Dans cette vidéo, on va voir l’’expression de la cause en français et plus particulièrement le sens et l’utilisation de CAR, PARCE QUE et PUISQUE. On verra aussi la différence entre  “Parce que” et “Par ce que” ! 😊
Le podcast se trouve, comme toujours, à la fin de l’article et la transcription est sous la vidéo, après la fiche et l’exercice !

🤝 N’hésite pas à t’abonner à notre chaine YouTube et à activer la cloche et à nos pages Instagram et Facebook !
🎧 Tu peux aussi nous écouter sur Itunes, Spotify ou Soundcloud !
👉 Notre cours gratuit (niv interm. / avancé) – 👉 Notre nouveau cours gratuit pour débutants !
🖐 NOUVEAU ! Tu peux nous aider en contribuant à la traduction de nos vidéos : Titre, Description, Sous-titres, merci !

Expression de la Cause (Car, Puisque, Parce que)
Fiche Récapitulative

1) Parce que

C’est une conjonction qui est suivie de l’indicatif (ou du conditionnel ou même de l’infinitif mais pas du subjonctif !) tout comme “car” et “puisque” !

“Par ce que” indique la cause, la raison, le pourquoi de quelque chose ! En fait ça exprime la cause de façon neutre, ça répond à la question “pourquoi ?”.

Exemple :
– Pourquoi est-ce qu’il est triste ?
– (Il est triste) parce qu’elle l’a quitté.

“Parce que” se trouve rarement en début de phrase. On dira “Je ne sors pas parce qu’il pleut.”  plutôt que “Parce qu’il pleut, je ne sors pas“.

N’oubliez pas l’élision  : parce qu’il pleut !

On peut aussi dire : Ce n’est pas parce que tu parles chinois que tu vas trouver tout de suite un travail en Chine !

Remarque. 

Il ne faut pas confondre “parce que” en 2 mots et “par ce que” en 3 mots !

En effet, “par ce que” n’exprime pas la cause ! On peut le distinguer de “parce que ” de cette façon :

1) Il ne répond pas à la question “pourquoi ?”

2) On peut le remplacer par “par les choses que”.

Exemple :
Je crois, par ce que je lis dans les journaux, que le président va faire des réformes.
Je crois, par les choses  que je lis dans les journaux, que le président va faire des réformes.

Mais “par ce que” est vraiment peu fréquent en français !

2) Puisque

Marque la cause, connue ou évidente pour tous.

Le plus souvent en début de phrase !

Exemple.
Puisqu’il fait beau, nous resterons jusqu’à 20 heures.
–> Tout le monde sait qu’il fait beau !!

N’oubliez pas l’élision !

Autre exemple :
Puisque les travaux sont finis, nous allons pouvoir vivre dans notre nouvelle maison.
–> tout le monde sait que les travaux sont finis !

Remarque.
On l’utilise aussi dans l’exclamation : Mais puisque je te le dis !! Enfin !
C’est pour insister sur le fait que je te l’ai dit et que j’ai raison.

3) Car

Identique à “parce que” dans de nombreux cas :
Il part car tu ne veux pas le voir. = Il part parce que tu ne veux pas le voir.

MAIS !
Des fois il n’est pas équivalent à “parce que” !
Par exemple :
Jean est riche, car il part tout le temps en vacances au bout du monde.
Oui, on peut aussi le remplacer par “vu que” ou “la preuve” ou “en effet”.
C’est une justification !

“Car” est aussi plus utilisé à l’écrit.

Finalement, “car”, à la différence de “parce que”, est toujours précédé d’une virgule.

Et on ne le trouve pas en début de phrase ! D’ailleurs “car” ne répond pas à la question “pourquoi ?” Dans ce cas, on doit utiliser “parce que”.

 

TABLEAU RÉCAPITULATIF

L’exercice 😉

Complète avec “parce que”, “puisque” ou “car”.

1. ……………….. tu ne veux pas aller à la fête, on ira sans toi !

2. – Pourquoi tu es si content ?
     – …………………….. j’ai commencé à apprendre le français !

3. Il préfère jouer de la guitare, ………………..  c’est plus facile que le piano.

Correction de l’exercice 😉

1. PUISQUE tu ne veux pas aller à la fête, on ira sans toi !

2. – Pourquoi tu es si content?
PARCE QUE j’ai commencé à apprendre le français !

3. Il préfère jouer de la guitare, CAR/ PARCE QUE c’est plus facile que le piano.

 

👍👍👍 Si tu ne veux plus faire d’erreurs en français et parler français rapidement, je te conseille MES COURS DE FRANÇAIS ! Ils sont extrêmement efficaces ! :-)

Tu as aussi mon cours gratuit pour commencer bien sûr 😉 :

optin-sidebar-FAPnu

Clique ici pour t’inscrire à mon cours de français gratuit !

