mots! :-D

Comment parler dans un langage soutenu?

Pour parler un langage soutenu en français, il faut prendre en compte trois aspects: le vocabulaire, la grammaire et la prononciation.

Le vocabulaire soutenu

En français soutenu, on utilise un vocabulaire plus précis, avec des mots rares, recherchés ou littéraires. Regardons ensemble ces trois phrases:

J’ai pété la bagnole de mon frangin. (registre familier)

J’ai cassé la voiture de mon frère. (registre courant)

J’ai endommagé l’automobile de mon frère. (registre soutenu)

Comme tu le vois, c’est ici le choix des mots qui fait la différence entre les trois registres de langue. Pour parler d’une “voiture“, on utilise souvent en langage familier le mot “bagnole” alors que le mot “automobile” sonne de façon plus formelle. C’est la même chose concernant les verbes utilisés: “péter“, “casser“, “endommager“, du plus familier au plus soutenu.

Si tu veux enrichir ton vocabulaire et apprendre des mots du langage soutenu en français, il existe un moyen très efficace: lire des livres en français.

La grammaire du français soutenu

Pour parler un langage plus soutenu, la syntaxe est aussi très importante. Voici quelques astuces pour s’améliorer sur ce point.

Inverser le sujet et le verbe. Dans un langage soutenu, on inverse le sujet et le verbe pour poser des questions. Par exemple:

Peux-tu me donner ce livre?

On doit parfois aussi redoubler le sujet pour faire l’inversion:

Les Français utilisent-ils le registre soutenu?

Utiliser certains temps verbaux. En français soutenu, il arrive qu’on utilise des formes verbales rares, comme le plus-que-parfait du subjonctif, qu’on ne trouve en général que dans des textes littéraires:

Il aurait fallu que j’eusse fini avant la nuit.

Mais attention, si tu dis cette phrase à un Français, il y a de fortes chances qu’il te regarde bizarrement! :-D

Construire des phrases complexes. Faire des phrases en français soutenu est parfois tout un art ! Il ne faut pas hésiter à faire des phrases plus élaborées, plus complexes:

Je vous saurais gré de vous vêtir. En effet, le temps n’est guère clément!

Ce qu’on pourrait traduire en français courant:

Habille-toi, il va pleuvoir!

Tout un art, le français soutenu, n’est-ce pas? ;-)

La prononciation, un élément important du registre soutenu

Quand on veut s’exprimer en français soutenu, il est important de soigner sa prononciation. Voici pour cela deux astuces.

Bien prononcer les mots. Eh oui, ça parait tout bête, mais si tu articules bien, en prononçant chaque mot correctement, ton interlocuteur aura l’impression que tu parles un français soutenu! Il suffit de comparer “Je ne sais pas” et “Ch’sais pas” pour s’en convaincre!

De même, il y a beaucoup de mots que les Français prononcent mal, comme “et cetera” ou “lumbago” par exemple! Si tu les prononces correctement, alors tu pourras passer pour quelqu’un qui utilise un niveau de langue élevé!

Prononcer les liaisons facultatives. Tu le sais certainement: en français, il existe des liaisons obligatoires (entre le pronom et le verbe par exemple: Vous êtes sympa) et des liaisons facultatives, qu’on n’est pas obligé de prononcer. Eh bien, dans un registre soutenu, on aura tendance à prononcer toutes les liaisons, même les liaisons facultatives:

Mais alors, c’est incroyable! Vous êtes allés à Paris le même jour que moi!

Vocabulaire, syntaxe, prononciation: voilà, tu as désormais toutes les clés pour parler en français soutenu!

Et si tu veux en apprendre plus sur les registres de langues, je te conseille cette vidéo consacrée au verlan.

 

Le français soutenu: PDF – Exercice – Transcription