 

Expression de la Cause (Car, Puisque, Parce que)
Transcription de la vidéo

– Bonjour ! Alors aujourd’hui, on va voir l’expression de la cause en français !
– Et plus précisément les différences entre les mots : CAR, PARCE QUE, PUISQUE.
– Et à la fin de la vidéo, on fera un petit quiz pour voir si tu as bien compris !
– Mais avant de commencer, est-ce que tu aimes apprendre le français ? Si tu veux progresser, c’est très facile ! Abonne-toi à notre chaine !
– Voilà, et comme ça, tu vas apprendre en t’amusant !
– C’est bien notre but ça, Pierre.
– Bien sûr ! Pour bien apprendre, il faut s’amuser, prendre du plaisir. Allez, on commence !

– Bon alors Pierre, explique-nous quelle est la différence exactement entre CAR, PARCE QUE, PUISQUE ?
– Bon alors, les trois introduisent la cause en français. Je peux dire par exemple : Il progresse en français PARCE QU’il suit la méthode “Français avec Pierre”. Je peux dire aussi : Il progresse en français CAR il suit la méthode “Français avec Pierre”. Et je peux dire aussi : Il progresse en français PUISQU’il suit la méthode “Français avec Pierre”.
– Mais alors il n’y a aucune différence ?
– Si, si… Quelques subtilités ! Et c’est ce que l’on va voir tout de suite.
– Bon, commençons par le mot : PARCE QUE.
– D’accord. Alors déjà, PARCE QUE, PUISQUE ou CAR, les trois, ce sont tous des conjonctions.
– Ok ?
– Oui.
– Et ils sont tous suivis de l’indicatif, d’accord ?

– Alors PARCE QUE, on va dire que c’est le plus neutre. Ça exprime la cause, la raison, et ça répond à la question : Pourquoi ?
– Oui, on a qu’à voir un exemple.
– D’accord. Alors par exemple, je vais te demander : Pourquoi il est triste ? Il est triste parce qu’elle l’a quitté.
– Voilà. Mais on peut aussi tout simplement répondre “Parce qu’elle l’a quitté”. Et alors dans ce cas-là, PARCE QUE va être en début de phrase. Mais c’est assez rare ! Normalement, ce n’est pas trop en début de phrase. Mais dans ce cas-là, il va être en début de phrase.
– Oui, on va plutôt dire “Je ne sors pas parce qu’il pleut” au lieu de dire “Parce qu’il pleut, je ne sors pas”
– Oui, d’ailleurs “Parce qu’il pleut je ne sors pas”, c’est même très bizarre ! Et tiens d’ailleurs, il ne faut pas oublier l’élision, la petite apostrophe parce que là, IL, ça commence par une voyelle. Du coup, on dit PARCE QU’IL, apostrophe ! Et très intéressant, on peut aussi l’utiliser avec la négation de “Ce n’est pas”. Par exemple : Ce n’est pas PARCE QUE tu parles chinois que tu vas tout de suite trouver un travail en Chine.
– Ah oui, oui ! Et une dernière chose, c’est qu’il ne faut pas confondre PARCE QUE en deux mots avec PAR CE QUE en trois mots. Et en fait, on peut les distinguer parce que PAR CE QUE en trois mots, ça ne répond pas à la question : Pourquoi ? Et on peut le remplacer par PAR LES CHOSES QUE.
– Exactement. Donc voyons un exemple, ça va être plus simple. Donc je peux dire par exemple : je crois, PAR CE QUE je lis dans les journaux, que le président va faire des réformes.
– Oui.
– Et donc je peux le remplacer aussi par : Je crois, PAR LES CHOSES QUE je lis dans les journaux, que le président va faire des réformes.
– Voilà, ça n’introduit pas une cause.
– Oui mais bon, honnêtement, je sais que vous posez souvent cette question mais c’est extrêmement rare en français de voir PAR CE QUE en trois mots, on l’utilise très peu.

– Maintenant, on va voir le mot PUISQUE Oui, alors PUISQUE va aussi introduire la cause, mais attention, une cause connue ou évidente pour tous, et c’est ça la grande différence.
– Mais à la différence de PARCE QUE, PUISQUE est très souvent ou plus généralement en début de phrase.
– Oui, donc voyons un exemple : PUISQU’il fait beau, nous resterons jusqu’à huit heures.
– Voilà, donc là, tout le monde sait qu’il fait beau.
– Oui, si j’utilise PUISQUE, ça suppose que tout le monde sait qu’il fait beau. Et attention ! Là aussi, n’oubliez pas l’élision ! Comme IL commence par une voyelle, on va dire : PUISQU’IL fait beau.
– On va voir un autre exemple. Par exemple : PUISQUE les travaux sont finis, on va pouvoir vivre dans notre nouvelle maison.
– Exactement ! Et donc là, si on utilise PUISQUE, ça veut dire que tout le monde est au courant que les travaux sont finis. Et une dernière chose, on l’utilise aussi dans l’exclamation. Par exemple : Mais PUISQUE je te le dis !
– Oui c’est pour insister. Je te le dis ! J’ai raison !
– Oui, pour dire “Mais j’ai raison, je te le dis !”

– Et enfin on va voir le mot CAR.
– Bon alors CAR, c’est une conjonction suivie de l’indicatif, ça, on l’a déjà dit, et il va introduire évidemment la cause. Alors dans la majorité des cas, il est synonyme de PARCE QUE. Par exemple: Il part CAR tu ne veux pas le voir. Ou alors : Il part PARCE QUE tu ne veux pas le voir.
– D’accord.
– On peut dire l’un ou l’autre.
– Mais on l’utilise plus à l’écrit qu’à l’oral, non ? J’ai un peu l’impression.
– On l’utilise plus à l’écrit c’est vrai, et c’est peut-être un petit peu plus formel. Mais, des fois, il n’est pas équivalent à PARCE QUE !
– Ah bon ? Par exemple ?
– Alors par exemple, je peux dire : Jean est riche, CAR il part tout le temps en vacances au bout du monde. Et tu vois, là, je peux le remplacer par : LA PREUVE ! Il part en vacances tout le temps au bout du monde ! Ou : VU QU’il part en vacances au bout du monde, ou : EN EFFET, il part en vacances au bout du monde.
– C’est un peu comme une justification, comme si tu expliquais pourquoi quelque chose, pourquoi tu dis quelque chose.
– Tu expliques à posteriori une justification, voilà. Et finalement, CAR, à la différence de PARCE QUE, est toujours précédé d’une virgule.
– Oui, et en plus, on ne le trouve quasiment jamais en début de phrase. D’ailleurs, CAR ne répond pas à la question : Pourquoi ? Quand on te demande “Pourquoi quelque chose ?”, on répond “Parce que…”.
– Oui, c’est vrai. Bon c’est vrai, théoriquement, c’est tout à fait vrai, mais peut-être que vous allez l’entendre, bon peut-être l’entendre, mais normalement, il ne faudrait pas.

– Et finalement, on va tout résumer dans un tableau récapitulatif très, très utile que Pierre vous a fait avec beaucoup d’amour ! Hein, Pierre ?
– Bien sûr ! Donc là, voilà, il y a le tableau qui doit apparaitre. Et vous le retrouverez dans l’article du blog qui accompagne cette vidéo, je vous laisse évidemment le lien sous la vidéo. Donc voilà, tu peux faire pause pour bien le regarder.
– Voilà ! Mais en fait Pierre, comme expression de la cause, il y a plein d’autres mots : Grâce à, à cause de…
– Tout à fait, tout à fait. Mais bon on ne vas pas tout traiter là, si vous voulez qu’on traite ce sujet ou d’autres difficultés que vous avez, surtout, vous nous les mettez dans les commentaires.
– Écrivez-nous, on adore, on lit tout même si on ne peut pas répondre à tout.
– Et en fonction de vos difficultés, si vous voulez qu’on fasse une vidéo sur un sujet ou un autre, eh bien on le prendra en compte donc vous nous le mettez dans les commentaires.

– Et attention, attention ! C’est le moment du quiz !
– Alors évidemment, c’est quoi l’exercice ? Eh bien vous devez compléter les phrases par PARCE QUE, CAR ou PUISQUE.
– On va voir si vous avez bien écouté.
– Donc voilà, là ça apparait à l’écran. Donc je vais lire les phrases. Donc la première : […] tu ne veux pas aller à la fête, on ira sans toi.
– La deuxième : Pourquoi tu es si content ?
– […] j’ai commencé à apprendre le français. Et la troisième : Il préfère jouer de la guitare, […] c’est plus facile que le piano.
– Alors, vous avez trouvé ? On vous laisse la correction dans le blog avec la fiche, le podcast, la transcription, tout ça !
– Un exercice, je vous laisse le lien sous la vidéo, il va apparaitre sur la vidéo, et n’oubliez pas que vous avez deux cours gratuits, un cours pour débutants et un cours pour niveau intermédiaire, avancé. Tous les liens sont sur la vidéo ou sous la vidéo.
– Et on se retrouve dimanche prochain, au revoir !
– Et abonnez-vous !

 

Si tu as aimé cette vidéo, je te conseille aussi de regarder celle-ci : De, du, des, de la… ?!